Courrier des lecteurs

Contre les réductions et les simplifications

Mardi 3 Avril 2018 - 11:12

L’association Espace pour Promouvoir l’Interculturel (EPI), dont je suis l’actuel président, a cru bon de réagir contre tout raidissement sur la question du port des signes ostensibles dans les écoles, les collèges et les lycées publics (Zinfos 974, 16/03/2018). Et ce, compte tenu des réactions négatives de certains groupes et/ou associations, pointant de ce fait la contre-productivité de la directive du rectorat de La Réunion. 

Disons, pour éviter toute caricature de notre positionnement, que la laïcité est pour les membres d’EPI bien plus que la séparation-neutralité (L’État autonome et neutre, refus de toute religion officielle et liberté des Églises de s’organiser et de vivre), c’est la liberté de conscience liée à la non-discrimination pour raison de religion. Et évidemment, la liberté (collective) des cultes, sous la seule réserve de l’intérêt de l’ordre public. Mieux, la laïcité est pour nous émancipatrice grâce à la pensée critique et la raison, sans toutefois tomber dans l’illusion positiviste du XIXe siècle. A ce titre, elle est bénéfique aux religions elles-mêmes. Avec Mohammed Arkoun, je n’hésite pas à dire que « toute religion, privée des apports de la raison critique, est exposée aux dérives de la crédulité et aux manipulations des idéologues… En ce sens, la laïcité est une chance pour les religions » (La Croix, 26/06/2003).

La laïcité, ça s’apprend

À l’EPI, nous ne parlons pas de sacrilège, ni de blasphème et nous n’érigeons pas non plus la laïcité ou la raison en magistère souverain. Par contre, à l’EPI, nous parlons de dialogue, d’échange, d’interaction entre les porteurs de cultures et traditions diverses, mais également de lutte contre les formes de repli et d’enfermement en prônant le désenclavement des cultures. Bref, nous cherchons sur le terrain à défendre les valeurs de la laïcité et de l’interculturalité : liberté, égalité, respect d’autrui et de ses convictions, accueil de la diversité et de la différence, solidarité, fraternité… Pour nous, la laïcité, un pilier de notre vivre-ensemble, ne se résume donc pas à la lutte contre le « port des signes ou tenues par lesquels les élèves manifestent ostensiblement une appartenance religieuse » (Loi du 15 mars 2004). Se focaliser exclusivement sur le port des signes religieux est, nous semble-t-il, un acte contre-productif. La laïcité, ça s’apprend en traduisant les principes en actes. Les enfants et les adolescents, comme nous tous, sont en attente de repères pour, selon les mots de Kant « s’orienter dans la pensée ».

Le problème n’est pas dans je ne sais quelle opposition fantasmée entre laïcité et vivre ensemble, mais réside souvent dans l’application du principe de la laïcité sur le terrain. Peut-être, comme le pense Nicolas Cadène, rapporteur de l’Observatoire de la laïcité, lors de son passage à La Réunion, parce que « il y a souvent une mauvaise interprétation de ce qu'est la laïcité, une mauvaise compréhension de celle-ci, et donc une mauvaise application des règles qui en découlent. » (Clicanoo, 24/10/2017). Quoi qu’il en soit, je pense que si le principe de laïcité doit être pensé à l’échelle nationale, son application doit être déclinée au plus près du terrain et des problématiques locales et par les acteurs locaux (élus, responsables religieux et associations). Le principe de la laïcité de l’État et de l’école peut et doit donner lieu à des concrétisations diverses selon les contextes. En outre, c’est sur le comportement qu’il convient d’être ferme, et non sur le vêtement. D’ailleurs, exclure tous les signes religieux visibles n’est pas conforme aux principes généraux du droit et à la tradition républicaine. Les signes discrets sont autorisés par la loi et la jurisprudence. « Il ne s’agit pas non plus de faire de l’école un lieu d’uniformité et d’anonymat, qui ignorerait le fait religieux (L’exposé des motifs du projet de la loi relatif à l’application … Cf. Le Monde, 09/01/2004).

Pas de défi de la laïcité dans l’île

À La Réunion, il n’existe pas dans l’ensemble de défi de la laïcité. « La société réunionnaise, est, d’une certaine manière, une réalisation in vivo de la laïcité ». Ce n’est pas une déclaration d’Idriss Issop Banian, mais d’un spécialiste de la laïcité française, M. Henri Pena-Ruiz (La laïcité, un combat - Entretien exclusif avec Henri Pena-Ruiz, In Témoignages, 28/08/2006). Dans la même ligne d’idées, écoutons Paul Vergès : « Je pense à ces cultures originelles qui, à l’ombre d’une religion dominante, ont poursuivi leur vie souterraine, jeté entre elles des passerelles et donné naissance à une communauté réunionnaise originale et plurielle. Oui, je pense à ce miracle de l’échange, qui a fait naître de cette diversité un seul peuple. Peuple de migrateurs, tous venus de quelque part, tous "étrangers", tous "immigrés" au départ, et qui, dans le partage d’un espace, de valeurs, d’idéaux et de combats communs, ont fait que, sur cette île, au fil des siècles, chacun est devenu, chaque jour un peu plus, un frère pour l’autre, en un mot un Réunionnais » (Intervention au Sénat. Cf. Témoignages 29/09/2005). D’autre part, Dominique Rivière a raison d’ajouter en soulignant que « notre tolérance religieuse provient [aussi] de l’école publique, laïque et obligatoire et de la loi de 1905 fondant notre laïcité » (Le Quotidien 20/03/2018).  

Tout cela pour dire, à tout le moins, que la laïcité ne pose globalement aucun problème dans notre île. D’autres diront plus volontiers qu’issue de notre processus de créolisation, la laïcité est notre art de vivre depuis longtemps. Quoi qu’il en soit, projeter je ne sais quelle ou quelle citation d’un prédicateur intégriste venu d’ailleurs sur notre réalité réunionnaise pour tenter de montrer que la  laïcité est loin d’être entrée dans les mœurs du monde religieux réunionnais ne fait pas honneur à la pensée rationnelle. C’est le moins qu’on puisse dire.

Certes, la quête identitaire qui traverse la société réunionnaise dans son ensemble depuis quelques décennies peut générer des effets pervers (repli communautaire, valorisation des identités uniques, juxtaposition d’identités singulières, essentialisation de la culture et de l’identité culturelle, opposition radicale entre "eux" et "nous" …). Mais, c’est là qu’intervient l’éducation interculturelle ou l’éducation à la citoyenneté. Cette éducation, il convient de le préciser, ne peut se faire efficacement que dans la prise en compte de la pluralité de la société réunionnaise. Voilà le défi à relever ensemble.

Il n’y a pas que les fondamentalistes religieux qui dénaturent la laïcité. « Ceux qui dénaturent la laïcité sont ceux qui en font un outil antireligieux, antimusulman, ce qui est une monumentale erreur sur le principe même de la laïcité » écrit Jean-Louis Bianco, président de l’Observatoire de la laïcité, tout en constatant que « il est vrai qu’une réaction laïciste intégriste se développe depuis quelques années en France. » (J.-L Bianco, Une réaction intégriste se développe, Entretien, Le Monde, 21/01/2016). Pour Jean Baubérot, spécialiste des religions et de laïcité, « La laïcité est également menacée par ceux qui transforment la neutralité laïque, de moyen au service de la liberté de conscience et de non-discrimination, en fin en soi, ce qui la dénature » (Jean Baubérot, La laïcité me semble doublement menacée, Clicanoo, 07/12/2016 ; également Gare aux laïcarts extrémistes, Le Monde, 22/01/2016). 

Dire, par exemple : « La laïcité, c’est vider la religion de sa dimension communautaire », c’est faire de la laïcité un outil antireligieux. Car le droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion implique le droit de manifester sa religion ou sa conviction individuellement ou collectivement, en public ou en privé, par le culte, l’enseignement, les pratiques et l’accomplissement des rites (article 9 de la Convention européenne des droits de l’homme, ratifiée par la France.) Quant à la loi 1905, elle affirme, dans son l’article premier, que la République assure la liberté de conscience et garantit le libre exercice des cultes. C’est dire que l’État reconnaît et garantit la dimension sociale de la religion. La laïcité n’est pas la répression contre les religions.

Disons pour terminer que ce dont nous avons besoin à La Réunion, c’est d’une laïcité rassembleuse face aux fondamentalistes de tous bords.
Reynolds MICHEL
Lu 705 fois



1.Posté par A mon avis le 03/04/2018 14:54

à Monsieur Reynolds MICHEL :
Vous laïussez de nouveau sur la laïcité !

Décidément, cette "laïcité" perturbe le président d'association que vous êtes.

Tout ce laïus pour conclure par :
"Disons pour terminer que ce dont nous avons besoin à La Réunion, c’est d’une laïcité rassembleuse face aux fondamentalistes de tous bords. "


"Laïcité rassembleuse". Mais grand dieu (lol) pourquoi vouloir encore une fois affubler la laïcité d'un nouveau qualificatif !

La laïcité serait-elle diviseuse, semeuse de discorde ?

Vous vous trompez de cible en brandissant ainsi le prétexte de la laïcité !
Les responsables de la discorde, ce sont :
- les fondamentalistes de tous bords (que vous dénoncez justement),
- tous ceux qui, comme à l'extrême droite, brandissent la laïcité comme étendard antimusulmans,
- et plus discrètement, hypocritement devrais-je dire, toutes les associations à caractère religio-culturel qui, comme la vôtre , au fond n'acceptent pas la loi de 1905.

Vous qui prônez "l'inter-culturalité", les lois françaises actuelles vous empêchent-elles de dialoguer avec d'autres cultures, d'autres religions ? NON
Est-ce la laïcité qui vous empêche de vous rassembler ? NON

Alors, allez leur parler plutôt que de vous en prendre à la laïcité.
Si vous étiez sincère, vous deviez militer pour l'école publique, véritable creuset de l'inter-culturalité, et lutter contre les écoles privées confessionnelles qui ne sont que la promotion d'une religion, la manifestation d'un repli culturel, voire ethnique.



2.Posté par Atterré le 03/04/2018 15:03

Ce Monsieur ne s'écoute-t-il un peu "écrire" ? ? ?

3.Posté par Marie le 03/04/2018 15:17

...;bon voilà un qui c'est fait plaisir en écrivant sa prose......! tout cela pour rien en clair!

4.Posté par Lesseps le 03/04/2018 18:13

La laïcité ne pose problème qu’aux détraqués des dieux (quels qui soient) ... Les athées s’en accommodent sans difficultés... alors si la laïcité vous donne des hémorroïdes ou des ulcères comme les fous de dieux, prenez un bon suppo à athéeinine... ça évite les maladies mentales et soulage les maux du corps...

5.Posté par Nivet Alain le 03/04/2018 21:56

1 les écoles privées confessionnelles catholiques accueillent TOUTES les confessions. Si elles promeuvent leur religion, elles respectent les autres et leurs exigences. Ainsi, elles accueillent nombre de musulmans, et autres religions. Ce que cherchent les parents de ces élèves, c'est la qualité de l'enseignement et de l'Education dans l'intérêt de leurs enfants.
1, où est le repli culturel et ethnique ?
Ma réflexion n'est-elle pas une forme de laïcité puisque tout s'articule autour du respect de l'autre?

A.N.

6.Posté par Nivet Alain le 03/04/2018 22:04

4 , "la laïcité ne pose problème qu'aux détraqués des dieux" ..."..Les athées s'en accommodent très bien"! Vous en avez d'autres comme ça ? Par définition, lorsque l'on est athée, la religion ne nous concerne pas.

A.N.

7.Posté par Lesseps le 04/04/2018 06:23

@6: un petit cachet ? Pour vous guérir de votre religionnite ?

8.Posté par A mon avis le 04/04/2018 16:52

@5 Nivet Alain :
"Votre réflexion une forme de laïcité ! " Quelle prétention que de prétendre hisser votre "réflexion" au rang de concept philosophique ! 😭😭😭

En réalité vous méconnaissez le sens de "laïcité" en employant ce mot d'une façon tout à fait inappropriée !

Vous ne faites que donner votre opinion sur l'enseignement privé confessionnel. Opinion contestable..
En effet, si les écoles confessionnelles catholiques accueillent TOUTES les confessions, elles promeuvent leur religion (comme vous le dites vous-même). Elle font ainsi leur œuvre d'évangélisation sur des cerveaux malléables. Ce qui engendre bien un repli culturel. Repli confirmé par le choix des parents qui cherchent "le meilleur" (comme vous dites), en réalité pour ne pas "mélanger" leur progéniture avec "n'importe qui" et profiter de la "prétendue bonne éducation catholique".

Et vous n'ignorez pas qu'il existe aussi des écoles confessionnelles d'autres religions, beaucoup plus sélectives dans leur recrutement, et plus rigoristes dans le respect de leurs préceptes religieux !

Ces écoles privées confessionnelles sont bien la manifestation de replis culturels, voire ethniques. Et c'est dans ces écoles que Monsieur MICHEL, avec son EPI, devrait faire la promotion de son inter-culturalité !

9.Posté par Nivet Alain le 04/04/2018 19:40

8, je confirme mon post 5.

A.N.

10.Posté par Nivet Alain le 04/04/2018 19:44

8 ,vous connaissez le Groupe de Dialogue Interreligieux de La Réunion ?

A.N.

11.Posté par Lesseps le 04/04/2018 20:08

@ 8 : l’humilité n’a jamais été la qualité première du NIVET. Certains de ses élèves ont même témoignés qu’il leur avaient révélés que c’etait lui qui avait écrit TOUS les livres scolaires et qu’avant d’etre prof il était ministre de l’éducation... plus c’est gros doigt plus c’est NIVET ...

12.Posté par Lesseps le 04/04/2018 20:10

@ NIVET: les écoles privées n’accueillent que ceux qui payent ... ils n’aiment pas les pauvres... la religion dans toute sa splendeur de piété :)

13.Posté par Nivet Alain le 04/04/2018 22:16

12, quand arrêterez-vous de dire des c.....neries ? Vous m'agacez.
Les écoles privées catholiques reçoivent aussi les enfants de tous leurs personnels : cantinières, hommes de cour, enseignants, secrétaires, etc...... Ils payent la scolarité de leurs enfants en fonction de leurs revenus selon une grille établie.Ce qui est le cas pour tous. C'est ça l'équité ! En cas de gros problèmes pour des parents vivant un"accident de la vie", l'écolage est pris en charge par l'APEL.

Alain NIVET, ex chargé de mission des APEL catholiques, ancien Président de l'Immaculée..

14.Posté par Nivet Alain le 04/04/2018 22:44

12, oui, les écoles privées sont payantes. Je vous mets au défi de me dire pourquoi. Vous qui critiquez sans savoir.
Parce que lorsque vous annoncez ce genre d'ânerie en post 12 encore faut-il que vous puissiez les justifier.

Alain Nivet ex-trésorier à l'évêché de l'APEL académique..

15.Posté par Lesseps le 05/04/2018 06:42

Combien d’enfants de familles chretiennes vivant du RSA sont gracieusement invités dans vos établissements privés ? Trop pauvres pour votre chère église qui se contrefout de ces personnes pieuses ... Preuve de l’esprit mercantile de l’église avec leurs commerciaux trésoriers de l’apel pour veiller au grain .... et que l’argent coule à flot... à vomir

16.Posté par Lesseps le 05/04/2018 06:48

@nivet : être fier d’avoir participé à cette ségrégation en dit long sur vous ... mais j’en suis pas surpris personnellement :)

17.Posté par Lesseps le 05/04/2018 10:57 (depuis mobile)

NIVET président de l’immaculée, titre ronflant qui ne ne signifie rien si ce n’est pour les mégalos en quête de reconnaissance... i fé ri la bouch lo gramoun

18.Posté par Nivet Alain le 05/04/2018 11:52

15 / 16/ 17., 3 réponses pour pour ne rien dire !
Vous n'avez que la haine à la bouche. Vos répliques sont fétides.

A.N.

19.Posté par A mon avis le 05/04/2018 17:29

@ 15 Lesseps : et vous oubliez de préciser que les écoles privées sous contrat, bénéficient de substantielles subventions de l'Etat. Que les personnels sont payés par l'Etat, mais que les enseignants sont recrutés directement par les chefs d'établissements (pas de risque d'introduire des brebis galeuses dans le troupeau !)

En fin de compte, l'enseignement privé sous contrat :
- est subventionné par l'Etat,
- fait payer les parents,
- sélectionne les enseignants et le personnel,
- sélectionne les élèves !

Et en fin de compte, les écoles privées confessionnelles sous contrat bénéficient de beaucoup plus d’avantages et de moyens que la pauvre école laïque qui doit faire comme elle peut (dans les banlieues difficiles notamment), mais l'école laïque peut s'enorgueillir d'accepter tous les enfants sans distinctions, et qui, malgré tous les obstacles, est une école de la réussite.

20.Posté par Nivet Alain le 06/04/2018 11:48

19, je ne peux vous laisser dire cela. J'ai longuement répondu, mais ma réplique n'a pas été publiée alors qu'elle était purement technique.

A.N.

21.Posté par Lesseps le 06/04/2018 16:53 (depuis mobile)

@ NIVET : arrêtez de vouloir vous justifier. nous avons tous dans notre famille qqn qui a mis un de ses enfant dans le privé et on connaît les conditions scandaleuses pour pouvoir y arriver.. la ségrégation moderne.

22.Posté par Nivet Alain le 06/04/2018 19:52

21, tout est expliqué dans la réplique qui n'a pas été publiée.
Je n'ai pas l'intention de recommencer pour vous.
467 lecteurs ont parcouru les commentaires de Lesseps, Nivet, Amonavis. Ce qui fait 2 contestataires . sur 467..........
Vos critiques n'ont AUCUN impact, car beaucoup de ces visiteurs ont un enfant à l'école privée.

A.N.

23.Posté par Lesseps le 06/04/2018 23:01

@ 22 : si elles n’avaient aucun intérêt vous ne vous égosilleriez pas pour essayer de vous racheter une vertu.... Quelques nantis en école privée ne cacherons jamais la forêt... et cela ne fera toujours qu’un seul défenseur des cathos pleins aux as ...

24.Posté par Nivet Alain le 07/04/2018 11:31

23 "Cathos pleins aux as"...! Vous avez déjà mis les pieds dans une église pour parler des pratiquants ainsi ?
Décidément vous êtes un complexé pathologique : anti-zoreil, anti fonctionnaire, anti école privée, anti éducation nationale, anti militariste, jaloux de ceux qui ont fait quelque chose de leur vie.....etc

Vous êtes qui ? Vous êtes quoi ? A part démolir tout ce qui vous tombe sous le clavier ? Et encore, si cela était fait intelligemment. !

A.N.

25.Posté par Lesseps le 07/04/2018 14:37

Quand je parle de cathos pleins aux as, je parle bien évidemment de ceux qui frayent entre eux et ne se mélangent pas aux autres dans leurs lycées ou collèges pour nantis... les vrais cathos sans un sou sont vite isolés au sein de cette mafia : en effet leurs enfants sont éjectés sans ménagement car leurs parents sont pauvres... jaloux d’un trésorier de l’apel Catho et président de l’immaculee ??? En effet , on ne peut qu’être jaloux de cette réussite professionnelle qui laisse sans voix ahahahahah ahahahaha... en fait je ne suis qu’anti mégalomane et anti mytho : tout vous en 4 mot ... pour info, les gens intelligents ne se rencontrent pas sur les courriers des lecteurs ! sinon NIVET ? si vous nous parliez de vous ? Ahahaha

26.Posté par Nivet Alain le 07/04/2018 18:25

25, je confirme mon post en 24. Merci de donner ainsi aux lecteurs, une idée de l'infiniment petit...
Faites du sport, lisez, cultivez-vous, instruisez-vous, au lieu de vous acharner bêtement et inutilement sur NIVET, votre souffre douleur, sur lequel vous passez vos petits nerfs. Petits nerfs parce-que, dans votre folie, vous ne vous contrôlez même plus..

Je vous souhaite une bonne messe dominicale.

Vous savez que si vous n'êtes pas catho, vous pouvez aussi vous rapprocher de Ganesh, le dieu de la sagesse et de l'intelligence. .........Vous en avez grand besoin.

A lundi,
A.N.

27.Posté par Jean-Marie A. le 07/04/2018 18:32

Les échanges Nivet-Lesseps fatiguent et nous éloignent de ce qui a provoqué la réaction de l'ex-curé Michel : la décision rectorale d'interdire tout signe d'appartenance religieuse à l'école publique. Le recteur a eu parfaitement raison et sa décision est très courageuse. La réaction confuse de l'ancien ecclésiastique ne parvient pas à montrer en quoi cette interdiction est de nature à diviser les Réunionnais. La religion ou sa mauvaise foi l'empêche d'être lucide et de s'exprimer clairement.

28.Posté par Lesseps le 07/04/2018 19:31 (depuis mobile)

@ NIBET : Il est sûr que je préfère faire du sport que de m’enfermer dans la maison des fous de dieu pour chanter des inepties à tue-tête en m’accrochant à un bout de bois .. Bonne bourre :) Mr immaculé

29.Posté par Nivet Alain le 07/04/2018 21:45

27, vous vous êtes exprimé, je respecte. Je ne savais pas que Michel était ex curé, ce qui explique sa pensée.
Les joutes Nivet-Lesseps sont épuisantes. J'ai ma part de responsabilité car je ne peux pas le laisser dire n'importe-quoi d'abord sur le sujet et ensuite à mon encontre, à l'abri de son pseudo.
Pour confirmer mes dires et qui situe bien le style du personnage, lisez son post 28 . Il est irrespectueux, parlant de l'Eglise comme "la maisons des fous de Dieu" "Pour chanter des inepties à tue tête", qualifiant la croix de "bout de bois". Paroles injurieuses, blasphématoire, insultantes.
Vous comprenez, JMA, que je me sens obligé de répliquer. La religion catholique est la première du Monde pour rappel . Ceux qui ne croient pas, eh bien qu'ils laissent les autres à leur pratique.
Le Lesseps, incroyant, inculte, irrespectueux, grossier,méchant, fielleux,ne m'impressionne pas . qu'il se le dise.

A.N.

30.Posté par A mon avis le 07/04/2018 23:38

@ 27 Jean-Marie A. : vous avez raison en parlant de Monsieur Michel :
"La religion ou sa mauvaise foi l'empêche d'être lucide et de s'exprimer clairement."

Les Catholiques n'ont jamais digéré la loi de 1905 ! Et ils ne ratent pas une occasion de contester la laïcité !

Et vous avez raison d'approuver la décision du Recteur d'interdire tout signe religieux à l'école publique. Le "vivre ensemble" nécessite de rechercher ce qui nous rassemble, et d'être discret sur ce qui nous sépare.

A notre époque de tensions religieuses, montrer ostensiblement son appartenance religieuse, n'est rien d'autre que du communautarisme !

31.Posté par Nivet Alain le 08/04/2018 01:54

27-30, le Figaro daté du 20 mars sa publié une tribune intitulée : "non au séparatisme islamique". Ce texte s'alarme du ségrégationnisme qui accompagne le développement de l'Islam en France. C'est une religion ou une idéologie ? ".........L'arme de la reconquête politique et culturelle de l'Islam ".
Et 30 ose me parler de communautarisme des catholiques ! Rien à voir avec cela.
Pour en revenir à la loi de 1905, elle est remise en question par endroit au regard des conditions d'érection des mosquées et de leur financement.
Alors, vous n'allez pas nous bassiner pour une croix autour du cou, ou un point rouge sur le front !

Cordialement,

A.N.

32.Posté par Lesseps le 08/04/2018 11:14

@ 29 : je confirme tout ce que j’ai écrit en post 28 ... bien content que vous pensiez que je blasphème :) les athées n’ont que faire de vos considérations religieuses sectaires :) pour nous, vous n’etes que la plus grande secte autorisée au monde... des illuminés... quand on se raccroche à un bout de bois et un livre sans queue ni tête, cela en dit long sur l’état psychologique de ces humains... y en a même qui voit le visage du seigneur sur un coussin !!! Ahahahah ahahaha

33.Posté par Lesseps le 08/04/2018 11:53

@ NIVET : les cathos enragés ont toujours été mes préférés :) Ils montrent toujours leurs meilleurs visages en répondant avec la bave aux lèvres... ils néfont peur à pas grand monde

34.Posté par A mon avis le 08/04/2018 12:41

@ 31 Nivet Alain : mais vous avez tout à fait raison pour ce que vous dites concernant l'islam !

Mais si l'islam est actuellement tristement sur le devant de la scène avec ses guerres et son esprit de conquête, toutes les religions sans exception, ont des idéologies communautaristes, avec des manifestations d’entre-soi (fêtes religieuses, processions, messes, appels à la prière, etc. dont le but n'est que l’endoctrinement par l'anesthésie des fonctions cognitives : c'est surprenant le manque d'esprit critique qu'on observe chez les "fidèles" !
Les méthodes d'endoctrinement voire de radicalisation ne manquent pas !
La meilleure preuve de communautarisme : c'est le symbole d'appartenance : croix, kippa, voile, chapelet etc.
Chaque adepte doit être reconnu par ses semblable ! Le catholicisme n'échappe pas à la règle, bien au contraire !

Et les religions adorent s’occuper des enfants, c'est là que les cerveaux sont le plus malléables pour être formatés à leurs dogmes ! Pas étonnant qu'elles détestent l'école publique et laïque !

Les religions sont des calamités plus destructrices à travers les âges, que les pires des pandémies !

35.Posté par Nivet Alain le 08/04/2018 14:06

Chers lecteurs, Vous aurez constaté que Lesseps a de gros problèmes, d'abord avec lui même.
Je ne cherche plus a lui répondre, il est dans l'incapacité de raisonner.

A Ciao Lesseps.

A.N.

36.Posté par Nivet Alain le 08/04/2018 15:12

34, pas d'accord avec vous, vous l'imaginez, mais je respecte votre point de vue.
Longtemps, la religion, catholique a été en recule, modernité oblige. Le message catholique ne répondant plus aux attentes d'une société en mouvement, il a perdu de sa superbe, de sa crédibilité.
Mais devant l'hégémonie islamiste, les fidèles ont réagi de peur de se faire absorber pari un islamisme conquérant. Ce que vous qualifiez de communautarisme est en réaction à la mission politique et religieuse de l'Islam : la conquête de nos esprits, et de la France, pays premier dans la conquête de l'Europe.
Quant au communautarisme, la Réunion est un exemple, même si cela n'est pas parfait, d'une certaine laïcité dans le respect de l'autre. Notre insularité y est pour beaucoup, et nos "Zarabes" qui comptent parmi mes amis, ne sont pas maghrébins. Ce qui change la donne.

Cordialement,
A.N.

37.Posté par Lesseps le 08/04/2018 15:53

@35: adressez vous plutôt au bon dieu... y a plus de chances qu’en vois soyez entendu :) bises le catho

38.Posté par A mon avis le 08/04/2018 17:38

@ 36 Nivet Alain : vos propos confirment en tous points le communautarisme religieux, toutes religions confondues. Vous craignez l'islam, (à juste titre) parce que vous avez peur que votre religion perdre l'hégémonie sur les esprits ! Lutte communautariste !

Encore une fois vous n'utilisez pas à bon escient le terme "laïcité".
Il n'y a pas "une certaine laïcité à la Réunion" comme vous dites. Mais c'est le principe de laïcité appliqué à la Réunion qui permet une relative bonne entente entre les diverses religions : il n'empêche que chaque religion tente de "piquer des ouilles" à ses concurrentes !

Votre nostalgie de l'Algérie française transpire dans le relent anti-maghrébin de votre expression :
" nos "Zarabes" qui comptent parmi mes amis, ne sont pas maghrébins".

(Vous connaissez l'expression favorite des racistes "je ne suis pas raciste, j'ai même un ami noir")

39.Posté par Nivet Alain le 08/04/2018 18:30

38, vous avez votre conception du communautarisme et de la laïcité, j'ai la mienne. J'entends que vous la respectiez.J'ai confiance car tout cela est une question de mots et...de vécu et d'expérience !
Il n'y a pas de "relent"anti- maghrébin", il y a juste une guerre que vous ,n''avez pas vécue, moi si, et qui nous a montré ce dont "l'autre" est capable et que l'on retrouve aujourd'hui dans sa conquête de l'Europe et que nous commençons à payer cash !. Je ne vous crois pas naïf, 38, mais obtus dans vos idées louables mais retardataires.

Cordialement,
A.N.

40.Posté par Lesseps le 08/04/2018 19:55

@39: et voilà qu’en plus d’etre Catho extrémiste le NIVET se caractérise par un racisme anti-maghrébin... que dire.. on aimerait qu’il nous parle des exactions françaises contre la population algérienne... sûrement les cautionne-t-il juste parce qu’il est né là bas .... quant à la conquête de l’europE , gardez ces niaiseries pour vos petits enfants et pour vos réunions avec certains politiques bas du front... qu’existe t-il de plus pitoyable qu’un raciste extrémiste catho ?

41.Posté par Nivet Alain le 10/04/2018 17:18

J'enjoins les commentateurs anti Nivet et anti catholiques à s'intéresser à la Conférence des évêques de France, sous la présidence de Macron, qui s'est tenue ce jour sous la grande nef du collège des bernardins.

Morceaux choisis : "la France veut réparer le lien entre l'Eglise et l'Etat qui s'est "abîmé" "
"Je me fais une haute idée des catholiques"
"La sève catholique doit faire vivre la Nation"
" La terre catholique de France"

A.N.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 16 Novembre 2018 - 10:37 Jusqu’où l’hybris ?