Océan Indien

Comores : La crise des ordures dégénère en violents affrontements avec la police

Jeudi 22 Novembre 2012 - 10:36

Le député Abdoulfatah Saïd Mohamed - Photo lagazettedescomores.com
Le député Abdoulfatah Saïd Mohamed - Photo lagazettedescomores.com
La crise des ordures qui s'amoncellent aux alentours des marchés de Moroni couve en silence depuis de longs mois.

Les habitants demandent aux autorités locales de trouver des solutions rapides, pour ne plus avoir à subir les conséquences sanitaires de tels dépôts sauvages à ciel ouvert, comme le relate le site lagazettedescomores.com. Excédés, ils ont invité en vain les vendeurs à cesser leur activité, jusqu'à ce qu'une mesure définitive soit prise pour mettre en place un système de collecte d'ordures sur place.
 
"Ils m’ont affirmé avoir reçu l’ordre de me tabasser"

Des tas d'immondices jonchent le sol aux abords des marchés de Moroni et la peur d’une épidémie, notamment de choléra, gagne les esprits.

Lassés de cette situation, les habitants en colère ont bloqué hier les accès et les artères menant aux deux marchés de la ville. Des barricades ont été érigées pour empêcher toutes transactions sur les marchés.

La réponse du gouvernement n'a pas tardé, les quartiers concernés ont été quadrillés par des hommes en treillis. Et des éléments mobiles d'intervention ont été chargés de lever les barrages et disperser les manifestations.
 
Le député, Abdoulfatah Saïd Mohamed, venu sur place discuter avec les vendeurs aux côtés des manifestants, a été malmené par la police.
 
"Les militaires savaient que je suis député et que j’avais une immunité parlementaire. Mais ils m’ont affirmé avoir reçu l’ordre de me tabasser", fustige le parlementaire de Moroni.

Source : http://www.indian-ocean-times.com
Fabrice François
Lu 728 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter