MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Continuité territoriale: Des risques économiques importants pour les agences de voyages


- Publié le Mercredi 15 Octobre 2014 à 15:20 | Lu 492 fois

La volonté du Gouvernement,  à travers  la prise d’une décision unilatérale du Ministre des Outremers,  de modifier et réduire drastiquement l’aide à la continuité territoriale, fait courir des risques économiques importants aux agences de voyages et, au-delà, aux compagnies aériennes.

Cette branche d’activité touristique, génératrice d’emplois, s’est mise à niveau (par la formation de son personnel) pour faire face à l’augmentation du nombre de voyageurs vers la France métropolitaine par le biais de ce dispositif.

Chaque année, plus de 100 000 voyageurs ont bénéficié de cette aide de la Région Réunion pour s’offrir un voyage. Que ce soit pour une première découverte  touristique de la Métropole ou pour y installer un enfant désirant y faire des études inexistantes à la Réunion.

« 350 000 bons LADOM » ! Soit plus de 100 000 bons par an, voilà qui prouve bien la nécessité de ce dispositif. Sa mise en application a conduit les compagnies aériennes à augmenter la fréquence des rotations Réunion/France, sans pour autant grever  le prix des billets d’avion (qui ont même baissé à certaines périodes de l’année). 

Dans un secteur d’activité fragile, revoir le dispositif de la continuité territoriale tel annoncé par le Gouvernement (soit une aide tous les trois ans en remplacement de la formule actuelle) ne pourra qu’aggraver la situation difficile des agences de voyages, en réduisant le nombre de rotations aériennes vers la Métropole, avec un risque certain de flambée des tarifs. 

Dans une île marquée par un taux de chômage important mais qui a toujours affiché une conscience collective de lutte contre les monopoles, faire le choix de détruire le dispositif de continuité territoriale actuel conduirait les agences de voyages à penser autrement le développement de l’emploi, voire à réduire, malheureusement, les effectifs de personnel formé et diplômé. 

Maintenir le dispositif appliqué ces dernières  années à la Réunion, permettrait aux petites agences de voyages de croire en un avenir meilleur et d’offrir des emplois pérennes aux futurs jeunes diplômés du secteur touristique.

Nous, agences de voyages, faisons confiance à nos décideurs et élus locaux et au Président de Région pour mener à bien ce retour à la « normale ».

Zakaria Omarjee
Directeur de l’agence Bluesky




1.Posté par L''''oiseau bleue le 15/10/2014 16:51

beaucoup d'agences de voyage subiront les conséquences si ce dispositif n'est plus reconduit, tous les ans !!!
Solidarité peuple réunionnais
Solidarité entreprise réunionnaise
Solidarité nationale

2.Posté par la lutte finale le 15/10/2014 17:18

n'importe quoi.
l'aide ne va pas entraîner la chute des départs depuis la Réunion !

3.Posté par KLD le 15/10/2014 17:52

bluesky est sponsorisé par la région en misouk ?

4.Posté par la lutte finale le 15/10/2014 19:49

didier chantera t il demain "blue sky mine" ...(midnight oil)

5.Posté par Le risque économique le 16/10/2014 07:31

350 000 personnes en 4 ans d’existence, soit 87 000 personnes par an.

Le secteur économique a tout à fait raison de s'inquiéter

6.Posté par la lutte finale le 16/10/2014 22:48

5.
ce ne sont pas des voyageurs en plus de ceux qui existent déjà.. d'où l'erreur d'analyse commise.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes