MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Combien Nicolas Sarkozy a-t-il coûté à la République depuis mai 2012 ?


Par la culture pour tous - Publié le Dimanche 18 Janvier 2015 à 08:35 | Lu 307 fois

Combien Nicolas Sarkozy a-t-il coûté à la République depuis mai 2012 ?
Voici un article trouvé sur Msn actualités et vérifiable sur le site de Médiapart. Au nom de l'information , il serait bon Monsieur Pierrot que vous le diffusiez.

Après la passation de pouvoir le 15 mai 2012 avec François Hollande, Nicolas Sarkozy quitte l'Elysée à bord d'une Citroën flambant neuve achetée 44 141 € par la République quatre jours plus tôt.

Tout ancien président de la République dispose, depuis 1985, d'avantages "pour services rendus" lorsqu'il quitte l'Elysée. Si l'on sait, selon les calculs du député socialiste René Dosières, qu'un "ex" coûte 1,5 à 2 millions d'euros par an à l'Etat, on ignorait jusque là le détail des frais engagés par la République pour ses anciens chefs. Alors que plusieurs députés socialistes réclament que Nicolas Sarkozy renonce à ces avantages, maintenant qu'il est redevenu le chef de l'UMP, Médiapart en publie le détail chiffré.

Un ancien élu écologiste grenoblois, Raymond Avrillier, "tombeur" d'Alain Carignon en 1994 et à l'origine de l'affaire des sondages de l'Elysée sous la présidence de Nicolas Sarkozy, a obtenu de Matignon, au bout de quatre mois d'effort, le détail des dépenses de Nicolas Sarkozy depuis la fin de son mandat en mai 2012. Le site Médiapart publie le détail de ces comptes, de mai 2012 à décembre 2014.

Comme ses prédécesseurs de la Ve République, Nicolas Sarkozy bénéficie de gardes du corps, d'une voiture et de locaux depuis la fin de son mandat présidentiel.

Ses bureaux privés, payés par l'Etat, sont installés rue de Miromesnil. Ce magnifique appartement de 320 m² réparti en onze pièces, dont une classée à l'inventaire des Monuments historiques, est loué 16.431 € par mois, soit près de 200.000 € par an. Il a fallu le meubler, et pour cela la République a dépensé 56.724 € de meubles, bureaux, fournitures diverses, ainsi que 8.513€ pour le déménagement des cartons du Faubourg Saint-Honoré. En 2014, les frais d'entretien, de nettoyage, la facture d'électricité, celle des téléphones fixes et mobiles, le papier et les timbres, ont coûté 215.392 € selon les documents obtenus par Avrillier. A cela s'ajoutent un peu moins de 10.000 € par an d'essence et d'entretien de la voiture présidentielle, une Citroën C6V6 HDI Exclusive achetée 44.141 € le 11 mai 2012 dans une concession de Levallois-Perret.

Le seul ex-président qui n'est pas à la retraite

La dépense la plus importante est celle des salaires des collaborateurs de l'ancien président. Dix personnes travaillent à plein temps au 77 rue de Miromesnil (Paris VIIIe). Parmi les cinq fonctionnaires, on dénombre deux chauffeurs, l'un détaché du ministère de l'Intérieur, l'autre du conseil général des Hauts-de-Seine, un intendant, et deux officiers de sécurité. La liste n'inclut pas les effectifs attachés à la protection du domicile du président et de sa femme dans une impasse privée du XVIe arrondissement. Parmi les cinq collaborateurs contractuels, qui touchent de 5.247 à 7.020 € par mois de salaire, figurent Consuelo Remmert, la demi-sœur de Carla Bruni-Sarkozy, ancienne conseillère à l'Elysée chargée aujourd'hui de gérer la diplomatie de Nicolas Sarkozy ainsi que ses conférences internationales, première source de revenus de l'ancien chef d'Etat. Véronique Waché, fidèle attachée de presse, affirme à Médiapart qu'elle a depuis la fin novembre été embauchée "à 100 %" par l'UMP où elle continue de gérer la communication de son champion, redevenu président du parti. Michel Gaudin, préfet à la retraite, ne toucherait non plus, selon Véronique Waché, aucune rétribution pour son poste de directeur de cabinet.

Combien coûtera t-il dans les années à venir ?

Msn actualité




1.Posté par KLD le 18/01/2015 18:25

sarkousy , le seul président qui s'est rapproché autant du fn avec son conseiller Patrick Buisson dit "le hardent " ! honte à l'esprit républicain , fierté de la France éternelle !

2.Posté par Lavigiepirate le 18/01/2015 20:00

Michel Gaudin, préfet à la retraite, ne toucherait non plus, selon Véronique Waché, aucune rétribution pour son poste de directeur de cabinet.
.................
M. GAUDIN? Il était DGPN (directeur général de la police nationale), quand Sarkozy était ministre de l'intérieur et c'est ce même Gaudin qui ponctionnait illégalement sur les frais d'enquête de police normalement réservés aux seuls policiers, de l'argent pour le donner au directeur de cabinet de Sarkozy, le préfet Guéant qui n'avait pas droit à cet argent, d'où l'enquête judiciaire dont il fait objet.

Question: si le directeur de cabinet palpait près de 10.000€/mois de frais indus, le ministre n'était au courant de rien?

3.Posté par Lavigiepirate le 18/01/2015 20:04

Tout ancien président de la République dispose, depuis 1985, d'avantages "pour services rendus" lorsqu'il quitte l'Elysée.
.....................
C'est le ministre du budget de l'époque (Laurent FABIUS) qui avait décidé de cette mesure par simple circulaire, alors qu'une telle disposition devrait être votée par l'A.N. C'est un arrangement entre politiciens.....qui tient de la "volerie"......

4.Posté par Lavigiepirate le 18/01/2015 20:08

Vous oubliez la carte 1ère classe sur Air France et autres, dont bénéfice Carla........

5.Posté par KLD le 18/01/2015 22:42

en tout cas pourvu qu'il ne coute plus rien .......................

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes