MENU ZINFOS
Faits-divers

Contrôlé à 2g/l et sans permis, il tente de s'enfuir


Comme tous les lundis, le tribunal judiciaire de Saint-Denis tenait en son antre l'audience de comparution immédiate pour les lauréats du week-end. Cette fois encore, l'alcool était au menu des débats ainsi que son pendant, la conduite sans permis.

Par - Publié le Lundi 1 Mars 2021 à 17:24 | Lu 3009 fois

Olivier M., 39 ans s'évertue du mieux qu'il peut à combattre son alcoolisme. Comme il se plait à le dire : "Je ne suis pas alcoolique mais quand je commence, je ne m'arrête plus. Je reconnais que l'alcool c'est mon problème". Le 27 février dernier, vers 18h, il s'en jète un petit près du petit marché de Saint-Denis. Sa camionnette gène, il entreprend alors de la déplacer pour laisser sortir un véhicule. Lorsqu'il fait marche arrière pour se remettre à sa place, il manque de percuter une auto qu'il n'avait pas vue. En fait, la propriétaire de la voiture, qui était à l'extérieur, met sa jambe entre son véhicule et le fourgon "par réflexe", indiquera t-elle. "Je lui ai caressé le genoux, elle l'a fait exprès pour que j'ai des ennuis", déclare t-il à la barre. 

Fort heureusement pour elle, elle tape sur le fourgon et le conducteur arrêt immédiatement sa manoeuvre. S'en suit un attroupement et des menaces envers le prévenu. Sur place, la police protège le conducteur qui, profitant de ce petit mouvement de foule, tente de s'échapper. Le policier sur place le "choppe" immédiatement et se fait copieusement insulter : "Nique la moucate, fé bour à ou, tire les menottes mi languet' à ou", pour faire court. Les insultes se poursuivront dans le véhicule et bien après. À sa décharge, ou pas, notre poète est contrôlé à 1,86 g/l d'alcool dans le sang, la procédure ne retiendra que 1,7 g/l. 

Il explique la fuite parce qu'il a eu peur et les insultes elles, sont dues à l'alcool !

À la barre et à jeun, Olivier M. s'excuse autant qu'il le peut et reconnait les faits. Il s'avère que les deux protagonistes se connaissent et le prévenu aurait un different avec le parrain de la victime. Il explique la fuite parce qu'il a eu peur et les insultes elles, sont dues à l'alcool ! Autre point soulevé par la présidente, la conduite sans permis. Faisons simple, le permis, il ne l'a jamais eu mais "avant je conduisais mais maintenant non, j'ai fais de la prison pour ça", affirme t-il. C'est un dalon introuvable qui conduit pour lui le fourgon qui appartient à sa soeur. 

"J'ai eu peur pour ma voiture, j'ai mis ma jambe par réflexe. C'est moi qui a tapé sur son camion, sinon il ne se serait pas arrêté",  explique la victime présente à l'audience, qui s'en sort avec 3 jours d'ITT. "C'est le comportement du prévenu qui entraine cette audience. Il s'excuse mais le jour des faits, il a résisté violemment et injurié copieusement mon client. C'était d'une particulière grossièreté. Il est là car il a le droit à une dignité dans le cadre de ses fonctions de policier. De plus, c'est lui qui l'a protégé avant qu'il tente de fuir", indique la partie civile du policier. 

"Il cherche à s'enfuir et se rebelle, c'est bien qu'il a quelque chose à se reprocher"

Le procureur de la République est, quant à lui, quelque peu dubitatif : "J'entends qu'il s'excuse. Il travail de manière non déclarée et il est alcoolisé. Il cherche à s'enfuir et se rebelle, c'est bien qu'il a quelque chose à se reprocher. Le fourgon est stationné devant chez lui mais il ne peut pas nous dire qui le conduit. L'alcool est une maladie, je le reconnais, mais nous n'avons pas la certitude qu'il veuille s'en sortir, le danger est bien là. Je vous demande une peine de 8 mois de prison dont 4 mois assorti d'un sursis probatoire avec des obligation de soins, de travail, une interdiction de débit de boisson ainsi que l'interdiction de conduire un véhicule à moteur pendant 2 ans. Je vous demande de le maintenir en détention"

Pour la défense d'Olivier M. : "Vous avez vu deux tempérament bien différents. Celui qui s'excuse et celui qui se rebelle. A mon sens, l'infraction de défaut de maitrise du véhicule n'est absolument pas caractérisée car c'est elle qui met la jambe quand elle voit la voiture reculer. Je vous demande la relaxe pour cette infraction. Pour la peine, un suivi s'impose et je vous demande un sursis total". Olivier M., cinq mentions au compteur, est reconnu coupable de l'ensemble des infractions. Le tribunal, qui a suivi les réquisitions du procureur, l'envoie pour quatre mois en détention. 


Regis Labrousse
Faits-diversier Passionné par tout ce qui vole, j'ai eu la chance de pouvoir effectuer une longue... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par almuba le 01/03/2021 21:03

La victime préfère protéger sa voiture plutôt que son tibia.
Intelligent.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes