Océan Indien

Comores : Le président comorien revendique Mayotte par le dialogue diplomatique

Mardi 8 Janvier 2013 - 09:22

Comores : Le président comorien revendique Mayotte par le dialogue diplomatique
Le président de l'Union des Comores, Dhoinine Ikililou, natif de l'île de Mohéli et à la tête de l'archipel depuis mai 2011, a invité le corps diplomatique comorien, lors des vœux du Nouvel An à Moroni, le 5 janvier dernier, à faire preuve de persuasion autour de la question de Mayotte dans leur pays d'accueil.

Le président Ikililou s'est montré intransigeant et n'a pas mâché ses mots envers la France, tout en appelant au dialogue.
"Aujourd'hui, à l'heure où je vous parle, la France, ancienne puissance coloniale, administre illégalement, du point de vue du droit international, une partie de notre territoire. Alors, comment concilier notre intérêt vital, la raison même de l'existence de notre Etat à la nécessité de vivre ensemble en paix dans notre région ? Avons-nous l'idée d'abandonner un jour cette revendication légitime ? La réponse est non. Tout le monde ici le sait. Mais ne sommes-nous pas suffisamment intelligents pour vivre ensemble avec ceux qui sont nos frères et sœurs dans la concorde ? Vous avez le devoir, en tant que professionnels du métier, de résoudre cette équation ou tout au moins de l'équilibrer", a lancé le président des Comores comme feuille de route aux diplomates présents dans la salle des fêtes du ministère des Affaires Etrangères à Moroni.

Dix représentations diplomatiques comoriennes installées en Ethiopie, Afrique du Sud, Belgique, Chine, Egypte, Emirats, France, Iran et Sénégal, étaient présentes. "En tant que professionnels, l'exercice n'est pas si compliqué puisqu’en tant que pays membre des Nations unies, nous avons le devoir de respecter sa Charte et ses principes", a également soutenu le président comorien Ikililou lors de son discours devant un parterre d'officiels.

La résolution 3385 de l’ONU du 12 novembre 1975 appelle notamment la communauté internationale, à "respecter l’unité et l’intégrité territoriale de l’archipel des Comores, composé des îles d’Anjouan, de la Grande-Comore, de Mayotte et de Mohéli".
Lu 1977 fois



1.Posté par O.de Trogoff le 08/01/2013 09:24

Ca c'est une bonne idée, car mis à part pour les zones de pêches je ne vois guère pourquoi nous avons voulu à toute force avoir cette île pour département, vu le coût pour le reste des départements. Faisons voter tous les peuples miséreux et un peu roublards de la terre demandons leur demander s'ils veulent être français, ce sera oui à 99,99% . Par contre un seul veut être russe, peut être deux avec la mémé de la madrague du Fn.

2.Posté par Amiral La Po le 08/01/2013 10:39

Le président ikililou a entièrement raison,qu il reprenne tous les mahoraisde la Réunion et de....Marseille et qu'il arrête de nous emmerder avec cette histoire de colonisation de la France....Qu'on lui pose la question:il y a t il plus d'émigration dans le sens Mayotte-France ou dans le sens France-Mayotte?Si les mahorais viennent en masse en France c'est certainement pour les beaux yeux de Brigitte Bardot!!!!!

3.Posté par Mcomore le 08/01/2013 11:14

Pour qu'il n'y ait pas de clandestins comoriens à Mayotte, il suffit que la France respecte le droit international (comme elle demande aux autres de le respecter) et quitte Mayotte. La résolution du Conseil de sécurité n° 376 considère que Mayotte est comorienne.

4.Posté par JD974 le 08/01/2013 11:42

Comment peut-on ne pas lui donner raison à ce Président Ikililou? Le seul intérêt, pour nous, serait militaire, une zone d'espace maritime un peu plus étendue.

Ne pourrions-nous pas accepter la restitution de MAYOTTE au Président qui porte un nom en forme de pseudo en échange d'une petite enclave; un peu comme GUANTANAMO à CUBA où les américains protègent leurs intérêts.

Les États-Unis en assurent le contrôle depuis le traité américano-cubain de 1903, qui donne aux États-Unis un bail perpétuel, contre 4 085 dollars par an, sur l'entrée et la partie sud de la baie, cette zone ne pouvant être rétrocédée à Cuba qu'avec le consentement des deux parties.

Depuis son arrivée au pouvoir, le régime castriste a toujours considéré la présence américaine comme illégale.

Au sud de la baie, se trouve la base navale américaine de la baie de Guantanamo, créée en 1898, après la guerre hispano-américaine. Elle a une superficie de 117,6 km2. Elle est répartie sur les deux côtés de l'entrée de la baie, interdisant à la ville tout accès direct à la mer.

Nous pourrions y mettre nos délinquants graves !

5.Posté par Choupette le 08/01/2013 13:09

C'est un coup de Sarkozy.

Il savait qu'il n'allait plus être réélu.

Dans la Bible, il est écrit "Rendons à César ce qui appartient à César"...

6.Posté par Hugues Neau le 08/01/2013 13:40

Comment augmenter encore plus la pression pour demander encore plus d'argent à la France...tous les ans la même rengaine...

7.Posté par Mcomore le 08/01/2013 17:40

No comment :

Résolution 31/4 — adoptée le 21 octobre 1976 par 102 voix contre une seule (celle de la France) et 28 abstentions
L’Assemblée générale,
Rappelant que l’ensemble du peuple de la République des Comores, par le référendum du 22 décembre 1974, a exprimé à une écrasante majorité sa volonté d’accéder à l’indépendance dans l’unité politique et l’intégrité territoriale,
Considérant que les référendums imposés aux habitants de l’île comorienne de Mayotte constituent une violation de la souveraineté de l’Etat comorien et de son intégrité territoriale,
Considérant que l’occupation par la France de l’île comorienne de Mayotte constitue une atteinte flagrante à l’unité nationale de l’Etat comorien, Membre de l’Organisation des Nations Unies,
Considérant qu’une telle attitude de la France constitue une violation des principes des résolutions pertinentes de l’Organisation des Nations Unies, en particulier de la résolution 1514 (XV) de l’Assemblée générale, en date du 14 décembre 1960, relative à l’octroi de l’indépendance aux pays et aux peuples coloniaux, qui garantit l’unité nationale et l’intégrité territoriale de ces pays,
1. Condamne les référendums du 8 février et du 11 avril 1976 organisés dans l’île comorienne de Mayotte par le Gouvernement français et les considère comme nuls et non avenus, et rejette

a) Toute autre forme de référendums ou consultations qui pourraient être organisés ultérieurement en territoire comorien de Mayotte par la France;
b) Toute législation étrangère tendant à légaliser une quelconque présence coloniale française en territoire comorien de Mayotte;
2. Condamne énergiquement la présence de la France à Mayotte, qui constitue une violation de l’unité nationale, de l’intégrité territoriale et de la souveraineté de la République indépendante des Comores;
3. Demande au Gouvernement français de se retirer immédiatement de l’île comorienne de Mayotte, partie intégrante de la République indépendante des Comores, et de respecter sa souveraineté;
4. Invite tous les Etats Membres à apporter, individuellement et collectivement, une aide efficace à I’Etat comorien et à coopérer avec lui dans tous les domaines pour lui permettre de défendre et sauvegarder son indépendance, l’intégrité de son territoire et sa souveraineté nationale;
5. Lance un appel à tous les Etats Membres afin qu’ils interviennent, individuellement et collectivement, auprès du Gouvernement français en vue de l’amener à renoncer définitivement à son projet de détacher l’île comorienne de Mayotte de la République des Comores;
6. Demande au Gouvernement français d’entamer immédiatement des négociations avec le Gouvernement comorien pour la mise en application des dispositions de la présente résolution.
39e séance plénière
21 octobre 1976

8.Posté par Moutons sous perfusion de la pensée unique ( UMPS ) le 08/01/2013 20:38

Ikililou ce grand comédien , a peut -être oublié que juste avant de dégager ,Sarko l 'a soudoyé avec les 850 millions d'euros volés à la sueur des travailleurs français !

9.Posté par Créol, na poué rien... le 08/01/2013 21:24

Mayotte est en train de prendre sa vraie place en tant que Département Français dans l'Océan Indien et ça sa inquiète les Réunionnais aigris et le Comoriens désespérés.

Mayotte en force jusqu'au bout...Les Créoles n'ont qu'à retourner dans les champs de cannes à sucre.

10.Posté par Créoles pintades le 08/01/2013 21:48 (depuis mobile)

Aux Comores, il suffit à un élu de dire "Mayotte est Comorienne" et hop il gagne les élections car c'est la rue Comorienne qui dicte ses lois mais les élus Comoriens sont divisés à ce sujet car c'est une épine pour leur Pays.

11.Posté par Dieu du ciel le 08/01/2013 21:54 (depuis mobile)

Tant que Mayotte plus riche qu'eux, ils réclameront Mayotte mais le contraire est impossible. En 2011, lors du premier exploration pétrolière là-bas, le ministre de l'énergie, Idi Nadhoin, disait:" Nous sommes riches, Mayotte n'est plus Comorienne"

12.Posté par Ali le 09/01/2013 14:02

Bref, après quelques mois de présidence et quelques mois de mensonges adressés à un peuple comorien qui attend toujours une amélioration de son quotidien, les peuples des Comores ne voient que du rouge. Comme les promesses de l'ex-président SAMBI pour un logement décent pour tout comorien sans jamais en fabriquer UNE SEULE dans chaque île, voilà le nouveau président qui ne peut rien faire pour son peuple si ce n'est accuser la France et les Mahorais des tous les maux des Comores et une promesse de faire venir Mayotte dans une république islamique qu'il n'a jamais appartenu.
Comme c'est une crise mondiale, IKILILOU qui a l'habitude d'aller mendier quelques miettes partout alors qu'aucun pays ou bien aucun président aujourd'hui ne peut donner le moindre centime, on revient sur les bases de la politique comorienne qui sont ... "MAYOTTE, MAYOTTE, MAYOTTE, MAYOTTE, MAYOTTE".
Mais au Comores, nous voulons tous être français M. IKILILOU, moi en premier et pourtant j'ai voté pour toi. Si beaucoup de Comoriens fuient pour Mayotte, c'est qu'il fait bon vivre dans cette terre française, je suppose. Combien sommes-nous en France après un passage par Mayotte pour obtenir des papiers?
Malheureusement des Comoriens vont l'écouter sur cette bêtise de Mayotte Comorienne pour faire oublier la réalité dure des peuples des Comores.
Tu es le président alors AGIS AGIS AGIS au lieu de t'AGITER.

13.Posté par avalone le 09/01/2013 16:08

Trève de Blabla Ikililou et consort!! Donne d'abord à manger à ton peuple qui crève de faim au lieu de perdre ton temps à parler de Mayotte qui est définitivement perdu pour vous. Les Comoriens préfèrent risquer leur vie dans les kwassa kwassa plutôt que de t'écouter!!

Et le petit comique qui nous ressort la résolution du 21/10/76 à oublier comme mister ikililou de rappeler que les Mahorais ont choisi de "RESTER" français et qu'ils viennent de choisir d'être un DOM. Ils n'ont pas du tout envi d'intégrer les Comores.

Mais bon je peux comprendre que ça vous dérange de voir l'état de misère extrême dans lequel se trouve les Comores alors que de l'autre côté, Mayotte est devenu un eldorado.

Comme on dit la "vérité blesse" et certains sont gravement blessés lol.

14.Posté par Mohamed le 09/01/2013 20:19

Par contre si nous serons riche, on réclamerons notre territoire mais le contraire est impossible
vous tous savez , pour que le ministre dis , le type des gens ci ne savons pas ce qu`on on veut .

15.Posté par chouchou le 10/01/2013 14:47

salut à tous
pour etre honnete , je suis un comorien et je vis en france. je ne suis pas surpris de choix des mahorais et leur place je ferais la meme chose. d ailleur nous les comoriens nous sommes combien à vouloir venir en france mayotte , la réunion et la france c est le reve des tous les comorien. soyons honnete entre nous, aux comores celui qui n a pas un membre de sa famille à l etrangers est concidèré comme moins que rien. c est pur vérité. et pour finir que tous les hommes politiques comorien rendent leurs passeport francais et celles de leurs familles avant de reclamer mayotte à la france

16.Posté par Créol, na poué rien... le 10/01/2013 19:28

ça irrite les Réunionnais que Mayotte soit devenue un DOM et RUP en 2014 comme eux, car les créoles passeront sûrement au second plan et perdrons leur place dans certains domaines dans quelques décennies. Mayotte, l'île au Lagon, aux parfums, aux tortues et pourquoi pas au pétrole aussi?...VS Réunionnais, l'île aux requins, aux assistés et aux racistes désespérés...

17.Posté par MARI OILI le 17/02/2017 06:37 (depuis mobile)

Passer votre temps à parler de mayotte, de l''histoire ou de son histoire ou soit disant les règles des nations unis aucun pays dans le monde ne respecte rien ni règle ni humain enfin peut être par intérêt. Mayotte ne sera jamais jamai comorien compri

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 13 Octobre 2018 - 18:38 Madagascar : Nouveau kidnapping d'un Karane