MENU ZINFOS
Communiqué

Communiqué de presse du Syndicat des Médecins Libéraux de La Réunion


Par Dr Humbert GOJON - Président SML Réunion - Publié le Dimanche 24 Mars 2019 à 10:23 | Lu 789 fois

Vu un contexte hélas de méfiance et de peu d’estime d’une majorité de Français pour la plupart des élus sensés les représenter dans une pléthore d’instances dont ils ignorent souvent l’existence, le Syndicat des Médecins Libéraux de la Réunion (SML Réunion)s’est interrogé.

En effet peut-on avoir été condamné pour diffamation et comportement anti-déontologique par une instance ordinale, puis en toute légalité se retrouver Président d’une instance paritaire, la Commission Paritaire Régionale (CPR) chargée de contrôler localement à la Réunion la déclinaison de la convention médicale? Et en cette qualité ou fonction, comment peut-on alors dignement représenter la population réunionnaise, les médecins libéraux réunionnais et tous leurs patients?

Malgré l’inacceptable, une exigence du SML Réunion d’élection d’un nouveau président se voit aujourd’hui 22 mars 2019 rejetée par la CPR. 

Le SML Réunion dénonce en conséquence un soutien amoral, incompréhensible, irresponsable à l’actuel président porté par la CSMF Réunion, MG Réunion, la FMF Réunion et le BLOC Réunion. Ces autres syndicats présents à la CPR devront assumer la responsabilité de son maintien à la présidence de la CPR.

Le SML Réunion dénonce encore, par sa présence à cette CPR et à la Réunion, un autre soutien combien surprenant circonstanciel du Président de la Commission Paritaire Nationale (CPN), également Président national de la Fédération des Médecins de France (FMF), à l’actuel Président non démissionné de la CPR, également Président de la FMF Réunion. Pour dernière   information, le SML Réunion demeure toujours en attente d’une réponse de l’Ordre Départemental des Médecins de la Réunion et de l’Ordre Interrégional des Médecins de la Réunion et Mayotte, interrogés depuis le 17 décembre 2018 sur ce problème d’éthique à la CPR. 

Le SML Réunion ne fait que revendiquer pour la CPR un respect de l’éthique.

Le bureau du SML Réunion




1.Posté par justedubonsens le 24/03/2019 10:48

Ce type a été élu par vos pairs, semble-t-il, on peut donc considérer qu'il est légitimé. Par contre si mes souvenirs en droit administratif sont bons, il vous reste la possibilité de saisir l'instance supérieure aux ordres professionnels : le Conseil d'Etat.

2.Posté par Lakouène le 25/03/2019 18:20

Désolé pour ce métier hautement indispensable pour la protection de la population, mais cette image est à rapporter aussi aux abus constatés dans la pratique médicale et para médicale à la Réunion et sans doute sur le plan national qui font régulièrement l'objet de discussions dans les familles.

Cet élu est à l'image de tous les élus soit disant désignés par leurs pairs et qui ne pensent qu'à "assouvir leur destin" quelque soit les méthodes !

S'il insiste à ce point c'est qu'il a des choses à gagner ou à cacher ! Vous les médecins, honnêtes, si nana zangui sou ros, dénoncer ces pratiques odieuses auprès des instances pour éviter que cette situation ne rejaillisse sur l'ensemble de votre profession.

Même si pour l'heure il s'agit d'un problème d'ordre moral. Sinon, ferme la bous, si zot tout i profit lo sistèm !

On n'a pas fini avec les scandales moraux, financiers… à quand le prochain ? surtout à quand une justice avec les moyens d'agir pour mettre fin à ces dérives (petites et grandes) qui finissent par creuser la fracture entre une élite proclamée et le reste de la population.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes