MENU ZINFOS
Océan Indien

Comores : La cérémonie religieuse se termine par de violents affrontements entre jeunes et forces de l'ordre


De violents affrontements ont éclaté ce mercredi aux Comores après l'intervention des forces de l'ordre pour mettre fin à une cérémonie religieuse.

Par N.P - Publié le Samedi 15 Octobre 2022 à 09:51

Capture d'écran vidé Twitter
Capture d'écran vidé Twitter
Dans le village MBéni, au nord-est de l’île de Grande Comore, une cérémonie religieuse célébrant la naissance du prophète Mahomet a viré au drame ce mercredi.

Alors que les célébrations étaient interdites en journée sauf le week-end, les forces de l'ordre sont intervenues pour faire arrêter l'événement et auraient été accueillies par des projectiles, selon le média Comoresinfos.net.

Les militaires auraient alors fait usage de gaz lacrymogène, mais aussi tiré avec des balles réelles selon plusieurs sources autorisées, rapporte Mayotte la 1ère. De son côté, la gendarmerie dément ce dernier élément, ce qui est contredit par plusieurs médecins. "Le plus gravement atteint a eu une balle ayant traversé la région lombaire", a confirmé un praticien à nos confrères du service public. 

Une vingtaine de personnes auraient été blessées dans ces heurts violents. Après le départ des militaires, des jeunes ont incendié des maisons appartenant à des personnalités jugées proches du pouvoir, précise le média. 





1.Posté par Alain974 le 15/10/2022 10:17

Encore une histoire de religieux

2.Posté par Jeanaimarre le 15/10/2022 11:17

Ah bon ! Allah n'était pas là pour mettre de l'ordre ?
Allah allé boir' !

3.Posté par Ruchila le 15/10/2022 11:42

Posté 1:
Religion ou autres y a tjrs des gens qui veulent se faire entendre ds une société où la dictature moderne est fortement active...

Y a pas des agressions tt le temps, hormis ds un cadre religieux...

Personnellement en France on fait des célébrations religieux qd on veut, y a pas de loi pr interdire...

Ces gens lutte contre la dictature, c est sûrement la goutte d eau qui a fait débordé le vase...

Faut arrêter stigmatiser la religion...

Après une autre didacture, cette fois sur le pouvoir d achat, l huile passe à plus de 5e la semaine prochaine, et pourtant la France produit suffisamment d huile pr satisfaire le peuple...
Non c est la guerre en Ukraine, franchement de l arnaque c'est tout...

4.Posté par Pierre le 15/10/2022 12:33

Qu’ils viennent ici et ils pourront fêter la naissance du prophète du 1 er janvier au 31 Décembre et à n’importe quel moment du jour !!!
Ah ! Ils ne connaissent pas encore le vivre ensemble réunionnais!

5.Posté par Bibic le 15/10/2022 12:47

Non il ne s'agit pas de religion mais de la bêtises humaines.
La religion n'est pas responsable de la bêtises des organisateurs.
Il reste malheureux d'avoir fait des affrontements et des blessés humains..

6.Posté par Pat le 15/10/2022 14:28

une cérémonie religieuse à mbéni ça alors !!!

7.Posté par kreol974 le 15/10/2022 14:39

On s'en fout en fait !!!!

8.Posté par Cela ne s’est pas passé à St Benoît… le 15/10/2022 15:30

On s’en fout….

9.Posté par Lalangnapwinlozo le 15/10/2022 19:35

Venez vivrent à la reunion ,ici on vous accueille avec hôtel, bus climatisés, avocats compris et chèques de bienvenus et téléphone portable ...et fêtes religieuses toute l année.

10.Posté par pn974 le 16/10/2022 07:25

Cette fête est la goutte d'eau qui a mis le feu aux poudres.
Que la France offre aux forces de l'ordre des balles en caoutchouc et cela évitera ainsi un nouvel afflux vers Mayotte.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes