MENU ZINFOS
Zot Zinfos

Conférence sociale : L'emploi, une urgence pour les Réunionnais


Par Jean Claude - Publié le Lundi 9 Juillet 2012 à 10:20 | Lu 484 fois

Pavée de bonnes intentions, la grande conférence sociale promise par le candidat Hollande, aujourd’hui Président de la République, va  permettre, semble t-il aux partenaires sociaux de négocier avec le Gouvernement, les grands dossiers sociaux de ce quinquennat qui débute... Bien entendu, en envisageant de mettre en œuvre ses promesses de campagne présidentielle.

Celle-ci sera ouverte ce lundi 9 juillet par le président de la République, qui "effectuera un cadrage économique, européen et social", comme a précisé M. Sapin.

La conférence sera conclue par le Premier ministre, qui donnera des indications sur la méthode et le calendrier retenus. Bien que cette conférence va porter sur sept grands thèmes (abordés en autant de tables-rondes).

L'emploi va demeurer au cœur des préoccupations gouvernementales mais aussi des syndicats dont la CFDT.

On abordera certainement l’emploi des jeunes (contrat de génération, emplois d'avenir, marché du travail...), la formation professionnelle, le pouvoir d'achat (bas salaires, rémunération des dirigeants d'entreprises ...), le "redressement de l'appareil productif", l'égalité professionnelle homme-femme et l'organisation du travail, l'avenir des retraites et le financement de la protection sociale…

Mais pour Le Medef, principale organisation patronale française, la compétitivité, la productivité, la rentabilité des entreprises semblent être les enjeux principaux pour cette "Grande conférence sociale".

Car qui dit compétitivité, dit flexibilité, dit durée de travail, dit peut-être travailler plus et gagner moins etc… Ceci, malgré que les derniers chiffres du chômage publiés la semaine dernière, sont venus nous rappeler, s'il le fallait, l'urgence de la situation, en matière d’emploi.

Mais voilà, le Medef dira probablement, qu’il est impossible de faire la protection sociale une priorité en ce temps de crise et de difficultés économiques.

Alors que le gouvernement vise comme priorité l’emploi et l’amélioration du pouvoir d’achat, se pose en parallèle la problématique du financement de la protection sociale, la retraite…etc que le Medef fait aussi un point important dans cette conférence.

En théorie, voilà deux logiques qui peuvent être (aujourd'hui) complètement à l'opposées et qui me poussent à être pessimiste pour cette conférence sociale.

D’autant plus que les chômeurs, les demandeurs d’emploi, les précaires, les exclus semblent être oubliés dans les sept tables rondes. Toutefois, concernant la Réunion Île volcanique, tout le monde s’accorde à reconnaitre, qu’avec près de 30% de chômeurs dont 60% de jeunes, nous sommes assis sur un autre type de "volcan" qui montre une intense activité sismique.

A partir de cette observation, que nos élus et décideurs mesurent la gravité de cette situation d’urgence sociale, pour proposer des réponses. Car, demain, il se sera trop tard.

Pourvu que la montagne qui gronde n’accouche pas encore, rigueur, précarité et austérité, se sera un grand cataclysme face au changement tant voulu !

Jean Claude





1.Posté par noe le 10/07/2012 06:40

Trouvera-t-on encore des "travailleurs" chez nous ?
Avec toutes les aides distribuées à la va-vite à n'importe qui , personne ne voudra se salir les doigts ...transpirer dans les champs , écouter un patron , passer un concours ....

Cette "conférence" bidon est faite juste pour boucher nos yeux mais à la rentrée .. .attention , ça va pêter !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes