MENU ZINFOS
Faits-divers

Controlé à 4g/l à midi, il faut 24h de dégrisement avant de l'interroger


Par - Publié le Jeudi 30 Avril 2020 à 09:02 | Lu 6279 fois

Photo d'archives
Photo d'archives
Jean David V., 39 ans, semble être un homme tout à fait charmant et avisé. "Je ne bois pas tous les jours, mais beaucoup" explique-t-il à la présidente de l'audience de comparution immédiate. En cette période de confinement, les contrôles sont fréquents, encore faut-il être en état de s'en rendre compte. Le 26 avril dernier à Sainte-Marie, il est contrôlé par les gendarmes aux alentours de midi, il sort de chez sa tatie, il a fait à peine 20m selon lui. 

Quelle ne fut pas la surprise du gendarme à la lecture du test ! Il est à 1,94 mg/l d'air dans le sang soit presque 4g/l ! Immédiatement placé en garde à vue (GAV), puis en dégrisement, il faudra presque 24h et une prolongation de GAV pour qu'il puisse être entendu. Le taux retenu sera finalement de 1,79 mg/l d'air. "J'ai bu 5 verres de rhum pas plus" affirme-t-il avant d'ajouter "pour moi j'étais encore à jeun, c'est pour ça que j'ai pris mon scooter". Bien connu des services de justice avec 9 mentions à son casier, dont 5 pour des conduites sous l'empire d'un état alcoolique, dont une pour des blessures involontaires. 

"C'est la fois de trop ! On a tout essayé avec vous. Vous êtes à 4g et à 5g, vous pouvez en mourir. Vous êtes un danger pour tout le monde. Je demande une peine de 18 mois, la révocation du sursis de 4 mois et le maintien en détention" requiert la procureure. "L'alcool est une grave maladie qui est très compliquée à soigner. Il n'est pas en mesure de se restreindre, ce sont des soins dont il a besoin" plaide la défense. Loin de comprendre les enjeux, Jean David V. ajoute simplement "convoquez moi plus tard, j'ai des choses à traiter, j'ai besoin d'une date butoir".

Son voeu est exaucé par le tribunal qui fixe une date de sortie de prison après une peine de 8 mois auxquels s'ajoutent 6 mois de révocation d'une contrainte pénale.

Il devra être soumis à une obligation de soins. 


Regis Labrousse
Faits-diversier Passionné par tout ce qui vole, j'ai eu la chance de pouvoir effectuer une longue... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Rohinga le 30/04/2020 11:46

Ah bon!!!!
Mais lo gars lé bien confiné.
Le Covid 19 lé pas po monte dessus li.

2.Posté par vince le 30/04/2020 12:34

c un winner celui la

3.Posté par cenkorli le 30/04/2020 10:47

c était pour me protéger du covid 19 mr le juge.

4.Posté par Moi le 30/04/2020 11:09

L'empire de l'alcool c'est où ?

5.Posté par Lara Leuze le 30/04/2020 17:45

En fait c'est le gendarme qui a soufflé dans la machine, hips!

6.Posté par Jambalac le 30/04/2020 18:54

4g/l à midi ?

C'est le double au diner et le triple à minuit.....

7.Posté par Jambalac le 30/04/2020 18:56

"convoquez moi plus tard, j'ai des choses à traiter,....avec mon barman....?

8.Posté par Jambalac le 30/04/2020 18:57

"J'ai bu 5 verres de rhum pas plus"
.............................
De quelle taille les verres ?

9.Posté par candide le 30/04/2020 19:36

l'alcool ne tue pas le virus du covid ???

10.Posté par olive le 30/04/2020 23:42

j'adore, 5 verres de rhum et il dit j'étais à jeun... il ne compte qu'après la première bouteille...
comme l'a conseillé Trump, il cherchait à se désinfecter de l'intérieur...

11.Posté par Enirsem le 02/05/2020 12:26

à 8 heures du matin j'en vois déjà qui sont à la bière, Ils n'ont que çà à faire ces cassoss dans leur vie s'empiffrer d'alcool ........

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes