MENU ZINFOS
Océan Indien

Comores: Une présidentielle sous tension


Le 24 mars, les Comoriens sont appelés à voter pour élire un nouveau président de la République. Le président sortant, Azali Assoumani, affrontera 12 candidats.

Par B.A - Publié le Lundi 18 Mars 2019 à 15:59 | Lu 725 fois

Comores: Une présidentielle sous tension
Une élection présidentielle se tiendra dimanche 24 mars aux Comores. Il s'agit d'élections anticipées, suite à la modification de la Constitution via un referendum controversé. Le président actuel, Azali Assoumani, putchiste en 1999, puis élu en 2016, n'affrontera pas ses deux principaux opposants, qui ont vu leur candidature invalidée par la cour suprême. Sur les 20 candidats déclarés, la cour suprême en a retenu 13.

La cour suprême est toute dévouée à Assoumani, qui a réformé la constitution par référendum, supprimant la Cour Constitutionnelle. Le mandat présidentiel est passé de 5 à 10 ans, et la nouvelle constitution permet à Assoumani de se représenter, ce qu'interdisait l'ancienne. Des soupçons de bourrages d'urnes pèsent sur le référendum tenu en juillet 2018, selon les observateurs de la Force en attente de la région Afrique de l’Est.

Mohamed Ali Soilihi, dit Mamadou, chef de l'Union de l'opposition, qui regroupe une dizaine de partis, et Ibrahim Mohamed Soulé, candidat du parti Juwa, ont été écartés de l'élection. Mamadou, ancien vice-président, avait talonné Assoumani de 4000 voix aux élections de 2016. Le parti Juwa a proposé un candidat de substitution, l'avocat Mahamoudou Ahamada, qui défend son président et ex-chef de l'Etat Ahmed Abdallah Sambi, emprisonné depuis six mois.

Avant la réforme constitutionnelle, Le président des Comores était élu pour 5 ans, et à chaque nouvelle élection, un candidat issu d’une des autres îles était élu. Le système de présidence tournante est maintenu, néanmoins, le mandat étant désormais de 10 ans, Assoumani en détourne quelque peu le principe. 

Les tensions sont vives sur les trois îles comoriennes, des violences insurrectionnelles ont éclaté en octobre dernier à Anjouan. Des arrestations massives d'opposants et de journalistes sont à déplorer, signes d'une dérive autoritaire du régime.



Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes