MENU ZINFOS
National

Conférence sociale : Les principales annonces de François Hollande


Par S.I - Publié le Mardi 8 Juillet 2014 à 08:13 | Lu 797 fois

Capture d'écran ©BFMTV
Capture d'écran ©BFMTV
François Hollande a officiellement ouvert hier la troisième conférence sociale de son quinquennat. Le chef de l'État a défendu sa méthode de dialogue social, même si la CGT et FO ont décidé de boycotter ce mardi.

Le président de la République a démarré son discours en justifiant la tenue de cette conférence sociale. Pour lui, "ce qui est en jeu, c'est l'idée même du dialogue social". "Nous ne partageons pas forcément, sur tous les sujets, les mêmes positions, mais c'est justement l'intérêt de cette conférence. Confronter les points de vue, chercher les convergences", a lancé le Président de la République.

Cette méthode du dialogue social n'a de sens pour François Hollande "que si les parties prenantes vont jusqu'au bout de leurs engagements". "Elle ne peut pas être une perpétuelle surenchère avec des demandes unilatérales", a-t-il tranché, faisant écho au boycott de la CGT et FO.

François Hollande en a profité pour comparer sa méthode avec celle de Nicolas Sarkozy. "Chacun sait quel est le résultat de cette démarche, si tant est qu’elle mérite ce mot : le blocage, le refus et en définitive l’échec", a-t-il condamné.

Dans son discours d'ouverture, François Hollande a justifié le report du compte pénibilité par le fait que "c'était compliqué, et tout le monde" était d'accord sur ce point. Il a rappelé que le 1er janvier 2015 verrait "un million" de travailleurs en bénéficier, et que le dispositif serait "entièrement déployé le 1er janvier 2016".

Concernant le pacte de responsabilité, le locataire de l'Élysée a demandé au patronnant de "s'emparer" du dispositif de "manière urgente". Il estime que trop de branches professionnelles n'ont pas entamé les négociations sur les contreparties aux 40 milliards d'euros d'aides octroyées aux entreprises.

Le chef de l'État a ensuite esquissé deux priorités, à savoir l'apprentissage et le chômage de longue durée.

Pour le premier, il a indiqué qu'il fallait faire en sorte de "former 500.000 apprentis par an" d'ici à 2017. François Hollande a annoncé une rencontre entre les partenaires sociaux et l’État "dès le mois de septembre". De plus, il a donné pour objectif à la Fonction publique d'accueillir plus de 10.000 apprentis d'ici à la rentrée 2016.

Pour le chômage, François Hollande l'a érigé en "cause nationale" et a retenu une proposition de Louis Gallois, à savoir la mise en place d'un accord national sur le chômage de longue durée. Le but, "mobiliser tous les partenaires sociaux, toutes les entreprises (...) pour que la lutte contre le chômage de longue durée soit une cause nationale".

Enfin dernier point, François Hollande a annoncé des Assises de l'investissement à l'automne, "pour adapter tous les dispositifs de financement en faveur de l'économie réelle".




1.Posté par noe le 08/07/2014 11:51

On s'en fiche des "annonces" , on veut des actions , des faits réels , du boulot , une vie meilleure ...
Réunion inutile et sans valeur !
Ce ne sont que des "blagues pour exister" sans plus ...

Vive Sarkozy le retour !

2.Posté par le taz le 08/07/2014 13:34

et oui, des annonces...
encore 3 ans avec des annonces.
je vous dis pas le bilan catastrophique que ces abrutis nous préparent....

il faudrait des réformes urgentes... genre adaptation au 21ième siècle... d'urgence.
mais bon, ça va pas dans l'idéologie des préhistoriques, des mammouth du PS.
trop dur de laisser les entreprises faire leur business avec la croissance et l'embauche qui va avec.

ça attendra.

3.Posté par MARC CALICHIAMA le 08/07/2014 15:44

"CONFRONTER LES POINTS DE VUE ET CHERCHER DES CONVERGENCES" !!!

C'EST LE BON SENS MÊME QUI L’EXIGE , EST-ON TENTé DE RÉPONDRE ! MAIS , LE MALHEUR C'EST DE CONSTATER QUE " LES DIALOGUES SOCIAUX" N'ONT GUÈRE ÉVOLUÉ. (ou évoluent très peu ) DEPUIS DES DÉCENNIES ET DES DÉCENNIES : CE SONT SOUVENT DES "DIALOGUES DE SOURDS DÉCEVANTS" !
Comment d'ailleurs satisfaire totalement l'une ou l'autre des deux parties en discussion ? La seule solution possible , c' est un "COMPROMIS" ( qui n'a rien à voir avec une quelconque compromission ! ) ? Pourquoi , ce qui se pratique habituellement en Allemagne est presque toujours irréalisable en France ??
On a l'impression parfois, qu'il existe de "vieux réflexes ataviques" chez les partenaires sociaux ( patrons ,chefs d'entreprises d'une part , ouvriers représentés par leurs syndicats ,d'autre part ) qui remontent à l’époque des "maîtres de forge " et de la "lutte des classes " apparue avec la naissance du "machinisme " !! Faire plier et mettre genoux à terre les puissants,les exploiteurs " pour les uns ! " Résister et ne pas céder aux prétentions de gueux , de gens de peu" pour les autres ! Ces mentalités -là survivraient-elles encore ???

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes