MENU ZINFOS
Politique

Coquille vide depuis des années, le syndicat intercommunal SIDEO est en voie de dissolution


Le Syndicat intercommunal d'exploitation d'eau océanique (SIDEO) est en sommeil depuis des années. Sa dissolution est proche mais coûte encore de l'argent aux contribuables de Saint-Denis et de Sainte-Marie.

Par Ludovic Grondin - Samuel Irlepenne - Publié le Mercredi 7 Avril 2021 à 17:39 | Lu 1835 fois

Qui se souvient de l'activité du SIDEO ? Pas grand monde assurément. Monté en 2010 entre les communes de Saint-Denis et de Sainte-Marie au plus fort de la perspective de construire et d'exploiter un réseau de distribution d'eau froide à partir des eaux marines profondes (le fameux projet SWAC), le syndicat intercommunal vivote depuis des années. 

Saisie par le préfet, la Chambre régionale des comptes a dû procéder au règlement du budget primitif 2020 du syndicat, faute pour celui-ci de l'avoir adopté en 2020 dans le délai légal, le 31 juillet 2020 (après dérogation pour cause de crise sanitaire). Un manque qui a poussé le préfet, par lettre du 18 août 2020, à saisir la Chambre régionale des comptes pour le règlement du budget.

Un avocat payé pour accompagner la dissolution du syndicat

Par ailleurs, les collectivités qui pilotent sa destinée n'ont pas cru bon de désigner des élus pour constituer un nouveau bureau après le renouvellement des municipales de juin 2020. Ce qui fait que le SIDEO n'existe que sur papier depuis un an. Mais sa gestion courante, ou plutôt sa dissolution prochaine, est assurée par un avocat missionné pour accompagner la fermeture du syndicat intercommunal. La convention de mission et d'honoraires de l'avocat a été fixée à 13.000 euros pour l'exercice budgétaire 2020. 

Les magistrats financiers notent "qu'en l'absence d'opérations d'investissement engagées ou exécutées, ou présentant un caractère obligatoire ou urgent, l'examen du projet de budget primitif 2020 du SIDEO se limite à la section de fonctionnement."

Dans les faits, la gestion du SIDEO a été assurée ces dernières années par le personnel de la commune de Saint-Denis. La CRC rappelle donc qu'il revient au syndicat intercommunal de rembourser à la commune le coût de cette mise à disposition, "selon les termes d'une convention conclue le 8 juin 2012". En dépit de cette convention, "le SIDEO n'a pas procédé au remboursement des frais supposés par la commune de Saint-Denis", écrit la CRC. L'institution demande au SIDEO de prévoir au budget primitif 2020 un montant de 189.471 € correspondant au remboursement des charges de personnel mis partiellement à disposition du syndicat depuis 2017 par la mairie du chef-lieu.

Pour rappel, le projet SWAC (ou Sea Water Air Conditioning) prévoyait de substituer la quasi-totalité de l’énergie électrique nécessaire à la climatisation par l’énergie thermique des mers (une commande publique de 150 millions d'euros pour un système de climatisation innovant). 

Le dispositif consistait à pomper de l’eau froide en grande profondeur (environ 5 degrés à 1000 mètres) et transférer le froid contenu dans cette eau au réseau de climatisation au moyen d’un échangeur thermique. L’eau de mer qui ressortait de l’échangeur thermique (à environ 12°C) était ensuite renvoyée dans l’océan à une profondeur adéquate à sa température, et sans impact sur son environnement.

La CRC interrogeait déjà le SIDEO en 2015 sur "sa raison d'être"

Sur le papier la promesse était belle. Le chantier, qui était prévu pour démarrer fin 2015, a été retardé par l’énergéticien Engie qui remettait en cause la rentabilité du projet, avant de claquer définitivement la porte.

Ce qui n'a pas empêché le SIDEO de continuer à rétribuer les élus d’indemnités particulièrement élevées malgré le peu d’activités enregistrées par la structure présidée par l'adjoint Jacques Lowinsky. Déjà en 2016, la CRC avait tapé du poing sur la table, invitant le SIDEO "à s'interroger sur sa raison d'être". En effet, en 2015, les indemnités des élus (17.452,76 euros) ont représenté près de la moitié (40,9%) des dépenses totales du syndicat (42.667,51 euros). Un pourcentage qui était déjà de 23,6% en 2014 (24.229,70 € d’indemnités pour 102.521,97 € de dépenses totales).




1.Posté par Mondié saigneur, la campagne électorale peut tout zustifié le 07/04/2021 18:50

En comparaison des 6800 €/ mois pendant 2 ans du bienfaiteur et mécène c'est du pipi de chat.

Faut créer une fondation !

2.Posté par Aïl landeur le 07/04/2021 19:06

il ne fait pas bon poser trop de questions..

3.Posté par cyclope éxalté le 07/04/2021 20:11

Comme quoi kreol i gagne créer son ti l'emploi bidon et bien payé....réservé à l'entre soi péi.....mais financé par les impôts des entreprises et travailleurs de France.

4.Posté par CAJAOP le 07/04/2021 21:59

Lowinsky continue à se sucrer !

5.Posté par Bleu outre mer le 08/04/2021 09:16

Si il n'y avait que la Mr Dupuy, silence quand cela se passe ailleurs. Qui dit rien consent......
A compétence égale, c'est à dire de se sucré sur le dos des contribuables, c'est cela l'ancrage local......
Les problèmes viennent d'ailleurs, c'est de l'Ufologie sans le savoir........

6.Posté par DOGOUNET le 08/04/2021 09:26

Pour rappel et concernant nos zélis-lamok, "prélever" l'argent public à satiété relève de la banalité ! Bien joué par la cour des Comptes. Au fait, qui était le donneur d'ordre à ENGIE pour quelques 2 millions d'Euros à la poubelle ?

7.Posté par C'est un scandale le 08/04/2021 09:37

Rémunérer des élus alors qu'il n'y a aucun travaille dans la structure. Sérieux !!!

8.Posté par M. Du Puit le 09/04/2021 09:33

Ce truc devait traverser les 2 communes d’est en ouest faisant une tranchée de 10 à 15 mètres de largeur détruisant tout un paquet d’aménagement réalisé y a pas si longtemps dont une bonne partie du boulevard sud ... y a mieux pour justifier la dépense publique. Au delà de ça les études ont montré que concept, ou plutôt cette idée n’est économique pas rentable ... ça n’a pas empêché certains de ne pas attendre l’aboutissement des recherches pour lancer des projets utopiques, juste histoire de ...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes