Océan Indien

Coopération régionale: Vers une spécialisation de la stratégie

Vendredi 11 Décembre 2009 - 10:39

Durant deux jours, les hauts responsables des pays de la zone Océan Indien se sont réunis afin de mettre en place une réelle politique de coopération sur plusieurs thématiques. Santé, économie maritime, échanges, avancées sanitaires, et États généraux de l'Outre-mer étaient au programme. L'ambassadeur délégué à la coopération régionale dans la zone de l'Océan indien fait le bilan.


Plus de 120 Participants

Mondialisation grandissante oblige, les pays de la zone Océan indien doivent eux aussi mettre en place une stratégie de développement et de coopération.
Plus de 120 personnes ont participé, sur deux jours, à cette conférence. Du directeur de l'IRD (Institut de Recherche et de Développement) à l'Ambassadeur délégué à la coopération régionale dans l'Océan indien, en passant par le Secrétaire général des TAAF (Terres Australes et Antarctiques Françaises), toutes les hautes instances de l'espace Sud-Ouest de l'Océan indien ont exposé une thématique d'une quinzaine de minutes. "Beaucoup d'intervenants avec des interventions courtes pour permettre débats et discussions" explique Philippe Leyssene, ambassadeur, souhaitant travailler "sur du concret, et de l'opérationnel".

Une feuille de route à mettre en place

Parmi les nombreux sujets et thématiques abordés, Philippe Leyssene devra dans les prochaines semaines effectuer un suivi de ce qui a été convenu et analyser les propositions des divers pays de l'espace géographique afin que tout cela "ne reste pas lettre morte", tient-il à préciser, ajoutant toutefois que "certaines conclusions exigent des études techniques complémentaires". 
Ce travail se fera bien entendu avec les différents ambassadeurs de la zone, mais aussi des partenaires tels que l'État, le Conseil régional, le Conseil général, le Conseil économique et social. "Nous travaillerons aussi avec des opérateurs économiques, l'Université de la Réunion et l'ANT" annonce l'ambassadeur.  

"Une stratégie différente de la stratégie nationale"

Compte tenu des spécificités locales, les hautes instances nationales souhaitent adapter la stratégie de coopération, en ayant une "stratégie régionale d'insertion des collectivités françaises dans l'Océan indien se basant davantage sur le terrain" et avoir ainsi une spécialisation plus forte.
Ce souhait est conforté par "la compétence remarquable et remarquée de la Réunion qui peut mettre ses compétences au profit des pays environnants". Philippe Leyssene voit en La Réunion de nombreux atouts dans les domaines de la technologie, de la formation, et un "grand savoir faire dans l'environnement"  .

L'ambassadeur explique sur la vidéo la place qu'ont pris les États généraux dans ces deux jours de conférence.
C. L
Lu 1083 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 13 Octobre 2018 - 18:38 Madagascar : Nouveau kidnapping d'un Karane