MENU ZINFOS
Société

Conflit à Pierrefonds : Les sauts en parachute suspendus par la DGAC OI


Le torchon brûle entre la Direction de l'aviation civile et une partie des professionnels de l'aéroport de Pierrefonds. La DGAC OI a décidé de suspendre les sauts en parachute dans la zone, quelques jours après une manifestation des acteurs du secteur.

Par - Publié le Mardi 6 Décembre 2022 à 11:10

La Direction générale de l'Aviation civile de l'océan Indien (DGAC OI) vient d'annoncer la suspension des activités de parachutage sur l'aéroport de Pierrefonds à partir du mercredi 7 décembre. Une décision qui doit courir jusqu'à "la mise en place de mesures permettant de réduire significativement les risques sur la sécurité".

Un conflit dure depuis quelques semaines entre la DGAC OI et le Para Club de Bourbon qui est le seul organisme qui organise ces sauts. Une partie des professionnels de Pierrefonds se sont mobilisés la semaine dernière pour dénoncer les pressions de la DGAC OI. Ils ont bloqué la piste d'atterrissage et de décollage pendant quelques minutes.

Les acteurs du secteur déplorent la prise de position de la DGAC OI et rappellent qu'aucun accident n'a été répertorié sur la zone de parachutage en 46 ans et assurent que les protocoles actuellement en vigueur sont similaires à ceux mis en place en métropole. 

Ils évoquent en exemple le Paraclub de Grenoble qui cohabite avec un aéroport européen dont la zone de saut fonctionne dans les mêmes conditions. 


Regis Labrousse
Faits-diversier Passionné par tout ce qui vole, j'ai eu la chance de pouvoir effectuer une longue... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par riverstar974 le 06/12/2022 12:02

Encore des fonctionnaires qui nous emm.. et sont payés à rien faire

2.Posté par jojo la frite le 06/12/2022 13:52

Quelle bande de ....... ! (indiquez ici ce qui vous fe'rait plaisir et surtout .... ne vous retenez pas !) ça constipe si vous ne sortez pas par voie anale ... ....

3.Posté par ACSP-REUNION le 06/12/2022 14:16

Il y a un réel problème avec l'explosion du trafic d'aviation générale à La Réunion, et cela fait plus de 5 années que nous demandons des mesures de régulation.

Problématique des survols TOURISTIQUES motorisés aériens, avec pollutions sonores imposées à la population et à la faune QUOTIDIENNEMENT et des pilotages de rodéos m'en-foutistes dans le ciel.
Le Pilatus du Paraclub doit aussi faire l'effort de limiter aussi son impact sonore.
Evidemment il est aussi temps de s'occuper enfin de sécurité.

Nous avions prévenu ...
On ne peut raisonnablement continuer dans la croissance infinie sans régulation.

4.Posté par Jean bibo le 06/12/2022 21:33

Toujours un pareil po fait chier de monde ici.
assez un peu dont.
Quels ont été les incidents ??

5.Posté par PATRICK CEVENNES le 06/12/2022 21:45

fukcd473
3.Posté par ACSP-REUNION le 06/12/2022 14:16
Quel rapport entre la pollution sonore et le problème qui affecte les chuteurs ?
Faut arrêter de faire une fixation avec ta pollution sonore. Achetez-vous des boules Quies.
Je propose au para club de se doter d'un MH-1521 Broussard pour les largages. Vous allez rigoler.

Sinon pour ceux qui ne comprennent pas trop la mesure ou le protocole, cherchez les rapports du BEA France ou d'autres agences (USA Russie NewZealand, ect. ) le risque existe et presque toujours fatal pour le chuteur.

6.Posté par babafigue le 07/12/2022 08:13

Nous sommes toujours a la recherche des deux parachutistes... Peut être qu'avec cette période de sécheuse les deux voiles de couleurs pourraient être plus visible vu l'état de la nature actuellement!

7.Posté par ZembroKaf le 07/12/2022 08:50

@5 "P. CEVENNES"
👍
Les sudistes veulent le développement de "Pierrefond" ( leur rêve de voir un A308 faire ZSE/Paris promis par certains élus 😂) se qui engendrent "une pollution sonore" ... mais "ACSP-REUNION" i vé pu d'hélicos, d'ULM...rien 😂
Je ne pense pas qu'un matin le directeur de la DGAC "péi" c'est réveillé un matin pour pondre une règlementation pou faire ..."chié" les utilisateurs de Pierrefond 😱
Après chacun défend son outil de travail...de loisirs ... son "airport international" ... sa tranquillité 🙏

8.Posté par Jean Thevenet le 07/12/2022 09:42

La pollution sonore du PILATUS F-OPCB est effarante, peut être même que c'est l'engin le plus sonore de l'île, c'est un des rares avions qui NE SURVOLE PAS le cirque de CILAOS et pourtant le pollue à distance en restant à 15 20km au moins de là.
Au Matatum, au petit matarum, particulièrement le samedi après midi, chacun de ces vols s'y entend plus fort que les motards du dimanche qui font la pousse sur la Route de Bras Sec à 2km de distance, plus fort que le rouleau à tasser le bitume ou une pelleteuse à 500m, plus fort que tout gros chantier de la ville genre un concasseur, déjà impose un bruit de moteur dans la nature plus fort que tout bruits d'origine urbaine alors qu'il n'est même pas là mais quelque part au dessus de Pierrefond à 4000m d'altitude.

Dans les lieux calmes, la logique s'inverse: plus les avions volent haut, plus ils font du bruit de partout et longtemps: passer plus haut pour respecter la réglementation peut du coup encore augmenter la nuisance, globalement l'étaler de partout: on ne peut absolument pas espérer de solutions pour ces espaces en comptant sur le respect des altitudes et des trajectoires d'où la demande réitérée des collectifs et association de confinement horaire et de compactage temporel des moments de pollution sonore (mieux vaut 10 à la fois durant quelques minutes que 10 passages en 2 heures).

Le Pilatus a ceci de particulier qu'il génère des nuisances au moment où c'est calme et épargné des autres aéronefs: l'après midi même par temps couvert, car il vole dans le beau temps et, à distance gâche à Cilaos le calme que la nature avait imposé localement par des nuages ou de la pluie.

Ce pilatus génère un pic de fréquence caractéristique vers 117Hz qui émerge très fortement du bruit ambiant, d'autant plus que l'énergie sonore est concentrée sur une seule fréquence, l'émergence spectrale (donc la possibilité de l'entendre par dessus le bruit ambiant) n'en est que plus forte.

Cet avion a réglé son pas d'hélice, cela a réduit le taux d'harmoniques, donc la sensation de bruit fort près de l'engin, mais n'a pas réduit sa fondamentale, le 117Hz qui porte toujours à plus de 10km

9.Posté par Bruno le 07/12/2022 10:45

5.Posté par PATRICK CEVENNES

Toi qui vantes les boules Quies, tu peux te les mettre, et demander alors à ce que l'on vienne sauter dans ta zone, survolée continuellement par le pilatus F-OPCB et l'hélico F-HILL dont les sons agrémenteront ta journée et ton week-end de manière très répétitive. Je fais partie des personnes qui subissent donc je peux en parler comme les assocs.
L'activité est telle que la sécurité est forcément à revoir.
Tu feras celui que ne comprends toujours pas, vu la mauvaise foi.
A mauvais entendeur, salut.

10.Posté par KOLAIR le 07/12/2022 16:45

Ce qui gène les usagers du ciel c'est surement que la DSAC fasse enfin respecter les règles élémentaires de sécurité alors que régnait jusqu'à présent un laxisme scandaleux qui portait préjudice à tous les réunionnais victimes des nuisances sonores aériennes, les pilotes s'autorisant des pratiques bruyantes et irrespectueuses des populations survolées.

La DSAC rappelle enfin aux usagers du ciel qu'ils ne sont pas seuls au monde, qu'il y a des règles et qu'il faut les appliquer.

Prochaine étape : régulation du trafic, notamment des hélicos.

https://www.change.org/StopNuisancesAériennesRéunion

11.Posté par Jean Thevenet le 07/12/2022 21:49

[théorie du complot] et si c'était à l'avantage des (ou d'une) compagnies d'hélico de descendre les concurrents pour mieux pouvoir utiliser cet aéroport en argant la sécurité de leur prestations. Et si dans cette guerre ils ablataient ainsi leur ennemis "illicites" leur concurrents pour monopoliser le ciel?[/théorie du complot]


12.Posté par sydney974 le 08/12/2022 12:35

Eh voilà pourquoi les anciens se battaient pour conserver le statut de parachutiste professionnel qui dépendait du ministère des transports.Ce genre d 'interdiction serait impossible,il reviendrait à la DGAC de trouver une solution pour que les para pro au même titre que les pilotes professionnels puissent travailler.
Ce qui est une autorisation aujourd'hui est un droit d'exploiter l'espace aérien pour les travailleurs du ciel.
Bon courage les gars.

13.Posté par PATRICK CEVENNES le 08/12/2022 14:14

fukcd473
7.Posté par ZembroKaf le 07/12/2022 08:50
Tu as voulu écrire A380 ! LOL ! Je me souviens même et encore du logo qui avait été créé à ce propos. Pour que vols longs courrier partent de FMEP, il faudra d'abord modifier les Accords de Matignon qui sont clairs. La porte d'entrée et de sortie des vols internationaux, c'est FMEE. FMEP reste un terrain de déroutement. D'accord avec toi et l'enfumage des zélites du sud avec leurs projets à 2 balles pour faire croire à des départs FMEP/LFPG ! MDR !

9.Posté par Bruno le 07/12/2022 10:45
Je te rassure, je les vois et je les entends bien chaque jour que Dieu fait. Mais je ne suis pas comme vous, je ne fais pas une fixette sur le bruit, ce que les bobo gauchos appellent la pollution sonore. Ça fait plus kitch ! MDR !
Vous savez quoi, vous devriez demander aux PIL au Para club de FMEP de se doter de bons vieux MH-1521. Vous voulez de la tranquillité, là vous en aurez. Et l'autre avec ses 117Mhz aussi ! PDR !

14.Posté par PATRICK CEVENNES le 08/12/2022 14:16

fukcd473
Et pour ceux qui nous sortent le laïus de la sécurité aérienne, rappelez-moi seulement le nombre d'accidents machine/chuteur à FMEP ? OUPS !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes