MENU ZINFOS
Faits-divers

Conduite sans permis en récidive : L'infraction de trop pour un jeune de 23 ans


Ce matin, au tribunal de champ Fleuri, comparaissait un jeune homme de 23 ans. Une fois de plus, voire une fois de trop, il est question d'infraction au code de la route.

Par - Publié le Jeudi 15 Mars 2018 à 15:42 | Lu 1042 fois

L'histoire est somme toute banale. Un simple contrôle de police rue Roland Garros, occasionné pour non port de la ceinture de sécurité. Si le véhicule est en règle, il en est tout autre du conducteur. Le jeune homme, bien conscient de la situation, annonce directement la couleur aux policiers : "je conduis sans permis". Après verification du fichier central, les agents l'interpellent et le placent en garde à vue. 

À la barre ce matin, on peut se rendre compte qu'il comprend la gravité de ses actes. C'est la mine déconfite, après 72h de garde à vue, qu'il raconte au tribunal s'être réveillé en retard pour une formation. "J'étais en retard, je devais rentrer à 8h et j'avais mal au pied". Résultat, sans réfléchir, il emprunte la voiture de sa petite amie et file à son stage. 

Mais voilà, avec cinq mentions à son casier dont quatre pour conduite en état alcoolique ou conduite sans permis, et toujours sous le coup d'une annulation de permis, le jeune homme avait rendez-vous le 23 avril prochain pour l'aménagement d'une peine de deux mois par la pose d'un bracelet électronique.

La procureur est d'ailleurs très claire puis qu'elle annonce, en début de séance, qu'elle a d'ores et déjà demandé la révocation de l'aménagement et qu'il sera placé, quoi qu'il arrive, en détention, à l'issue de la séance. Pour cette nouvelle infraction, elle plaide pour une peine de trois mois ferme.

La défense plaide "l'immaturité et la naïveté" tout en décrivant un jeune homme sincère et inséré dans la vie. Il a été par ailleurs conduit à l'hôpital pendant sa garde à vue, pris d'une grosse crise d'eczéma. Le président, s'il reconnait le prévenu coupable des faits, prononcera une peine de trois mois de prison ... avec sursis mise à l'épreuve et obligation de soin.


Regis Labrousse
Faits-diversier Passionné par tout ce qui vole, j'ai eu la chance de pouvoir effectuer une longue... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par miro le 15/03/2018 16:14

"peine de trois mois de prison ... avec sursis mise à l'épreuve et obligation de soin" c'est tout ? eh ben mon colon ! ... vive la France ! ....

2.Posté par Jean Jeanjean le 15/03/2018 17:34

Ban ti couyon i vien gagn permis...la voiture c'était pas une Ibiza par hasard??!mdr

3.Posté par cmoin le 15/03/2018 18:00

Il faut enfermer ce genre de personne pour longtemps,détruire la voiture et donner une énorme amende!
La justice attend une mort?

4.Posté par Censure le 15/03/2018 22:16

"""""La procureur est d'ailleurs très claire puis qu'elle annonce, en début de séance, qu'elle a d'ores et déjà demandé la révocation de l'aménagement et qu'il sera placé, quoi qu'il arrive, en détention, à l'issue de la séance. Pour cette nouvelle infraction, elle plaide pour une peine de trois mois ferme. """"""

""""""Le président, s'il reconnait le prévenu coupable des faits, prononcera une peine de trois mois de prison ... avec sursis mise à l'épreuve et obligation de soin. """""


Rip condoléance! Amen !

5.Posté par Ddchat974 le 16/03/2018 06:07

oui, ben lé pas bon du tout ça !!!!!!!!!nous lé jeune nous assure et quand n'aura un mort, ce sera la faute à qui, dites moi !!!!!!trop légère la sentence, la poudre aux yeux 😠😠😠😠

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes