MENU ZINFOS
Le Zinfos des Bonnes Nouvelles

Confinement: Laissez vos cheveux tranquilles, personne ne vous voit !


Entre les "moucatages" sur l’apparence des femmes à la fin du confinement partagés sur internet (cheveux "en papangue", jambes poilues, kilos en trop) et les influenceurs qui nous vendent un confinement "réussi" (lecture, yoga, cuisine et sport), voici une tendance confinement qui fait fureur sur les réseaux sociaux, et qui va en déculpabiliser plus d’un: la cure de sébum. Elle consiste à ne pas se laver les cheveux pendant au moins 30 jours, pour réguler le cuir chevelu tout en nourrissant les longueurs: "Ce n’est pas nouveau, mais là c’est plus simple à faire grâce au confinement comme personne ne nous voit", nous explique Ugo Barbagallo, coiffeur professionnel. Et suite aux nombreux accidents capillaires qu'il a pu observer depuis le début de la crise, il nous propose également quelques conseils pour tenir jusqu'au déconfinement.

Par - Publié le Lundi 4 Mai 2020 à 09:16 | Lu 7401 fois

"J’ai l’impression que les gens s’attendent à un remède miracle, mais la cure de sébum ne convient pas à tous les types de cheveux !", prévient Ugo, gérant du salon de coiffure "Ozone Bio" à Saint-Denis.
 
Pourtant, elle est sur toutes les lèvres: les vidéos et les témoignages pullulent sur Instagram ou encore youtube. Et celles ou ceux qui la testent lui attribuent des vertus parfois surprenantes: plus de volume, une pousse plus rapide, plus de brillance…
 
"Cette cure de sébum est surtout destinée aux gens qui ont les cheveux qui graissent vite. Parce que dans la grande majorité des cas, c’est dû à un lavage des cheveux trop fréquent, et avec des produits qui ne sont pas adaptés", nous explique le professionnel.

Capture d'écran Youtube
Capture d'écran Youtube
Car plus les cheveux sont lavés, plus le cuir chevelu est stimulé, et plus il sécrétera de sébum, un film lipidique, donc "gras", qui sert notamment à nourrir la peau et à la protéger.
 
Alors comment sortir sa chevelure de ce cycle infernal shampoing - cheveux gras, cheveux gras - shampooing? La cure de sébum pardi ! On arrête tout et on ne se lave plus les cheveux pendant au moins 30 jours.
 
Vous avez bien lu. Oui, cela voudra dire que vous porterez sur la tête des cheveux sales et gras pendant plusieurs semaines… Mais le confinement n’est-il pas le moment idéal pour cela ? Enfermés chez soi, en télétravail ou avec les enfants, personne ne viendra juger votre hygiène capillaire…
 
"La cure de sébum va permettre de réguler cette production de film gras. Mais une fois terminée, il faut immédiatement reprendre des bons gestes: se laver les cheveux tous les 3 à 4 jours maximum, voire une fois par semaine c’est bien. Et utiliser un shampooing à base neutre, auquel on peut ajouter des huiles essentielles. Gardez les produits nourrissants pour l’après-shampooing."

La cure de sébum ne convient pas à toutes les têtes
 
Attention, si vous êtes sujet à des pellicules, des démangeaisons ou du psoriasis, Ugo déconseille de pratiquer la cure de sébum : "la cure risque de provoquer des démangeaisons encore plus importantes, qui peuvent être difficiles à supporter. Or en se grattant, on provoque des irritations qui empirent le problème ! Il ne faut surtout pas gratter !"
 
Dans ces cas-là, le coiffeur conseille des masques à base de poudre de Neem. "C’est une plante ayurvédique qui a des vertus antibiotiques sur le cuir chevelu. Elle va l’assainir et calmer les crises de pellicules ou de démangeaisons en quelques masques seulement."

Et pour les cheveux secs ?
 
Si les cheveux lisses ont tendance à graisser plus rapidement, le sébum a plus de mal à glisser sur les cheveux bouclés. Conséquence, ils ont tendance à être plus secs.
 
"Plutôt qu’une cure de sébum, je conseille de faire un bain d’huile. C’est une pratique déjà ancrée dans les habitudes réunionnaises", explique Ugo, "pour les cheveux secs, il vaut mieux apporter un actif gras avec des huiles qui ont des bienfaits comme l’huile de jojoba, l’huile de ricin ou encore de macadamia".
 
Pour cela, il suffit de verser quelques cuillères de l’huile choisie dans un récipient, avant d’en mettre par petite quantité dans sa main. Chauffez ensuite le liquide entre vos mains, puis appliquez sur le cuir chevelu, massez, et ramener jusqu’aux longueurs.

"Laissez poser le bain d’huile sur vos cheveux dans un cataplasme: on peut envelopper la chevelure de cellophane ou avec une charlotte, pendant toute une nuit ou seulement une heure. Il ne reste ensuite qu’à rincer les cheveux et à faire son shampooing."
 
Attention ! Si vous envisagez de faire une coloration, un lissage, ou autre, évitez absolument l’huile de coco ! "Elle sature les cheveux et les produits ont ensuite du mal à adhérer et à pénétrer. Ça peut entraîner de véritables catastrophes !"

L'influenceuse Ariaz B perd ses cheveux après les avoir décolorés toute seule - Capture d'écran Youtube
L'influenceuse Ariaz B perd ses cheveux après les avoir décolorés toute seule - Capture d'écran Youtube
Malgré l’ennui, ne tentez pas de folies
 
Sur la toile, outre la cure de sébum, des vidéos bien plus inquiétantes fleurissent également depuis le début du confinement: des tentatives de franges, de décoloration, de défrisage qui virent au désastre… Les cheveux brûlés tombent par poignées, et les coupes ratées ne laissent plus beaucoup d’options…
 
"Les gens s’ennuient et du coup on a envie de faire des trucs à nos cheveux. Moi-même je me suis coupé les cheveux tout seul pour m’amuser ! Malheureusement pour certains et certaines, ça mène à des catastrophes irrattrapables" , nous raconte le coiffeur.
 
Il déconseille notamment de tenter de faire un défrisage tout seul chez soi, avec des produits trouvés en grande distribution. "Ce sont des produits chimiques souvent de moins bonne qualité que ceux utilisés en salon, et qui peuvent brûler les cheveux ou les casser. Une telle erreur peut prendre plusieurs années à se réparer !"
 
Même chose pour les décolorations: "ça peut être destructeur si mal utilisé ! Il y a un vrai risque de brûlure!"
 
D’autant que les coiffeurs professionnels doivent compléter quatre ans d’études pour manipuler ce type de produits. Si les défrisants ou décolorants en grande surface ne sont pas des produits dits "professionnels", ils ont le même pouvoir et peuvent donc s’avérer dangereux.
 
Attention également, si vous êtes un ou une habitué(e) des couleurs végétales en salon de coiffure, se faire une couleur chimique pendant le confinement rendra difficile le retour au végétal par la suite, prévient Ugo.

Capture d'écran Youtube
Capture d'écran Youtube
Attention aux tutos sur internet !
 
"Quand on voit le résultat sur les vidéos c’est juste catastrophique ! Même pour se couper simplement les pointes ! On ne s’en rend pas forcément compte tout de suite parce que l’influenceuse va vite bouger la tête, ou parce que la vidéo n’est pas de super qualité, mais ça ne ressemble à rien", se moque gentiment le professionnel.
 
Nous avons tous vu ces vidéos où des internautes tentent de se couper une frange, et dont le résultat ne peut que nous arracher un fou rire.
 
"L’erreur de la frange coupée soi-même, ça arrive déjà en temps normal, on en rattrape tous les jours au salon. Mais alors avec le confinement on s’attend à voir encore plus de monde à la réouverture !"
 
Pour éviter de se retrouver avec quatre mèches trop courtes qui partent dans tous les sens sur le front, Ugo conseille de mettre tout simplement sa frange trop longue sur le côté, en attendant la fin du confinement, "plutôt que de la mettre en rideau ou de tenter des trucs".
 
Même chose pour les personnes avec les cheveux courts : "Elles peuvent les mettre derrière les oreilles en attendant".
 
Rangez donc tout de suite cette paire de ciseaux  !

Profiter du confinement pour faire un jeûne cosmétique
 
Ugo Barbagallo propose également de profiter du confinement pour laisser un peu de répit à notre peau, à nos cheveux, et à notre corps, avec un  "jeûne cosmétique". Explications : "Cela consiste à réduire, voire à complètement stopper, pendant une semaine, l’utilisation des produits variés que l’on applique sur notre corps: crèmes hydratantes, gels douches, maquillage, antirides, sérums, nettoyants etc…"
 
On ne s’en rend pas toujours compte, mais ces cocktails de produits souvent chimiques, appliqués quotidiennement, pénètrent dans le sang et donc dans notre organisme. Certaines de ces substances sont suspectées d’être des perturbateurs endocriniens (parabènes), et d’autres pourraient même être cancérigènes (poudre d’aluminium, BHA, BHT…).
 
"Même certains produits « bio » contiennent des substances chimiques. C’est pourquoi je pense qu’il vaut mieux acheter moins de produits, mais de meilleure qualité", conclut Ugo.


Charlotte Molina
Poseuse de questions qui fâchent, j’aimerais pouvoir arrêter la musique qui joue constamment dans... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Chauve qui sourit le 04/05/2020 09:29

Pour une fois je suis content d'être chauve ! Un chauve qui sourit... Sans coronavirus...

2.Posté par Tif le 04/05/2020 09:30

Moi j'ai investi dans un tondeuse à 25 € ( le prix d'une coupe chez le coiffeur) et je me suis rasé la tête ! Merci confinement je vais économiser 150 €/an ( 6 Rdv coiffeur ). Dsl pour la profession qui vient de perdre un client !

3.Posté par jean claude le 04/05/2020 10:13

quand je lis votre article

je me demande si nous sommes confines ou pas

ou si les achats sont l essentiel ou le superficiel

4.Posté par Kayam le 04/05/2020 11:06

5è photo : elle est trop belle cette femme ! du waouh, du magnifique, de l'écrin pur de beauté 🥰 En voyant une femme comme ça, je me retourne pour aller vers elle et lui dire : " vous êtes très belle ! "

et la 6è : buzz. Il suffit juste de prendre une perruque, de couper des cheveux et faire semblant que ce sont les siens. Inventer une petite histoire et faire clicker...

Vous avez de l'aloé véra dans votre jardin ? Vous avez des démangeaisons ? Prenez le gel et frottez vous le cuir chevelu...on oublie presque que sur notre tête il y a des cheveux. En + ça démêle vite.

fèye pêche, fèye gouyave, fèye café...le jardin y pe ète un vrai trésor

5.Posté par Ravleur le 04/05/2020 11:23

C'est vrai que cette question sur les cheveux est d'une importance capitale ! Dire que certains imaginent ou espèrent que le monde fonctionnera autrement après cette crise sanitaire mondiale !

6.Posté par Matthieu le 04/05/2020 11:50

Se raser entièrement avec une tondeuse ou laisser pousser,la dernière chose à faire c'est d'aller chez le coiffeur pour attraper le virus

7.Posté par hardcore le 04/05/2020 13:11

Aujourd'hui c'est mon anniversaire, alors je partage ce petit cadeau avec vous https://m.youtube.com/watch?v=M6HKI9x-V7Q
Bon confinement à tous

8.Posté par pipo le 04/05/2020 14:33

@4.Posté par Kayam le 04/05/2020 11:06

Je veux bien croire que vous avez dans votre jardin de l'aloès Véra, mais pas que, je me demande à chacun de vos commentaires qu'elle peut être la qualité de celle que vous fumez?

Have pity on those whose chances grows t'inner;
There ain't no hiding place from the Father of Creation.

9.Posté par Ali le kafhir le 04/05/2020 15:43

Un selfie de mr ugo de biozone serait le bienvenue

10.Posté par charlotte le 04/05/2020 19:17

A kayamb: Qui est belle, la blondasse superficiel? Les autres ok elles sont belles mais elle a 30000 milles couche de maquillage sur la tronche, on ne sais pas a quoi elle ressemble vraiment, préféré le naturel messieurs.

11.Posté par Kayam le 04/05/2020 20:32

One Love, one heart...

Dear Charles...hey... you come with me to sing ...let's get together an feel alright ?🥰

Avouez qu'elle est belle cette femme...à chaque fois qu'il y en a une belle en photo sur Zinfos, vous en êtes fan !! et vos posts sur les photos traduisent bien vos attirances ; donc ne cherchez pas à noyer le poisson😉😊

Mes commentaires sont justes spontanées, je les délivre comme ça vient, en me relisant mais c'est rare qu'ils soient beaucoup changés de mes avis premiers.

...sauf pour un genre... (vous voyez duquel je parle, n'est-ce-pas ?) j'avoue que là, mes doigts habitués à valser se retrouvent en mode slow avec plusieurs pas en arrière.
Il faut savoir être subtile, diplomate, être dans la retenue pour ne pas montrer l'effet produit et en même temps faire passer un message comme quoi certaines phrases font vraiment plaisir et sont touchantes... j'étais sincère la dernière fois.

C'est assez compliqué de comment vous prendre et vous lire aussi. Avec vous sur le clavier c'est valse, après slow et maintenant le reggae...et pas n'importe qui. Vous êtes doué... je vais m'arrêter à là...

Et dans mon jardin, je n'ai plus ce à quoi vous pensez. Et ça fait longtemps que je ne fume plus.
Je suis devenue sage pour (presque) tout !

12.Posté par Kayam le 04/05/2020 22:22

Charlotte, mon pseudo c'est sans le b à la fin et rien à voir avec l'instrument maloya.

Je parle de la femme à la peau caramel et cheveux bouclés. (surtout si elle est naturelle sans changements profonds, c'est-à-dire refaite)
Si je croise une belle fille dans un magasin ou dans la rue, je lui dis et ça lui fait toujours plaisir.
D'ailleurs une fois il y en avait une à Savanna dans un magasin de vêtements, grande, mince, superbe, naturelle et je lui ai dis que si elle se présentait à Miss Réunion, elle avait sa chance. Il n'y a rien de bizarre dans ma démarche. Un petit compliment peut illuminer une journée.

Les femmes refaites de fesses, lèvres, seins c'est superficiel et je te rejoins

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes