Courrier des lecteurs

Comment accompagner nos "vieux" ?

Lundi 22 Octobre 2018 - 12:55

Comment accompagner nos "vieux" ?
Notre expérience auprès des personnes âgées nous enseigne les recommandations suivantes :

-aller les visiter fréquemment, ne serait ce qu'une ou 2 fois/semaine ... A défaut, si vous êtes loin, 2 ou 3 appels téléphoniques par semaine. Ils se sont occupés de vous durant des décennies quand vous étiez jeune, à votre tour de vous en occuper... ce n'est que justice !

- Prévoyez et aménagez une chambre chez vous pour le jour où ils ne pourront plus rester seuls chez eux. Vous leur devez bien ça !

- à défaut, prévoyez chez elle-si elle dispose d'une chambre libre- d'y installer une "dame de compagnie" pour le soir et la nuit. Celà lui évitera la déprime (46 % de nos "vieux" selon une enquête récente auprès de 800 gramounes réunionnais) et réduira les risques de chûtes et d'agressions...notre association s'occupe de rechercher pour vous une dame de compagnie (0262 582 581)

-Retardez au maximum leur entrée en établissement spécialisé (famille d'accueil, maison de retraite ou GHER)

Non seulement la plupart désirent rester en famille ou chez elles le plus possible, mais le tarif pour le gramoune et pour vous (si sa retraite ne suffit pas) s'élève à 1200€/mois (famille d'accueil) ou de 2000 à 7000€/mois (maison de retraite) avec une espérance de vie selon les enquêtes d'environ 2 à 3 ans...

-Soyez à leur écoute, apportez leur votre compassion. S'ils rabâchent toujours la même histoire, dîtes leur avec douceur et votre plus beau sourire que vous la connaissez en détail et seriez capable de lui raconter...Réorientez la discussion sur des sujets plaisants, des boutades qui l'amusent. Parlez leur de ce qu'ils aiment !

- s'ils ne souhaitent pas parler ou sont très dépendants, prenez leur la main, serrez les dans vos bras, embrassez les, cajolez les...La tendresse, la compassion et le sens du TOUCHER constituent les derniers ressentis par nos gramounes avant de s'éteindre.

- s'ils veulent la mort, dédramatisez ce passage, en les informant que ce n'est pas en votre pouvoir de la leur donner mais que vous serez là près d'eux pour les accompagner jusqu'à ce que la mort vous sépare. Ceux qui ne croient en rien, pourront se voir rassérénés si vous leur dites que la mort ressemble à un sommeil durable. Souffre t'on pendant le sommeil ?


Patrice Louaisel
Psychologue,
Président de "Gramounes isolés"

Patrice Louaisel
Lu 420 fois



1.Posté par Modeste le 22/10/2018 14:26

2000 à 7000€/mois en maison de retraite, .....depuis le temps nos élus n'ont pas encore trouvé le moyen de réduire les couts et surtout d'en créer suffisamment sur cette ile ou cette structure fait défaut! Avec le gouvernement qui réduit nos retraites en peau de chagrin, l'avenir de nos vieux me parait bien sombre, quand à les garder chez nous.....et à la lecture des faits divers....çà craint pour beaucoup!

2.Posté par Bertel de Vacoa le 23/10/2018 04:56

La vie plus trépignante d'aujourd'hui fait que, en dépit des conseils de bon sens de l'auteur de ce courrier, le nombre de personnes âgées isolées va aller en augmentant pour les raisons démographiques que tout le monde connaît .

Les places en maison de retraite sont encore trop rares et trop chères et donc réservées aux plus riches retraités ou à leur famille aisée, ce qu'a très bien relevé l'auteur du courrier ainsi que Modeste ( en commentaire 1 ). Les garder quand on habite dans un HLM n'est pas toujours facile.

Mais je crois pouvoir dire que ce lien intergénérationnel est encore bien ancré dans la "mentalité" des réunionnais et que la situation de nos "Gramounes" même si elle doit nous interpeller reste encore un peu plus enviable par rapport à d'autres contrées.

3.Posté par Kayam le 23/10/2018 09:49

La prendre ne serait-ce que 2 samedis par mois
Lui préparer ce qu'elle aimait manger
Lui peigner ses cheveux blancs
Lui tenir le bras pour l'aider à s'asseoir, bien lui caler le dos
Lui demander "mémé ou ve garde télé, ou ve in pe limonade ?"
L'accompagner aux toilettes, préparer une bassine d'eau chaude et la baigner quand il le fallait
Lui dire que "non y dérange pa mwin" quand elle posait la question
Lui tenir la main allongée sur son lit d'hôpital, méconnaissable
Faire les démarches pour l'église
Préparer le texte pour que les autres lisent
Passer à côté de son cercueil et le caresser furtivement
S'installer sur l'hôtel pour lire l'évangile malgré que mais pour elle
L'accompagner au cimetière
Être dernière pour sortir du cimetière

91 ans.

4.Posté par Kayam le 23/10/2018 12:20

S'installer sur l'hôtel n'a aucun sens c'est "devant l'autel"

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 12 Novembre 2018 - 11:44 Collusion ARS, departement et ... SANOFI