MENU ZINFOS
Société

Contrôles renforcés à Gillot, 579 passagers passés au peigne fin


Par Nicolas Payet - Publié le Lundi 23 Mars 2020 à 12:22 | Lu 10718 fois

Photo d'illustration
Photo d'illustration
Après les annonces faites ce dimanche soir par la préfecture, les équipes opérationnelles de l'aéroport Roland Garros mettent les bouchées doubles pour accompagner la mise en œuvre des mesures de contrôle renforcé. Ce matin, 579 passagers en provenance de Paris ont débarqué et ont été contrôlés scrupuleusement par les autorités.

Ces passagers ont débarqué sur les vols d'Air France, d'Air Austral et de French Bee. "Ce nombre est très en retrait des prévisions, annonce Fabrique Grondin, Directeur Opérations de la Société Aéroportuaire. De nombreux passagers ne se sont pas présentés au départ des aéroports parisiens, après avoir été informés des mesures décidées ce week-end*".

La Société Aéroportuaire, en étroite relation avec l'ARS, les Douanes, la Police aux Frontières et l'Aviation Civile, a mis en place la logistique nécessaire à la réalisation des entretiens individuels avec chaque passager. Ils sont effectués par des infirmières du SDIS, à l'entrée de la salle de livraison des bagages. Les cas nécessitant un entretien médical plus approfondi sont dirigés vers l'équipe du SAMU, également positionnée dans la salle de livraison des bagages. Les mêmes mesures seront appliquées aux passagers arrivant de Mayotte cet après-midi.

En coordination avec les personnels des compagnies aériennes, le flux des passagers sortant des avions est scindé en groupe de 20, pour éviter une promiscuité trop importante sur leur parcours, jusqu'aux portes de sortie de l'aérogare.

La Société Aéroportuaire a adapté ses moyens humains et matériels pour traiter le trafic considérablement réduit prévu cette semaine. Seulement trois vols sont prévus ce lundi au départ, pour Paris et Mayotte, avec un total annoncé de 536 passagers. Il est rappelé que le hall public de l'aérogare est fermé en milieu de journée, de 12h30 à 16h30.
 
Le traitement du fret se poursuit normalement
 
L'aérogare fret de l'aéroport Roland Garros poursuit ses activités normalement depuis le début de la crise. "Ce matin, le magasin était plein, les marchandises à l'arrivée sont évacuées à une rythme habituel par les transporteurs routiers, témoigne Stéphane Dagard, responsable de l'exploitation de l'aérogare. Nos équipes apportent une attention particulière aux médicaments, afin de les traiter en priorité et de les livrer le plus rapidement possible à leurs destinataires".

Les équipes du fret appliquent les gestes barrières lors du traitement des palettes et des colis. Ils portent leurs équipements personnels de sécurité, incluant des gants, et disposent en permanence de gel hydroalcoolique.
 
*Pour rappel, l'arrêté du ministère des Solidarité et de la Santé, publié dimanche 22 mars au Journal Officiel, interdit les déplacements aériens de personnes entre la métropole et les Départements d'Outre-Mer (ainsi que Saint-Barthélémy et Saint-Martin) mais prévoit des dérogations, en cas de motif impérieux d'ordre personnel ou familial, de motif de santé relevant de l'urgence et de motif professionnel ne pouvant être différé. Les personnes souhaitant bénéficier de l'une des exceptions doivent présenter au transporteur aérien lors de leur embarquement un ou plusieurs documents permettant de justifier du motif de leur déplacement, accompagnés d'une déclaration sur l'honneur de ce motif.




1.Posté par Ppov le 23/03/2020 12:36 (depuis mobile)

Ce n''est pas suffisant !il faut les maintenir en quarantaine en lieu sûr .A Maurice ils sont plus de mille en quarantaine !en plus c''est un peu trop tard!le virus s''est installé !la faute au préfet ! à Castaner, à Macron !

2.Posté par Pascale le 23/03/2020 12:59

Du progrès mais toujours du foutage de g****!!!
ils ne sont pas mis en quarantaine, ils retournent chez eux car pas de place pour la quarantaine alors bien que Mme Bello avait proposer de les confiner dans l’hôpital de st Paul...
S'ils l’avaient vraiment voulu, personne n'aurait été contaminé en local, mais c'était trop dur.

3.Posté par Momo le 23/03/2020 13:03

Un bain d'eau bénite pour laver 11 h de confinement sans bain dans l'avion !

4.Posté par Sangololo le 23/03/2020 13:06 (depuis mobile)

Mensonges des autorités. Une passagère a très bien dit qu''arrivée à Gillot aucun moyen d''hébergement alternatif ne leur a été proposé.

5.Posté par La vérité vraie... le 23/03/2020 13:38

579...hummmm ! 579 cas possibles.

6.Posté par C'est trop tard Monsieur le Préfet... le 23/03/2020 14:13 (depuis mobile)

C'est trop tard Monsieur le Préfet ... vous avez fait rentrer tout le monde avant sur l'île de la Réunion avec le virus...

7.Posté par Misogyne le 23/03/2020 14:39

Post 1: C'est sur que ça ne risque pas d'être de ta faute, vu que tu passes ton temps à brailler sans rien faire...

8.Posté par Leclère le 23/03/2020 15:08

Trop tard, il fallait le faire il y a un mois

9.Posté par Zetoil 4 heure le 23/03/2020 15:18 (depuis mobile)

A misogyne post 7!! Pourquoi ce qui était possible il y a quelques semaine en métropole au début de la crise quand on a rapatrié les français de Chine et qu’ils sont restés en quarantaine dans des centres fermés ne l’est pas ici ?

10.Posté par Ppov le 23/03/2020 15:24 (depuis mobile)

Post 7!tu as quelques neurones ?p être que tu es copain avec le pouvoir ! peut être que tu vas la fermer si es contaminé !je ne te le souhaite pas du tout !

11.Posté par Gueulecabri le 23/03/2020 15:52 (depuis mobile)

Ok ppov. C''est bien trop tard ! Et en plus le confinement est aléatoire et dépend du bon vouloir des arrivants ! En tous les cas en cas de pandémie mortelle les Réunionnais s''en souviendront ! Le Préfet lui ne peut faire grand chose.Il obéit !

12.Posté par Ppov le 23/03/2020 15:58 (depuis mobile)

Post 1 curieux de savoir ce que tu as fait de ton côté ! l''idiot; tu en as Largement les capacités !tu le feras p être moins si contaminé !je ne te souhaite pas !oui tu es p être le copain des gouvernants!!!!

13.Posté par Pascal le 23/03/2020 16:12

Quand j’ai quitté la Réunion pour l’Ile Maurice le 06 mars en sortant de l’avion j’ai été contrôlé par des soignants mauriciens masqués avec leurs thermomètres !
Rien à la Réunion
Nous somme le 23 mars et ça commence seulement à la Réunion !!!!
Entre le 06 mars et le 23 mars combien d’avions ont relâchés de passagers sur Gillot ?
Bravo les autorités Réunionnaise vive les colonies ....
Pour ma Part je reste en métropole confiné pour ne pas prendre le risque de tomber malade en voulant rentrer chez moi et en contaminant les habitants de l’Ile.

14.Posté par Favelas le 23/03/2020 16:20 (depuis mobile)

Je rajoute encore une couche.... TROP TARD MR LE PRÉFET. On n''est pas en métropole et contrairement à ce qu''il a dit dimanche soir, si il n''y avait pas de circulation et des mises en quarantaine strict depuis 2 semaines, le virus ne circulerait pas

15.Posté par Ti-Tang le 23/03/2020 16:54

Il est bien temps de se réveiller , alors que le feu a déjà pris dans l'île depuis 15 jours .
Il y a trois semaines que ces mesures - élémentaires - auraient dû être prises : cela aurait évité aux 34 réunionnais retour d'un voyage touristique aux US , d'y apporter le feu de l'épidémie .
Gouvernement d'incapables ( et d'amateurs dont ils sont fiers ) , de phraseurs et de menteurs par dissimulation : on se retrouve tous à poil , sans moyens de se protéger ni même de savoir si l'on est contaminé ; les préfets qui attendent des ordres qui ne viennent pas .

16.Posté par TICOQ le 23/03/2020 17:20

ouais.....en quoi consistent ces "contrôles renforcés" ? S'il n'y a pas de prise de température, ni de tests, c'est de la foutaise.

17.Posté par TICOQ le 23/03/2020 17:22

Certains vont rendre de sacrés comptes une fois la crise passée. Il y aura un avant et un après corona.

18.Posté par Ah la la le 23/03/2020 19:42 (depuis mobile)

C’est un mensonge du préfet et des médias. Aucun contrôle, aucune prise de température. Deux infirmières. Juste le nom et l’adresse. Médias vendus ! Pas un seul journaliste qui cherche la vérité vrai et non les mensonges du préfet.

19.Posté par 974 le 23/03/2020 20:02 (depuis mobile)

On voit que ce n''est pas vous qui y êtes encore une fois vous pensez que la réunion est le nombril, wi on comprend votre inquiétude mais faut vivre une quarantaine pour savoir si l''on souhaite aux autres ou pas, et la l''urgence cest de rester chez-so

20.Posté par attestation sur l'honneur le 23/03/2020 23:52

vous croyez vraiment que tous vont etre confiné pendant 14 j ... lorsque le parisien est venu a la reunion pour le teletravail il va rester enfermer ... vous croyez encore au pere noel .. ne soyez pas hypocrite . la solution etait de fermer l'aeroport pour les passagers. attendre 14 jours c'est rien comparer a la progression de ce virus mortel qui etait censé rester a wuhan mais il a pris l'avion futé comme il est et sans passeport ...

21.Posté par Joseph le 24/03/2020 07:36

Malgré les alertes de la population, de certains élus, on commence à se bouger un peu, alors que le mal est déjà bien ancré sur l’Île.

Des bras cassés, aucune anticipation, et dire que je paie des impôts pour ça.

22.Posté par Boss le 24/03/2020 08:05 (depuis mobile)

Lé trop tard arrêt prend ns pos couillons

23.Posté par cynical le 24/03/2020 08:20

Le coût mettre en quatorzaine (dans des gymnases, campements ou autre) TOUS les passagers par prudence est INFINIMENT INFÉRIEUR au coût de toutes ces vies qui seront perdues à la réunion. Sans parler du coût que nous payons déjà économiquement et que nous continuerons de payer.

Ce n'est que du bon sens. Pourquoi les décideurs ne le voient-ils pas ?

Quoi qu'il en soit, ces décideurs auront toutes ces pertes sur la conscience.

24.Posté par Dr anonyme le 24/03/2020 11:06

Pas trop tard !

L'Organisation mondiale de la santé, appelle les pays à passer à l'"attaque" en testant tous les cas et en plaçant en quarantaine leurs proches contacts.

On ne peut qu’approuver les tests. Comment s’y prendre chez nous ? L’exposé complet de 35 pages sur ce sujet se trouve ici :

https://medium.com/@tomaspueyo/coronavirus-the-hammer-and-the-dance-be9337092b56

Que dit-il ce texte ? Il n'est jamais trop tard pour faire, lors des débarquements, un triage sanitaire des passagers ? A condition de mettre le marteau et de frapper vite et fort. La première règle est de tester.

Au cours des dernières semaines, tous les géants mondiaux du diagnostic in vitro (Roche, Becton Dickinson, bio Mérieux. Notre labo Mérieux annonce le développement de trois tests.

Les passagers doivent s’en procurer au marché noir à ORLY ou ailleurs. les nouveaux tests rapides bon marché à utiliser tout de suite existent déjà : 50 euros est-ce trop leur demander que d’acheter 2 tests ?

Et puis les autorités sanitaires doivent en donner à Gillot aux démunis. Certes le débarquement avec filtrage sanitaire des passagers de ces avions sera long. C’est la condition sine qua non pour les accepter.

Pourquoi ? C’est que par un dépistage massif de toute la population on pourrait faire cesser le confinement au bout de 4 semaines.

Comment ? En séparant par des grandes distances (en mer) trois ou quatre groupes différents.

D’abord le groupe le plus nombreux, ceux qui n'ont rien au test à Gillot. Négatif, passage autorisé vers la territoire de l’ile et leur domicile en confinement avec vérification par second test dans 5 ou 15 jours.

J'ai la conviction partagée par de nombreux commentateurs qu'il y a au moins 10 fois plus de virus dans l'île que ce que l'on nous dit soit avec innocence soit avec dissimulation.

Que faire des tests positifs chez des malades évidents du Covid 19 : 10 % peut-être ? Les transférer immédiatement à l'hôpital dans des réanimations bien isolées avec du personnel de santé habillé en scaphandres appropriés.

Que faire des tests positifs chez des personnes sans aucun symptôme subjectif et objectif. La réponse tient en un véritable travail de médecin généraliste.

Une fois cette consultation réalisée confiner les cas choisis par les médecins dans un bateau croisière réquisitionné type COSTA. Demander l’appui de URSULA VON LER LEYEN autrefois médecin.

Dans ces COSTA-CROISIERES 2500 personnes seront confinées en cabines fermées avec alimentation apportée à la porte de la cabine, bateau médicalisé pour tester de nouveau et décider s’il faut évacuer.

En trois, les tests négatifs qui ont eu, pourtant, des contacts à risque. Combien ? 7000 ? Les confiner trois semaines sur un ou deux autres bateaux COSTA où à la différence du premier COSTA ils pourront circuler, aller à la cantine, se faire tester tous les 5 jours, mais pas de sortie avant 20 jours.

Ces deux bateaux doivent voguer à 800 mètres de distance et de concert pas loin du CHU nord ou sud pour un transfert par hélicoptère, mais assez loin pour créer une barrière véritable : un ou 2 kilomètres ?

Une fois ces quelques 10 000 personnes confinées 5 jours lever le confinement des réunionnais qui pourront reprendre leurs activités. Arrêter le confinement si l’île est sure.

Filtrer les aéroports en continu. Désinfecter encore et encore les lieux de passage des 10000 exfiltrés.

25.Posté par Georges BIANCHI le 24/03/2020 11:22

Des incompétents !!!! c'est trop tard , tout ceux qui sont arrivés sans contrôle vont contaminer allègrement
famille , voisins, etc,etc, on se demande pourquoi ces politiques qui touchent un salaire mirobolant pour ne faire que des conneries sont toujours réélus??? pôvre Réunion......t'es mal barrée !!!

26.Posté par polono le 24/03/2020 11:51

Bon, mon vieux père disait "quand on a fait dans son froc, il est n'est plus utile de serrer les fesses. "
Un contrôle strict et une mise e isolation avant l'arrivée du premier cas, nous n'en serions pas dans cette M..DE, pour ce faire, il aurait fallu aux gouvernails du bateau France des personnes d'une autre envergure !

27.Posté par Dr anonyme le 24/03/2020 12:05

Pour ceux qui ne comprennent pas l'intérêt d'un confinement plus solide par un isolement sur des bateaux réquisitionnés?.


https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/coronavirus-l-allemagne-va-transformer-des-hotels-et-grandes-halles-en-hopitaux-6784834

Un navire-hôpital envoyé à New York. Le bâtiment va s’installer dans les eaux de la plus grande ville des États-Unis pour faire face à l’afflux de patients attendu avec la progression de la pandémie de coronavirus.

« Le président va organiser l’envoi d’un navire-hôpital, le USNS Comfort, qui a 1 000 chambres et des salles d’opération » et sera ancré dans le port de New York, a indiqué Andrew Cuomo, le gouverneur de l’État de New York, mercredi lors d’un point presse.

« C’est une mesure extraordinaire, clairement, c’est littéralement un hôpital flottant, qui ajoutera de la capacité. Le président a dit qu’il l’enverrait immédiatement », a-t-il ajouté, sans préciser d’où il partait ni quand le navire arriverait à New York.

L’État de New York est l’un des plus touchés par l’épidémie, avec mercredi plus de 2 300 cas confirmés pour quelque 20 millions d’habitants.

28.Posté par Dudule97421 le 24/03/2020 14:50

Certes ces mesures vont dans le bon sens. mais elles interviennent trop tard.

Il faudrait aussi obliger à un isolement total , tous les passagers qui arrivent .

Pas chez eux. Dans des locaux mis à la disposition par les autorités.

29.Posté par Dr anonyme le 24/03/2020 19:32

Oui mais quels locaux que personne ne visite ?

30.Posté par Mitch le 24/03/2020 21:02 (depuis mobile)

Tout ce petit monde devron rendre compte Je suis arrivé à Orly lundi 23 mars en provenance de la reunion, aucun contrôle ,aucune présence de policiers ni douaniers rien du tout, c''était libre service aucun contrôle sanitaire .à bord 373 passag

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes