Faits-divers

Contrôles à l’importation : Des produits alimentaires et industriels en provenance de Madagascar saisis

Jeudi 11 Avril 2019 - 17:55

Lors d’un contrôle à l’importation conduit du 27 mars au 1er avril 2019, le pôle concurrence, consommation et répression des fraudes de la Direction des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (DIECCTE) a saisi et consigné plus de 6,5 tonnes de denrées alimentaires de même que 185 unités de produits cosmétiques,193 unités de jouets et divers ustensiles de cuisine. Tous ces produits étaient en provenance de Madagascar, indique la préfecture ce jeudi soir. 

Des faits "susceptibles d’être qualifiés de tentative de tromperie et tromperie aggravée, non-respect des règlements afférents à la sécurité alimentaire, aux cosmétiques, aux jouets, aux matériaux au contact, ainsi qu’achats et ventes sans facture" au regard des dispositions des codes de la consommation et du commerce.

Le parquet de Saint-Denis a immédiatement été saisi, précise la préfecture qui poursuit : 

"Cette saisie marque une étape importante dans l’enquête ouverte en 2018, suite à la constatation de la présence sur les marchés réunionnais d’arachides sans déclaration à l’importation depuis novembre 2017. Tout au long de 2018, les agents du pôle C de la DIECCTE constatent des lots à la vente. Les produits sont systématiquement détruits.

Les arachides sont des produits à risque élevé pour la santé des consommateurs. Elles sont potentiellement toxiques et cancérigènes du fait de la fréquente présence d’aflatoxine, champignon proliférant en atmosphère chaude et humide. Une enquête nationale de la Direction générale de la concurrence, de la consommation, et de la répression des fraudes programme des contrôles renforcés concernant ces importations sur l’ensemble du territoire national. En août 2018, lors d’un prélèvement sur le marché réunionnais, une analyse a mis en évidence une teneur en aflatoxine deux fois supérieures à la limite maximale réglementaire. Le lot, impropre à la consommation, a été immédiatement retiré de la vente.

Toutefois, la filière d’importation et de commercialisation reste difficile à identifier : l’étiquetage et la traçabilité des produits sont quasi-inexistants et les factures absentes, les « livreurs » démarchant directement les revendeurs au moment des arrivages.

Après plusieurs mois d’enquête, en février 2019, un importateur a été identifié. L’arrivée de 4 conteneurs a été signalée par la direction régionale des douanes et des droits indirects. Le 27 mars, 6 enquêteurs du pôle concurrence, consommation et répression des fraudes de la DIECCTE, spécialistes des produits alimentaires et spécialistes des produits industriels, sont intervenus sur le port afin de procéder à l’ouverture et au dépotage des conteneurs et ont fait plusieurs constats de manquements graves en termes de sécurité des consommateurs et du respect des règles de la concurrence.

L’enquête devrait se poursuivre encore plusieurs mois afin d’identifier l’étendue de la filière d’importations et les différents protagonistes mis en cause.

Produits saisis et consignés

• 1 lot de 5,488 tonnes d’arachides non déclaré a été retiré de la vente.

• 1 lot de 156 kg de gousses de vanille non déclaré laissant écouler un liquide marron avec de nombreuses impuretés en suspicion rendant impropre à la consommation a fait l’objet d’une saisie.

• 1 lot de 825 kg de riz rouge non déclaré avec la présence de charançons les rendant impropre à la consommation a fait l’objet d’une saisie.

• 4 lots pour un total de 73 kg de curcuma, dépourvus de toute traçabilité, ont fait l’objet de 4 consignations et de 6 prélèvements en vue d’analyses pour la recherche de colorants interdits, de corps étrangers et de mycotoxines.

• 1 lot de 285 litres de miel dépourvu de toute traçabilité et dont les premières constatations font douter de la conformité, a fait l’objet d’une consignation et d’un prélèvement en vue d’analyse.

• 1 lot de 30 unités de savon clarifiant a fait l’objet d’une consignation et d’un prélèvement en vue d’analyse pour la recherche de substances interdites.

• 1 lot de 25 unités de crème éclaircissante, mentionnant sur la liste des ingrédients une substance interdite, a fait l’objet d’une consignation et d’un prélèvement en vue d’analyse pour la recherche de substances interdites.

• 1 lot de 30 unités de poudre de beauté a fait l’objet d’une consignation et d’un prélèvement en vue d’analyse pour la recherche de substances interdite.

• 1 lot de 100 unités de savons pour soins du visage a fait l’objet d’une consignation et d’un prélèvement en vue d’analyse pour la recherche de substances interdites.

• 1 lot de 193 unités de jouets (poupées chiffon), qui ne semblent pas répondre aux exigences de sécurité, a fait l’objet d’une consignation et d’un prélèvement en vue d’analyse pour vérification de sa potentielle dangerosité pour les enfants.

• Les contrôles se poursuivent également concernant des ustensiles de cuisine. Un lot de poêles en aluminium du même type, analysé en novembre 2018, avait mis en évidence une teneur en plomb 4 600 fois supérieures, en cadmium 20 fois supérieures et en zinc 2 fois supérieures à la limite admissible. Une consignation a été effectuée."
N.P
Lu 6827 fois



1.Posté par Titang le 11/04/2019 18:50 (depuis mobile)

Le pognon, toujours le pognon, rien que le pognon ! Ces voyous trafiquants, n''ont que faire de la santé des concitoyens. Ils veulent faire du profit au maximum.. J''espère que la justice saura leur faire passer le goût de ces escroqueries répétées...

2.Posté par Ma nanamanananamananisoanamana le 11/04/2019 19:05 (depuis mobile)

Faut tout bloquer .. Importations malgaches = 0

3.Posté par PEC-PEC le 11/04/2019 19:39 (depuis mobile)

Quel est donc cet importateur indélicat.... Trop connu certainement pour être nommé !!!

4.Posté par klod le 11/04/2019 19:52

"Ils veulent faire du profit au maximum" .............. et que doit on dire de certains , en "interne" dans notre chez nous national ou endémique .................... ? HIN ? j'espère aussi que ................. y fé ri ou pas .

5.Posté par Pamphlétaire le 11/04/2019 20:02

Comparé à l'agriculture et à l'industrie, le commerce nous ouvre de nouvelles perspectives. Tandis que l'industriel se livre sur les choses à des transformations matérielles, tandis que l'agriculteur demande à la nature d'opérer elle-même ces transformations, l'œuvre du commerçant commence lorsque l'objet a reçu sa forme définitive et qu'il ne reste plus qu'à le mettre à la disposition du consommateur dans des conditions susceptibles d'éveiller ses désirs et de satisfaire ses besoins.
Pirou Gaétans et Byé Maurice, Traité d'économie politique, t. I, ii, p. 191.

6.Posté par La gitane le 11/04/2019 20:04 (depuis mobile)

C'est qui l'importateur ? Le destinataire du conteneur ?

Ça me démange de le savoir !

7.Posté par Elgé le 11/04/2019 21:02 (depuis mobile)

Made in Mada, Made in China, même caca

8.Posté par Tizagrikilter974 le 11/04/2019 22:52 (depuis mobile)

285 litres de miel soit 427 kilos, ça fait au moins 10 ans que les services vétérinaires cherchent à mettre la main sur des trafiquants qui importent du miel en fraude de Mada.
J'attends voir si eux, le syndicat SAR et l''ADA vont porter plaintes.

9.Posté par Christi le 12/04/2019 06:54 (depuis mobile)

Les haricots qui sont triés à même le sol et vendus en conserve à la Réunion , les jus de fruits qui sont vendus dans une grande marque de restaurant, et bien d''autres produits vendus sur gillot et sur toutes la Réunion.

10.Posté par La vérité vraie... le 12/04/2019 07:10 (depuis mobile)

Ils se réveillent. On ne pourra pas m'empêcher de faire un lien avec l'action des pêcheurs d'il y a quelques semaines...

11.Posté par Coupdepiedaucu le 12/04/2019 07:13 (depuis mobile)

On mange de la merde légalisée cela embête personne des que l'état prend pas son quota et baise pas les consommateurs rien ne va plus....hypricrisie mensonge mada a bon dos

12.Posté par lemur le 12/04/2019 07:18

on essaie toujours de nous faire croire que ce qui arrive de mada est malsain ou pourri assez boucher les yeux, et la production reunionnaise, EST ELLE CLEAN ?, les boeufs pays sont malades et normalement impropre a la consommation , ici on utilise des pesticides dont les molecules sont interdites dans toute l union europeenne , MAIS NOS AGRICULTEURS ONT DES DEROGATIONS POUR LES UTILISER mais ca on en parle pas , allez goutez aux legumes fruits et viande de mada, ca a du gout au moins

13.Posté par RAZIBUS le 12/04/2019 10:58

6 Tonnes d'arachides! 73 Kgs curcuma! 285 litres de miel!!!!!! Oté la Réunion. Et les terres en friche et la main d'oeuvre à foison. La Réunion département d'assistés à outrance. Continuez de la sorte, vous ètes sur la bonne voie. Quand vous aurez un " Fidel Castro" comme président de l'Ile Bourbon indépendante, vous aurez obtenu ce que vous aurez voulu. Vive le RSA, le zamal et le rhum qui rend les hommes tellement amoureux n'est ce pas mesdames??????? Allez courage encore un effort et vous verrez que BB est une visionnaire. Bonne journée a zot toute.

14.Posté par Le Jacobin le 12/04/2019 13:08

L'importateur identifier est trop riche pour le dévoiler?

15.Posté par zile nwar le 12/04/2019 11:17

@ lemur: oui, ça a du goût....et de l’odeur. Pas plus tard que ce matin au marché de Saint Paul, de la vanille prétendument « bourbon » et prétendument de la Réunion, vendue presque au même prix que la bonne vanille de chez nous, mais en fait importée de Mada, et qui sentait littéralement la m......, et qui bien sûr s’est vendue en quelques heures à ces pauvres touristes ignorants. Il y a des contrôles sur les marchés? C’est une blague, ou quoi?

16.Posté par polo974 le 12/04/2019 15:33

"""avec la présence de charançons les rendant impropre à la consommation"""

qui n'a jamais vu de charançons, larves ou autres mites dans les sacs de riz vendus dans certains supermarchés de l'île ? ? ?


17.Posté par La gitane le 12/04/2019 19:57 (depuis mobile)

Le nom du destinataire du conteneur on veut le nom !!!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 16 Septembre 2019 - 08:51 Nathanaël Ellapa est mort de froid