Océan Indien

Communautarisme : Navin Ramgoolam n'a "aucune obligation envers les Nations unies"

Vendredi 16 Août 2013 - 17:27

Communautarisme : Navin Ramgoolam n'a "aucune obligation envers les Nations unies"
Le Premier ministre mauricien, Navin Ramgoolam, a déclaré hier qu'il n'avait "aucune obligation légale vis-à-vis des Nations Unies" pour régulariser la situation de l'île Maurice concernant l'article 25 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques.

Comme l'indiquent nos confrères du Défi Quotidien, tout citoyen mauricien ne souhaitant pas déclarer son appartenance ethnique ne peut se présenter à une élection.

Une association mauricienne, Rezistans ek Alternativ, qui lutte contre le communautarisme déguisé dans l'île Soeur, avait obtenu gain de cause le 4 septembre 2012 de la part de la Commission des Droits de l'Homme des nations unies sur cette question de l'appartenance ethnique.

Les Nations unies avaient donné jusqu'au 15 août à l'île Maurice pour régulariser sa situation au jugement international.

Un délai qui n'a pas été respecté par le gouvernement Ramgoolam, mais le Premier ministre a tout de même assuré qu'il y aurait bel et bien une réforme du système électoral mauricien. "J'ai fait savoir à l'opposition qu'il y aurait un petit délai (...) C'est imminent", a-t-il lancé à l'opposition, comme le rapporte le Defi Quotidien.

Il en a profité pour glisser un tacle à l'opposition du temps où elle était aux affaires (1982, 1991, 2000) en dénonçant son immobilisme sur la question de la réforme électorale.
S.I
Lu 846 fois



1.Posté par Varoon (वरुन) le 18/08/2013 04:48

Avant que tous les Réunionais et autres ilois de l'Océan Indien se mettent à taper sur l'Île Maurice, j'aimerais en tant que Mauricien clarifier les choses

A l'Île Maurice il existe ce qu'on appelle le "Best Loser System" littéralement "Système du Meilleur Perdant"

Cela signifie que dans chaque circonscription, y en a 21 en comptant Rodrigues, on élit trois députés

Si après la formation du Parlement avec les 63 députés élus on se rend compte qu'il y a des communautés qui sont sous représentées par rapport à leur pourcentage démographique, alors sept députés sont admis en fonction du critère ethnique

Donc s'il y a aucun sino-mauricien élu dans les 21 circonscription, on va chercher un candidat sino-mauricien arrivé quatrième par exemple pour l'admettre au parlement, cela dans un but de préserver l'équilibre communautaire

Cela peut vous sembler choquant, mais en vérité, ce système a permis d'éviter toute forme d'hégémonie ou de discriminations à l'égard des communautés ultra minoritaires

J'ai pris l'exemple d'un sino-mauricien car représentant 3% de la population mauricienne, il arrive souvent qu'après des législatives, il n'y ait aucun élu de cette communauté parmi les 63 parlementaires de base, mais on sait tous que l'île maurice doit énormément son progrès économique et social à cette communauté aussi et ce serait injuste qu'elle n'ait pas au moins un représentant, donc pour palier à cette "injustice" le système permet d'avoir au moins un représentant de toutes les minorités sur l'île

Le système existe aussi CAR l'île maurice est communautaire, si les électeurs ne votaient pas en fonction de leur communauté, ce système n'aurait plus de raison d'être, mais évidemment, cela n'st pas le cas

P.S: Je tiens juste à préciser que j'appartiens à la communauté majoritaire, soit Hindou Bihari Caste des Vaishyas, comme Ramgoolam d'ailleurs, donc "ma" communauté a tout à gagner si ce système disparaissait.... mais je ne pense pas que cela soit bénéfique pour notre pays, et la cohésion sociale passe avant tout

Voilà, je laisse maintenant les rageux de l'Océan Indien deverser leurs torrents de haine à notre égard

2.Posté par "VIEUX CREOLE " le 18/08/2013 20:37

Vous pensez ( appartenant à la communauté majoritaire de MAURICE, que le système électoral de L' ÎLE -SŒUR est bénéfique au pays ! J'AI DES AMIS MAURICIENS QUI NE SONT PAS DU TOUT DE VOTRE AVIS ! Séjournant récemment dans votre île , à POT-LOUIS , nous discutions avec lui ,ma femme et moi , sur les élus de nos pays respectifs . Répondant à l'une de ses questions ,je lui disais que nous avions ,depuis assez longtemps ,des élus (et notamment des Maires ) blancs ,noirs( d'origine indienne ou africaine ) ,des métis bien sûr , des élus d'origine chinoise etc...N'étant jamais venu à la Réunion ,il n'en croyait pas ses oreilles et nous déclara : " vous avez de la chance , les descendants d'esclaves ne sont pas représentés à Maurice" !! Deux des nos aimes mauriciennes résidant ,l'une à en Métropole ,l l'autre à la Réunion , ont confirmé cela et notamment que les différentes communautés ethniques vivent généralement entre elles surtout !ELLES ONT PARLé AUSSI "de population générale " (??) : J''interrogerai mes amis pour en savoir plus ....

3.Posté par Varoon (वरुन) le 19/08/2013 00:22

@Vieux Créole:

Le terme "Population Générale" a longtemps été utilisé pour parler de ceux qui ne sont pas asiatiques, donc incluant aussi bien les créoles africains que les blancs, il n'y a pas forcément de connotation péjorative à ce terme, il était juste difficile de trouver un point commun (le catholicisme peut être) entre ces populations d'origines africaines mais qui souvent venaient d'horizons divers, Madagascar, Mozambique etc.

D'ailleurs le terme a été décrié par les Hindous qui le trouvent aussi dénigrant, car ce n'est pas "nous" qui l'avons inventé mais les britanniques

Sur le fait qu'il y ait des maires chinois, indiens, créoles ou blancs à la Réunion, je pense que nous ne pouvons comparer les mentalités des deux côtés

L'Île de la Réunion est "métissée" au sens réelle du terme, et le Christianisme est très majoritaire, même les Indiens Réunionais sont pour une bonne partie Catholique, et puis la France a gomé les différences chez vous, alors que chez nous, on a su conserver notre patrimoine culturel

Combien de Réunionais tamouls parlent tamoul? Pratiquement aucun, et c'est plutôt déplorable, nous nous abritons 9 langues vivantes, pouvez vous en dire de même à la réunion?

Sur le Best Loser System j'aimerais juste vous dire que sans ce système, il n'y aurait peut être jamais de ministre chinois, marathi ou telegous ET qu'il n'y aurait probablement aucun élu blanc à l'assemblée, car quand on parle de représentation des minorités au Parlement, les blancs en bénéficient aussi

Et j'aimerais juste signaler que vos amis vous ont menti, à Maurice, nous avons des maires de toute les communautés, le Lord Maire de Port Louis a déjà été noir, chinois voir musulman

Et je signalerais juste que l'île maurice est la seule ancienne colonie au monde avec une population minoritaire blanche (2%) à avoir eu dans un contexte démocratique un Premier Ministre blanc (Paul Bérenger)

Je crois qu'on a pas de leçon à recevoir des autres, et les créoles se plaignent souvent c'est vrai, mais je vais vous dire quelque chose de déplaisant

Est ce à nous les Indiens d'assumer les échecs des Créoles?
Quand y a une réussite à l'île maurice, tout le monde loue la société arc-en-ciel, mais dès qu'il y a un truc qui cloche, alors c'est toujours la faute des hindous

Je trouve qu'on a bon dos, il serait tant que chacun assume ses responsabilités

Et n'oubliez pas qu'avant l'indépendance et encore aujourd'hui, les franco-mauriciens ont méprisé et continuent de mépriser les indo-mauriciens et ont toujours favorisé les créoles car catholique, alors faut aussi savoir balayer devant sa porte

4.Posté par A mon avis le 19/08/2013 03:42

Depuis l'indépendance de Maurice en 1968, la politique mauricienne se caractérise par un fonctionnement oligarchique. Les gouvernements successifs, sur le mode des chaises musicales, reposent sur des alliances entre partis politiques dont les leaders sont investis de façon héréditaire.
Ces politiques basées sur le favoritisme ethnique qu'on appelle "communalisme" sont encouragées par le système électoral où un candidat doit déclarer son appartenance ethnique, appartenance établie par recensement :( le dernier date de 1972 ! !) Ce principe est contesté par le Comité des droits de l'Homme des Nations Unies.
Il résulte de ce système des accointances très étroites entre les politiques et les leaders religieux. Ces derniers ont un rôle important pour maintenir dans la population mauricienne, pourtant multiculturelle et tolérante, des logiques de cloisonnement voire de divisions ethniques qui servent les intérêts des alliances. Ces organisations dites "socioculturelles" (qui sont de fait des organisations religieuses) sont financées par l'Etat et exercent ainsi un pouvoir considérable sur la population. Ce système ethnico-religio-politique fait le lit du favoritisme et de la corruption. Les nombreuses "affaires" qui existent actuellement à Maurice en sont la preuve.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 9 Août 2018 - 14:46 La terre a tremblé non loin de Rodrigues