MENU ZINFOS
Faits-divers

Constructions illégales: "Ce n’est plus possible de construire et de s’étendre comme ça"


Par - Publié le Mercredi 5 Juin 2019 à 11:28 | Lu 19057 fois

Photo d'illustration
Photo d'illustration
"Ce n’est plus possible de construire et de s’étendre comme ça". " Si on ne fait rien là, dans 50 ans vivre sur cette île sera extrêmement compliqué ", a exhorté le vice-procureur. La correctionnelle de ce mardi était en grande partie dédiée à des affaires relevant de constructions sans permis sur des terrains qui de surcroit ne le permettaient pas. Une pratique encore florissante à La Réunion dont se saisit de plus en plus la justice. Hier, les contrevenants étaient des agriculteurs, entrepreneurs ou particuliers sans autre richesse parfois qu’un bout de terrain et la petite case qu’ils ont construite dessus. 
 
C’est le cas de Leila M, jeune mère célibataire avec deux enfants, au RSA. La jeune femme a "fait comme tout le monde au Tapage, a construit sans permis" son petit foyer dans une zone agricole donc non constructible. "La mairie installe une citerne pour nous", s’est-elle défendue tremblante à la barre pensant légitimer sa construction mais aussi celles beaucoup plus anciennes de sa famille. Un cas "assez emblématique et problématique qui oblige les collectivités, sur le fait accompli, à réaliser des aménagements coûteux pour sécuriser le réseau", lui a renvoyé le président du tribunal. Il s’agit également de freiner le mitage, cette multiplication de résidences dans un espace rural et de préserver ces terres agricoles pour éviter les éboulements, a fait valoir le ministère public. Une amende avec sursis et la démolition de la maison en structure métallique et bois de 70m2 ont été requises.
 
Mélanie R, risque également de perdre sa maison. Là aussi il est question de la construction sans permis d’une case, sur une parcelle léguée par son père dans une zone agricole, mais ici à vocation agro-touristique à la Rivière St-Louis, sur la route qui mène à Cilaos. Et c’était justement le projet de cette mère de famille, au chômage, en bâtissant sur les 500m2 un gîte de 107m2 sauf qu’il aurait fallu notamment qu’un bâtiment existe déjà, a précisé le représentant de la DEAL. Ainsi pas de permis de construire, pas de référencement au Gîte de France. "Situation ubuesque", a plaidé la défense outrée des "contraintes administratives excessives" en France. "Personne n’a envie de détruire La Réunion mais juste de s’en sortir". 

Jean-Philippe a lui voulu diversifier son activité agricole en ouvrant un snack sur une parcelle à vocation à être constructible à proximité du lycée Stella et d'équipements sportifs à St-Leu.  

Derrière la loi, assurer la protection des paysages, des secteurs naturels et des terres agricoles, le principe a été rappelé à chacun des prévenus concernés. La démolition de toutes ces constructions a été requise par le parquet en plus de peines d'amende. Ils seront fixés sur leur sort le 18 juin prochain. 



Prisca Bigot
En charge de la région sud de l'île, j'ai la main verte, le pied marin et la tête dans les nuages.... En savoir plus sur cet auteur

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

2.Posté par Isis le 05/06/2019 12:27

Le problème de ces personnes ayant construit dans l'illégalité, est qu'elles ne connaissent pas certains risques concernant les implantations sur le terrain... "On" veut faire comme l'autre, sans aucune connaissance...

1.Posté par André BERNARD le 05/06/2019 12:25

Pendant ce temps là, certains gros zozos protégés par le Préfet construisent impunément des circuits automobiles, des restaurants et des parkings sans permis, à Saint-Benoit notamment. Moi, on m'a réclamé un permis de construire pour faire un balcon ! = Justice à 2 vitesses !!!!

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes