MENU ZINFOS
Santé

Confinement: Dispositifs d’accompagnement des femmes et enfants victimes de violences


"On sait que le confinement est davantage propice aux violences" avait indiqué le secrétaire d’Etat en charge de la protection de l’enfance. Les femmes et les enfants sont encore plus exposés depuis qu’ils ne peuvent plus quitter leur domicile. Le Préfet de La Réunion, Jacques Billant, s’inquiétait d’ailleurs de la baisse alarmante des sollicitations auprès des forces de l’ordre ou des associations depuis le début du confinement sur l’île. Alors, pour permettre aux femmes de tous les département de demander de l’aide, le collectif #NousToutes publie aujourd’hui un annuaires des dispositifs nationaux et locaux d’accompagnement des victime.

Par - Publié le Dimanche 12 Avril 2020 à 18:58 | Lu 3735 fois

Photo: NousToutes.org
Photo: NousToutes.org
En cas d’urgence, appelez le 17 ou, si vous ne pouvez pas parler, envoyez un SMS au 114.

À La Réunion, pour les femmes victimes de violences, vous pouvez appelez le 3919 (lundi au samedi, de 9h à 19h) ou contacter le Planning Familial (0 800 08 11 11,  du lundi au samedi, de 9h à 20h) ou au 06 92 77 46 12 ou au 06 93 13 51 37 ou au 06 92 47 08 70
 
Vous pouvez donner l'alerte dans une pharmacie qui contactera tout de suite les forces de l'ordre (Demander un masque 19).
 
À La Réunion, pour les enfants victimes de violences, vous pouvez appelez le 119, vous rendre sur  https://www.allo119.gouv.fr/ ou contacter le centre de recueil des infos préoccupantes pour les mineur.e.s : 0 800 22 55 55 ou 02 62 90 39 70 ou 02 62 90 33 95
 
À La Réunion, pour demander une ordonnance de protection, vous pouvez vous adresser au tribunal judiciaire de Saint Denis, ou celui duquel vous dépendez du fait de votre lieu de résidence. (https://www.justice.fr/recherche/annuaires)
 
À La Réunion voici les commissariats dans lesquels sont présents des intervenants sociaux spécialisés dans la prise en charge des victimes de violences :
  • Secteur NORD : 02 62 90 75 73 et 02 62 90 74 74
  • Secteur EST : 02 62 58 59 17 et 06 92 88 33 60
  • Secteur SUD: 02 62 27 00 08 et 06 92 64 68 83
  • Secteur OUEST: 0262 45 45 45 et 06 92 64 68 11

 
Ce document a été réalisé par #NousToutes à partir des sites des associations ou des institutions spécialisées.
Si vous souhaitez y apporter des compléments ou modifications, envoyez un mail à contact@noustoutes.org


Charlotte Molina
Poseuse de questions qui fâchent, j’aimerais pouvoir arrêter la musique qui joue constamment dans... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Lolo le 12/04/2020 19:55 (depuis mobile)

C’est une affiche très adaptée aux enfants. Si le but était qu’ils n’y comprennent rien, c’est gagné. Pauvres enfants. un numéro à 4 chiffres payant , c’est top. Les enfants et les femmes n’ont pas finies d’être victime.

2.Posté par Drazic le 12/04/2020 20:44 (depuis mobile)

Et resté à avec une femme violente ???... ou est la parité
Discrimination !!

3.Posté par zekompranpa le 12/04/2020 21:25 (depuis mobile)

Et en cas de femmes violentes envers leurs maris et enfants, vous avez oublié le numéro à appeler.

4.Posté par CLAUDE MAYOT le 12/04/2020 22:14

Ne peut-on pas mettre en place une cellule qui permettra, déjà, de répertorier les cas de violences avérées et de ce fait, d’aller voir systématiquement si tout va bien pour eues ...

5.Posté par Rue la gare le 13/04/2020 06:52 (depuis mobile)

Sans jeté la pierre
En temps normal il ou elle avait l habitude d allez voir ailleurs sous prétexte de travailler tard
Mais c était dans les bras de son voisin
Ou un ami
Mais le confinement est passé et la pression monte
Et les éclats volent

6.Posté par Dj le 13/04/2020 08:53 (depuis mobile)

La publicité et illégal, il faut porter plainte on discrimine un homme, et pour quoi pa le contraire violence envers les hommes,

7.Posté par MikroiPa le 13/04/2020 09:51

Il serait bien de répertorier et publier la liste de cas signalés à la Réunion et aussi faire une synthèse, on arrête pas de dire, mais en regardant et en lisant la presse, j'ai l'impression que les cas de violences ont diminué d'au moins 90%, on soupçonne, on présume, on dénonce, on tout, mais on ne démontre pas, on ne prouve pas..
Une conne sur freedom a même proposé de mettre en prison préventivement😦😦😦, bon, même si je reconnais que des deux côtés du micro de freedom ils oublié d'être un peu intelligents.
Et puis, c'est dommage qu'on voit que du noir d'un côté et du rose de l'autre les victimes d'un seul côté et les auteurs de l'autre.

8.Posté par Ti-Tang le 13/04/2020 10:51

Le confinement peut être mortel , même entre hommes .
Un homme de 42 ans a été retrouvé mort dans sa maison. Le meurtrier présumé, son colocataire, est en garde à vue.
Les deux quadragénaires, amis d’enfance originaires de la Réunion, vivaient ensemble dans cette maison .
(…) France Bleu

9.Posté par Zoizo le 13/04/2020 17:03 (depuis mobile)

A force de confinement,les mecs se transforment en fiottes anonymes qui tapotent 1 clavier et envoient des commentaires débiles sur 1 sujet aussi grave. Souhaitons qu’ils n’aient pas 1jour,1 soeur, 1 fille,ou un enfant de leur famille confrontés à ça

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes