Océan Indien

Comores : L'ancien président Sambi plus que jamais opposant au régime d'Ikililou Dhoinine

Mercredi 21 Août 2013 - 16:39

Comores : L'ancien président Sambi plus que jamais opposant au régime d'Ikililou Dhoinine
Remplacé par son poulain Ikililou Dhoinine à la tête de l'Union des Comores le 26 mai 2011, l'ancien chef d'Etat, Ahmed Abdallah Mohamed Sambi, dont les relations avec ce dernier sont devenues très tendues, souhaite reconquérir le fauteuil présidentiel.

Comme rapporté par La Gazette des Comores, l'ancien président comorien veut "le pouvoir à nouveau pour sauver la continuité". "Je suis désormais opposant du régime en place, un régime qui, malheureusement, réunit toutes les conditions pour freiner le décollage du pays".

La mouvance Sambi reproche à l'actuel président d'avoir nommé au cabinet présidentiel en charge de la Défense le Mohélien Hamada Madi Oléro, un opposant historique à Ahmed Abdallah Mohamed Sambi.

L'ancien président en a profité pour mettre en garde ses détracteurs. "Un bruit court qu’un tueur à gages serait engagé pour m’éliminer. Je dis à mes confrères que s’il arrive qu’on m’assassine, je ne pardonnerai pas ceux qui croiseront les bras. Il faut que les coupables de ma mort fraîche, me suivent dans la tombe", a-t-il prévenu.
S.I
Lu 1056 fois



1.Posté par bacary le 21/08/2013 20:10

L,africarabisation de Comores par les deux présidents à jeter leurs peuples dans un sommeil profond et une certaine marginalisation dans la vie du monde. La chasse aux pétrodollars est un exercice bien connu par les deux siamois. S,agissant de hamada boléro mi grand comorien et Mohélien est un vrais rat de champ un marchand de sable sans scrupules il est bien connu comme squatter de différents ministères sur la place de paris. Sans travail il vivait d'obole et de mendicité et s'autoproclamer grand guide des franco-comoriens à celui qui voulait l'entendre. Son exercice préféré était de s'octroyer un sauf conduit pour chaque départ de paris Moroni pour déjouer la vigilance de la paf car monsieur était
couvert des dettes. bel hommage soit dit en passant, à cet aspect très négatif de l'Independence de Comores. Je comprends très bien humiliation du jeune Etat comorien qui se voit amputé dés sa naissance d'une partie de ce qu'il croit être son territoire. Que faire? il faut cesser de taxer les mahorais de* trahison*

bacary

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 9 Août 2018 - 14:46 La terre a tremblé non loin de Rodrigues