MENU ZINFOS
Société

Concours administratif : Les notes d'une candidate influencées par l'intervention d'un DGS ?


Participer à un concours de la fonction publique territoriale prémunit-il contre des interventions extérieures ? Cette question, une candidate au concours administratif de rédacteur territorial aurait aimé ne pas avoir à disserter dessus. Deux mésaventures vécues avec le CDG coïncident avec des rapports conflictuels avec son employeur : une mairie.

Par Ludovic Grondin - Publié le Lundi 7 Mars 2022 à 18:22

Des notes effacées au blanco, des notes retravaillées au stylo, et toujours corrigées à la baisse. Voici à quoi ressemblent les copies reçues par Sylvie (prénom d’emprunt). La jeune femme est agent contractuel de droit public dans une collectivité de l’Est de l’île au moment des faits. En 2017, comme son statut l’y autorise, elle se met en tête de passer le concours de rédacteur territorial. 

Il s’agit d’un concours organisé par le CDG de La Réunion. Tout candidat reçu aux épreuves écrites et orales peut alors prétendre accéder au cadre d'emploi de catégorie B de la fonction publique territoriale. 

Poussée vers la sortie pour libérer la place ?

"Je me suis inscrite en février et j’ai passé le concours en octobre 2017", se souvient Sylvie, titulaire d’un master de droit. Avec ses épreuves écrites comme horizon lointain et des révisions à mener, la candidate continue son travail normalement au sein d’une collectivité de l’Est de l’île. Mais les relations sont tendues avec un supérieur hiérarchique. Un détail qui paraît anodin à ce moment-là mais qui alimentera ses doutes quelques mois plus tard lorsqu’elle passera ce fameux concours. 

"En octobre de cette année-là, en prévision des épreuves à passer, je prends un mois de congés", raconte Sylvie. Mais au lieu d’avoir l’esprit tranquille, son supérieur hiérarchique au sein de sa collectivité la sollicite. "Il était au courant que je passais le concours alors que je ne lui avais rien dit à ce sujet", s’en souvient-elle encore. 

"Pendant mes congés, il me téléphone car il faut, dit-il, gérer un dossier en urgence. Un dossier 'capital' pour reprendre ses mots. Il me disait que j’aurais une prime si je traitais ce dossier", ajoute Sylvie. Ce dossier concernait la sortie de terre d’une station d’eau potable. "Donc du coup, tout le long de mes congés, je ne révise pas et je mène à son terme le dossier demandé", explique la candidate. 

Malgré cette péripétie, les épreuves du concours arrivent et Sylvie les passe et attend les résultats. 

"Il me dit que « jamais je n’aurai mon concours »"

Quelques semaines après, étrangement, au cours d’une journée de travail au sein de sa collectivité, Sylvie se fait apostropher par son supérieur hiérarchique qui l’a décidément dans le viseur.

"En décembre 2017, il me dit que « jamais je n’aurais mon concours ». Il m’a aussi dit, un mois avant la publication des résultats : « pourquoi tu ne démissionnes pas ? »", se souvient-elle, totalement surprise à ce moment-là.

Pire, ces messages subliminaux sont doublés de coups de pression pour la faire décramponner de son poste. "Il essaye une première fois de rompre mon contrat mais je réussis à faire valoir mes droits, mon contrat en mairie a donc continué", se défend-elle à l’époque.

Sylvie avance une explication à ces coups de pression pour la faire déguerpir de cette mairie de l’Est. Ce DGS voulait faire entrer en mairie une connaissance à lui mais la présence de Sylvie, contractuelle et en voie d’obtenir son concours, empêchait cette venue. "Je suis titulaire d’une maîtrise et celle que le DGS voulait promouvoir était de niveau licence", compare-t-elle les profils. 

Sur ce tableau de notation, quasiment toutes les notes ont été retravaillées après un coup de blanco du ou des correcteurs. Un seul nom de correcteur apparaît en tout cas
Sur ce tableau de notation, quasiment toutes les notes ont été retravaillées après un coup de blanco du ou des correcteurs. Un seul nom de correcteur apparaît en tout cas
Simple hasard ? La candidate prend connaissance des résultats début 2018 et "effectivement, je n’obtiens pas le concours", annonce Sylvie. 

Intriguée, elle se met en tête de faire la lumière sur ses notes, épreuve par épreuve. "J’ai demandé mes copies pour connaître les notes attribuées et regarder les observations laissées par les examinateurs", poursuit-elle. Le CDG lui transmet, comme le veut la procédure après une réclamation, ses copies. L’oeil de la candidate est alors immédiatement attiré par des notes retravaillées au stylo, ici un 0,5/2 qui devient 0,2/2 ou là, plein de notes réécrites après un coup de blanco. Sur certaines copies, l’appréciation plutôt bonne du correcteur s’en trouve même en décalage avec la notation, devenue plus sévère.

Sur ce tableau, l’appréciation générale parle d’une « copie correcte dans l’ensemble » avec « Des connaissances », alors que la note finale (9/20) a été abaissée. A y regarder de près, la note initiale faisait apparaître un 11 sur 20 :

La candidate se retourne alors vers le CDG qui lui répond que c’est "l’harmonisation des notes" qui fait que ses copies ont été retouchées par un deuxième correcteur. 
 
Les explications du CDG à la candidate ne la convainquent pas
Les explications du CDG à la candidate ne la convainquent pas


Fin décembre 2021, la présidence actuelle (non impliquée en 2017 dans ce dossier puisque le bureau du CDG a été renouvelé en 2020 après les municipales, ndlr) et la direction du Centre de Gestion ont pris connaissance de nos questions. Après nous avoir demandé de patienter - période de vacances oblige - nous n'avons obtenu aucun retour jusqu'à présent malgré une nouvelle relance.

Le CDG reste silencieux

Nous aurions aimé, notamment, prendre connaissance du règlement du concours, en plus du cadre général applicable au niveau national (voir plus bas), comme par exemple le droit d'utilisation du blanco par les correcteurs, la présence que d'une seule signature de correcteur alors que les copies sont censées avoir été doublement corrigées ou encore le décalage entre les bonnes appréciations et les notes tirées vers le bas après coup.

Pour la petite histoire, en 2020, la candidate s’est inscrite au concours d’attaché territorial et une nouvelle bizarrerie est venue émailler son acte de candidature. Son dossier avait disparu de la circulation au CDG alors que la Poste confirmait à la candidate que son courrier avait bien été expédié. Une péripétie de plus qui lui a fait perdre l’occasion de pouvoir concourir comme 1200 autres candidats réunionnais en juin 2021 à la Nordev, mais surtout, lui donne le sentiment qu'elle continue de payer l'influence d'un DGS d'une mairie de l'Est qui a ses entrées au sein du Centre de Gestion.


---
Que prévoit le Guide pratique des concours administratifs ?


L’anonymat des copies est une des conditions fondamentales imposées lors de la phase de correction. Des failles peuvent-elles survenir ? L’harmonisation des notes est aussi possible, à la hausse comme à la baisse. Voici ce que prévoit le Guide pratique des concours administratifs à l’usage des présidents et membres de jurys actualisé en 2015 et préfacé par Marylise Lebranchu, ministre de la fonction publique à l’époque :



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

20.Posté par Ote le 07/03/2022 22:23

Ceux qui bossent dans la territoriale dans l est connaissent un sale type suffisamment malade pour etre capable de cela et qui est dgs dans l est et qui a ses entrees au cdg. Il suffirait que la victime donne les initiales.

19.Posté par Arnak le 07/03/2022 22:14

Les concours ne valent plus rien. SI l'écrit et l'anonymat garantissent un minimum de sérieux, les oraux sont décidés à l'avance, gérés par des jurys incompétents qui font tout pour que personne de meilleur réussisse car cela leur rappellerait leur triste nouveau ou qui suivent des instructions bien précises.

18.Posté par Ben oui le 07/03/2022 21:37

Évidemment si les notes sont trafiquées vers le bas, le contraire aussi c'est possible.
Ça vaut encore la peine de se préparer pour un concours ?
De toute façonixi ce n'est pas le critère 1er pour entrer en collectivité.

17.Posté par Dis pas oui le 07/03/2022 21:27

Ce DGS devrait être connu il ne doit plus travailler dans la fonction publique
Que fait la présidente de CDG
Pourquoi elle ne répond pas cette commune de l'est doit rendre des comptes aux contribuables la proche n'a peut pas de diplôme compétent ou de vrais concours


16.Posté par polo974 le 07/03/2022 21:25

10.Posté par Gros blanc le 07/03/2022 19:53

C'est toi qui est à l'ouest...

15.Posté par polo974 le 07/03/2022 21:23

Si 2 corrections, où sont les 2 fiches de chaque épreuve ? ? ?

14.Posté par Loulou le 07/03/2022 21:12

Qui dirige le CDG ? 👀

13.Posté par Tipann le 07/03/2022 21:08

Pourquoi nout marmailles devraient allé passe concours ailleurs ? nettoy la magouille ici meme ! ca l'argent nout zimpots

12.Posté par Mikoné le 07/03/2022 20:59

C'est une grande commune de l'Est, il y en a pas 50, ce type a magouillé pour la promotion de '' sa fille '' je travaille dans cette Mairie et j'ai assisté au harcèlement de ''Sylvie'' d'autres personnes qui ont voulu l'aider ont été virés ou déplacés.
On ne manque pas de courage, mais on sait que la Réunion est petite et qu'on peut être grillé partout.
Je sais aussi que ça continue pour elle,

11.Posté par Dire ça suffit le 07/03/2022 20:16

Tant qu'on laissera faire les places seront distribuées par les élus ou autres cadres pistonnés . Un élu embauche qui il veut , quand il veut , pour occuper la place qu'il veut , pour faire ce qu'il veut et souvent pour ne rien faire s'il le veut , en offrant le salaire qu'il veut et on ne lésine pas puisque c'est l'argent des contribuables. Mêmes les concours ne riment à rien . Les places sans les collectivités sont réservées aux élus, à leurs familles , copains et surtout petites copines . On peut même entretenir sa maîtresse aux frais des contribuables . Le CDG lui-même traîne des casseroles et fait sa cuisine en interne , c'est le centre des gabegies garanties . Qu'en est-il des élus condamnés à rembourser les sommes indues ?

10.Posté par Gros blanc le 07/03/2022 19:53

Une commune de l ouest ! Ha ha ha ha ha ha ...promotion canapé pov tantines ! Quand ou vois le bande tantines dans bureau la mairie on dirait bana i sava en soirée...

9.Posté par toto le 07/03/2022 19:50

Comment? on découvre les magouilles locales?
Si vous saviez comment cela se passe dans les mairies, les conseils généraux ;
Le copinage/passe-droit est la règle: et ce n'est pas une exclusivité des "zoreils".
Si vous n'avez pas les appuis, n'espérez pas avoir un concours de la FPT à la Réunion:
il faudra s'envoler pour la métropole.
Pierrot: il y a de quoi faire avec les concours locaux/embauches de complaisance, et les premières victimes sont les administrés, pilotés par une bande de copains/coquins qui ne mettent pas en avant la comptérence.

8.Posté par le poete le 07/03/2022 19:17

Je me permets de laisser mon point de vue.
La fonction publique d'état, territoriale et hospitalière est B...... Devinez le mot qui se cache.
Parfois je regrette d'être fonctionnaire. Les fonctionnaires sont maltraités. Ils sont méprisés par leurs hiérarchies. Dès que j'ai la possibilité de partir je laisserai la place volontier à ceux ou celles qui veulent. Le salaire n'est plus intéressant comme avant. Ma proposition n'est pas si alléchante.
Le pire ce sont les cadres réunionnais. 100% un cadre zoreil.

7.Posté par Tipano le 07/03/2022 19:06

Oui donnez nous le nom du DGS !

6.Posté par fonctionnaire le 07/03/2022 19:03

Plainte au pénal sans hésitation !!!! et ainsi le nom de ce DGS sera connu , et cette pratique connue dénoncée !!!

5.Posté par toultan Pareil le 07/03/2022 18:57

Maintenant il faut avoir l'ensemble des copies en main pour voir comment cette péréquation a été faite et surtout voir si cette péréquation n'a pas été faite dans le seul but de faire profiter un proche.
CDG, il me semble avoir déjà vu des magouilles de ce centre de gestion quelque part.

4.Posté par 666 le 07/03/2022 18:52

Avec une maîtrise en droit, elle devrait pouvoir venir chercher le directeur...

3.Posté par Bouboum le 07/03/2022 18:42

C'est qui le DGS ? est il encore au pouvoir après les nouvelles élections, et la connaissance du DGS est elle en poste dans cette collectivité ?

2.Posté par Pam le 07/03/2022 18:41

Rien de surprenant. On peut savoir si cette discrimination repose sur une origine, une appartenance ou une non-appartenance à une communauté. Merci de nous en dire plus sur cette Sylvie.

1.Posté par nicolaï2 le 07/03/2022 18:33

la promo canapé.. comme partout ala Run.. meme dans l'aviation commerciale Péi.

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes