MENU ZINFOS
Economie

Consommation: De fortes disparités selon le niveau de vie


Par - Publié le Samedi 14 Décembre 2019 à 11:35 | Lu 1925 fois

Le niveau de vie est le principal déterminant des disparités de consommation entre les ménages. En effet, selon l'Insee, en 2017, les 20 % de ménages les plus aisés dépensent 3,6 fois plus que les 20 % les plus modestes. Un écart bien plus important qu’en province ou qu’aux Antilles.

S’alimenter et se loger restent les plus gros postes de dépenses pour les plus modestes, alors que le transport est largement en tête pour les plus aisés, précise l'institut de sondage, qui relève que "l’accès aux dépenses moins nécessaires, comme les loisirs, les restaurants ou les billets d’avion, est moins démocratisé qu’en province".

1 010 euros de consommation mensuelle pour les plus modestes, 3 680 pour les plus aisés

Les dépenses de consommation varient donc fortement selon le niveau de vie, et l’écart s’accroît même légèrement depuis 2011 : "les dépenses des plus aisés augmentent et sont même supérieures à celles de leurs homologues métropolitains", fait remarquer l'Insee. Cet écart lié aux revenus est encore plus accentué qu’en province ou qu’aux Antilles. En moyenne, les plus modeste ont une consommation de 1 010 euros de consommation par mois, contre 3 680 pour les plus aisés.

Le niveau de vie détermine montant et type de consommation

Les ménages les plus modestes consacrent une part beaucoup plus importante de leur budget pour les dépenses visant à s’alimenter et se loger (40 % des dépenses en moyenne), que les ménages les plus aisés (24 %).

L’écart de dépenses est particulièrement élevé pour les transports, l’hôtellerie-restauration et l’équipement du logement. L'Insee constate en effet que les plus aisés dépensent entre six et sept fois plus. Et ceux-ci consacrent un montant huit fois supérieur en moyenne aux achats de véhicules que les plus modestes (jusqu'à 17 fois supérieur pour le transport aérien)/

Les familles monoparentales et les personnes âgées consomment moins

Les familles monoparentales et les personnes âgées ont une consommation nettement inférieure à la moyenne en raison d’un niveau de vie plus faible. "Pour les familles monoparentales, le poids des dépenses alimentaires, du logement, de l’habillement ou des communications est plus élevé que la moyenne, tandis que le transport pèse moins", est-il précisé.

Les comportements de consommation des Réunionnais convergent  vers ceux des provinciaux

Les Réunionnais dépensent dorénavant autant en transports que les provinciaux, en lien notamment avec le rattrapage progressif en équipement automobile. Ils consacrent une part moins importante qu’avant à l’alimentation au domicile et vont plus au restaurant.

"Le poids du logement reste néanmoins inférieur, en lien avec des loyers un peu moins élevés et des dépenses d’énergie moins importantes", révèle enfin l'institut de sondage.

Consommation: De fortes disparités selon le niveau de vie


Marine Abat
Journaliste - En charge du secteur Ouest - Fortement attachée aux valeurs du développement durable... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Jm974 le 15/12/2019 07:44 (depuis mobile)

Même si on parle de "ménage", comment les plus modestes qui vivent généralement d''aides sociales (RSA, allocations familiales et logement) peuvent-ils dépenser 1000 € mensuels en consommation ? Peut-on avoir accès à cette étude pour les détails

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes