Social

Condamné à rembourser 21.500 euros à son ancien employeur, il entame une grève de la faim

Lundi 30 Octobre 2017 - 18:58

Claude Leperlier estime avoir été lésé par le système judiciaire et a entamé une grève de la faim devant la Préfecture.


L’affaire débute alors que Claude Leperlier, travaillant sur un pétrolier depuis plus de 15 ans remarque une anomalie de fonctionnement mettant en péril la sécurité. Il rapporte alors les faits à sa hiérarchie mais très vite, c’est la descente aux enfers pour l’employé, qui estime avoir subi des pressions.



"Mon livret maritime a été volé, mes combinaisons déchirées, des heures supplémentaires refusées systématiquement" explique-t-il. S’engage alors un combat entre arrêts maladie, expertises psychiatriques et finalement un licenciement. L’affaire finit même devant la justice.

Débouté de toutes ses demandes et ayant perdu son procès face son employeur, il a été condamné à payer 21.500 euros, correspondant à ses indemnités de licenciement. Une condamnation que l’acier marin trouve injuste, et contre laquelle il a entamé une grève de la faim depuis neuf jours.

Cet après-midi, le Député Jean-Hugues Ratenon s’est entretenu avec Claude Leperlier. Un face à face à l’issue duquel il a déclaré avoir tenté de le convaincre de mettre un terme à sa grève de la faim, en vain.

"Il est fatigué mais reste déterminé à aller jusqu'au bout de son combat. Je lui ai proposé d'entrer en contact avec son ancien employeur pour demander l'annulation de ce remboursement. Je vais demander au Préfet de désigner un médecin pour suivre l'état de santé de monsieur Leperlier.

Je vais par ailleurs saisir le Défenseur des Droits afin qu'il étudie en urgence ce dossier. Je souhaite que les Autorités fassent tout ce qui est possible afin de traiter de la façon la plus humaine cette situation"
a confirmé Jean-Hugues Ratenon.
Laurence Gilibert - laurence.gilibert@zinfos974.com
Lu 13382 fois



1.Posté par Fidol Castre le 30/10/2017 18:19

C'est malheureux, mais franchement, si les Prud'hommes donnent raison à un patron, c'est qu'ils ne peuvent vraiment pas faire autrement. Car même quand un patron a raison, devant cette "juridiction", il a quand même tort.

2.Posté par klod le 30/10/2017 18:34

justice ........... "Liberté, Égalité, Fraternité est la devise de la République française", on essaye d'y croire .

3.Posté par L''''''''INSOUMIS le 30/10/2017 18:45

Une histoire parmi tant d'autres ....

Il est tant que les "indigents" que nous sommes réagissions face a l'état et son petit président ....

A TOUS...VOUS SAVEZ..!?
MACRON N 'AIME PAS LES petits FRANCAIS !

4.Posté par Question bete le 30/10/2017 19:05 (depuis mobile)

Jean hugued..toujours prompt à occuper l''edp1ce mediatique...mais qu''attend tak pour.lui parler divagation...animale ou politique..?

5.Posté par klod le 30/10/2017 19:31

post 3 ou les zéros sociaux .mais bon , wauquiez ne fait pas mieux ................ on est pas sortie

6.Posté par Artur le 30/10/2017 17:38

Ou constate des faits graves, ou note sur 1 livret ?? quel époque ça ?

7.Posté par cmoin le 30/10/2017 20:36

Il a perdu le procès,il respecte la loi et paie,c'est tout.

8.Posté par PATRICK CEVENNES le 30/10/2017 20:52

fukcd473
Ratenon, éducateur qui émargea à 5000€/mois devrait créer sa compagnie maritime de taxi et offrir un emploi à ce marin professionnel que d'occuper l'espace public pour faire de la com et faire du vent.

Quelle raison majeure de saisir le Défenseur des droits ? Ce tartuffe devrait s'informer sur les domaines de compétences de cet organisme. Sauf encore à nous sortir un relent de discrimination.

Sinon, cela fait maintenant fort longtemps qu'un pétrolier n'a pas eu d'accident et rejeter en mer toute sa cargaison de brut.

Je serai très curieux de savoir, ce que ce marin professionnel a découvert sur le navire qui aurait pu nuire à la sécurité dudit navire et de l'équipage.

9.Posté par ald'eau le 30/10/2017 19:03

Je doute que le Défenseur des droits ait compétence pour agir dans le cadre d'un litige avec un employeur privé...
Il s'agirait davantage d'une Maison de la Justice et du droit. Mais compte tenu de l'envergure de l'employeur, les soutiens de ce Monsieur seraient bien avisés de lui fournir un avocat spécialisé capable d'affronter une multinationale.

10.Posté par citoyen le 30/10/2017 21:15

au 18h45, Trop ignare pour assimiler , Macron n'a rien à foutre dans ce procès, si vous voulez efficacement réagir actionnez vos neurones pour condamner les juges et les licencier. Prenez l'exemple M'Bapé . Allez y activez vous dès demain, soubique sur le dos, Prolétaire des tropique! devant les tribunaux, tous les politiques vous suivront...sinon taisez-vous . 'Mais prépare à ou gagne un rafale nerf de boeuf'

11.Posté par anonyme_mouse le 30/10/2017 22:34

quel est sont problème? une décision de justice? alors qu'il aille faire sa pseudo grève devant le tribunal et qu'on cesse de faire chier le préfet!!!!

12.Posté par Dazibao le 30/10/2017 22:44

Critiquez pas. Laissez cet homme mener son combat.

13.Posté par môvélang le 31/10/2017 01:20

il ne faut pas oublier que le tribunal des prudhommes est composé à égalité de conseillés des patrons et salariés, si un seul conseillé du salarié se vend au patron , le salarié est baisé, la majorité bascule vite

14.Posté par le réynioné est chez lui à la réynion. le 31/10/2017 03:27

De toute manière un jour proche nous finirons tous devant la préfecture :)

Bon courage à ce Monsieur.

15.Posté par tiorpia le 31/10/2017 04:18 (depuis mobile)

Trop perçu décision des prud’hommes qu il rembourse le surplus... point il a sûrement voulu joué le malin même les prud’hommes ne sont pas dupes que vient faire ratenon ici ?? Il est partout la ou il ne faut pas .....

16.Posté par What's the problem? le 31/10/2017 05:29

Difficile de savoir, on ignore tout de son affaire aux prud'hommes. Certes, une grève de la faim, ce n'est pas rien et ça en dit long sur sa motivation.

Comme le post 7 (Patrick Cévennes), ce serait intéressant de savoir ce qui'l avait découvert de compromettant côté sécurité sur le pétrolier.

Mais est-ce le vrai problème de départ? Car pour que les prud'hommes annulent une indemnité de licenciement, il doit quand même y avoir des éléments pour le justifier. A voir.

Je note en tous cas que J. H. Ratenon n'évoque pas du tout cet aspect (le fond de cette affaire). Etonnant.

17.Posté par SPARTACUS974 le 31/10/2017 05:29

Heureusement que super Ratenon existe car que font tous les autres?J'oubliais que la plupart ne s'agitent qu'à l'approche des prochaines élections et repartent profiter de leurs avantages acquis sans faire grand chose.Je ne partage pas les convictions de Ratenon mais je lui tire mon chapeau pour sauter sur tout ce qui bouge.Younous et Jean Hugues mouillent le maillot pour défendre notre ile alors que tant d'autres se complaisent dans leur médiocrité et leurs combines de basse politique.

18.Posté par pffff le 31/10/2017 07:11

l'histoire n'est pas claire, donc évitons de porter des jugements, je comprend rien à l'article, il dit qu'il y a un problème et il est sanctionné....heu....bon on connait pas le fond de cette affaire!

19.Posté par L''''''''INSOUMIS le 31/10/2017 07:11

8.Posté par citoyen le 30/10/2017 21:15

au 18h45, Trop ignare pour assimiler


Lol ....vous n'êtes qu'un "Kolla BoBo" pathétique, ou un vrai Franc-Macron

Tant que vous n'aurez pas compris qu'un homme seul dans ce monde ne vaut rien, alors aucun combat ne sera gagné ....et surtout pas avec le soutien des politiques corrompus et opportunistes avec lesquels vous semblez vous confondre.

PS/ Vous n'avez peut être pas remarqué avec quelle aisance nos élus voleurs, abuseurs, nos "grands patrons" etc... etc...sont absouts de toute condamnation ferme...Ca ne fait pas.... TILT dans votre tête ????

20.Posté par zambrokaf le 31/10/2017 07:32

Ce que zinfos oublie de dire c'est qu'on demande à cet employé de rembourser les 21 500€ que l'employeur avait, en première instance, été condamné à payer. Sachant qu'il y avait un appel cet employé n'aurait pas du dépenser cet argent (si toutefois il l'a dépensé) il ne peut donc s'en prendre qu'à lui même.
Bien mal acquis ne profité jamais...

21.Posté par tiorpia le 31/10/2017 08:35

il y a une decision de justice faut rembourser l' argent trop percu en plus c 'est les prudhommes qui le condamne .tout est questions de preuves apportés au dossier.les reformes macron ne sont pour rien.il a voulu jouer le malin en se faisiant licencier prendre le maximun d argent maintenant ca lui retombe sur la tete..

22.Posté par Jean le Monstre le 31/10/2017 08:37

Et pendant ce temps les Cahuzac, les Sarkozy, les Balkany, et toute la Compagnie d'hommes politiques, se la coulent douce et profitent de leurs malversations sans être inquiétés.

23.Posté par PATRICK CEVENNES le 31/10/2017 09:13

fukcd473
14.Posté par What's the problem? le 31/10/2017 05:29
A priori, la décision du Conseil des prud'hommes lui était favorable, puisqu'en 1ère instance l'employeur a été condamné à lui verser l'indemnité de licenciement. Et l'employeur a très certainement fait appel de la décision. Et tant que la procédure est en cours, l'employeur n'a pas à verser d'indemnité. Il va la provisionner dans sa comptabilité. Elle sera versé ou non fonction de la décision de la Cour d'appel ou arrêt de la Cour de cassation.
Question, le marin professionnel est-il allé jusqu'en Cassation ? Et sur quoi porte effectivement le litige.
Ratenon, Capitaine au long court, futur créateur d'une compagnie maritime de taxi, éducateur ayant émargé à 5000€/mois devrait faire comme Mélenchion, faire profil bas. Pdr !

24.Posté par citoyen le 31/10/2017 13:05

A 21h15 toujours ignare; mais franc maçon, probable ; mais il serait vain d'expliquer la logique du droit en la matière. Trêve de niaiserie; référez-vous à l'explication donnée par le 7h32. Dans la vie le problème n'est pas d'être seul mais d'analyser raisonnablement sa situation avant de se lancer sous la formule "abracadabra" dans l'obscurantisme et lorsqu'on coule on crie 'à l'assassin' car après tout il n'est pas seul puisque vous l'accompagnez (si le bougre nana sida, ou sa va pas essaye gagne sida pour tire out compagnon d'affaire; si lu tombe dans le sable mouvant: ou saute pas dans la marais pou crie avec lui) . Mais rendez-vous compte surtout " Que le nombre ne fait pas la qualité". et là encore "mieux vaut être seul que mal accompagné" et si ce parlementaire n'arrive pas à le sortir de là; lui aussi doit se poser la question: a quoué mi serve?

25.Posté par JUSTICE le 31/10/2017 13:56

Depuis quand le travail d'un parlementaire est de remettre en cause une décision de justice ? Les recours c'est Cour d'Appel et Cour de Cassation et peut être Cour européenne éventuellement. Il ferait mieux d'aller travailler sur les dossiers pour la Réunion au lieu d'attenrde en embuscade le moindre probléme méditaisé pour se jeter dessus comme un assoifé de pouvoir qui veut se faire remarquer et ensuite voir certains crétins faire ses éloges et gonfler son orgueil. Il a toujours aimé se mettre devant les caméras et pendnat 5 ans il va jouer son propre rôle en faisant croire qu'il travaile pour la Réunion

26.Posté par Michel le 31/10/2017 16:11

Même "Débouté de toutes ses demandes et ayant perdu son procès face son employeur", je me demande comment il a pu être "condamné à payer 21.500 euros, correspondant à ses indemnités de licenciement" à son employeur.
Quand on perd un procès devant les Prud'hommes, le pire auquel vous pouvez vous attendre, c'est d'être condamné à payer l'article 700 (les frais de constitution de dossier qui ne peuvent s'élever à une telle somme).

27.Posté par ty coz 22 le 31/10/2017 16:18

le 17 mars 1978 et l’Amoco Cadiz dégueule son pétrole sur le littoral du Finistère. Privé de son gouvernail, bloqué, le pétrolier de 234.000 tonnes est venu s’échouer dans la nuit au large de Portsall. A ceux qui critiquent j'aimerais bien qu'un jour ou l'autre ils subissent les catastrophes , en ce moment on nous parle de AZF , les gens n'ont plus que les yeux pour pleurer , justice qui condamne les gens qui alertent et les couillons d'internautes qui applaudissent . Tout pendant qu'il n'y a pas catastrophe personne ne bouge et mort à celui qui dénonce les disfonctionnements .

28.Posté par regor le 31/10/2017 19:18

Tout comme pour l'affaire orange il y a quelques années on attend les morts pour faire bouger les choses . Les femmes qui se font violer n'osent meme pas porter plainte car tout juste si ce n'est pas de leur faute .

29.Posté par PATRICK CEVENNES le 31/10/2017 21:55

fukcd473
27.Posté par ty coz 22 le 31/10/2017 16:18
Une mise à jour s'impose. Exxon Valdez et Erika Pdr !

30.Posté par ty coz 22 le 31/10/2017 23:00

Hé ben oui Monsieur PATRICK CEVENNES le 31/10/2017 21: 55
Vous n'habitez pas en Bretagne, donc vous êtes loin de la réalité, la mise à jour de votre cerveau je vous le conseille, ( PDR : le langage des blogs et SMS… pour les nuls) je suis libre d'expression comme vous d'ailleurs je ne vous attaque pas sur vos commentaires ! à chaque fois vous attaquer les autres sur ce forum, je vais être désagréable avec vous et ce n'est pas mon genre, donner votre avis mais respectez-nous, les trous duc de votre genre y en a marre (si vous avez des grosses chevilles) il faudra changer de godasse . J'ai comme l'impression que le droit à la parole des autres est exclu de votre vocabulaire..

31.Posté par ty coz 22 le 31/10/2017 23:13

Encore une mise au point : j'ai eu un collègue de travail qui a voulu dénoncer des choses , on l'a tellement fait des misères on l'a retrouvé le lendemain pendu dans son bureau , et laissé une veuve et trois enfants , voilà pourquoi je donne mon avis sur ce cas présent ( et les gens responsables n'ont JAMAIS étés inquiétés ) voilà notre belle justice , Si cela ne vous suffit pas comme argument j'espère qu'un jour votre tour viendra . Mais certains comme !!!!! n'ont jamais vécu ce genre de chose tant mieux pour eux , heureux les simples d'esprit qui croient encore à la juste justice .

32.Posté par What's the problem? le 01/11/2017 09:02

23.Posté par PATRICK CEVENNES le 31/10/2017 09:13

Attention, certaines condamnations doivent être payées, recours ou pas. C'est le cas des salaires, indemnités de licenciement, etc De plus, s'il s'agissait d'annuler un jugement de condamnation, on parlerait d'annulation et non pas de remboursement.

D'ailleurs, l'intéressé indique dans la vidéo qu'il est en train de REMBOURSER.. Ce qui veut dire qu'il paie par échéances ce qu'il a déjà perçu.

Donc, je pense qu'il a perçu les 21 500 € et qu'il est condamné à les REMBOURSER,restituer, rendre.


31.Posté par ty coz 22 le 31/10/2017 23:13

Vu les enjeux économiques et financiers de ces grandes compagnies pétrolières et vu ces tankers immenses dont l'immobilisation pour réparation coûte cher, il est possible que ce salarié ait détecté une anomalie dangereuse (mais cela reste à prouver) et qu'on lui ait ensuite bien "savonné" la planche et licencié, car il gênait.

De plus,on sait que les armateurs n'ont pas la fibre environnementale et que certains tankers sont vieux, mal conçus, dangereux... Et plus d'un a des équipages cosmopolite mal formés, réduits pour raison d'économies (http://www.marees-noires.com/fr/source/accident-de-petrolier/causes-accidents.php..

Mais les armateurs et pétrolier savent aussi qu'une marais noire est une catastrophe ....financière pur eux ou lreurs assureurs.Et les statistiques semblent montrer une baisse des marais noires.

Même lien: http://www.marees-noires.com/fr/source/accident-de-petrolier/causes-accidents.php://

"Depuis, malgré une mauvaise année 1991, la tendance est nettement à la baisse. On notera que 73 % (830 000 tonnes) des déversements de la décennie 1990-1999 (1 140 000 tonnes) sont dûs à 10 accidents seulement. "

"Ainsi, selon le National Research Council des États-Unis, de 1990 à 1999, les déversements liés aux accidents de tankers ont été, en moyenne, de l'ordre de 100 000 tonnes par an pour cette période. Une étude, menée par l'Institut français du pétrole, recensant les déversements accidentels de plus de 700 tonnes ayant eu lieu de 1970 à 2000, montre une baisse marquée, en nombre d'accidents comme en tonnage déversé, à partir du début des années 1980."

https://www.universalis.fr/encyclopedie/marees-noires/1-les-causes/://

Donc, dans le cas particulier de ce monsieur, il faut voir ou savoir ce qu'il dénonçait sur ce pétroller.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >