Société

Comment accompagner les enfants atteints du syndrôme d'alcoolisation foetale?

Samedi 17 Février 2018 - 12:03

Dans le cadre d’un vaste programme de formation des professionnels de l’Enfance et de la Famille du Département de la Réunion, l’équipe du Centre ressources et CAF poursuit ses actions. Elle était avec les assistants familiaux du Tampon le vendredi 16 février dernier.


Depuis septembre 2017, un programme de formation sur l’ Ensemble des Troubles Causés par l’Alcoolisation Fœtale (ETCAF), animé par le PrBernice Doray, Directrice du Centre Ressources ETCAF, est en cours auprès des professionnels de l’Enfance et de la Famille du Département de la Réunion: assistants familiaux, professionnels des PMI, travailleurs sociaux sont concernés.

Après l’avoir initié avec les assistants familiaux du Territoire d’Action Sociale Nord et les PMI, il se poursuit avec les assistants familiaux de l’arrondissement Sud.

Ce vendredi 16 février, une cinquantaine d’assistants familiaux du Tampon étaient concernés. Au total, plus d’une vingtaine de sessions de formation sont programmées sur l’année 2018.

Lors de cette matinée, les risques liés à la consommation d ’alcool pendant la grossesse, ses conséquences sur l’enfant, les moyens de repérage des familles et les leviers d’accompagnement des enfants porteurs de TCAF ont été abordés par les spécialistes du Centre de Ressource ETCAF et du CHU de La Réunion.

L’ETCAF et ses conséquences sociétales constituent un véritable enjeu de santé publique. Concernant une naissance sur 100, il s’agit de la cause la plus fréquente de troubles neurocognitifs et d’inadaptation sociale.

L’alcoolisation fœtale peut rendre compte d’un déficit cognitif, de troubles des apprentissages et de troubles comportementaux rendant les parcours socio-éducatif et familial chaotiques. Pourtant, l’accompagnement de ces familles reste encore difficile, par méconnaissance de la problématique et de sa prise en charge.

Une large diffusion des connaissances, passant notamment par la formation continue des professionnels de terrain, permettra une meilleure compréhension des messages de prévention, un renforcement du repérage des publics à risque et des enfants porteurs de Troubles Causés par l’Alcoolisation Fœtale (TCAF) ainsi qu’un accompagnement mieux adapté.

Le Centre de Ressources ETCAF (Ensemble des Troubles Causés par l’Alcoolisation Fœtale) est un dispositif innovant et central issu du plan d’action de prévention et de prise en charge des Troubles Causés par l’Alcoolisation Fœtale (TCAF) proposé par l’Agence Régionale de Santé Océan Indien (ARS OI). Il est dirigé par Bérénice Doray, médecin chef de service de génétique au
CHU de La Réunion et Professeur de génétique à l’Université de La Réunion. Géré par la Fondation Père Favron en partenariat

avec le CHU de La Réunion, il détient un rôle majeur dans la diffusion des connaissances tant auprès des professionnels que du grand public.
L.G
Lu 1741 fois



1.Posté par Abominations le 17/02/2018 13:07

Pas de mots devant de telles destructions, souffrances. Saloperie d'alcool qui bousille tout.

2.Posté par Maloya, tiresa et metenkore le 17/02/2018 14:50

"une naissance sur 100, il s’agit de la cause la plus fréquente de troubles neurocognitifs et d’inadaptation sociale"


c'est marrant on entend pas un seul des ploucs qui s'etaient offusqué qu'on appelle Maloya une unité de soin à l'hopital, alors que le ruhm Maloya participe à constituer des generations de gratelles qui encombreront les tribunaux avec leur recidives durant toute leur vie !!!

C'est sans doute l'esprtit "kaf la soie" qui perdure dans les tetes pour continuer de respecter le pouvoir des grands sucriers.

3.Posté par noe le 17/02/2018 16:11

Quand on porte un enfant et qu'on se sent abandonnée , on se plonge dans quelques verres de rhum pour oublier pendant quelques temps ses souffrances ! le résultat , c'est que le fœtus en pâtie plus tard !
C'est ça même !

4.Posté par MICHOU le 18/02/2018 15:33

Oui c'est avant tout une question de mal être au départ et une descente aux enfers sur plusieurs générations hélas alors n'oublions pas de soutenir le SAFTHON, cette année.
Annick ou lé magnifik su foto la é mi voudré bien le t shirt rose, lé tro gayar

5.Posté par alcide le 18/02/2018 16:15

L'alcool, supprimons le. Il y aura autre chose d'encore plus destructeur à la place...Pourquoi les gens boivent ou se droguent-ils ? Mais ce genre de questions n'intéresse personne dans ce monde de fric et d'abrutis.

6.Posté par Grangaga le 19/02/2018 11:31

Lé bon mèmm'....................
Y fo fé parèy' èk' .......sigarètt'......
Ek' l'ak'sidan........
Tapé...........

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 18 Décembre 2018 - 10:25 Grève à la CGSS : L'accueil du public perturbé