Océan Indien

Coopération militaire entre Madagascar et la France sur la Grande Ile

Lundi 4 Février 2013 - 11:56

Coopération militaire entre Madagascar et la France sur la Grande Ile
Près de 800 militaires français et malgaches participeront du 5 au 22 février à un exercice grandeur nature d'opération de maintien de la paix.

Baptisée Betsiboka, cette opération conjointe entre les Forces Armées de la Zone Sud de l'Océan Indien (FAZSOI) et les forces malgaches se déploiera dans la région de Boeny, dans l'Ouest de la Grande Île.

D'autres forces seront déployés sur la côte Est, dans les régions de Tananarive et Tamatave, et au Nord à Ambaja.
S.I
Lu 1594 fois



1.Posté par Pierre Maurice le 04/02/2013 12:28

Je ne sais pas comment interpreter cette nouvelle....apres la declaration de l'ambassadeur de France s'opposant au retour de Ra8 ....Rajoelina aurait il besoin d'un petit coup de main au cas ou ...?

2.Posté par pipoteur le 04/02/2013 13:34

Tout ça n'est effectivement pas très net. Je ne suis pas sûr que le Président français soit acclamé s'il venait faire un tour à Mada aujourd'hui. Le comportement de la France à Madagascar est décidément toujours aussi ambigüe...

3.Posté par Réunionnais voyageur le 05/02/2013 05:25

Quand on voit l'état de délabrement total de ce pays depuis son indépendance à comparer avec le développement de la Réunion pendant ce temps,... sans nul doute le retour des Français serait souhaité par une forte majorité malgache !!!

4.Posté par Pierre Maurice le 05/02/2013 08:13

C'est fini le '' temps beni'' des colonies cher voyageur....je pense que la grande majorite des Malgaches prefere la libertee et l'independance ...quel qu'en soit le prix !

5.Posté par pipoteur le 05/02/2013 09:41

@réunionnais voyageur: c'est bien la parole d'un ignorant version beauf' à la française! Qui n'a pas du beaucoup voyager!!!
Les malgaches nous détestent, la seule chose qui les intéresse c'est notre argent. La rancoeur des malgaches envers la France est très profonde et difficilement inversable car après l'indépendance notre action a été lamentable pour y maintenir nos intérêts. La France est en grande partie responsable de l'état de délabrement de ce pays par des manipulations diplomatiques honteuses (cf la crise depuis 2009).

6.Posté par Pierre Maurice le 05/02/2013 10:46

Pipoteur , tu m'enleves les mots de la bouche...si je puis m'exprimer ainsi !

7.Posté par LeMakiMaské le 05/02/2013 11:01

Décidément... !
Il est vrai que Madagascar a grand besoin de défendre l'intégrité de son territoire face aux envahisseurs !!!

Quant à Pipoteur (post-5) vous ne cessez de dire des aneries plus grosses que vous...
Si je ne m'abuse de 1975 à 1991, il y eu un certain RATSIRAKA au "pouvoir dans ce Pays ?
Et c'est ce triste sire qui a foutu ce Pays en coupes-règlées avec la complicité 1 - des Soviétiques et 2 - des Coréens du Nord et des Chinois !

La France n'a fait qu'annuler des dettes irrécupérables et cracher au bassinet dans les poches de ces dirigeants ultra-corrompus !

Même s'il est vrai que la politique Française depuis 2009 est dictée par des accointances entre DJ's (le PT de service et le fils Sarkozy...), elle n'est pas plus impérialiste que celles de la Chine ou des États-Unis d'Amérique.

OUI ! Actuellement (et au point ou en est rendu ce pays...) la seule VRAIE solution serait un Mandat International qui permettrait de remettre de l'ordre !

RIEN NE CHANGERA à MADA, même après les diverses "élections" qui devraient s'y passer bientôt ! Madagascar n'est pas, et n'a jamais été, une démocratie !
Ce n'est pas aujourd'hui que cela changera, hélas !

CQFD

8.Posté par J-L Gajac le 06/02/2013 22:37

Voici les données de ces manoeuvres.
Sans croire que je les convaincrai, étant imbus de leurs certitudes, je rappelle aux parloteurs et pipoteurs ci dessus que lorsque 100 militaires malgaches sont venus à la Réunion pour les manoeuvres "PAPANGUE" en 2012, ces messieurs n'ont pas ouvert la bouche en pensant que les malgaches avaient des arrières pensées de coloniser la Réunion ! (Post 1)

Bref, passons aux choses sérieuses :

L’exercice BETSIBOKA 2013 se déroule du 3 au 24 février 2013 dans la région de Mahajanga. Cet exercice bilatéral et interarmées de niveau opératif a pour but d’entraîner les Forces armées de la zone sud de l’Océan indien (FAZSOI) et leur partenaire malgache à agir dans le cadre d’une opération de maintien de la paix et à la conduite d’un engagement commun.

Dates clés de l’exercice BETSIBOKA 2013 :

Entre le 1er et le 13 février : arrivée des premiers éléments français à Toamasina.
A compter du 12 février début de la progression pour rejoindre Mahajanga.
13 février : saut de parachutistes sur aéroport de Mahajanga.
14 février : opération aéroportée de troupes franco-malgache sur aéroport de Mahajanga
15 février : exercice sur région Mahajanga.
16 février : saut d’un groupe parachutiste sur Nosy-Be
17 février : fin de manœuvre.
18 février : cérémonie de clôture d’exercice sur le stade de Mahajanga. Remise de brevets parachutistes français et malgaches.

Sur l’exercice BETSIBOKA 2013 :

L’exercice interarmées BETSIBOKA 2013 est organisé par les FAZSOI.

Pour les forces armées malgaches, l’exercice BETSIBOKA s’inscrit dans la continuité de leur exercice synthèse SAKAY 2012. Du 13 au 19 octobre 2012, l’exercice SAKAY a permis de mettre en œuvre les équipements fournis dans le cadre du concept « ReCAMP » (Renforcement des capacités africaines de maintien de la Paix) et de mettre en application les savoir-faire dispensés par les FAZSOI dans le cadre de la coopération militaire régionale.

Chaque année les FAZSOI organisent un grand exercice multinational et interarmées.

L’exercice bilatéral BETSIBOKA constitue le rendez-vous majeur dans l’entraînement des forces armées dans la zone sud de l’océan Indien pour 2013.

BETSIBOKA est un exercice majeur par sa durée, les effectifs engagés, le budget consacré à l’entraînement des forces et les moyens terrestres, aériens et maritimes projetés loin de leurs bases.

La planification et la conduite de l’exercice sont assurées par l’état-major interarmées des FAZSOI en étroite coordination avec les malgaches. Les officiers malgaches sont présents dans toutes les structures de commandement.

L’objectif prioritaire de l’exercice est :

de développer la coopération et l’interopérabilité entre les forces armées malgaches et françaises et d’entraîner ces forces à préparer et conduire une opération de maintien de la paix.

Cet exercice met en œuvre d’importants moyens français soit environ 660 militaires répartis comme suit :

Commandement : 51 militaires
Force terrestre : 402 militaires
Force navale : 161 militaires
Force aérienne : 28 militaires
Service de santé : 15 militaires

Cet exercice verra l’engagement d’un effectif de 450 militaires des forces armées malgaches


Il s'agit de coopération militaire et non de subordination néo-coloniale.

9.Posté par J-L Gajac le 06/02/2013 22:41

Source AMBASSADE DE FRANCE :

Sur la coopération régionale

Après avoir été ralentie en raison de la situation politique qu’a connue Madagascar entre 2009 et 2011, la coopération militaire entre nos deux pays a repris son cours. Elle est marquée par une volonté commune d’agir au profit de la stabilisation régionale.

L’une des préoccupations majeure est la lutte contre l’insécurité maritime. A ce titre, la France conduit régulièrement des détachements d’instruction opérationnelle « anti-piraterie » au profit du 2ème RFI de Diégo Suarez.

La formation constitue l’un des principaux volets de la coopération militaire mise en œuvre par les Forces armées de la zone sud de l’Océan indien. Elle constitue un appui important au développement des capacités opérationnelles malgaches. Elle vise notamment à aider les Forces armées malgaches à s’engager dans des opérations de maintien de la Paix sur sollicitation de l’Union africaine et de l’ONU.

Cette coopération opérationnelle se traduit par l’organisation d’une cinquantaine d’activités chaque année dont une manœuvre interarmées majeure annuelle. En 2012, il s’agissait de l’exercice PAPANGUE à La Réunion (participation d’une centaine de militaires malgaches) et l’exercice LA BUSE dans la région d’Antsiranana (environ 200 militaires malgaches) En 2013, l’exercice BETSIBOKA rassemblera plus de 450 militaires des forces malgaches aux côté des forces françaises.


Maintenant vous êtes informés les pipoteurs et parloteurs et vous pouvez causer utile, mais lisez d'abord Le document suivant qui explique le projet de participation de Madagascar à des opérations de maintien de la paix (OMP) DOC PDF:

10.Posté par lecteur assidu le 07/02/2013 05:27

8.Posté par J-L Gajac

Merci monsieur pour la précision vos informations qui permettent de mieux comprendre l'intérêt de ces manoeuvres Franco-Malgaches ...

11.Posté par Pierre Maurice le 07/02/2013 05:35

Ahhh Bon...me voila rassure....apres toute ces precisions de Gajac , il est evident que cette presence militaire n'a rien a voir avec un quelconque soutien de la France au regime putchiste . J'suis con des fois...

12.Posté par J-L Gajac le 07/02/2013 09:24

Pierre Maurice, dans sa haine irraisonnée et sans limite pour la révolution Orange et armé de sa vision primaire des rapports entre la France et Madagascar se saisit, (comme d'ailleurs le font tous les clans des anciens régimes) de chaque sujet pour déclamer son fantasme d'une françafrique à la papa qui est largement dépassée en 2013. Il a raison, Pierre Maurice, qu'est-ce qu'il est con des fois , comme il le dit si bien !

Sarkozy est passé par là depuis et a placé la France sous tutelle des américains et ces deux pays désormais se partagent les prés carrés, leurs zones d'influence en Afrique. Cette nouvelle stratégie commune politico-commerciale franco-américaine redéfinit des alliances, les liens de corruption des élites. Hollande a repris le même flambeau.

Ravalomanana et ses sbires veulent eux aussi nous faire croire qu'il y aurait un Monde vertueux anglophone et protestant, libérateur, civilisateur, démocrate, et un autre Monde obscurantiste francophone, affairiste, corrupteur, seul à financer des marionnettes malgaches en coulisse. C'est le schéma imbécile qui nous est servi depuis 2009 par l'ambassade américaine et le club des ex dictateurs.

La réalité est toute autre.

En premier lieu il faut cesser de voir la France, les USA, la Chine, la Corée du Sud, l'Inde, etc ... et bien sûr Madagascar aussi comme des entités carrées, des blocs monolithiques. Dans ce qu'on appelle un Pays, il y a des réseaux économiques, des réseaux politiques, diplomatiques, économico-politiques, des Etats et des Peuples et tous ces gens ont des intérêts divergents au sein d'une même Nation.

Ensuite, c' est tellement facile et ... démagogique de réduire la réalité complexe d'un pays à deux ou trois slogans : "putsch" , "françafrique", "petit DJ", "le laitier", "politiciens malgaches tous corrompus", "France des droits de l'Homme", etc ....
Heureusement les choses sont bien différentes et évolutives. Les stratégies et les tactiques des Ambassades, de la dite "Communauté Internationale", sont elles mêmes traversés par des luttes d'influence entre les différents lobbies financiers, économiques, commerciaux, industriels, agro-industriels. Seulement çà demande du travail, beaucoup de travail pour suivre tout çà, pour avaler (et surtout DIGERER) des milliers de pages de rapports les plus divers.
Chaque dossier, du bois de rose au bois de chauffe, de Bemolanga à Wisco, de la liste électorale à l'ordre des élections, de la Constitution à la Feuille de route SADC, des routes aux mines, de la démographie à la formation des magistrats, de l'amnistie à l'impunité, de la CENIT au PNUD, de Roindefo à Roland Ratsiraka, du CT au CST, du GTT au Collectif des français taratasy de la Réunion, de Camille Vital à Alain Ramaroson, de Ratsirahonana aux Ranjeva, de Andasibe à Antsohihy, de Manjakamiadana à Ambohimanga, de Gallieni à Laborde, de Philibert Tsiranana à Richard Ratsimandrava , des Vazimba aux Andafiavaratra, des Mainty aux Fotsy et cent mille autre sujets sur les réalités malgaches, demandent des heures et des heures de travail pour les maîtriser à minima.

Alors arrêtez avec vos slogans gros doigts sur une réalité qui vous dépasse et, comme disait Mao-tsé toung, seul celui qui a fait l'enquête a droit à la parole. Vos jugements de valeur sont sommaires et donc sans valeur autre que de défoulement et n'apportent rien de constructif au débat. D'ailleurs il n'y a pas de débat sur des points précis, ce ne sont que des imprécations pour faire tomber la pluie, mais le ciel de la Réalité reste sec et radieux !

13.Posté par J-L Gajac le 07/02/2013 10:02

Aujourd'hui c'est le 4ème anniversaire du massacres de 36 personnes par la Grade Présidentielle de Ravalomanana et d'un nombre inconnu de plusieurs dizaines de manifestants tués dont les corps ont été emmenées et enterrés on ne sait pas où. Cette boucherie humaine a laissé aussi 200 handicapés à vie.

Et il y en a qui voudraient que Marc Ravalomanana revienne tranquillement aux "affaires" ? Je ne pense pas que les milliers de gens qui savent dans leur chair ce qu'a été cette dictature, accepteront sans réagir l'impunité que la SADC réclame pour son homme de paille. Non seulement cette impunité mettrait Madagascar à feu et à sang, mais même en prison la sécurité de ce criminel serait impossible à assurer durablement.

VOILA LA VIDEO DE CE MASSACRE DU 7 FEVRIER 2009 DEVANT LE PALAIS D'ETAT D'AMBOHITSOROHITRA :

14.Posté par Baina le 17/02/2013 10:13

L'impérialisme n'est pas un vain mot. Il cible un pays choisi pour la richesse de son sous-sol en matière première stratégique (Pétrole,uranium,or,fer... et depuis peu la terre) L'intervention militaire en est la phase ultime,en aval comme l'atteste ce court document vidéo.
Elle est pourtant préparée minutieusement en amont. FMI et Banque mondiale en sont les outils. Ces deux institutions conditionnent leurs prêts. La fameuse politique d'ajustement structurel n'est rien d'autre que la libéralisation totale du pays. En clair,ouvrez vos frontières,nous arrivons,nous nous installons,nous nous servons. Pour ce,ils ils divisent le pays entre une élite politique acquise à sa cause par la corruption et/ou par idéologie,et une masse désorientée,perdant foi petit à petit en sa malgachitude et exploitée purement et intégralement par l'impérialisme et ses alliés locaux. Entre ces deux groupe de la population,une armée et une police protégeant l'ordre impérial.
Dans le cas de Madagascar,plusieurs impérialismes sont intéressés par nos richesses. Ils ont chacun leurs relais et leurs réseaux politique,économique et financière qui gravitent dans les sphères dirigeantes : Ce qui donne à ces prochaines élections, présidentielles et législatives quelque en soit l'ordre,une signification particulière: Ces élections ont d'ores et déjà perdu leur caractère nationale. Le peuple malgache sera appelé à se prononcer en faveur l'un ou l'autre des représentants quasi officiels des intérêts étrangers impériaux. C'est la raison pour laquelle ces candidats continuent à vendre du vent aux Malgaches, évitant soigneusement les sujets les plus cruciaux pour l'avenir de notre pays: La maitrise nationale de nos intérêts stratégiques, unique source de revenu très importante pour mener une politique sociale indépendante et soulager ainsi le malheur et la misère du peuple...

15.Posté par Réunionnais curieux le 17/02/2013 14:13

@14.Baina

Qu'était Madagascar avant l'arrivée des Français ?

Comment l'ensemble du peuple Malgache vivait-il ?

Comment vit-il depuis le départ des Français ?

16.Posté par baina le 17/02/2013 16:20

@Réunionnais curieux.... pourquoi cette question... Madagascar a été toujours pillé... on ne veut pas être coloniser de nouveau.... on ne veut pas des marionnettes.... pourquoi on s'intéresse à Madagascar? car il y a ces richesses, et on veut continuer à piller le pays... même la Réunion veut nous prendre nos terres nos rizières... vous devrez rester chez vous, vous avez asser de surface non!!! on sait très bien que si la France quitte LA Réunion, qui est l'assisté de la France, vous ne pourrez jamais subvenir à vos vrais besoins... en fait je crois que vous n'êtes pas vraiment au courant de ce que nous vivons... vous êtes loin (même à côtés...) non à la nouvelle Colonisation....

17.Posté par baina le 17/02/2013 16:46

@Réunionnais curieux.... pourquoi ces questions... Madagascar a été toujours pillé... on ne veut pas être coloniser de nouveau.... on ne veut pas des marionnettes.... pourquoi on s'intéresse à Madagascar? car il y a ces richesses, et on veut continuer à piller le pays... même la Réunion veut nous prendre nos terres nos rizières... vous devrez rester chez vous, vous avez asser de surface non!!! on sait très bien que si la France quitte LA Réunion, qui est l'assisté de la France, vous ne pourrez jamais subvenir à vos vrais besoins... en fait je crois que vous n'êtes pas vraiment au courant de ce que nous vivons... vous êtes loin #même à côtés...# non à la nouvelle Colonisation....

18.Posté par Réunionnaise curieuse le 17/02/2013 21:04

@17.Baina - hic !!

d'accord avec vous sur la Réunion qui est sous perfusion totale de la France et qui en cas improbable, hélas, de départ redeviendrait pire que Madagascar qui elle possède des richesses minérales, alors que la Réunion ne produit rien qui ne soit subventionné par la France (défisc/surême/alloc/rsa/rmi/etc...) ou l'Europe et qui voudrait donner des leçons aux Mauriciens qui ont appris au départ des Anglais à se débrouiller seuls en travaillant ....

ceci dit, les Malgaches ne se sont jamais entendu entre eux ,même avant l'arrivée des Français et pire depuis leur départ !!!


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >


Suivez
le Grand Raid 2018
avec ZINFOS974
PARTENAIRE
Au coeur du Grand Raid
70 heures en direct live
Non Stop