Société

Commémorations du 20 Désamb': "L’Homme est possédé par l’Homme"

Mardi 20 Décembre 2016 - 15:40

En ce 20 décembre, les Réunionnais rendent hommage à leurs ancêtres et de nombreuses commémorations sont célébrées sur notre île. La Ministre des Outre-Mers a mené la cérémonie tenue ce matin sur le Barachois à Saint-Denis. Son discours, devant le Préfet, le Maire de Saint-Denis et les élus, les Députés et Sénateurs, autorités judiciaires et religieuses présents:


Photos: Twitter.
Photos: Twitter.
"Voici comment on les traite. Au point du jour, trois coups de fouet sont le signal qui les appelle à l’ouvrage. Chacun se rend avec sa pioche dans les plantations, où ils travaillent, presque nus, à l’ardeur du soleil. On leur donne pour nourriture du maïs broyé, cuit à l'eau, , ou des pains de manioc; pour habit, un morceau de toile.

A la moindre négligence, on les attache par les pieds et par les mains sur une échelle; le commandeur, armé d’un fouet de poste, leur donne sur le derrière nu, cinquante, cent, et jusqu’à deux cents coups.

Chaque coup enlève une portion de peau. Ensuite on détache le misérable tout sanglant; on lui met au cou un collier de fer à trois pointes, et on le ramène au travail. Les femmes sont punies de la même manière.

Le soir, de retour dans leurs cases, on les fait prier Dieu pour la prospérité de leurs maîtres. Avant de se coucher, ils leur souhaitent une bonne nuit. Il y a une loi en leur faveur, appelée le Code noir. Cette loi favorable ordonne qu'à chaque punition ils ne recevront pas plus de trente coups; qu'ils ne travailleront pas le dimanche; qu'on leur donnera de la viande toutes les semaines, des chemises; tous les ans; mais on ne suit point la loi.

Quelquefois, quand ils sont vieux, on les envoie chercher leur vie comme ils peuvent. Un jour, j'en vis un, qui n'avait que la peau et les os, découper la chair d'un cheval mort pour la manger; c'était un squelette qui en dévorait un autre."
 
Voilà le récit que fait Bernardin de Saint-Pierre du quotidien des esclaves ! Voilà tout ce qu’ils connaissaient de la vie! Voilà toute l’horreur de ce système esclavagiste !

Commémorations du 20 Désamb': "L’Homme est possédé par l’Homme"
En quelques phrases, nous réalisons pleinement ce qui aujourd'hui parait inconcevable, abominable et révoltant dans la plupart de nos sociétés : l’asservissement de l’homme par l’homme.

Les esclaves ne sont pas considérés comme des Hommes: ils sont considérés comme des bêtes de somme; un cheptel astreint aux travaux agricoles. Comme les bêtes, ils ne décident de rien. Comme les bêtes, ils sont corvéables à merci. Comme les bêtes, ils ne reçoivent pas de salaire. Comme les bêtes, ils ne possèdent rien.

Les esclaves n’ont aucun droit, pas même celui de fonder une famille. Les esclaves ne sont ni pères ni mères: ils ne sont qu’esclaves. Les couples sont désunis, les familles déchirées, les enfants vendus, les vies brisées. Ils ne possèdent rien. Pas de terrain, pas de maison, pas de meubles: ils sont les meubles. Ils ne possèdent rien, pas même leurs propres corps.

Cette liberté absolument fondamentale, élémentaire, naturelle; on leur refuse!

Leurs visages? A leurs maîtres! Leurs bras? A leurs maîtres! Leurs jambes? A leurs maîtres! Leurs mains? A leurs maîtres! Tout, je dis bien tout, appartient à leur maîtres. Regardez votre corps et imaginez, imaginez ne serait-ce qu’un instant, qu’il ne soit pas le vôtre. Que ce corps ne vous appartienne pas mais ne soit qu’un "bien meuble" comme le qualifie le Code noir, un bien meuble possédé par un autre!

Ce corps que vous regardez avec vos propres yeux n’est pas le vôtre. Tout peut dès lors vous être infligé. On peut vous marquer au fer rouge pour bien confirmer que cette peau n’est pas la vôtre. On peut vous mutiler sans raison. On peut vous vendre à un autre. On peut vous violer.

On peut, en réalité, faire ce qu’on veut de votre corps. Si la misère qui est la vôtre vous pousse à fuir, on vous coupera une oreille. Si vous décidez, par révolte ou par instinct de survie, de fuir à nouveau, on vous coupera cette fois une jambe. Si vous récidivez une troisième fois, vous serez pendu. Vous n’êtes pas humain, vous n’êtes rien.
 

Au sein de cet odieux système, l’Homme est marqué, mutilé, opprimé, humilié. L’Homme est possédé par l’Homme.
 
Nombreux sont ceux qui se sont élevés face à cette sauvagerie organisée et légalisée. Ils nous donnent foi en l’humain. Au sein de l’armée, le commandant Louis Delgres livre son "dernier cri de l’innocence et du désespoir", préférant le suicide au rétablissement de l’esclavage.

Au sein des salons littéraires, Olympe de Gouges s’exclame: "S’ils sont des animaux, ne le sommes-nous pas comme eux?". Au sein des usines parisiennes, des ouvriers demandent, en 1844, pour obéir "au grand
principe de la fraternité humaine", au nom de leurs "malheureux frères, les esclaves", l’abolition de l’esclavage, "cette lèpre qui n’est plus de notre époque".
 
Au sein du gouvernement, Victor Schoelcher exige l’abrogation de l’esclavage, immédiate et totale, sans compromis, sans mise en œuvre progressive car c’est

"Une injure permanente faite à la race humaine toute entière"

Mais, de tous ces hommes, de toutes ces femmes qui se sont levés contre cette pratique de la honte; en vérité ce sont les esclaves eux-mêmes qui ouvrent les brèches de ce système d’oppression. Aux quatre coins du monde, dans toutes les colonies, certains des faibles se soulèvent et refusent leur condition. Ici comme ailleurs, ils quittent massivement leurs plantations et deviennent ainsi des Marrons.

C’est une audace inouïe, une belle et grande folie, que de choisir sa vie. Imaginez: en dépit du danger–car les chasseurs de marrons Dalleau, Dugain ou Mussard vous cherchent sans relâche -, vous avez décidé de partir.

Cette nouvelle vie n'est pas facile. Vous êtes tiraillé par la faim, contraint à la solitude, réfugié dans des montagnes éloignées, soumis au vent, à la pluie et au froid. Vous êtes sans doute obligé de changer chaque nuit de campement, torturé par la peur des chasseurs. Vous rencontrez peut-être un groupe de Marrons, comme vous. Vous vous organisez pour chasser ou pour fabriquer des outils. Votre existence est un défi quotidien.
 
Mais ce défi, vous êtes prêt à le relever car cette nouvelle vie est la vie d’un homme libre. La première fois que vous vous arrêtez dans votre fuite, vous réalisez peut-être, le souffle coupé, ce que la liberté signifie. Vous vous rendez alors compte, dans cette forêt, dans ce cirque, dans ce silence absolu, que plus personne ne peut décider de votre vie. Que vous n’avez plus à obéir. Que vous n’avez plus à craindre le fouet de l’oppresseur. Ce sentiment inconnu mais que l’on dit si puissant, vous le connaissez dorénavant.

C’est pour le ressentir, ne serait-ce qu’une fois, que vous avez choisi de partir.

Je crois que, du destin des Marrons, nous voyons ce qu’il y a de plus universel dans l’Homme
 
Le besoin de liberté. Malgré la peur de l’inconnu, malgré le froid, malgré la faim, malgré la solitude et la crainte des châtiments, ces esclaves préfèrent l’indépendance à l’asservissement. Vous connaissez comme moi la légende d’Anchaing qui, comme tant d’autres avant lui, comme tant d’autres après lui, préféra se jeter d’une falaise plutôt que d’être repris. La mort plutôt que la servitude!
 
Réalisons le courage incroyable dont firent preuve les Marrons! Réalisons qu'ils n'avaient connu, depuis la naissance, qu'oppression et soumission ! Réalisons la force et l'intelligence qu'il était nécessaire d'avoir pour partir de cette base et inventer un mode de vie nouveau! Réalisons la volonté nécessaire pour briser les chaînes physiques et mentales qui leur a permis d'arracher leur liberté!
 
Ils furent nombreux à refuser l’oppression. Les registres de marronnage de la commune de Saint-Paul témoignent de l’ampleur du phénomène: 985 esclaves choisissent de partir de 1730 à 1734. Les propriétaires de plantation écrivent à chaque départ ces mots glaçants dans leur inventaire: "bien perdu".

Ils vivent d’ailleurs terrorisés à l’idée que de nouveaux raids de Marrons viennent attaquer leur propriété: la peur commence à changer de camp. Ces noms d’hommes marrons –Cimendef, Dimitile-, de femmes marronnes –Heva, Sarlave, Marianne, scintillent dans notre Histoire.

En choisissant envers et contre tout la liberté, ces insoumis allument un feu dans la nuit. Car il nous faut pleinement réaliser ce que ces départs individuels signifent. En quittant leurs plantations, les Marrons font un choix. Et faire un choix, c’est le fondement même de l’humanité! C’est ce qui nous distingue des animaux: nous disposons d’une faculté de libre-arbitre.

C’est pour cela que les oppresseurs exercent une si féroce répression à leur encontre. Ici, sur la place Sarda Garriga, Gereon et Jasmin ont été décapités face à la mer. A quoi pouvaient-ils bien penser, alors que la mort les attendait? Quel était le crime de ces esclaves? Avoir refusé la domination à laquelle ils étaient soumis!

Si les oppresseurs étaient si violents, si impitoyables, vis-à-vis des Marrons, c’est que leur existence même bouleversait tout le système esclavagiste.

Nous pouvons être fiers de ces esclaves insoumis face à leur condition.

A l’oppression, ils répondent liberté. Je n’aime pas le mot "fuite" pour qualifier leur départ. Dirait-on des hommes et des femmes qui ont pris le maquis qu’ils ont fui? Non, ils se sont échappés, ils ont résisté!
 
Leurs campements dans les cirques de notre île sont autant de maquis, luttant contre l’esclavagisme. Ils constituent autant de contre-sociétés où chacun est respecté dans son identité. Ce sont bien pour moi des Résistants.

Ils demeurent, et demeureront à jamais, des modèles qui guident ma vie. Leur farouche liberté d’esprit et leur volonté d’indépendance m’émerveillent. En se révoltant, en quittant leur plantation, les Marrons firent monter la pression. Ils contribuèrent à mettre à bas ce système esclavagiste qui était une humiliation pour l’humanité toute entière. Ils conquièrent leurs droits au péril de leur vie.

S’il n’y avait pas eu ces intrépides, l'esclavage n'aurait sans doute pas été aboli.

Oui, les Marrons ont porté cet immense progrès! Ils ont fait avancer la République. Ils ont écrit l’Histoire de notre île, de la France et d'une certaine manière celle de l'Humanité! Nous pouvons aujourd'hui, quelque soient nos ascendants, être fiers de ce que nous sommes, être fiers de notre passé commun car les Marrons ont posé les bases d'un modèle de société dans lequel tous les hommes sont libres et égaux ! Ils constituent les repères, voire les bases, de notre identité collective et font partie intégrante de notre culture réunionnaise.
 
J’espère que la prochaine fois que vous traverserez cette place, que vous verrez le piton d’Anchaing ou que vous irez dans le cirque de Mafate, vous aurez une pensée émue pour ces Marrons qui se sont battus contre l’oppression et pour que, jamais plus, un homme ne soit asservi par un autre.
 
Cet héritage, nous devons par ailleurs le transmettre et le faire vivre. Lorsque certains nient l’Histoire, la réinterprètent ou la minorent, nous devons inlassablement raconter ces destins singuliers, à la fois tragiques et exceptionnels, des Marrons.

Ce système esclavagiste avait un fondement idéologique: le racisme

Des hommes, parce qu’ils étaient Noirs, étaient réduits en esclavage. Comme si leur valeur dépendait de leur couleur. Ce fait glaçant suffit à nous montrer tous les dangers du rejet de l’autre. Cela doit demeurer à jamais une leçon pour l’Humanité."
 
Lu 4700 fois


Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

53.Posté par Facdedroit le 23/12/2016 18:25

Zozossi,
Malheureusement vos diarrhées laissent des traces. Damien à boucles chacun peut les relever et les évaluer
Réclamez de la courtoisie ?
Évidemment !et de l' éducation aussi.
Et pour vos diarrhées il y a des lieux d aisance Damien à boucles , pas ce site.
Ne désespérons pas de l humain il est en principe éducable ,alors mettez à profit les vacances pour acquérir les règles élémentaires de la vie en société.
Déféquer est une fonction naturelle mais cette fonction n'est pas au principe de l organisation de ce site et des échanges qu il propose Damien à boucles.
Et quand trop c est trop rien ne m empêchera d intervenir si bon me semble.
D ici là excellentes fêtes à tous et vivre zinfos

52.Posté par Zozossi le 23/12/2016 16:18

"Cinq jours avant le séisme qui anéantit Hélice, en Grèce, en 373 avant notre ère, rats, vers et serpents sortirent en masse des trous où ils se terraient.
A Messine, en Italie, avant le séisme de 1783, les chiens hurlaient si follement que nul ne réussit à les faire taire."
(Les journaux)

Un séisme pour 2017 ?...

Trois fois zéro, c'est toujours zéro, Fakdenivobouledroite.
Si la libre parole vous rend malade au point de n'en plus dormir, soignez-vous ou fuyez la source du mal.

Mais -comme le savent les (vrais) juristes- l'exercice illégal de la médecine sur les autres est puni de prison et d'une forte amende…

Joyeux Noël aux débatteurs que nature et culture ont dotés de courtoisie, d'instruction et d'esprit, que je ne nommerai pas pour ne pas les compromettre.
Et même aux autres, oubliés par la nature et oublieux de la culture; année de la Miséricorde oblige…

51.Posté par Facdedroit le 23/12/2016 05:49

Balcon
Vichy?pas moins !
Clowns de la fac? Vous con-fondez mon bon monsieur.

Faudrait vous débranchez de ce site de temps en temps cela vous fera du bien Balcon .et cela pourrait vous aider à y voir un peu clair .
Cela pourrait vous aider accessoirement aussi à être moins grotesque tout à votre rôle de civilisateur que vous vous êtes auto-attribué.
Revenant maintenant à celui qui signe zozossi.

La triste époque Balcon c est de subir ici les diarrhées verbales du personnage sinistre dont chacun peut mesurer sa hauteur et son élégance en relisant ce qu il dépose sur ce site .
Vous l appréciez c est votre droit comme c est mon droit de dire à ce personnage que trop c est trop et que je n ai pas à supporter plus avant ses montagnes de déjections.
Et le coup où entre deux diarrhées il vient nous expliquer combien il est content de son premier dépôt c était vraiment trop .
Enfin ,constatant comment il s'exprime ici je suis en droit de m interroger sur la santé de certaines institutions .
Comme je suis en droit de me demander les effets que subissent ceux qui ont à supporter professionnellement cet individu.
Et vous concernant Balcon ,une diète vous ferait le plus grand bien .
Quant au Damien à boucles prendre le temps des fêtes pour suivre des cours accélérés d éducation lui ferait le plus grand bien
Ce qui serait une bonne chose pour 2017 soyons positif

50.Posté par Pierre Balcon le 22/12/2016 19:53

à Facdedroit

Finalement , ni dans les études , ni dans le BTP , ni dans la police .
Mouchard vous irez mieux ! C'est ça mouchard ,dans la bonne tradition de Vichy
Vraiment triste époque .
Il est aussi d'usage de cracher par terre ce n'est pas pour cela que c'est une marque de civilisation.
Décidément Zozossi m'est de plus en plus sympathique et je l'encourage à ne pas céder ni à vos intimidations ni à celles de tous ces clowns de la fac !

49.Posté par Lesboules le 22/12/2016 18:05

Facdedroit : "
"le Damien à boules " c est dans le mille !
Et comme vous dites ayons une pensée pour ceux qui le subissent professionnellement au quotidien .

48.Posté par K/nivo le 22/12/2016 17:57

Pierre Balcon
Apprenez à lire d abord puis vous enfilerez vos habits de civilisateur ( terme repris à mon compte).
Maintenant j ai autre chose à faire mais je n ai aucun doute on se recroisera.

47.Posté par Facdedroit le 22/12/2016 17:03

46:
Non Damien à boules :la prophylaxie .
Vous comprenez?
La prophylaxie !

46.Posté par Zozossi le 22/12/2016 10:50

Question pour un morpion.

Qui a écrit :
"Tout ce qui est sans talent recherche l'abri de la censure" ?

-Adolf Hitler ?
-Princesse Erickqa?
-Fafdedroit?
-Chateaubriand?
-Facdegauche?

45.Posté par Pierre Balcon le 22/12/2016 08:30

à post 38.

C'est de cela sans doute que vous voulez que je m'imprègne :

"Dans les pages qui vont suivre, j'appellerai judéité le fait d'être juif, l'ensemble des caractéristiques sociologiques, psychologiques et biologiques qui font le juif " (Portrait d'un Juif (1962) de Memmi ).
Que Memmi nous dise aussi ce qu'il pense de la colonisation , non pas de la Tunisie, mais des territoires palestiniens.
Je préfère S Sands et son ouvrage majeur " comment le peuple juif fut inventé "

Autre chose : dites moi en quoi la Réunion est une" post colonie " , ce qui suppose qu'elle ait été une colonie. Qu'entendez vous par ce concept de colonie ?

Vous ne voulez quand même pas régler les " conduites" , comme vous dites , des gens . Je sais les "goochistes" portent en eux les gènes du totalitarisme . Ils ne sont jamais au bout de leur pensée délirante à laquelle ils ne supportent pas qu'on ne fasse pas allégeance.

Quant à "La Réunion" encore une fois un concept creux . Elle n'existe que dans votre imagination . La réalité c'est qu'il existe plusieurs Réunions . Je puis vous assurer que celle des fonctionnaires indexés ou des agents communaux n'a rien à voir avec celle des chômeurs ; que celle des bénéficiaires des minimas sociaux et des personnes âgées n'a rien à voir avec celle des intellos qui se gargarisent de mots pour se dédommager de leur ressentiment d'enfants gâtés.

44.Posté par Jean terrasse le 22/12/2016 07:35 (depuis mobile)

Comment allez vous cher voisin ?

43.Posté par Facdedroit le 22/12/2016 06:56

Au sieur Balcon
Il est d'usage de recourir à un pseudo sur les sites d infos vous avez fait le choix d agir autrement.Libre à vous ( quoique votre choix mériterait d être questionné mais passons) mais au nom de quel syndrome imposé votre choix aux autres?
Votre syndrome de civilisateur?
Sur le Damien à boucles ,ci devant zozossi ,vous l appréciez c est votre choix mais de là à me faire le reproche de l invectiver faut pas pousser !
Prenez le temps de relire ce qu il dépose sur ce site : tout est en nuance,en mesure ,en retenue, avec une phraséologie des plus remarquables des vrais morceaux d anthologie.
Et il faudrait argumenter avec un tel personnage qui défèque en continu ?
Oui plaignons plutôt celles et ceux qui doivent professionnellement subir la présence de ce Damien à boucles et qui ne peuvent l éviter : sa hiérarchie ,ses collègues ,ses étudiants , les personnels qui le côtoient .
Ses diarrhées chroniques vont finir par poser un problème de santé publique ici comme ailleurs .
C est pour cela sieur Balcon , il était un temps où dans cette île la quarantaine était une exigence .
Un temps que certains pourraient mettre à profit pour s éduquer et quelques autres à étudier Memmi avant de se donner une posture de civilisateur.

42.Posté par klod le 21/12/2016 23:14

bon , je suis le conseil du sieur balcon , je vais lire Lénine et le Che , ou l'intégral de Trotski ,lol ............. ca me changera de Fanon et Césaire ............... "Que faire" comme disait Lénine

je n'ose passer à zemmour ou céline, ou d'autres "finkilkraut ", "la défaite de la pensée" m'a suffit , le défaitisme français , très peu pour moi .
allez un p'tit Philip k dick , "total recall" par exemple .

41.Posté par Pierre Balcon le 21/12/2016 20:39

à post 37

J'ai des remords .
Je me suis focalisé sur votre cerveau mais c'est en fait vos intestins qui sont malades et qui posent problème .
Ne prenons pas à la légère ces fameuses diarrhées dont vous nous parlez .
Et là , c'est à la fois plus simple et plus complexe. Plus simple parce que des médecines parallèles y suffisent souvent , plus complexe parce qu'il faut s'armer de patience.

Je vous prescrirais donc en première intention un régime diététique adapté et peu coûteux :

- si vous êtes étudiant , quittez les amphithéâtres . On s'y ennuie et en plus vous n'êtes manifestement pas fait pour les études . Renoncez à la fac d'Assas ;

- si vous êtes administratif de l'université ou collègue de Zozossi , trouvez un autre travail , un vrai travail cette fois , et non pas une occupation . On embauche dans le BTP des bancheurs qualifiés et le PS manque singulièrement de vrais travailleurs . On fera donc d'une pierre deux coups .

Si ça ne marche pas on se revoit dans 4 mois et on avisera s'il ne faut pas chercher du côté des renseignements intérieurs , pour lesquels vous avez aussi manifestement quelque disposition .

40.Posté par Zozossi le 21/12/2016 19:52

@36.Posté par Pierre Balcon

Tiens!
Vous savez aussi, pour Césaire et Robert?

Le secret est pourtant jalousement préservé par les gardiens du temple de la Négritude.
Pensez que Dame Taubira pourrait en avoir une attaque...

Dans le même ordre d'idées, puisque on est parti à dynamiter révisionnistiquement les valeurs les plus sûres du Panthéon Zumaniste, vous devez savoir aussi pour Toussaint Louverture, royaliste révolté contre une république "française" raciste vomie par les Noirs et les mulâtres antillais…
Il arborait le drapeau blanc des "gens du roi".

On a conservé de lui quelques écrits en ce sens qui rendraient malades les tâcherons de la Déséduc' antinat.

Ce n'est qu'après que les choses tourneront autrement.
D'ailleurs ses lieutenants Jean-François et Biassou, pas vraiment séduits par les "valeurs de la république", passeront définitivement du côté du roi Bourbon d'Espagne.

39.Posté par Pierre Balcon le 21/12/2016 19:30

à Facdedroit

Mais quand va- t - on en finir avec les invectives , les stigmatisations ;;
Si vous n'êtes pas d'accord avec Zozossi , argumentez que diable .
Dites nous où et en quoi il se trompe.

Moi je trouve les commentaires de l'intéressé toujours pertinents et bien documentés.
Il m'apprend beaucoup.
Votre commentaire à vous m'apprend 3 choses :
- vous intervenez de manière anonyme ce qui n'est jamais bon signe dans un démocratie , donc difficile de vous parler de derrière la porte ;
- vous semblez appartenir au monde de la fac et témoignez à ce titre du désastre qui affecte nos universités ;
- sur le fond tout n'est qu''insulte et vulgarité et votre ton vous prédestine au moins à un doctorat ; sur la matière , - je ne dirais pas discipline mot qui vous est étranger - , on s'arrangera comme toujours à l'université de La Réunion .

Pauvre gooche vraiment qui aura tout renié !!!!

38.Posté par K/nivo le 21/12/2016 18:44

Balcon pierre ,vous auriez gagné à continuer à lire Memmi et sans doute auriez vous pu ainsi vous interroger sur votre posture et prose dans cette postcolonie où tout vous insupporte.
Quand on vous lit il est difficile de ne pas arriver à la conclusion que la pensée fanonienne et aussi celle de Memmi, restent d une grande utilité pour comprendre votre conduite.

37.Posté par Facdedroit le 21/12/2016 17:29

Quand celui qui signe zozossi justifie sa propre prose, monument de finesse ,de mesure et de retenue comme toujours.
On dirait du Damien à boucles .
Si vos diverses interventions sont de la même farine il n y a pas lieu de s ´inquiéter pour votre personnage (les courants déposent toujours sur les rivages des gens comme vous)mais pour ceux qui sont dans l ´ obligation professionnelle de subir vos diarrhées .

36.Posté par Pierre Balcon le 21/12/2016 17:14

à Klod

J'ai lu très tôt Fanon et Memmi et quelques autres .
Et sincèrement je n'y ai pas trouvé une pensée de grande envergure . Rien que des écrits socio - psychologico approximatifs du ressentiment ! Mais à l'époque c'etait à la mode et j'ai fait comme tout le monde

Quant à Césaire , j'ai aussi lu sa lettre à l'Amiral G Robert dans laquelle il le supplie de lui donner du papier pour sa petite revue Tropiques qu'il a fondée 41. Il assure l'amiral de sa fidélité à Vichy et à l'oeuvre de régénération qu' a engagée le maréchal..
Césaire a beaucoup souffert du racisme pendant son séjour en métropole et considère que ce n'est que justice si la bête est mangée par plus bête qu'elle.
Au passage j'ai aussi appris que Césaire n'a jamais eu l'agrégation et est rentré au pays dépité et amère .
Mais cela n'enlève rien évidemment à son talent littéraire.

Encore un mythe qui s'effondre . Décidément c'est l'hécatombe .

Bon Klod je vous taquine évidemment . Je suis sûr que vous êtes au fond un homme de bonne volonté .
Mais faites comme moi . Sur le tard j'ai décidé de me débarrasser de tous les mythes et légendes . Le réel me suffit.

Un conseil simple : surveiller vos fréquentations . C'est plein de dealers et de faux monnayeurs.
Ne soyez pas du côté des derniers des hommes , comme dirait Nietzsche , mais sachez dépasser l'homme

35.Posté par klod le 21/12/2016 16:02

balcon dit pierre ex haut fonctionnaire de l'état framçais ........... devrait lire FANON ou CESAIRE , ca nous évitera ses commentaires debréistes , créoles assimilés un jour , créoles assimilés à la mode endémiques toujours .............. ouve portail ........i..........hin , bonnes fetes de noel en l'amour du christ sieur bal . con

fé pété maloya , fé pété kreol.

meme en prison , pour la "hiérarchie" ........... y gingne pa kose créole dans les prisons framçaises ............ ? selon une adepte "hautfonctionnaire" de l'état framçais adepte du "culture partagé mentér " ............... TI HACHE Y COUPE GRO BWA .personne ira à l'encontre de la société multiculturelle à VENIR .................. I and I know is gonna be a melting pot ' STEEL PULSE .blessed , BEN ............. laisse kosé .................. "le haut fonctionnaire framçais "............. kréol lé la , toultan , partout ...............

la route est longue mais inéluctable , hin , les natios de souche ? Koush , Pount . woi dewoi .

bonnes fetes de "noel" à tous , mon banne fra and sister , en l'amour du Christ ROI compassionnel dit "rédempteur" .................

bonne fetes balcon ? ! les memes depuis 400ans , HIN ?

34.Posté par Pif le yinch le 21/12/2016 15:56

22.Posté par Damned !

Les 2 affirmations sont valables.

Ne pas oublier quand-même que beaucoup de chômeurs d'aujourd'hui seront les travailleurs de demain.
C'est eux les remplaçants potentiels des travailleurs qui meurent avant la retraite, deviennent inaptes temporairement ou définitivement, etc ...
Il convient donc de ne pas les laisser tomber.

Pour mettre un frein au 100% assistanat, on pourrait :
- proposer aux bénéficiaires du RSA de bosser pour les départements (et non pour des associations, sauf celles reconnues d'utilité publique), moyennant une petite prime
- pareil pour les bénéficiaires de l'ASS, qui bosseront s'ils le veulent pour l'Etat, prime à l'appui
Ca fait toujours mieux dans un CV que des espaces vides, ça permet de rester en contact avec le monde du travail, et ça permet aussi de pouvoir dire "non, je ne suis pas un assisté".
Retirer à ceux qui refusent alors qu'ils peuvent, l'équivalent de la prime octroyée à ceux qui veulent bien (et bossent avec un minimum de bonne volonté). Ca sera incitatif.

33.Posté par Zozossi le 21/12/2016 15:47

Au-delà d'un coup de gueule bien légitime (post 2), on peut reprendre la princesse Erickqa en termes plus académiques.

Je l'inviterai donc à lire elle-même et exhaustivement l'ouvrage dont un "nègre" de son ministère lui a sélectionné une citation ("nègre" au sens -évidemment- de "rédacteur de discours").

Donc, Bernardin de Saint-Pierre a écrit en 1773 un "Voyage à l’Île de France, à l’île Bourbon et au cap de Bonne-Espérance", dont Erickqa cite un horrifique passage décrivant les divers mauvais traitements et vexations auxquels, selon lui -et elle-, étaient soumis les esclaves de l'Ile de France (actuelle Maurice).

Si on n'exclut pas que de pareils traitements -et pires que décrits- aient existé, il est excessif et irréaliste de généraliser comme il -et elle- le fait.

Bernardin n'est pas historien, et, pour connaître la condition des esclaves, ce sont des ouvrages historiques qu'il faut lire, lesquels rétablissent une réalité infiniment plus complexe: diversités de maîtres, de catégories d'esclaves, de lieux, d'époques…

Bernardin fait de la littérature dans le goût de l'époque (pré-romantique : 1773) quand il écrit cela.
Il "fait du Montesquieu" ("De l'esclavage des nègres", écrit vingt ans plus tôt), pathos et éloquence "humaniste" inclus.

L'intéressant est la lecture du reste de l'ouvrage, où Bernardin oublie de faire des effets grandiloquents et raconte concrètement son voyage autour de l'île.

Avant de partir, il commence -nous dit-il en toute simplicité- par acheter un esclave pour l'aider, porter ses bagages et le secourir, en particulier contre les "nègres marrons" assez nombreux dans les régions isolées qu'il traverse.
Bernardin n'oublie pas, pour ce faire, de se munir de bonnes armes à feu dont il prend garde de maintenir la poudre sèche quand les marrons menacent.
On ne sait jamais.

Doit-il traverser une rivière?
Son esclave Duval le porte sur son dos pour lui éviter qu'il ne se mouille les pieds et le reste.

Bernardin aurait-il été "de gauche", tant le fossé est large entre effets moralisants et considérations prosaïques plus sincères ?...

Les intéressés iront voir eux-mêmes pour plus de détails.

32.Posté par hervet le 21/12/2016 15:14


..A Severin
Je tiens à votre disposition une belle exposition sur l'Esclavage moderne qu'il suffit de solliciter aupres de l'UFAL 974

Salut et fraternité

31.Posté par Twintop07 le 21/12/2016 14:55 (depuis mobile)

J ai jamais vus dans le monde des gens aussi cons a la reunion, en sport, politique, au pouvoir, on remet a chaque fois les mêmes personnes qui ont fait de la prison, qui ont détourné de l argent, des personnes malhonnêtes et ont les voient tjs,

30.Posté par PATRICK CEVENNES le 21/12/2016 13:44

fukcd473
5.Posté par Ericka le 20/12/2016 19:42 (depuis mobile)
Et c'est quoi le 45-3 ? Mdr !

29.Posté par SEVERIN le 21/12/2016 13:20

Dommage, personne ne s’inquiète de l'esclavage moderne mise en place par la voyance et acte chamanisme des GOCHOS - COMMUNISTES / DROITE L.R - CENTRISTES pour le vol,viole de la vie privé.
J'ai été victime de cette barbarie par ses minables de parasites politiques mafieux et de leurs militants,votre photo,votre nom et votre date de naissance dans leurs mains ça leur suffit pour détruire,anéantir votre vie professionnellement et dans votre environnement familiale,voisinage.Ensuite ils se permettent de venir vous narguez par l’intermédiaire de leurs sales militants payées pour cette méchanceté nauséabonde.
Je souhaite a personne de vivre ce cauchemar qui est devenu mon calvaire permanent ,allez bonne fête quand même créoles la Réunion.In yab des Yvelines

28.Posté par Pierre Balcon le 21/12/2016 13:00

à post 16
Je sais ! dès qu'on articule une phrase en français , on est pédant .
Dès qu'on veut détruire des mythes , on est facho.

Restez donc avec KLOD ou Massicot , et quelques autres goochistes infiltrés sur le site de droite pour soutenir le capital... des annonceurs.

Mais je sens que ça va vite être la guerre civile entre eux .
Ils parlent anglais tous les deux , en hommage à Géréon , Jasmin et Gandhi , mais ça pourrait dégénérer très vite quand il s'agira de se partager les dépouilles .

On avait eu quelques préliminaires il y a quelques mois , et Massicot , à son retour de Cuba , aurait du se rendre compte que le Bolivarisme n'a rien à voir avec la préférence régionale. Il ne sera jamais du coin..Je crains pour sa vie et suis prêt à lui offrir l'asile politique ..

27.Posté par hervet le 21/12/2016 12:59

Un peu d'histoire, ça peut pas faire de mal!!
Qui êtes vous Sarda Garriga?Où êtes vous, Sarda Garriga?

20 decembre 1848 Brillamment élu Premier président de la Seconde République , Louis Napoléon Bonaparte, neveu du premier Napoléon , prêtait serment et jurait " en présence de Dieu et du peuple français représenté par l'Assemblée Nationale de rester fidèle à la République démocratique,une et indivisible et de remplir tous les devoirs que lui impose la Constitution".
Les promesses n'engagent apparemment que ceux qui y croient.

La République,la Première, avait aboli l'esclavage en 1792 . Napoléon, le 1er, l'avait restauré, le président élu en 1848 ne put réitérer le geste du tonton, mais étrangla la République presque deux ans après ce serment, avec le soutien des cléricaux qui, affolés par la montée des républicains exploitèrent les opportunes apparitions de La Salette en 1846-malgré le curé d'ARS qui avait décelé l'imposture (1) -, apparitions renouvelées à Lourdes dans la décennie suivante.

Le 20 décembre 1860 , la Caroline du Sud se désunissait des USA suivie bientôt par d'autres états sudistes opposés à la politique abolitionniste du nouveau President Abraham Lincoln .

Sarda Garriga eut plus que chance que lui et qui réussit à faire accepter, sans guerre civile locale, le decret de la République apporté en octobre 1848 publié quelques mois auparavant, au printemps métropolitain quelques jours après la proclamation de la République, la deuxième du nom, qui , comme la rose, n' "a vécu ce que vivent les roses, l'espace d'un matin"

C'est sans doute pour cela qu'il est oublié , ce que déplore David Huet, président de l'Association des "amis de Sarda Garriga" réuni ce 20 décembre 2016 sur la modeste stèle qui lui est dédiée au Barrachois quasi désert en ce matin du jour de la Liberté qu'il avait apportée
La tombe de Sarda Garriga en Normandie recevra t'elle,comme la stèle du Barrachois, un bouquet de roses à la vie fugitive alors que la belle formule apparemment oubliée hier, "La Réunion reconnaissante" ,s'inscrit dans la durée sur sa pierre tombale ? J'en doute!!!
Merci à ceux qui n'oublient pas Sarda Garraiga en ce jour férié du 20 décembre et au delà!

Salut et fraternité

26.Posté par Pierre Balcon le 21/12/2016 12:43

"L'homme est possédé par l'homme" .
Voilà un morceau d'anthologie philosophique !
Je me souviens de mon temps on disait que le capitalisme c'était l'exploitation de l'homme par l'homme et le socialisme le contraire !
Vraiment ces "goochistes" ont sombré !
Enfin façon de parler parce qu'ils n'étaient jamais monté très haut .
Ah ! et puis tenez je reviens du Rallye où j'ai mes habitudes ! La plus grande bibliothèque de La Réunion où on peut lire sans payer . Ne me dénoncez pas !
Faut me comprendre et m'excuser la bibliothèque municipale est fermée depuis deux ans ! Because projet éducatif global qui ne trouve pas l’œuf de la poule .
J'y ai rencontré un militant élu PS , prof de son état.
Il est entré en transe en m'accusant de traîtrise au parti .
Je lui est demandé depuis quand il n'avait pas mis les pieds dans sa classe .
Il ne s'en est plus souvenu ...

Nous devons nos plus plates excuses aux lecteurs de Saint Pierre qui doivent s'interroger sur le monopole dionysiaque des commentaires.
On pense à vous et on veut simplement vous montrer le chemin à ne pas suivre.

25.Posté par tete pioche le 21/12/2016 11:33

Trop nul ces socialos!
vivement 2017 pour un coup de BAlai
non Aspirateur ce sera mieux

24.Posté par Le Jacobin le 21/12/2016 10:11

La présence du Maire de l'île de Gorée est à mon sens dérangeant, du fait que l’ensemble du continent Africain est de ses dirigeant n'ont jamais reconnus leur participation active dans la mise en place de la traite négrière, Même Joseph Ki-Serbo historien Africain reconnu mondialement repose ses recherches sur une domination coloniale, or, nous savons très bien, et moi en temps que Nègre,que les Africains capturaient leurs enfants pour les revendre d'abord aux Portugais ensuite aux Européens, l'Afrique à certainement honte de son passé comme dirait Nicolas Sarkosy,( ne s'inscrit pas dans l'histoire), j'appuie ma réflexion sur le fait qu'aucun pays Africains n'a jamais demandé aux esclaves, voir aux Nègres le retour en Afrique, l'histoire du Liberia commence en 1820 quant une société philanthropique Américaine de colonisation(l'Américain Colonization Sociéty) permettent aux esclaves libérés le retour en Afrique.
Au large du Sierra Léone est né l'Etat du Libéria. (LIBERTE)

23.Posté par Zorro le 21/12/2016 10:03 (depuis mobile)

Il est singulier de constater que TOUTE la Reunion se range dans les descendants d''esclaves?
Et les esclavagistes?
Se sont-ils évaporés le jour de l''abolition ?

22.Posté par Damned ! le 21/12/2016 10:02

@ 8.Posté par Pif le yinch qui s'adresse à 3, posté par Didier

"Tu connais une législation du travail dans le monde qui soit plus favorable à l'employé qu'elle ne l'est en France?"

Ce n'est pas faux ce que vous dîtes mais, à mon avis, et ça n'engage que moi, force est de constater que ça n'est plus le cas aujourd'hui. Cela précisé, je me permets d'appliquer une légère retouche à ta phrase qui devient après coup : "Tu connais une législation de l'assistanat dans le monde qui soit plus favorable à l'oisiveté qu'elle ne l'est en France ?"

21.Posté par mandelamarley le 21/12/2016 09:45

Très bien madame la ministre, dommage qu'un lot de con... en plus des Réunionnais soit con comme leur doigt de pied.

20.Posté par Réunion le 21/12/2016 08:23 (depuis mobile)

Toujours le même disque

19.Posté par nootconerie le 21/12/2016 08:22 (depuis mobile)

L'' esclavage n'' a pas été aboli dans tous les pays, Afrique, Chine tous les bons petits reunionnais qui se respectent et vont faire un petit tour en thailande ou même mada ou Maurice pour assouvir leur besoin sur comment dites vous leur sœur ....

18.Posté par Jose le 21/12/2016 08:19

C'est moi l'esclave, racketté par tous ces politicards, qui en reversent une petite partie à une certaine partie de la population qui ne veut plus bosser !

17.Posté par TICOQ le 21/12/2016 08:16

La ministre du pipo ne met fera pas changer de bulletin de vote. Le souvenir, oui. L'auto-flagellation, non.

16.Posté par Pierre Balcon lol. le 21/12/2016 08:00

blabla blabla blabla blabla

pédant pédant pédant

zorey : )

15.Posté par Crikotte le 21/12/2016 07:57

pfffffff que de grimaces sur cette ile on peut pas occuper les foules plus intelligemment??? déjà que très peu de réunionnais se sentent concernés! en 2017 faudrait peut être penser à passer à des activités plus intéressantes permettant à chacun d'évoluer que de le maintenir sur un passé remanié à la sauce socialo! on dirait que le créole i aime reste à terre et gémir sur son sort.....!

14.Posté par noé le 21/12/2016 07:30

Suivez le regard capricieux de notre ministre vers la statue à poil ! Elle sait regarder l'endroit qui faut !

13.Posté par Fidol Castre le 21/12/2016 07:25

Est il exact qu'en 1992, la Ville de Saint Denis , dirigée alors par un certain G Annette , ait refusé de s'associer à la manifestation organisée par la Ville de Nantes " les anneaux de la mémoire ", au motif que le trafic négrier atlantique ne concernait pas l'Océan Indien ?


Je ne sais pas.
Par contre, en vers 97-98, il a pu ressentir ce qu'un homme éprouve lorsqu'il recouvre la liberté puisqu'il a été libéré de prison après sa peine pour corruption.

12.Posté par Fidol Castre le 21/12/2016 07:22

"L’Homme est possédé par l’Homme"


Encore plus depuis le "mariage" de Taubira.

11.Posté par Elie le 21/12/2016 04:26 (depuis mobile)

L homme domine l homme à son détriment.

10.Posté par Pierre Balcon le 20/12/2016 21:50

Ah et j'oubliais une petite dernière pour la route :

Est il exact qu'en 1992, la Ville de Saint Denis , dirigée alors par un certain G Annette , ait refusé de s'associer à la manifestation organisée par la Ville de Nantes " les anneaux de la mémoire ", au motif que le trafic négrier atlantique ne concernait pas l'Océan Indien ?
Et que s'est il donc passé depuis 24 ans dans la tête de nos élus , à part la proximité d'une élection qui s'annonce difficile .

9.Posté par Pierre Balcon le 20/12/2016 21:43

-Est il exact que Gorée n'ait finalement été qu'un point accessoire de la traite négrière sur la façade atlantique et que tout ce que l'on raconte autour de la fonction de cette minuscule Île , à la pointe sud de Dakar, n'ait été qu'un mythe formé en 1962 par Boubacar Joseph N'Diaye, un ancien tirailleur Sénégalais ?

- les chiffres de Pétré Grenouilleau sont ils exacts qui donnent 11 millions de déportés pour la traite européenne contre 17 millions pour la traite arabe ?

- Est il exact que Toussaint Bréda- Louverture , affranchi en 1776 , soit devenu lui même un "petit colon" possédant une dizaine d'esclaves?
Est il exact que ce même Toussaint Louverture , devenu lieutenant général d'Haiti après la première abolition de l’esclavage en février 1794 , se soit illustré par un pouvoir autoritaire et brutal et qu'après 1800 il ait imposé le travail forcé pour redresser l'économie ?

- Est il exact que les esclaves étaient toujours des noirs et les esclavagistes toujours des blancs?

- Est il exact que Bernardin de Saint Pierre était un historien scrupuleux ?

- Est il exact que l'esclavage n'existe plus , notamment en Inde et en Arabie Saoudite ?

- Est il exact que les démocrates aux US étaient en 1861 esclavagistes et les républicains abolitionnistes et que donc D Trump serait l'héritier des abolitionnistes et Clinton des esclavagistes ?

8.Posté par Pif le yinch le 20/12/2016 20:35

3.Posté par Didier

Tu connais une législation du travail dans le monde qui soit plus favorable à l'employé qu'elle ne l'est en France ?

7.Posté par parlamer le 20/12/2016 20:23

Ce gouvernement bobo socialos gauchos debile qui se fait subventionner par le quatar et l'arabie saoudite ou l'esclavage est toujours pratiqué de nos jours....
.et pas un mot pour dénoncer les morts de la construction du stade etc...
une pensée pour les phillipins , les indiens et meme les malgaches qui sont exploités de nos jours avec les consentement ignoble des bobos gauchos debiles

6.Posté par klod le 20/12/2016 19:51

A nou meme sa ............................ woi dewoi ....................bonne fete de la liberté tout mon banne fra and sister la Réunion ...............

5.Posté par Ericka le 20/12/2016 19:42 (depuis mobile)

Après nous avoir fait avalé de force la loi travail à coup de 45-3, que Madame la Ministre veuille bien garder ses bons mots sur la Liberté emplis de moralité pour sa petite troupe de lobotomisés.L esclavage est institutionnalisé à présent.

4.Posté par Michel le 20/12/2016 17:51 (depuis mobile)

Madame est en campagne électorale avec l'argent des français. Surveillez bien le compte de campagne de cette sous ministre mr morel. Si c'est pas inscrit porter plainte.

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter