MENU ZINFOS
Faits-divers

Comparution immédiate: Le prédateur de Facebook relâché à cause du coronavirus


Par - Publié le Mercredi 25 Mars 2020 à 19:10 | Lu 4629 fois

L'affaire du jeune homme accusé de faire du chantage à ses victimes qu'il chassait sur Facebook à été renvoyée au 1er septembre 2020. Placé en détention provisoire à l'issue de son déferrement, le jeune prédateur devait initialement être jugé ce mercredi dans le cadre d'une comparution différée. Cette formule avait été choisie par le parquet afin que des investigations plus poussées puissent être menées. 

Le jeune homme séduisait des jeunes filles sur Facebook, demandait à ses proies de lui envoyer des photos osées pour ensuite leur faire du chantage. Il les menaçait de diffuser les photos sur les réseaux sociaux afin d'obtenir ce qu'il voulait de ses victimes. De nombreuses plaintes avaient été déposées à son encontre le menant en garde à vue. 

À l'ouverture de l'audience, la présidente expliquait qu'il y a avait un double problème avec ce dossier. Primo, certaines parties civiles, au nombre de 55, n'avaient pu être jointes et informées de la date de l'audience de ce jour. Secondo, en cas de renvoi au delà de la fin du mois d'avril, le prévenu aura effectué le maximum de détention provisoire possible dans le cadre d'une comparution à délai différé.

Elle sera dans l'obligation de libérer le prévenu pour le placer sous contrôle judiciaire. 

La présidente explique que si le renvoi était décidé avec une date avant fin avril, rien ne laisse à penser que le confinement à cause du coronavirus sera terminé, limitant la possibilité de rassembler tout le monde dans une même salle. Mais si le renvoi a lieu après le mois d'avril, elle sera dans l'obligation de libérer le prévenu pour le placer sous contrôle judiciaire. 

Comprenant la position du tribunal et l'importance de la présence de toutes les parties civiles, le parquet ne s'oppose pas à cette demande. "Ce séjour en prison lui a servi de leçon, de plus les problèmes liés aux problèmes de connexions, limitent les risques de récidive, je vous demande le placement sous contrôle judiciaire", plaide la défense. 

Le procès est renvoyé au 1er septembre 2020 par le tribunal qui justifie son choix par l'importance de pouvoir entendre toutes les parties civiles. Sans surprise, le prévenu est libéré et placé sous contrôle judiciaire. 


Regis Labrousse
Faits-diversier Passionné par tout ce qui vole, j'ai eu la chance de pouvoir effectuer une longue... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par DIDIER NAZE le 25/03/2020 20:26

Cette saloprie aurait dû rester en détention !!....avec un peu chance il aurait été contaminé par ce virus..avec des complications. ....et on aurait eu une chance d en être DÉBARRASSÉ !!!😈😤😱😠.

2.Posté par marmaille le 25/03/2020 20:42

Pourquoi, si les tribunaux sont en grève ou fermés pour cas de force majeur, il faut appliquer les délais?
Dans ce cas, le second tour des élections ne se faire au-delà de 8 jours! Où est le respect des lois et de la Constitution?

3.Posté par Mortsen le 26/03/2020 06:53

On pourrait avoir son adresse ?

4.Posté par LAMPION le 26/03/2020 11:41

POSTE 1.
Bien dit.

5.Posté par yab le 26/03/2020 16:45

Je rejoins le post 1 et offre un collier de 2 mètres de long à ce trouduc s'il souhaite faire un essai de nœud coulant.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes