MENU ZINFOS
Zot Zinfos

Communiqué du CRAN


- Publié le Vendredi 23 Janvier 2015 à 09:45 | Lu 456 fois

Le CRAN Réunion s’étonne et s’indigne du projet de circulaire de l’administration du ministère de l’intérieur qui remet en question les engagements du Président de la République François Hollande concernant la régionalisation de l’emploi dans la fonction publique à La Réunion et requalifie les règles de mutation des fonctionnaires de police réunionnais faisant carrière en France « métropolitaine » et désireux de revenir au pays. 

L’engagement du Président en visite dans l’île l’année dernière, était la prise en compte du centre des intérêts matériels et moraux comme critères d’affectation des policiers à La Réunion. Le CRAN rappelle qu’il y a déjà unanimité sur ces questions de régionalisation de l'emploi à La Réunion.  Concernant les règles de mutation actuelle des gardiens de la paix, ce système administratif est complètement régalien, la continuité d’une entreprise coloniale qui prospère à La Réunion. 

Par ailleurs, le positionnement du CRAN en ce qui concerne la préférence régionale est déjà connu, l’embauche du réunionnais est une question d’intérêt territorial et  le projet de circulaire remet en question la parole du Chef de l’Etat. Donc,  en fait, l’administration du ministère de l’intérieur invalide arbitrairement les engagements de François Hollande, ce projet de circulaire est une insulte à la jeunesse réunionnaise, aux familles réunionnaises. Comment éduquer ses enfants à l’acceptation de l’exil économique forcé, pour travailler il faut accepter de s’exiler et n'avoir aucune chance de revenir ? Plus grave, l’attitude arrogante, méprisante et néocolonialisme du Ministère de l’intérieur, qui souhaite maintenir La Réunion sous tutelle d'une colonie française, faire de la place au soleil pour ses subrogés et accompagner une politique démographique qui efface culturellement l’homme réunionnais. C’est une posture de recul pour la société réunionnaise, aucun moyen de matérialiser la reconstruction d’une identité économique, d’une politique qui marque son essence culturelle, sa destinée est de rester un comptoir de défiscalisation dans l'Océan Indien pour La France. 

Conséquence, nos Députés et Sénateurs réunionnais vont devoir repartir dans le débat, et reprendre le postulat de la mendicité républicaine. Et, les autres dossiers importants (logement, chômage, aménagement, éducation, parentalité...) s'imposent en tant que continuité d'un malaise statutaire durable à La réunion. Le CRAN Réunion engage directement la responsabilité de nos élus et parlementaires concernant l’échec du dossier de la régionalisation de l’emploi à La Réunion.    



                                                                                             Le CRAN Réunion
                                                                                             Erick Murin




1.Posté par Zbob le 23/01/2015 12:44

gnagnagna gnagnagna!

2.Posté par Mwa la pa di le 24/01/2015 05:44

Quel rapport avec le cran ?

3.Posté par QUERTY le 24/01/2015 10:28

Pendant que nous nous indignons, les "rapprochements de copains" se font de manière décomplexée. J'ai bien écrit "copains", le "rapprochement de conjoint" est déjà acté en fait.
Dès lors le CRAN devrait certainement s'interroger sur cette attitude décomplexée de certaines personnes. Elles ont certainement compris qu'il n'y avait pas d'opposition mais plutôt de complicité de la part des Réunionnais qui sont en capacité de résister.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes