MENU ZINFOS
Blog de Pierrot

Conseil général : Le contraste de la misère et de l'opulence


Par - Publié le Samedi 10 Décembre 2011 à 10:52 | Lu 3291 fois

Conseil général : Le contraste de la misère et de l'opulence
Certaines photos parlent plus que de longs discours...

Conseil général : Le contraste de la misère et de l'opulence
Les visiteurs qui pénétraient au Conseil général hier matin étaient accueillis par la dizaine de ex-salariés de l'ARAST qui dorment depuis une semaine sous des tentes dans les jardins du Département, dans le but de faire pression sur la présidente Nassimah Dindar afin de pouvoir simplement toucher leurs indemnités de licenciement. 

Deux ans que ça dure ! Et toujours pas de solution en vue, alors meme que les festivités de Noel approchent et qu'une fois de plus, les centaines d'ex-salariés concernés ne pourront pas offrir un Noel normal à leurs enfants.

Conseil général : Le contraste de la misère et de l'opulence
Une fois à l'intérieur, changement total de décor. Les invités tombent sur un immense buffet pantagruélique destiné au repas offert aux pompiers par la présidente du Département pour la fin d'année.

Meme s'il n'est pas question pour moi de dire que les pompiers n'ont pas droit à un repas de fin d'année, comment ne pas etre frappé et choqué par la juxtaposition de ces deux scènes ?


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Montfort le 10/12/2011 10:01

Les pompiers toujours solidaires de la population auraient peut être du inviter et faire entrer les personnes qui ne souhaitent que recevoir leur du et contraintes de vivre comme des chiens dehors. Le mépris de la Dindar multicartes....

2.Posté par Citoyen, le vrai le 10/12/2011 10:33 (depuis mobile)

C'est bien pire au conseil regional avec les vacataires permanents violament dégagés par Didier Robert alors que les petits fours et le champagne sont le quotidien de la pyramide inversée.

3.Posté par Pierre Frédéric Dupuy le 10/12/2011 10:48

Pantagruélique? Ca dépend de combien ils étaient.

4.Posté par Caton2 le 10/12/2011 12:40

La Dindar fait la gueule aux chefs de la fronde, parce qu'ils ne lui font pas de courbettes. Fallacieux prétexte pour oublier la fonction principale dévolue au CG: l'action sociale.
Ces deux images qui se contredisent, sont une sorte d'allégorie de la duplicité de Madame Dindar, prompte à flatter dans le sens du poil tout ceux qui valorisent la grandeur de son image, et à dédaigner ceux qui n'en montrent que la petitesse.
Devrions-nous pousser l'allégorie jusqu'à la caricature, en y voyant d'un côté la séduction factice que se plait à cultiver la Présidente, et de l'autre la noirceur de son être intime?

5.Posté par sgeg le 10/12/2011 12:57

quelle indignation sélective !
dabord quelle est la situation EXACTE de ces personnes mr le journaliste ?
si elles sont au chômage et indemnisées , leur sort est le même que les milliers d'ouvriers du btp que DR a expédié d'un trait de plume à pôle-emploi , ni plus ni moins !
et questions petis-fours , il semble que le cr n'ait rien à envier au cg...

6.Posté par vipère le 10/12/2011 13:34

bravo pour cet article Pierrot !

7.Posté par LaPulmollVerte le 10/12/2011 13:36

En URSS fin des années 40 un ingénieur toujours en vie, devenu général, a inventé un merveilleux appareil peux coûteux pour permettre au pauvre de trouver une solution efficace et directe à leur misère.

Comment s'appelait il déjà... excusez moi avec l'âge les neurones s'étiolent.

A oui, je me souvient !

Michael Kalachnikov !

8.Posté par vipère le 10/12/2011 13:54

à
Pierre Frédéric Dupuy
c'est le principe qui est choquant même si pour 250 personnes effectivement ça ne fait pas grand chose par individu

9.Posté par Caton2 le 10/12/2011 13:57

sgeg je t'ai connu plus objectif et rationnel. Que viennent faire DR et le CR dans ce fil? Les excès du CG excuseraient ceux du CG? Quant à l'allusion aux ouvriers du BTP que DR aurait "expédié d'un trait de plume à pôle-emploi", elle est mal venue de la part de quelqu'un qui fait habituellement preuve de réalisme. Étais-tu de ceux qui défendaient le projet pharaonique et ruineux du "Tram train"?

10.Posté par JORI le 10/12/2011 14:12

On aurait pu aussi prendre la 1ère photo et la comparer à celle d'un groupe de SDF. Cela aurait eu le même sens.

11.Posté par foutaises le 10/12/2011 14:14

post 5 : la situation des ex salariés de l'ARAST est connu depuis 2 ans oui elles sont comme tous les chomeurs qui ont perdus malheureusement leur travail mais contrairement a TOUS les licenciés les ex salariés de l'ARAST n'ont TOUJOURS PAS recu leur indemnités de licenciement qui est un droit si elles dorment depuis 11 nuits devant le CG c'est pour réclamer leur DU pour pouvoir tourner cette triste page de l'ARAST.
si nous parlons du CG c'est que la présidente a soit disant valider 1020 postes en décembre 2009 et crée le GIP pour les salariés de l'ARAST pour ces raisons l'AGS refuse de payer
aujourd'hui elles dorment devant le CG pour rencontrer cette présidente méprisante qui les a traités meme de chien
pour toutes ces raisons elles sont devant le CG et non la region
est ce qu'aujourd'hui réclamer son dû vouloir que le droit s'applique doit etre ramener toujours à la politique, se qui revient a penser que les ex arast n'ont plus aucun recours aucun droit puisque systematiquement tout est politique
même la justice apres deux ans n'arrive pas à prendre une décision toujours REPORTE
j'espere sincerement qu'aucun autre salarié n'est a vivre cela apres 20 ans ou 35 ans de service apres la perte de son emploi devoir arriver a ces extremes pour faire valoir ces droits qui est je le repete encore et encore le versement des INDEMNITES et c'est TOUT

12.Posté par sgeg le 10/12/2011 15:26

9
le projet du tram-train n'était ruineux que pour ceux qui ne connaissaient pas bien le dossier ou qui militaient pour dégager l'équipe vergès , ce qui a plutôt bien marché !
car le montage reposait sur une dotation ferroviaire de 80 millions par an pour assurer le fonctionnement...cela représente 13% de la sur-rèm que les fonctionnaires de la réunion... juste pour situer les échelles.
ceci dit , je reconnais que dans le contexte actuel , un tel investissement n'a plus de sens
au même titre que la future et si " pharaonique " (lol) route du littoral à 6 voies !
quand on connait le retard en logement sociaux dont souffre ce département , il serait plus judicieux de consacrer les 1,6 milliards qui ne permettront JAMAIS de faire cette route à
construire des logements sociaux , cela fournirait du travail à beaucoup de monde et cela
permettrait de réduire de moitié environ le retard accumulé en la matière.
11
je savais qu'il s'agissait d'un problème concernant les indemnités de licenciement , c'est bien de le re-confirmer , mais qui juridiquement est censé vous verser ce qui vous revient par rapport à votre ancienneté ? ce n'est pas clair.
car si certains(es) ont touché , ou veulent toucher des indemnités payées par des fonds publics pour être aussitôt ré-embauchées dans une structure publique, il y a un problème.
cela revient à demander le beurre et l'argent du beurre !

13.Posté par AVATAR le 10/12/2011 16:43

bonne appetit les petits cé bientot la fete des dindes et les dinde qui piques cé les dindars comme dit le procureur elle es fine la gueppes mais la gueppe a grossis et en fin d année cé une dinde mais qui pique toujours et qui mange bien vu le buffet, en sept de mandat le nombre de coctail a multiplié par 50 selon le service on donne a bouffé cé tres a la mode et tres social venez vous empifres de nos samoussas et vos probleme disparetra sauf l arast qui a le ventre plein, je vous ais dit union des centres c est l union des ventres en voici la preuve

14.Posté par explication encore et encore le 10/12/2011 16:59

re-post 12
nous demandons nos indemnités de licenciement apres 20 ans de service, car depuis 2 ans je suis au chomage. travailler dans le gip je n'y compte pas car la présidente embauche que sa famille et ses militants mais le fait d'avoir créer justement cette structure empeche l'AGS de nous payer malgré le fait qu'on soit toujours au chomage car nous voulons si nous avons l'ocassion de demander à cette présidente qui a été embauché dans ce fameux GIP fantome
je pense que demander mes indemnités pour mes 20 ans de service à l'ARAST est amplement justifier. et non vouloir le beurre et l'argent du beurre
je vous le dis et redis encore et encore nous voulons nos indemnités de licenciement pour avoir cotiser pendant des années il est normal aujourd'hui de nous donner notre dû
meme si demain je retrouve du travail cela ne m'empechera pas de reclamer mes indemnités pour mes années de service à l'ARAST
pour finir je dirai que tout aurait été clair si nassima avait ferme sa bouche au lieu de mentir

15.Posté par ndldlp le 10/12/2011 18:18

les pompiers feraient bien, s'ils savent faire preuve d'intelligence, ce dont je ne doute pas un seul instant, de descendre avec les dits petits fours et les offrir aux salariés de l'ARAST..voilà un acte qui serait tout à leur honneur.

sgeg, je rejoins caton2.

16.Posté par jlh le 10/12/2011 18:25

ça donne envie de vomir.... ce déchainement anti Dindar. Heureusement que Didier est un super type qui reçoit les vacataires dans son bureau et leur offre le café . Quel contraste entre la politique de droite de Didier et de droite de Nassimah.
Tiens, où étaient Fouassin et Gonthier quand les ennuis de l'Arast ont commencé? Dans la majorité , non ? Ils n'ont rien vu venir ?

17.Posté par bonnemémoire le 10/12/2011 18:32

Merci pour cet article monsieur Dupuy.
je ne vois pas ce qui pourrait justifier ou excuser le déni dont sont victimes les salariés de l'ex-Arast.
On pourrait ergoter à l'infini sur ce qui se fait ailleurs (CR ou en d'autres institutions) sur le ratio petits fours / participants attendus à cette manifestation ou encore sur le coût de cette manifestation rapporté à ceux de d'autres manifestations organisées par d'autres instances , et à bien d'autres items encore mais ne voyez -vous pas s'il vous plait lecteurs que vous rajoutez du déni au déni?
Ces personnes licenciées ont-elles des droits? mieux ont-elles droit à leurs droits?
Si vous pensez qu'il y a une catégorie de gens qui aujourd'hui n' a pas de droit dans ce département français dites le mais ne faites pas marcher votre machine à arguties. C'est indigne.
Ma solidarité totale aux ex-arast .


18.Posté par Pierre Frédéric Dupuy le 10/12/2011 18:33

12. La dotation en question n'était pas légale dans le contexte (calculée sur la base du réseau ferroviaire existant au moment de la décentralisation, ce qui signifie à la Réunion 0 donc une dotation légalement égale à zéro) et ne pouvait donc être accordée que par une loi ad hoc. Donc, de ce fait, si, ça devenait pharaonique, d'autant que même si par quelque miracle la dotation était finalement accordée la participation de la Région restait quand même très élevée pour ses capacités financières, handicapant durablement ses capacités d'investissement et se traduisant vraisemblablement par une augmentation des impôts locaux.

19.Posté par noe!!!!!!!!!!?????? le 10/12/2011 20:26

Il y a tj eu 2 mondes : les pros et les pauvres .

" Au ciel tout est plaisir, en enfer tout est peine ; le monde est mitoyen à l'un et à l'autre. "
(Baltasar Gracian)

C'est comme ça et rien ne pourra y changer parce que le monde est un spectacle à regarder et non un problème à résoudre .



20.Posté par Tanbi le 10/12/2011 20:29

Ce qui est rigolo c'est que le fils en vient à contredire le père pour entretenir le pôvre buzz de zinfos

(Réponse de Pierrot Dupuy : Parce que chez toi, tes enfants sont obligés de penser comme toi? Et qu'est ce qui se passe s'ils n'ont pas nécessairement les memes idées sur tout? C'est quoi la sanction? La fessée? Pire?
Chez moi, mes enfants ont été élevés dans le respect total de ce qu'ils pensaient. Je ne leur ai jamais demandé pour qui ils votaient. L'un d'eux m'a annoncé avoir voté Ségolène Royal aux dernières présidentielles. J'ai respecté. S'il a voté, c'est qu'il est majeur et qu'il doit donc choisir en son âme et conscience.
Ca ne se passe pas comme ça chez toi? Je plains tes enfants, alors...)

21.Posté par Caton2 le 10/12/2011 20:49

18. Exact. Je rappelle que les frais de fonctionnement n'avaient pas été estimés et que la portion de la ligne correspondant au devis déjà pharaonique, ne représentait qu'une quarantaine de km...

22.Posté par sgeg le 10/12/2011 21:15

18 en particulier mais aussi caton et de launay :
je suis daccord avec toi l'enjeu ne valait pas la chandelle, trop compliqué et à contre-cycle.
c'est le vrai point positif que je concède à cette alternance régionale, ne plus fonctionner sur le mode du chantage au bordel social pour essorer de l'argent à la métropole !
ceci fait , il reste un manque de vision de long-terme pour LE sujet des transports...
vu la paralysie du réseau routier , les perspectives démographiques et le recul prévisible du
soutien financier de l'état , on fait comment ?

23.Posté par noe!!!!!!!!!!?????? le 10/12/2011 21:25

"Ce que les hommes appellent civilisation, c'est l'état actuel des mœurs et ce qu'ils appellent barbarie, ce sont les états antérieurs. Les mœurs présentes, on les appellera barbares quand elles seront des mœurs passées." (Anatole France)

Dommage qu'il y a 2 mondes au Conseil Général de chez nous ...Cela fait mal au coeur de voir ces 2 clichés ...
D'un côté , la souffrance et de l'autre l'opulence .... C'est inhumain !

24.Posté par Caton2 le 10/12/2011 22:50

22."il reste un manque de vision de long-terme pour LE sujet des transports... "
Le mot "vision" me chatouille un peu. La vision suppose un visionnaire et sur ce chapitre, on a suffisamment été embrouillé par le précédent charlatan.
Nous étions en droit d' espérer de la mandature de Vergès, une amélioration de la route du littoral et la suppression des goulets d'étranglement à l'arrivée à Saint Denis, qu'on vienne du nord ou du sud. Pas besoin de vision pour ça. Hélas, on n'y est pas encore!
Sur le problème global des transports, tout plaide en faveur du transport par bus en voie réservée.
Je connais bien l'Écosse. La pratique des transports en commun en Écosse démontre que seul le bus permet, dans des régions montagneuses, d'utiliser les grands circuits routiers côtiers en zone plate et d'en sortir vers les zones montagneuses, sans qu'il y ait discontinuité dans le trajet.
Le train n'est réellement utile qu'en zone plate, et ne peut desservir que des zones côtières ou de longues vallées, sauf travaux pharaoniques. Et même avec ces travaux, ce type de transport suppose le relais de bus pour desservir les écarts.
La Réunion regorge d'écarts, même si la plupart de ses villes sont en zone côtière.
Cependant, je trouve pharaonique le projet de DR. Comme l'écrit De Kersauzon, il serait beaucoup moins coûteux de sécuriser la route côtière actuelle, tout en l'élargissant vers la mer, en créant des tunnels couverts en béton, dans les zones d'éboulement, à l'image de ce qui se fait dans les Alpes.
Je trouve absurde et ruineuse cette idée de route sur pilotis, en zone maritime.
Mais le transport individuel restera toujours majoritaire à la Réunion.
On ne peut espérer, à cause de la dispersion géographique de la population et des lieux de travail, ajoutée à la volatilité de l'emploi, que les membres d'une même famille puissent rationnaliser leurs trajets domicile emploi sans faire appel à au moins un véhicule privé par famille. Il faudra faire avec.

25.Posté par vipère le 11/12/2011 04:52

L'un d'eux m'a annoncé avoir voté Ségolène Royal aux dernières présidentielles. J'ai respecté.
et si il avait dit je vote sarkozy tu aurais dit quoi(je blague Pierrot personne chez toi n'aurais eu une idée aussi stupide.... ou bien.)

26.Posté par maroco le 11/12/2011 06:11

Tiens, y'a de l'eau sur la table pour les pompiers !!!!

27.Posté par bonnemémoire le 11/12/2011 07:07

Après les arguties la diversion?Décidément !
Traiter de tout,fort doctement par ailleurs , sauf de la situation des ex-Arast.
Ces doctes lecteurs n'ont vraiment rien à dire sur la situation de ces ex-salariés ,sur le traitement qui leur est infligé,sur le droit et les possibilités qu'il offre , et je m’arrête là ,eux souvent si prolixes sur tout et rien?
Enterrés vivants ces ex-Arrast ?

28.Posté par Tanbi le 11/12/2011 07:36

20.Posté par Tanbi le 10/12/2011 20:29

Ou la, ça y est, je l'ai énervé...c'était du second degré...mais c'est tout de même une façon très touchante d'affirmer son proSarkozysme...

Et le respect de la liberté de penser est tout de même un minimum requis pour un journaliste...

Sans rancune j'espère...

29.Posté par arnaud le 11/12/2011 08:51

Merci à M. Dupuy d être le seul à remuer la merde et d'être libre contrairement aux autres médias qui ne disent rien par peur de représailles publicitaires.Nous savons tous de Madame Dindar use de cet argument pour faire taire la presse. Merci pierrot

30.Posté par JOSEPH le 11/12/2011 10:13

BRAVO , MONSIEUR DU PUY POUR CET ARTICLE COURAGEUX ET LES ILLUSTRATIONS QUI L' ACCOMPAGNENT ! C'EST ÉDIFIANT !!!

QUELLES VONT ÊTRE LES RÉACTIONS DE Mme DINDAR ET DE TOUS LES CONSEILLERS GÉNÉRAUX MAIS AUSSI DE TOUS LES ÉLUS ET PARLEMENTAIRES !!!

31.Posté par Dignité le 11/12/2011 10:14

Les débats sont intérressants. Néanmoins, pour ceux et celles qui ne sont pas suffisamment informés leur compréhension n'est pas évidente. Aussi, je m'autorise à livrer quelque reflexions de manière à apporter un peu plus de clarté sur ces sujets relativement abscons.
Au sujet de l'Arast , j'ai cru comprendre qu'au moment de la liquidation de la structure les salariés non cadre pouvaient prétendre à un CDD de la part du conseil général le temps que ce dernier organise un montage visant à créer une structure de remplacement .Cette nouvelle structure aurait eu vocation à proposer un CDI aux salariés de l'ex ARAST porteurs du CDD du conseil général. A priori ce scénario est loin d'être débile. Mal conseillés par une jeune femme ambitieuse (désormais élue à la Région) certains salariés ont refusé le CDD du conseil général en pensant toucher d'abord, des indemnités de licenciement et, ensuite, se faire embaucher par la ou les structure(s) qui ne manqueraient pas d'être créées compte tenu de l'importance des besoins dans le secteur concerné. Les AGSS flairant l'arnaque ont refusé, à juste titre, de payer les indemnités de licenciement. Si mon analyse est fausse qu'on me le dise en argumentant.
Au sujet du tram train, son côté pharaonesque n'a rien à envier à celui de la route du littoral de DR. Pour l'avenir des déplacements dans l'île il est bien plus pertinent qu'une route à 6 voies réalisée sur la mer. La vérité c'est que le transport sur rail est le seul mode de transport qui permet à la Région de s'impliquer directement en qualité d'autorité organisatrice. Dans les transports routiers ( sur pneus) la Région ne peut que financer les infrastructures (voies) routières au titre de l'aménagement du territore sans aucune décision sur l'organisation des transports publics de voyageurs. Le problème du tram train c'est que le financement était trouvé pour sa réalisation mais que son fonctionnement allait coûter la peau des fesses . Les recettes voyageurs ne pouvaient pas couvrir les coûts de fonctionnement . La Région entendait faire combler ce trou par l'Etat au titre de la dotation ferrovière qu'il alloue aux réseaux ferrés secondaires de métropole pour les maintenir en activité (lutte contre la désertification rurale). Or, le tram train ne présentait pas les caractéristiques d'un réseau ferré secondaire. D'où l'idée de demander à l'Etat le vote d'une loi spécifique pour y remédier. Le tram train ne pouvait fonctionner que dans le cadre d'une gestion rigoureuse car ce type de transport public est systématiquement déficitaire. L'engagement de l'Etat dans son fonctionnement ne pouvait être que déterminant. Le refus de ce dernier sur ce point précis tient du fait que" si on y met le doigt, le bras y passe à terme ".

32.Posté par Pierre Frédéric Dupuy le 11/12/2011 13:59

27. Il me semble qu'un jugement a été rendu en la matière, non? Partant de là, normalement, toute erreur de droit a du être rectifiée. Si elles ne l'ont pas été, l'appel leur ouvrait les bras. Du coup et de fait ces personnes ne sont, ni plus ni moins, que dans la même situation que tous les autres chômeurs de l'île, ni plus juste ni plus injuste.

33.Posté par pseudo jetable le 11/12/2011 19:45

J’ai suivi le débat sur le dossier arast sur réunion 1ere, une fois de plus les élus de la majorité ont brillés par leur absence. Dossier qui a posé pas mal de problème à cette mandature et je l’espère trouvera une sortie de crise le plus rapidement positive pour l’ensemble de ces personnes. Je ne reviendrai pas sur les positions du CG et de sa présidente « vu que les chiens sont lâchés ». Mais une fois de plus, un sous marin du cg déguisé en chef de service s’est fait invité à ce débat en lieu et place des élus. Cette personne fait partie du bureau de la droite sociale, il suffit de prendre le dernier PV de l’assemblée de la DR. Dans un pays laïque et démocratique, il n’est nullement interdit d’avoir une position politique heureusement !! Encore faut-il être clair sur les motivations de ce chef de service à participer à ce type de débat qui touche plus de 1000 familles. Mais je pense que notre journaliste de réunion 1ere s’est un peu fait rouler dans la farine. Elle ne pouvait pas savoir que cette personne était membre du bureau de la droite sociale et qu’il était sur le plateau pour être les yeux, les oreilles et la parole de ce partie politique. Le plus bizarre c’est que personnes autour de la table et encore moins la journaliste n’est abordé le sujet de double casquette (chef de service AD et membre du bureau DR) ou triple en tant qu’ancien salarié de l’arast ???
Et pour répondre au post « Du coup et de fait ces personnes ne sont, ni plus ni moins, que dans la même situation que tous les autres chômeurs de l'île, ni plus juste ni plus injuste. »
Et bien non, mon cher monsieur, pas d’indemnité de licenciement pour certain du au refus du CG de payer malgré une condamnation et un jugement exécutoire.
Pour d’autres, en fonction des jugements des prud hommes paiement des indemnités par les AGS total ou en partie mais un appel des AGS dans la foulé pour le remboursement des sommes perçues.
Et pour d’autre refus catégorique de la direction du travail de la procédure de licenciement qui pense qu’il y a une continuité d’activité de part les missions de l’ex arast.
Avec le même dossier on se retrouve avec 3 cas de figures.
Résultat des courses, environ 600 personnes ré embauché au CG, GIP, dans les structures sociales et de l’aide à domicile, les plus dociles. Et pour les autres (les grévistes ou grande gue…..) pas UNE proposition depuis 2 ans. Comme vous le savez déjà, le secteur social et médico social étant exclusivement de la compétence du Conseil Général, ces structures sont financées majoritairement par le CG974. C’est a se demander si il n’existe pas de liste noire ou grise. Le fait d’avoir travailler à l’arast pendant 10, 20 ou 30 ans est devenu un délit. Ou se trouve l’arnaque dans ce dossier ???
« Nou lé pa plis, nou lé pas moin respect à nou ».

34.Posté par Charly le 12/12/2011 12:12

Encore de l'argent du contribuable gaspillé - vous en avez pas asser Mme - Les pompiers sont suffisament bien payé pour s'offrir un verre et quelque amuse-gueule - aprés à il y aura encore et encore un pot pour les remercier d'avoir fait tout simplement leur travail, ensuite encore pour un avancement de grade, encore pour l'arbre de noêl ou que les agents ayant des enfants pourront participer et les autres dehors à croire que les enfants des pompiers font tourné la sdis - puis encore pour un départ de mutation - puis encore pour un départ retraite - puis encore pour une prise de poste et encore et encore - arète ek sa

35.Posté par ndldlp le 12/12/2011 15:51

faut il s'intéresser à "qui a le marché du coq-tél au département"..?

36.Posté par Pierre Frédéric Dupuy le 13/12/2011 16:17

33. Que les jugements soient différents selon les personnes n'a rien d'anormal vu que les situations peuvent aussi différer: différents contrats, différents postes, ... Du coup, différents régimes juridiques applicables.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes