MENU ZINFOS
Politique

Contentieux des agents titularisés: La mairie de Saint-Louis retrouve le sourire


Lundi dernier, cinq agents communaux de Saint-Louis ont eu l'agréable surprise de voir leur référé suspension validé par le tribunal administratif de Saint-Denis. Face à ce qui aurait pu être pris comme le début de décisions favorables en cascade pour les 134 autres agents, voilà que le traitement au cas par cas des dossiers prouve qu'une issue totalement différente peut sortir du même tribunal. La maire de Saint-Louis adresse un communiqué de presse dans lequel elle nous apprend que 15 agents ayant également intenté un référé suspension ont vu leur requête rejetée.

Par Ludovic Grondin - Publié le Mercredi 14 Octobre 2020 à 15:36 | Lu 6625 fois

Les agents qui manifetsent devant l'hôtel de ville, c'était le 24 août (Photo : Y.H)
Les agents qui manifetsent devant l'hôtel de ville, c'était le 24 août (Photo : Y.H)
"La preuve du bien-fondé de mon appel à la prudence et à la mesure indispensables dans les propos après 5 ordonnances de suspension des arrêtés de retrait de titularisation ne s’est pas fait attendre !

Ce sont en effet pas moins de 15 rejets qui ont été prononcés ce lundi 12 octobre et qui viennent d’être portés à ma connaissance.

Ces ordonnances de rejet concernent 4 agents de la Commune, 5 du CCAS et 6 de la Caisse des Écoles. Comme vous le voyez, ce sont bien des décisions différenciées suivant les situations qui ont été rendues le même jour et par le même juge.

Ainsi, pour ces 15 personnes pas de suspension (valant réintégration provisoire) ni d'annulation à ce stade de la procédure.

Cela illustre bien que la situation est loin d’être aussi simple que le laisse entendre depuis lundi nos opposants et détracteurs.

Là encore aucune satisfaction ni déception, mais de notre part simplement la volonté de rétablir quelques vérités, loin des manipulations de certains.

Mon équipe et moi-même restons vigilants et engagés pour réinscrire les principes d’équité et de bonne gestion au cœur d’un plan global de développement des compétences et des carrières qui sera à déterminer d’ici la fin de l’année, à la lumière des enseignements de nos audits finances et RH."

Juliana M’Doihoma,
Maire de Saint-Louis




1.Posté par Moutons le 14/10/2020 16:12

Qu'avez vous fait madame le maire, lorsque vous étiez acquise aux majorités qui ont permis ces recrutements..?? Et la dérive des comptes...

2.Posté par Dem le 14/10/2020 16:32

Bravo Madame le Maire.

3.Posté par Moutons le 14/10/2020 18:01

Pourquoi retrouve t elle ce qu'elle n'est pas censée avoir perdu..?

4.Posté par Équité et vigilance le 14/10/2020 18:03

Les médias et surtout l'opposition , les contribuables et la population seraient bien inspirés de surveiller les nouvelles embauches . Tribunal et préfecture donneront leur accord ou refus . Que les emplois des collectivités soient soumis à appel d'offre, avis de concours , nombre de postes selon les besoins . Transparence , équité vigilance doivent être appliquées pour mettre fin aux abus , au népotisme et aux emplois de complaisance souvent sans compétences .

5.Posté par Rue la gare le 14/10/2020 18:04

Il faut voir aussi dans tous les communes tous ses emplois fictifs
Qui est aussi présidents d associations
Comment on peut êtres dans une associations en longueur de journée
Et employé à la commune et pour certain avec un gros salaire

6.Posté par La vérité vraie... le 14/10/2020 18:20

Elle semble se réjouir du malheur de ces familles...ça en dit long.
Au passage, attendons de voir si ces 15 agents seront remplacés par d'autres "votants".

7.Posté par bob le 14/10/2020 18:24

OUI PEGGY LICENCIE ENCORE POUR RETROUVER L'EQUILIBRE BUDGETAIRE DE LA MAIRIE !!!

8.Posté par On ne profite qu'un temps de la pauvreté le 14/10/2020 18:28

Sin lui pensait avoir connu le pire avec es ch...... Et bien dansez maintenant

9.Posté par #lareunionnite le 14/10/2020 18:54


Toute la Réunion vous regarde et vous applaudit.
En espérant que les nouvelle génération de maire tende vers ça
Pour les anciens malheureusement cela reste leur fond de commerce

10.Posté par saint André le 14/10/2020 19:28

Certains peuvent déjà aller s inscrire au Pole Emploi et se mettre ainsi au boulot comme le prévoit les règles du privé soit assédics et recherche d'un autre emploi : c est simple.

Mme.Le Maire , bravo pour votre sens des responsabilités car vous êtes la gestionnaire des fonds de cette commune : les trois anciens maires étaient des truffes

11.Posté par JORI le 14/10/2020 19:47

j'attends avec impatience l'explication de balcon!!.

12.Posté par Onyx le 15/10/2020 09:17

Là encore aucune satisfaction ni déception, de la part de Juliana M’doihoma simplement la volonté de rétablir quelques vérités, loin des manipulations de certains.
Très bien , alors que dit l’ensemble de ces décisions sur une amorce d’analyse sur le fond , retranscrit dans chaque délibération :
Le juge administratif vient de rejeter le référé de 15 agents municipaux concernant l’annulation de leur titularisation au seul motif qu’il n’y a pas urgence puisqu’ils ne perdent pas leur emploi immédiatement.
Ce qui n’était pas le cas des 5 de lundi.
Il y aura encore des décisions de suspension et d’autres de rejet fondées sur l’urgence.
Mais l’analyse de fond évoqué par le juge dans ses décisions (surtout la 7) demeure : il n’y a pas d’illégalité dans l’acte de nomination !!!!!

13.Posté par titoune le 15/10/2020 11:43

https://www.temoignages.re/social/luttes-sociales/deja-700-emplois-supprimes-dans-le-groupe-caille,51291
dans le privé quand ça va mal, la question sociale ne se pose même pas.................

14.Posté par Le Jacobin le 15/10/2020 12:05

Un tonnerre d'applaudissement pour Madame le Maire Saint Louis pour la volonté qu'elle a d'inscrire sa commune dans le droit chemin de la bonne gestion communale.

EXCELLENCE EXIGENCE !

TIEMBO LARGUE PAS

Vous avez toute mon admiration, le peuple qui se lève tôt se couche tard, passe des concours vous soutien.

Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes