MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Comment l'UE conduit à la mort de notre agriculture et de nos agriculteurs !..


Par UPR-Réunion: l'Union du Peuple pour Rétablir la démocratie - Publié le Mardi 13 Octobre 2015 à 07:08 | Lu 679 fois

Comment l'UE conduit à la mort de notre agriculture et de nos agriculteurs !..
   . L’Union Populaire Républicaine (UPR-Réunion sera représentée par David APADOO, pour la région Réunion lors élections régionale 2015.

   . L’UPR est le seul parti qui propose concrètement et légalement de sortir de l’Europe, de l’Euro et l’OTAN, qui ont ruiné notre souveraineté et notre économie. Rien n’échappe à l’Union Européenne, véritable nasse qui s’est refermée sur les peuples et qui nous enchaîne par des traités voulus par personne, écrits et votés par des femmes et des hommes non élus

Dans le programme national du l’UPR, inspiré du Conseil National de la Résistance, l’agriculture y trouve toute sa place. Plusieurs actions seront menées.

   - La PAC sera remplacée par la PAN (Politique Agricole Nationale), sans changement de niveau de subvention de nos agriculteurs. En effet, les subventions dites européennes, sont en fait issues des impôts des contribuables français, avec un prélèvement au profit des non-élus de BRUXELLES. C’est environ 24 milliards d’Euros qui sont versés à U.E. chaque année, pour une restitution de seulement 14 milliards à la France. Une lutte inflexible sera mise en place contre la spéculation sur le produits alimentaires à destination de l’homme et des animaux.

- Un point fort de son programme, consiste également à stabiliser le marché et l’orienter vers les productions locales. Pour soutenir cet objectif, l’UPR-Réunion souhaite soutenir le développement des AMAP (Association pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne), ainsi que la création d’Agridistrib qui est un outil Internet connectant les producteurs et les plates-formes de distribution locale. Son avantage sera de mettre en place un circuit court entre le producteur et le consommateur de façon à économiser sur les coûts de transport et offrir une fraîcheur accrue des produits. http://www.reseau-amap.org/amap.php

Cette politique fait front à celle de l’Union européenne, véritable marchepied du traité transatlantique. En effet, le traité transatlantique interdira les circuits courts, au profit des multinationales de l’agroalimentaire. Ainsi, nos agriculteurs sont attaqués de toutes parts pour laisser place à la production de masse. - Avec une politique plus proche des français, il sera alors possible d’accroître la qualité de l’agriculture avec les nouvelles techniques plus respectueuses de l’environnement : Interdiction des OGM, y compris dans la nourriture animale et militer pour des négociations avec l’OMS sur les règles de la FAO liées au Codex alimentarius afin de refuser une partie de ces normes dans la production nationale et pour certains produits importés.

Le saviez-vous ?

- Jean-Luc Mélenchon a voté, en juillet 2011, en faveur du texte autorisant le retour des farines animales (pour la nourriture des poissons). Il a prétendu s’être trompé de vote ( !). Conscients du scandale qui allait suivre, ils sont six à avoir changé leur "Pour" en "Contre" : la socialiste Pervenche Berès, le communiste Elie Hoarau, les Front de Gauche Jean-Luc Mélenchon et Jacky Hénin, l'UMP Brice Hortefeux et l'écologiste Corinne Lepage. Et Jean-Luc Mélenchon n'est pas le seul. Les députés français sont nombreux à s'être trompés de vote, par rapport à leurs homologues étrangers. Ils sont six à avoir changé leur "Pour" en "Contre" : la socialiste Pervenche Berès, le communiste Elie Hoarau, les Front de Gauche Jean-Luc Mélenchon et Jacky Hénin, l'UMP Brice Hortefeux et l'écologiste Corinne Lepage..

- Lors de ce vote de juillet 2011, Harlem Désir a suivi l'avis de la coalition socialiste européenne et voté pour. Il est le seul député français, avec Joseph Daul (UMP), à s'être prononcé en faveur des farines animales, selon ce PV d'assemblée.

- Assurer la gestion sociale en créant, au sein de Pôle Emploi, une structure dédiée à cette filière, notamment en matière d’emplois. L’agriculture gérée par l’Union européenne notamment par ses articles 38 et 39 tu traité du Fonctionnement de l’Union Européenne (TFUE), ne doit pas être comprise au travers des spécificités de chaque région. C’est un réel sujet national. La dictature européenne s’applique à tous, que ce soit pour la canne à sucre ou pour la pêche ou l’élevage. On voit désormais clairement la perspective ainsi tracée par les contraintes européennes

– que le projet de grand marché transatlantique TAFTA ne va faire qu’aggraver :
• une industrialisation forcenée de l’agriculture et de la pêche, devenues de simples filiales de production des multinationales de l’agro-alimentaire et de la distribution,
• la fin des terroirs (sauf dans les rares sanctuaires bénéficiant de "l’Appellation d’Origine Protégée" : AOP),
• et la disparition à terme des agriculteurs et des pêcheurs artisanaux, dont les derniers spécimens seront ravalés au rang d’attractions touristiques, comme des Amérindiens parqués dans des réserves. En bref, il s’agit de la destruction de l’identité bimillénaire de la France agricole. Cette monstrueuse perspective est, bien entendu, rejetée sans hésitation par l’UPR-Réunion. Ce rejet constitue d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles nous appelons les Français à se rassembler en urgence pour faire sortir la France des traités européens.

L’UPR-Réunion invite les réunionnais à faire entendre leur voix lors des prochaines élections régionales, en portant leurs bulletins dans les urnes au profit de ce parti qui lutte pour un retour à la souveraineté et la démocratie de France. UPR-Réunion: l'Union du Peuple pour Rétablir la démocratie.

Courriel : dominique.frut@upr.fr




1.Posté par spacenot le 13/10/2015 05:42

LOL trop d'argent public gaspillé. yen a marre

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes