MENU ZINFOS
L'Edito de Pierrot

Comment vivrons nous quand les robots nous auront remplacés ?


Par Pierrot Dupuy - Publié le Lundi 15 Octobre 2018 à 09:29 | Lu 1308 fois

Capture d'écran Dailymotion
Capture d'écran Dailymotion


Je suis tombé ce week-end sur une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux et j’avoue que je suis resté scotché !

Carlie Weinreb, c’est son nom, une gamine de 11 ans qui intervenait il y a quelques jours devant une flopée de fiscalistes de renommée internationale qui l’écoutent avec admiration. Et il parait qu’elle donne des conférences depuis l’âge de 6 ans !

On la voyait expliquer aux représentants de l’OCDE, rien que ça, avec un aplomb incroyable qu’il fallait taxer les robots. Ou plus précisément les entreprises qui utilisent des robots.

Son principal argument ? Si les robots prennent tous les emplois peu ou pas qualifiés, comment feront ceux qui n'ont pas de travail pour vivre ? Et ceux qui restent, qui auront la chance d’avoir conservé un emploi, ne seront plus assez nombreux pour payer les fonctionnaires, et financer la construction et l’entretien des infrastructures et des écoles. Pour elle, la réponse est évidente. Il faut faire payer les robots et leurs propriétaires. 

Comment se fait-il que personne n’y ait pensé plus tôt ? Soyons honnêtes, Carlie Weinreb n’est pas la première à faire cette proposition. Bill Gates l’avait déjà évoquée.

Plus près de nous, Benoit Hamon en avait fait un des principaux points de son programme pour la dernière présidentielle. Avec le succès qu’on connait.

Très bizarrement, il est possible qu’une petite Canadienne de 11 ans réussisse là où le fondateur de Microsoft et un candidat socialiste à la présidentielle ont échoué. Les journaux qui rapportent l’info disent que les spécialistes de l’OCDE ont été très intéressés par la proposition de la jeune Canadienne et qu’ils devraient étudier le dossier.

Et c’est vrai que, dit comme ça, la proposition a de quoi séduire. 

Prenons l’exemple de nos pays dits développés. Il y a quelques dizaines d’années de cela, nous frôlions le plein emploi, les usines tournaient à plein. 

Puis sont arrivés les pays dits en voie de développement qui ont offert une main d’œuvre à bas coût, qui a permis de fabriquer le même produit bien moins cher.

Résultat : des milliers d’usines ont fermé en Europe, pour ne prendre que cet exemple, entrainant une montée inexorable du chômage, tandis que les pays émergents connaissaient une croissance faramineuse. 

Selon le principe des vases communicants, certains états se sont appauvris, en même temps que d’autres s’enrichissaient.

Mais le capitalisme est ainsi fait qu’il essaie de toujours produire moins cher et bientôt, même les ouvriers chinois ou indiens sont apparus trop cher, comparativement aux robots. Lesquels offrent en plus l’avantage de travailler 24h/24, de ne jamais tomber malades (en panne parfois), de ne jamais réclamer d’augmentations de salaires et de ne pas être syndiqués.

Tout cela est bien beau mais, comme le dit si bien Carlie Weinreb, qui va payer les impôts pour financer les routes, les écoles, les hôpitaux ? Et, puisque les robots travaillent pour nous, il faudra bien que l’état verse un revenu minimum à ceux qui n’auront plus de revenus du fait qu’ils seront au chômage et qui devront malgré tout continuer à se nourrir, à s’habiller. A vivre tout simplement…

Ne restera plus dès lors que la solution de taxer les robots…




1.Posté par Paulo le 15/10/2018 09:32 (depuis mobile)

Merci Pierrot pour ton analyse. H16 a aussi entendu parle de Carlie http://h16free.com/2018/10/08/61958-taxons-les-robots-car-meme-une-economiste-de-11-ans-comprend-ca

2.Posté par Choupette le 15/10/2018 10:10

Est-ce que les robots pourraient payer la taxe foncière et la taxe d'habitation, aussi ?

Ça aiderait, merci ... .

3.Posté par A mon avis le 15/10/2018 11:15

...quand les robots nous aurons remplacés ?

Mais il y a longtemps que les robots nous remplacent dans de nombreuses tâches !
Exemple : les chaînes de montage des automobiles.
Et chaque appareil programmable n'est-il pas un robot ?
Il y a bien longtemps que nous sommes entrés dans l'ère de la robotique, c'est le rythme qui ne fait que s’accélérer !

4.Posté par A mon avis le 15/10/2018 11:18

@2 Choupette : il suffit simplement d'opter pour le prélèvement automatique ! 😄😄😄😄

5.Posté par A mon avis le 15/10/2018 11:23

@ 1 Paulo : vous voulez taxer les robots ?
Mais qu'est-ce qu'un robot ?
Serez vous prêt à payer une taxe "spécifique robotique" sur votre aspirateur-robot, ou tout appareil de domotique ?
C'est à dire sur tout appareil programmable qui va contenir un peu d'électronique ?

6.Posté par pipischiatre le 15/10/2018 11:54

....... ou l'autre refrain : faire moins d'enfants ?

7.Posté par matthieu le 15/10/2018 12:06

Nous devons redescendre en toute urgence la population mondiale de 8 à un milliard d'habitants.
Exemple la Réunion,au maximum 200000 habitants.
Pour l'instant,nous construisons notre propre enfer et cela va devenir intenable.

8.Posté par Fidol Castre le 15/10/2018 12:48

Attention Monsieur Dupuy...vous vous éloignez du "camp du bien" et vous allez vous faire recadrer si vous commencez à vous intéresser aux sujets qui fâchent. Vous glissez...hum...hum...

Plus sérieusement, l'utilisation de robots n'est que la face émergée de l'iceberg.
Le transhumanisme est beaucoup plus inquiétant...mais chut....ceux qui en parlent sont immédiatement taxés de complotistes fachos vilains nazis. Car robots, transhumanisme, ivg, pma, gpa, eugénisme...sont des facettes d'une même idéologie ("vous serez comme des dieux" Gn3,5).
Chuuutt...qu'est-ce qu'ils fabriquent au CERN ? Qu'a dit le pape François ? Chuuutttt

9.Posté par Marc le 15/10/2018 12:50

Très sincèrement, c'est une idée à la con.

D'abord parce que l'Histoire a montré que les gains de productivité fait grâce à des vagues d'innovation détruisent des emplois à court terme mais qu'il se fera ensuite un rattrapage grâce aux gains de pouvoir d'achat effectués. Regardez Ned Ludd pour vous en convaincre. Le truc c'est que ça peut mettre un certain temps pour se faire et qu'on est dans le creux de la vague.

Ensuite parce que cette proposition arrive vingt ans trop tard. L'automatisation est déjà là depuis un moment, on s'en inquiétait déjà dans les années 80...

Il faut aussi noter que cette proposition ne fonctionnerait que si elle était menée par l'ensemble des pays industrialisés de la planète, sans quoi le capital étant mobile il se déplacerait pour faire la même chose mais ailleurs. Le mieux que l'on puisse faire c'est sauver quelques emplois de proximité comme caissière.

Enfin, bon courage pour définir un robot à imposer. Prenons un exemple: le robot indexeur de google, qui parcoure tout Internet pour recenser les contenus à afficher dans le moteur de recherche, est il imposable? Après tout, on peut arguer du fait qu'il pourrait être utilement remplacé par des gens qui essaieraient chaque adresse une à une et manuellement pour les recenser.

Ce genre de discours m'effraie par sa popularité. Que veut on? Où met on la limite? Est-ce que le téléphone moderne doit être remplacé par les "demoiselles du téléphone"? Mais ne feraient elles pas une concurrence déloyale aux coursiers du Pony Express, bien plus intensifs en main d'oeuvre? Même si l'on admet la nécessité du progrès technique mais que l'on veut l'imposer pour financer un revenu de base, nous n'obtiendrons jamais le produit financier nécessaire pour cela compte tenu de la volatilité de la base taxable. Il se posera aussi une question de définition des critères pour répartir ce produit.

10.Posté par Hem ! le 15/10/2018 12:54 (depuis mobile)

Le vrai péril ne concerne pas les robots mais plutôt l''intelligence artificielle qui fera d''énormes dégâts notamment dans les plus hautes couches sociales (médecins, avocats,...).

11.Posté par Bryandoht le 15/10/2018 13:09

L'évolution de la science dans le secteur de l'intelligence artificielle permettra de plus en plus le remplacement de l’humain dans les tâches quotidiennes et disciplines professionnelles.

D'ore et déjà dans le secteur industriel, les tâches automatisées sont de plus en plus nombreuses, des robots intelligents performants pourront prendre des décisions professionnelles stratégiques , dans le domaines militaire , des robots seront plus forts que les pilotes dans les combats aériens et dans bien d'autres secteurs .......

A terme, ces machines performantes pourraient envahir tous les segments du marché de l'emploi et aucun secteur ne devrait être épargné !

La perspective d'un chômage massif est largement nuancée par plusieurs économistes. Il faudra apprendre à travailler ensemble !



12.Posté par Paulo le 15/10/2018 14:02 (depuis mobile)

@ post 5 Bien évidemment il est conseillé de lire le texte d une personne avant de vouloir le critiquer. J'ai proposé le texte de h16 car il est bien argumenté et à contre pieds de celui de Pierrot. Je vous conseille donc de le lire.

13.Posté par A mon avis le 15/10/2018 16:28

@ 12 Paulo : bien reçu.

Mais ça ne contredit pas mon commentaire sur le problème de la taxation des robots, qui va dans le même sens que le commentaire de @9 Marc

14.Posté par klod le 15/10/2018 17:31

pov monde ..............

15.Posté par Fidol Castre le 15/10/2018 17:32

7.Posté par matthieu le 15/10/2018 12:06

Nous devons redescendre en toute urgence la population mondiale de 8 à un milliard d'habitants.
Exemple la Réunion,au maximum 200000 habitants.
Pour l'instant,nous construisons notre propre enfer et cela va devenir intenable.


Ces grandes idées sont toujours pour les autres.
Matthieu conseille. Mais Matthieu ne veut expérimenter sur sa personne sa merveilleuse solution.

L'ivg, c'est super...pour la fille du voisin.
Le suicide assisté, c'est génial...pour le beau-père du copain.
La réduction de population, c'est le top...pour les populations qu'on estime inférieures. Matthieu sera le commissaire et conseiller pour mettre en place les critères.
L'immigration-invasion, c'est beau...mais dans les quartiers des autres.
La carte scolaire, c'est généreux...pour les gamins des autres...le mien, vous comprenez...euh..faut le sauver...il ira à l'étranger s'il le faut.

16.Posté par Kayam le 15/10/2018 17:38

Ce qui est à déplorer c’est que nous sommes en perte de vitesse de la main-d’œuvre que compte les dix doigts, nous partageons la froideur de la voix autrefois chaleureuse et les mots sans personnalité que sont en exemple ces SMS de masse délivrés.
Nous sommes face à des machines dénuées de toute émotion et la présence des robots accentuera davantage cette inclinaison de la valeur humaine. Les simples mots : bonjour, merci, s’il-vous-plaît, pardon, au-revoir qui ont fait partie de notre génération ne seront que des souvenirs. Les robots le disent, l'écrivent mais il manque cette petite touche qui allie la présence, l'écoute, les expressions...
Fini le travail du long terme, place à l’augmentation croissante du chômage qui ne se cache plus. On le sait depuis longtemps.

Notre vie : Bienvenue aux voix ferraillées continues, à la société esseulée sans échanges, à la sédentarité devant ses robots, aux rues des villes vides et sans âmes qui y vivent. Plus personne à l’accueil, sauf un robot qui n’est pas coiffé, pas maquillé, pas bien habillé, sans chaussures. Sans sourire.
Peut-être que seul l’illettrisme saura profiter et sera réduit ; le minimum étant de savoir sur quelle touche il faut appuyer. Les voleurs : Has been et HS !

Tout se perd. Tout se meurt.

17.Posté par le kiré totocheur de la pointe du diable, lé + cathodix que catholix? le 15/10/2018 18:15

La vraie question est:

est-ce que les robots mécaniques valent mieux que les robots humains ?

Effectivement, souvent, dans les administrations, vous avez affaire à un humain mais qui tel robot en manque d'un coup de burette, vous répond "c'est la loi. Il vous faut remplir le document Cerfa n°..., en quatre exemplaires que vous transmettrez par lettre recommandée avec accusé de réception, faute de quoi votre demande sera rejetée. Si vous l'avez déjà fait, reconnectez-vous sur le site internet de l'administration. Si vous l'avez déjà fait où si vous n'avez pas internet, reprenez un ticket et la file d'attente pour reformuler une demande auprès d'un agent mais nous vous informons que nos bureaux seront exceptionnellement fermés à partir de 11heures, tous les jours, pour cause de de réorganisation .....".

18.Posté par A mon avis le 15/10/2018 18:52

17.Posté par le kiré totocheur de la pointe du diable, lé + cathodix que catholix?

" dans les administrations, vous avez affaire à un humain mais qui tel robot en manque d'un coup de burette,"
Ah!...Ah!...Ah!... 😄😄😄😄

19.Posté par limain pli limain kwé ????!!!!! le 15/10/2018 21:41

si lé robo travaille plase a nou , ban na ka fé un salaire universelle pou nou 4000 euros par mois !!!! mmmmm miaaaammmmmamiaaam paye coca robot ???!!!! kom un ti malgasine ! koméla robot i travail nou place , na siste attende le largent d'en haut pou nouri noute ventre et nou fé caca dan ce société de consommation à chié !!!!

20.Posté par Yab bon des hauts le 16/10/2018 00:32

Si le robot paye de l'impôt, rien ne lui interdirait de voter et d'être éligible.
On arrête pas le progrès.

21.Posté par Paulo le 16/10/2018 09:02

@12, oui, je te rejoins sur le fait que ce soit absurde comme taxation.

22.Posté par Choupette le 16/10/2018 09:31

4.Posté par A mon avis

Je voulais dire payer mes impôts à partir de leur compte.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes