Politique

Contrats aidés : J-H Ratenon appelle à la mobilisation de l'ensemble des élus et des syndicats

Dimanche 15 Octobre 2017 - 17:15

Photo : Page Facebook Jean-Hugues Ratenon
Photo : Page Facebook Jean-Hugues Ratenon
La récente confirmation des besoins de la Guadeloupe et de la Martinique en emplois aidés avec le même nombre reconduit pour l’année 2017, interroge. " Les besoins de la Guadeloupe en matière de contrats aidés seront couverts pour 2017 dans les mêmes conditions de l’accord avec la Martinique afin de respecter le principe d’équité des territoires" a, vendredi, assuré dans un courrier la ministre des Outre-mer à Olivier Serva, député LREM. "Un principe d’équité des territoires", qui interpelle le député Insoumis Jean-Hugues Ratenon. 

Les contrats aidés ont été prévus initialement pour lutter contre le chômage, des jeunes en particulier. En 2016, 3 000 contrats aidés alloués à la Martinique pour un taux de chômage de 18 %, 6 600 contrats pour la Guadeloupe avec 24 % de chômage contre 24 000 contrats aidés accordés à La Réunion avec un taux de chômage de 22,4 % toujours en 2016. 

Pour Jean-Hughues Ratenon, les pourcentages ne mettent pas en évidence le nombre de personnes touchées par le chômage et la précarité bien plus important à La Réunion qu’aux Antilles. "Si on opte pour le principe d’équité, il faut l’appliquer partout. Les 24 000 contrats de La Réunion correspondent également à des besoins à minima". Pour le député, ces besoins sont peut-être même plus importants dans notre département où la population dépasse les 850 000 habitants. "On ne peut pas être à La Réunion en dessous d’un traitement équitable". 

"Face à cet assassinat économique et social, il faut une réponse", propose le député Insoumis. Il appelle donc à la "mobilisation dans l’unité de l’ensemble des élus quelque soit leur appartenance politique mais aussi des associations, des organisations patronales et syndicales". Jean-Hugues Ratenon estime qu’une table ronde est "nécessaire et urgente pour déboucher par la suite à une plateforme et des actions communes".
PB
Lu 3528 fois



1.Posté par JORI le 15/10/2017 17:31

Au juste, quelle est la solution de remplacement à ces emplois aidés qui maintiennent l'assistanat local, selon ratenon??.

2.Posté par ti kreol le 15/10/2017 17:44

Jean Hugues veux foutre le feu?
Attention La Réunion est une poudrière Jean Hugues ce n'est pas à toi que je vais apprendre cela.

Perso j entends beaucoup de gens commencer à dire que tu t'es bien vite embourgeoisé et que tu ne fais rien pour les pauvres depuis que tu gagnes 20 000 euro par mois.
Que tu te pavanes avec tes jolies écharpes à Paris, que tu n'es plus trop sur La Réunion etc.

Allé profite de ta nouvelle richesse et arrête ton cinéma. Tu es comme tous les élus sur cette ile depuis la départementalisation payé par Paris et aux ordres de Paris.

3.Posté par Ma sonnerie le 15/10/2017 17:48 (depuis mobile)

Le taux de chômage est un indicateur non pertinent..c''est le taux d''emploi qu''il faut considérer !!

Combien de fois faut il le répéter?!!

4.Posté par que dire le 15/10/2017 18:09

mais bien sur donc on augmente encore les impôts ou alors tout le monde paye

et on ne met pas dans une classe comme atsem quelqu'un qui n'a aucune compétence

5.Posté par margouillat974 le 15/10/2017 18:16

Oui, il est grand temps de se mobiliser: des associations, de petites entreprises ont besoin de ces contrats pour exister. Pas Ravate Leclerc casino et Jumbo, il faut aussi choisir à qui les accorder et surtout dans quel but.

6.Posté par "PERSONNE" le 15/10/2017 18:29

Où sont les sénateurs fraichement élus, les autres députés, et tous les Maires ?
Ils savent faire bouger les citoyens quand ils ont en besoin .Mais là, on dirait qu'ils se cachent ?
quoiqu"on en dise, il y a du boulot,de l"argent (faut en demander à la Région). On donne le goût du travail aux jeunes puis on les envoie au chômage ou au RSA, et en attendant, les taxes continuent de grimper (eau, électricité, taxe d'habitation, taxe foncière etc. Non, le gouvernement n'est pas le seul responsable de cette, situation d'échecs.

7.Posté par Run le 15/10/2017 19:03 (depuis mobile)

La réunion la toujours était victime de la France métropolitaine . Discrimination !!

8.Posté par Seychelles boy le 15/10/2017 20:19 (depuis mobile)

Mais que font nos députés et senateurs ?? Ils bossent ou pavanent..?

9.Posté par Zeus69 ZEUS69 le 15/10/2017 20:29

Oui aux vrais emplois , non à l'assistanat Monsieur le sans culotte , 1789 est bien loin !!!

10.Posté par GIRONDIN le 15/10/2017 21:06

Arrête avec ça !!!!

11.Posté par tiorpia le 15/10/2017 21:48

oui il faut ouvrir des taxis bateaux et employer ces contrats aides

12.Posté par PATRICK CEVENNES le 15/10/2017 21:49

fukcd473
Il serait grand temps que les zébus d'ici ou d'ailleurs qui décident de courir après un mandat de dépité ou sénateur de la ripoublick aient au minimum une Licence voire un Master, en économie de préférence.

Ce dispositif est inefficace et pèse trop sur les finances publiques.

Ceci nous éviterait d'assister à des débats stériles qui n'ont ni queue ni tête.

Les contrats aidés créent un effet d'aubaine. Un employeur aura tout intérêt d'embaucher un contrat aidé en lieu et place d'un contrat (cdd ou cdi) à temps plein.

Mais comme notre zanhughe lokal n'a jamais travaillé de sa vie ou n'a jamais été exploitant ou chef d'entreprise, c'est une notion qui lui échappe totalement.

Ô fait, nous sommes en période de vacances scolaires, cela va être difficile de mobiliser. Pdr !

13.Posté par Marc le 16/10/2017 02:29

12. Inexact. D'abord, les contrats aidés sont toute une panoplie de dispositifs et les analyser d'un bloc me semble aventureux. Ainsi, les contrats aidés dans le secteur marchand,type CUI-CAE, ont des résultats sur le chômage significativement plus élevés que ceux dans le secteur public. Même la DARES le reconnaît, au moins sur le cours terme, mais ils ne produisent leur plein effet que s'ils sont accompagnés d'un dispositif (lourd et coûteux) d'accompagnement personnalisé vers l'emploi. Même s'il y a des effets d'aubaines, je ne crois pas qu'il soit possible d'avoir un dispositif de lutte contre le chômage qui n'en produise pas.

Concernant les contrats aidés dans le secteur public, la réalité c'est que c'est une manière pour les pouvoirs publics de contourner les règles strictes de la fonction publique et d'embaucher à moindre coût en "déportant" une partie du coût salarial vers l'Etat. La masse salariale des personnes publiques étant, si elle est gérée correctement, relativement peu dynamique, c'est une manière d'avoir une force d'appoint pour remplir des missions normalement dévolues à des catégories C. Le problème est que derrière tous ces gens ne peuvent pas espérer être titularisés (mais beaucoup l'espèrent quand même) et se mettent à rentrer dans un enchaînement de contrats aidés successifs. Par définition, ces personnes ont raté l'occasion de se servir de l'opportunité offerte comme un tremplin vers le monde du travail et ces contrats voient du coup leur efficacité s'envoler.

14.Posté par PAPOU le 16/10/2017 04:53

MR RATENON VEUT VOLER AU SECOURS DE NOS ÉLUS MAUVAIS GESTIONNAIRE DE L ARGENT PUBLIC UN ÉLU DE SAINT PAUL A BIEN DIT L ARGENT A LA RÉUNION C EST PAS UN PROBLÈME .LE PROBLÈME C EST IL FAUT UNE GESTION RIGOUREUSE GÉRER LES COLLECTIVITÉS COMME UNE ENTREPRISE QUI DOIT RENDRE DES COMPTES A SES ACTIONNAIRE QUI SONT LES CONTRIBUABLES JUSTIFIER L UTILISATION DES VÉHICULES EN TROP GRAND NOMBRE LE PERSONNEL PAS A LA HAUTEUR DE LEURS MISSIONS EMBAUCHES DE COMPLAISANCE PLUS L ÉTAT DONNERAS DES MOYENS CELA SERS TOUJOURS INSUFFISANTS LE COUT DES HORREURS SUR LES RONDS POINTS QU ILS APPELLENT CA DES ŒUVRES D ARTS TOUT CA ON NE SERAS JAMAIS LE COUT LES INDEMNITÉS ALLOUES POUR LES LOYERS DES ÉLUS LA LISTE SERAIS TROP LONGUE STOP .

15.Posté par Cloclo le 16/10/2017 05:39 (depuis mobile)

Que des commentaires nuls : mauvaise connaissance économique, rôles des emplois aidés ...et gros ker, jalousie par rapport à RATENON

16.Posté par pfffff le 16/10/2017 08:23

marmailles excuse à lu il est encore "frais" dans la fonction, pour le moment il est en phase "découverte", le cul entre deux chaises, pris entre ses utopies et la réalité....!

17.Posté par Jungle le 16/10/2017 08:38 (depuis mobile)

On fait comment quand on bosse sans avoir eu de piston ni de magouille, quand on est pas titulaire ou indemniser vie chère etc qu' on fait pas la grève des qu' on a mal au cheveux?

18.Posté par Opération mains propres le 16/10/2017 14:49

à Jean Hughes Ratenon

"mobilisation dans l’unité de l’ensemble des élus quelque soit leur appartenance politique mais aussi des associations, des organisations patronales et syndicales"

Il faudrait d'abord expulser les véreux bien nichés dans le fromage car ils ne sont plus crédibles.
Ensuite, un bon coup de karcher dans les écuries justifierait des emplois aidés pour un bon moment tant elles sont crasseuses et malodorantes.
Eh oui, les vieux crabes, ça laisse des traces !

19.Posté par rito le 16/10/2017 15:22

Post 7 : Enfin un lettré qui écrit sans faute! Petit bémol, il manque juste la ponctuation : "cette Réunion - là, toujours, était victime de la France métropolitaine."

20.Posté par tad974 le 16/10/2017 17:40

@ 19.Posté par rito le 16/10/2017 15:22

Vous avez presque raison.

En fait le Post 7 voulait dire: "La réunion a toujours été victime de la France métropolitaine. Discrimination!!"
D'où deux fautes. L'une venant d'une confusion entre le A ( ...a toujours été...) du français et le LA (...la toujours été...) qui se dit en créole. L'autre devenue trop courante, venant de la confusion entre "était" et "été"...

J'ai bien peur que vous n'accordiez un peu trop de qualités à notre bon vieux Post 7. Hélas!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter