Culture

Concours de la correspondance : Semaine 13

Lundi 18 Novembre 2019 - 16:42

Papier ou écran ? Faites votre choix. 

Depuis l’arrivée des écrans il y a quelques décennies, « la mort du papier » n’a de cesse d’être programmée mais voilà que l’Union professionnelle de la carte postale vient de révéler que plus de 75 millions de cartes postales et 72 millions de cartes de vœux sont encore envoyées à travers la France (et ces départements et territoires d’Outre-Mer) en 2018 ;  

Un sondage réalisé en 2018 auprès de 10 293  étudiants originaires de 21 pays par le groupe Arfis dévoilent que 78% d’entre eux préfèrent les fiches imprimées, le support papier pour apprendre ou réviser. Ils sont 72% à reconnaître que le papier permet plus facilement de retenir les informations et 83% déclarent que le papier facilite l’annotation !

Si l’Histoire nous ramène que le papier a connu bien des périples depuis sa naissance en Chine, il aurait pris son essor au XVème siècle en Europe. Il a permis peu à peu de favoriser l’alphabétisation des classes moyennes et ouvrières à travers la presse papier qui était à l’époque la meilleure communication de masse. 

Et pendant ce temps, Victor Hugo écrivait sur du papier azuré (un papier lisse avec une fiche couche de kaolin ou de plâtre,) 

« 4 juin 1864 j’entame aujourd’hui ce papier Charles [il faut lire C. Harris] 1846 que Bichard m’a vendu comme inaltérable ».

Maupassant, Voltaire et autres métiers d’écriture : copistes, journalistes, notaires etc. ils trouvaient leurs papiers, leurs carnets, plumes, encre, crayons et autres matériaux auprès des libraires d’antan… 

Et quant à nos amateurs du concours de la correspondance ils sont près de 90% à utiliser… un écran ! Si l’outil d’écriture s’est terriblement transformé, les pensées, les mots restent les mêmes n’est-ce-pas ? 
Et le principe du concours est simple. 

Dans la grisaille parisienne, le poète réunionnais Charles Leconte de Lisle devenu Académicien, se promène dans les jardins du Luxembourg. Il entend un badaud s’exclamer : « oh La Réunion, lé pu comme avant ! ».Fort surpris par ce ouï-dire, il s’interroge et vous écrit.  "Comment ça : La Réunion, lé pu comme avant ?  Et les lieux de mon enfance, de ma jeunesse ? Et les créoles comment sont-ils aujourd'hui ? 

Vous commencerez votre lettre ainsi : 

Monsieur Leconte de Lisle, 
J’ai sillonné l’île, si chère à votre cœur…

Rendez-vous sur notre site pour le règlement et à vos plumes !
http://aparmedia.wixsite.com/appel
Gilette Aho
Lu 819 fois



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 9 Décembre 2019 - 09:34 Concours de la correspondance : Semaine 16