Courrier des lecteurs

Communiqué de Patrick Corré : "Ouverture des lycées le WE, ce dont sarkozy ne parle pas ! "

Sarkozy !
Pour ouvrir les lycées le WE, il faut des personnels !!!

Vendredi 12 Juin 2009 - 17:26

"Il faut qu'on accepte cette idée que le lycée doit être ouvert en dehors des strictes heures de cours. Ce n’est pas normal que quatre mois de l'année en comptant les vacances, ou cinq mois, ça soit fermé. Ce n’est pas normal que le week-end, ça soit fermé", a déclaré sur RTL Nicolas Sarkozy.

Sarkozy n’est décidément pas à une contradiction prés. Ainsi après avoir annoncé la sanctuarisation  des établissements par la création d’une "police des écoles", il entend aujourd’hui les laisser sous la responsabilité des élèves

Même la Peep , plutôt bienveillante à l’égard du pouvoir considère que cette piste est "un brun utopique", doux euphémisme !

Nicolas Sarkozy qui la semaine dernière voulait transformer les lycées en camps retranchés, avec portique et mirador souhaite une semaine plus tard ouvrir les lycées à tout vent.

On demande aujourd’hui aux élèves de faire le travail d'animateurs ou de coordinateurs sociaux-culturels le week end.

Quid de la présence de personnels encadrant pour veiller ne serait ce qu’a la sécurité des élèves (cas d’accidents etc..) ?

Pour ouvrir un lycée en toute sécurité, en respectant la réglementation en vigueur, il faut , et Darcos le sait bien, toute une équipe (accueil , sécurité ,ouverture fermeture des locaux , entretien …) , notamment la présence d’agents, de Tos ect…

Or, il manque des postes à la pelle en raison des saignées budgétaires
 
Que Sarkozy commence d’abord  à restituer les emplois supprimés et à geler les suppressions prochaines de postes ! Ce n’est qu’a cette condition qu’il pourra  donner du crédit à sa nouvelle piste "d’ouverture".  


A st Denis, le vendredi 12 juin 2009
Le secrétaire général du SGPEN CGTR
Patrick Corré
Lu 618 fois




1.Posté par boyer le 12/06/2009 18:35

hum, les lycée ouverts accueilleront d'abord des assos.

...puis une fois la pillule avalée, les locaux serviront à acadomia et autres societés de soutien scolaire.

Deja à ST Pierre, Michel fontaine ouvre les écoles à une assos subventionnée par le groupe TOTAL, alors que les enseignants qui souhaitent bosser apres 4 heures sont refoulés vertement par les personnels et elus de la commune.

2.Posté par Gérard Jeanneau le 12/06/2009 19:32

Nos responsables de syndicat sont des braillards professionnels! Oui, les lycées doivent ouvrir pendant les vacances et les week-ends sous la houlette d'associations ou de parents d'élèves ou de grands étudiants de BTS, surtout s'ils sont dans une formation commerciale. Nos braillards doivent se rendre compte que des adultes-élèves peuvent avoir l'énergie nécessaire pour faire tourner harmonieusement les lycées, tout comme les parents. Boyer donne de belles pistes!


Il manque des postes à la pelle, dit Patrick Corré dans son langage châtié! Tout simplement, que les responsables de syndicats et autres enseignants de la MGEN, MAIF... rejoignent leur poste dans les collège et lycées! Ils peuvent se faire remplacer efficacement par de jeunes retraités. Un exemple remarquable : Mollard se dépense à la Région. Il peut exercer ses talents comme syndicaliste. Il est temps que nos braillards sachent que le bénévolat a ses vertus et que les emplois dans les structures syndicales cessent d'être de plaisantes sinécures! De jolies parapluies quand on a une certaine allergie au contact des élèves.

Gérard Jeanneau






3.Posté par pimanzoizo le 12/06/2009 22:48

Ce dont sarko n a pas parlé,c est qu il se doutait bien que mr Corré allait se précipiter pour le faire et en rajouter une couche.merci qui ?
ceci dit,l idée de cette ouverture des lycées ne semble pas etre rejetée par mr Corré à condition que Sarko accepte ses conditions!!!!clair,lumineux,mais on n est pas sorti de l auberge.

4.Posté par HERZOG le 13/06/2009 06:59

Ce qui devient insupportable avec "Mr Corré", c'est que malgré sa sitution professionnelle, il s'amuse à critiquer son employeur. Il faut rappeler que ce monsieur, est un "cadre de l'Eduction Nationnale", en décharge totale syndicale, puisqu'il exercait le métier de "Gestionnaire, poste de catégorie A".

A la moindre occasion, on le voit gesticuler avec son mégaphone, mais aujourd'hui, une question mérite d'être posée :

Les TOS (Agents des Lycées et Collèges) étant transférés aux collectivités locales, votre statut de fonctionnaire d'état ne vous permez pas d être un représenatnt syndical des collectivités.

Alors quels sont les critéres qui vous permettent de bénéficier d'une décharge syndicale ?

Depuis le 1er janvier 2009, tous les TOS sont aux conseil régional et au conseil général, et ce sont les élus qui gèrent les lycées et collèges, alors pourquoi ce silence envers ces élus ?

Vous vous êtes fait sucré le combat des assistants d'éducation par Mr RATENON (autre clown de service, mi-cgtr, mi-pcr, mi-fouteur de m...), alors aujourd'hui, il vous reste les secrétairesdu rectorat pour faire u pseudo syndicalisme, que vous avez dévalorisé depuis des années avec vos copains communistes de la CGTR.

Après vendu vtre âme au COSPAR, le vrai combat syndical se fera sans vous.


5.Posté par papapio le 13/06/2009 11:15

M. CORRE et votre Homonyme du Réctorat, COMMENCEZ d'abord par accepter l'ouverture des Etablissements scolaires à L'AUTORITE PARENTALE DES PERES, votée et Bafouée depuis 15 ans (par l'Acte Usuel") sous votre SILENCE COMPLICE ...

http://www.etatsgenerauxdeloutremer.fr/ouvrir-lecole-tous-sans-discrimination
Au cas ou les Lois et les Etats Généraux concernant la MOITIE de la Population, vous interresseraient... Souvenez vous: Peuple Mandataire et Payeur, Sans TABOU, PARITE Votée...

6.Posté par boyer le 13/06/2009 15:23

Depuis décembre 2008, Sarkozy a signé un accord entre la France et le Vatican sur la reconnaissance des diplômes des universités catholiques. Désormais applicable par décret du 16 avril 2009, cet accord brise le principe du monopole de l'Etat pour la délivrance des diplômes universitaires.

(c'est pas avec des neuneu comme papapio que la Laïcité sera defendue.)

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000020530672

7.Posté par jacques le 13/06/2009 16:02

Heureusement qu'il y a des gens comme Monsieur Corré pour avoir une vision claire de ce qu'il faut faire dans l'Education Nationale, étonnant d'ailleurs que ce personnage ne soit pas déjà chef d'établissement ou inspecteur d'académie, avec ses compétences et ses convictions, il pourrait certainement faire changer les choses. A moins que ce ne soit plus facile de hurler avec les loups... Et puis qu'est ce que c'est que ces syndicalistes à "l'eau sucrée" qui ne travaillent plus et passent leur temps à critiquer le système qui les emploie? J'espère au moins que son avancement se fait à l'ancienneté et sans avantages particuliers. Il suffirait de le remettre un peu au taf et ça le calmerait. Lever de bonne heure avec une bonne journée de boulot, ça calme...

8.Posté par bertel le 13/06/2009 20:02

OUI, il faut ouvrir les écoles, les collèges, es lycées, les gymnases, les CDI, les salles informatiques, toutes les salles spécialisées de tous les établissements solaires....

L'ouverture on vous dit, l'ouverture !!! ... z'avez la tête dure !

Allez ! On peut continuer dans cette voie. Si demain visite d'une usine "d'élevage" de volailles en batterie il y a, alors le risque est grand de voir émerger une autre proposition, à savoir que chaque écolier devrait adopter une poule.

Vive la france !

bertel


9.Posté par Hervé le 13/06/2009 20:06

Il est tout à fait normal que les universités catholiques puissent faire l'objet de reconnaissance pour les diplômes délivrés. C'est déjà ce qui se passe avec les établissements privés sous contrat. Si les programmes sont suivis et respectés, si les contrôles de l'Education Nationale sont efficients, pourquoi pas? Assez avec ces intégristes laïques qui sous couvert de pensée unique veulent imposer leur diktat.

10.Posté par boyer le 14/06/2009 07:48

9. Posté par Hervé

La constitution dit le contraire. D'ailleur un recour au conseil d'etat a été deposé. L'accord avec le Vatican ouvre aux instituts catholiques la possibilité de délivrer eux-mêmes leurs diplômes, et brise un principe vieux de plus d'un siècle, érigé en 1880 par Jules Ferry et Paul Bert. Ce même principe réaffirmé en 1984 par le Conseil d'Etat, lors de l'analyse de la loi Savary sur l'enseignement supérieur.

est ce que l'Espagne a autorité pour délivrer des diplômes en France?

D'ailleur il n'a echappé a personne que Sarkozy s'est mis à 4 pattes devant Obama sur le port du voile et la loi de ratfarin contre les "signes ostentatoires"...

11.Posté par papapio le 15/06/2009 16:18

Boyer: qui sera le neuneu de nous deux quand il faudra Payer ? Ce ne sera pas moi...
Souvenez vous "Ecole de la République", pas du Rectorat et encore moins de vous... Bye...

http://www.etatsgenerauxdeloutremer.fr/ouvrir-lecole-tous-sans-discrimination

12.Posté par El bourracho le 16/06/2009 08:47

Monsieur Corré, retournez donc travailler. Vous percevez un traitement alors que vous n'enseignez plus. Vous faites du syndicalisme à 100 % et cerise sur le gâteau vous bénéficiez d'un logement de fonction et afin de ne pas perdre ce bénéfice vous vous êtes arrangé avec le rectorat pour un minime pourcentage de travail que vous n'effectuez même pas.
Vous êtes une honte à vous tout seul.

13.Posté par Menine le 16/06/2009 09:52

Au premier accident survenu dans un lycée ouvert le dimanche et laissé à des associations ou à des groupes de jeunes (casse de matériel, accident aux personnes, vols dans les salles informatiques ...), on viendra chercher la responsabilité de qui ? Que feront les élèves confrontés dès le lundi à une classe saccagée ? Qui paiera ? Moi en tant qu'élève il aurait fallu me payer, et vraiment très cher pour que j'accepte de mettre les pieds dans mon lycée et de voir mes chers profs durant le week end ....

14.Posté par naud gérard le 15/08/2009 15:12

Tout à fait d'accord pour ouvrir les lycées et collèges pendant les WE et les vacances.
Cela doit se faire sur la base du volontariat ou en utilisant les ressources mortes de l'éducation nationale.
Exemple de ressource morte de l'éducation nationale: les fonctionnaires de cette administration qui bénéficieraient d'une décharge syndicale à temps complet et qui continueraient malgré cela à occuper un logement de fonction ( le logement de fonction étant lié à une sujétion particulière hors temps de travail).
M.Corré qui est dans ce cas, aurait mieux fait , une fois de plus, de se taire...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 4 Décembre 2019 - 09:37 2020, attention danger, candidats très affamés !