Zot Zinfos

Collectif pour le développement du sud: Protocole d’accord adressé au président de Région

Vendredi 10 Juillet 2015 - 22:52

Le porte parole du collectif pour le développement de la micro-région sud, Krishna Damour (au centre) "qui œuvre depuis 2006 pour juguler les insuffisances structurelles, a toujours  privilégié la posture constructive au-delà des clivages politiques afin de renverser la tendance d’une inégalité territoriale"
Le porte parole du collectif pour le développement de la micro-région sud, Krishna Damour (au centre) "qui œuvre depuis 2006 pour juguler les insuffisances structurelles, a toujours privilégié la posture constructive au-delà des clivages politiques afin de renverser la tendance d’une inégalité territoriale"
CONSTRUIRE UN PIÉDESTAL POUR LE  DEVELOPPEMENT DU SUD
 
Face aux inquiétudes et aux interrogations qui s’entrecroisent à l’avenir du SUD.
 
Et considérant la situation inédite et propice à l’émergence d’une responsabilité politique de rééquilibrer l’espace territorial.
 
Le collectif pour le Développement de la Micro-Région Sud entend agir au profit d’une stratégie globale de développement durable de la Réunion pour conduire des axes prioritaires à l’affermissement des fonctions structurantes du SUD dans un souci de développement harmonieux du territoire.
 
Ainsi, il est à préconiser un véritable équilibre entre les grandes espaces pour assurer une cohésion territoriale. Il ne s’agit pas de créer quatre micro-régions identiques mais de s’appuyer sur les spécificités territoriales. Cela consistera à respecter, à valoriser les atouts de chaque micro-région et d’harmoniser leurs compétences.
 
Ainsi, l’équilibre recherché s’exercera à la fois par la complémentarité des territoires et par la correction des insuffisances infrastructurelles et d’accessibilité au sein de chaque espace. Cette équité d’accès aux services peut activer des leviers de développement en cohérence à une stratégie globale de développement.
 
UN IMPERIEUX BESOIN D’ELEVER LE SUD.
 
Cette volonté du collectif pour le développement de la micro-région SUD de s’associer au débat public au titre de citoyen, lui est assignée par la réalité du cadre structurel de la situation du Sud :
 
  • D’ici 2020, le sud accentuera sa prépondérance démographique avec 140 000 résidents supplémentaires pour contenir 37 % des réunionnais soit 350 000 habitants, ce qui représente un potentiel énorme en tant que moteur de croissance…
  • La question de l’emploi est un problème majeur de la Microrégion puisque les 49 000 chômeurs actuels, soit 48 % de la population active, qui est de 108 000 habitants, pourraient être rejoints par près de 48 000 actifs supplémentaires.
  • Le sud contient le plus grand nombre de chômeurs, soit 45 % du total, et 28% de l’ensemble des Minima sociaux et contient le plus faible pourcentage de jeunes diplômés, soit 37 % et 10% de moins du total de Cadres de professions intermédiaires.
  • La croissance démographique engendra un besoin de 89 600 logements dans le Sud.
  • D’ici 2020, le sud hébergera 58 000 personnes âgées d’au moins 60 ans dont 16 500 dépasseraient même les 75 ans.
  • Mais aussi un tissus économique dynamique et un secteur agricole très dense puisque la moitié des terres agricoles et des exploitations sont situées dans le sud…
  • Les plus belles destinations touristiques et notamment le volcan et les Cirques de Cilaos sont dans le sud…
 
 
Face à ces données fondamentales, le collectif pour le développement de la Micro-région Sud a la ferme conviction que le Sud est à un  point de décision qui place l’ensemble des sudistes face à leur destin. Puisque les décisions qui seront prises ou pas prises pour les 5 prochaines années conditionneront le futur du Sud pour les 20 ans à venir.
 
Des décisions qui devront juguler les insuffisances infrastructurelles et d’accessibilité afin de valoriser les atouts du Sud dans le souci du Développement harmonieux de la Réunion.
C’est pourquoi le collectif pour le développement de la Micro région Sud souhaite que le conseil régional soit l’un des bâtisseurs aptes à repositionner le Sud en situation de réussite dans l’intérêt général afin d’élever cette microrégion au rang d’excellence.
 
 
AXES DE PRIORITES POUR LE DEVELOPPEMENT DU SUD
 
Considérant la situation structurelle du Sud alarmante, le collectif pour le développement de la Micro-région Sud propose des axes de priorité ayant pour objectif de relever les défis majeurs du développement durable du Sud et de la Réunion.
                                                                  
1°) Cadre décisionnel
 
Il est urgent de :
 
  • - Réunir les conseillers départementaux du Sud dans un seul Groupe au  Conseil Départemental afin d’élaborer un Schéma de Développement Social et de Proximité en faveur des habitants du Sud.
  • - Elaboration par le Conseil régional, dans le cadre de ses compétences élargies, un plan de développement global et cohérent du Sud, n’excluant aucune commune, et qui pourrait servir de base à un unique regroupement intercommunal.
 
2°) Opérationnaliser les fonds structurels vers une orientation volontariste et une économie productive permettant d’alimenter le bassin de l’emploi :
  • attractivité économique, pôle de compétitivité, zone de logistique…
La stratégie économique du Sud doit s’inscrire dans une logique complémentaire et non concurrentielle.
Ainsi, parallèlement et en synergie avec l’aménagement global de La Réunion, il faut définir des pôles de centralité pour chaque micro-région. Il s’agit de structurer la centralité à l’intérieur de chacune de celles-ci en termes de déplacements mais aussi en termes d’équipements complémentaires.
 
 
3°) S’engager clairement pour le décollage de l’aéroport de Pierrefonds par une requalification Internationale de la structure aéroportuaire. Il s’agit d’une part, de continuer l’agencement nécessaire du site, et d’autre part, de s’inscrire dans un repositionnement stratégique commercial, par une spécialisation dans des vols régionaux couvrant l’ensemble du bassin de l’Océan Indien.
 
Intégrer cet outil structurel dans le cadre d’une zone économique vouée au secteur de l’agroalimentaire orienté vers l’exportation via des avions cargos.
 
4°) Le sud par sa situation géographique et fort d’atouts naturels (le Volcan, Le Grand Brûlé, Le Sud Sauvage, le cirque de Cilaos, La fenêtre des Makes, Les plages de sables noirs de l’Etang-Salé, L’Etang du Gol, La zone balnéaires de Saint-Pierre et de la Petite-Ile…), doit savoir exploiter la filière touristique  à travers  un plan de développement global et cohérent.
Cela passe par l’exploitation d’un port de croisière pour développer une alternative à la voie aérienne afin de croitre l’affluence de touristes vers La Réunion.
 
5°) Construire un port à sec à Saint-Louis pour créer, un espace de débarquement pour le cabotage de pondéreux, de fioul, de charbon et de ciment.
 
6°) Organiser un programme d’habitat dans un ensemble systémique liant les moyens de déplacements aux fonctions sociales, culturelles et économiques dans l’objectif d’accueillir l’essor démographique soit 162 000 habitants supplémentaires d’ici 2030.
 
7°) Inscrire la problématique du réseau de distribution de l’Eau dans le Sud au cœur d’une réflexion où l’interconnexion des réseaux serait préconisée d’une part et le développement de moyen de retenue collective d’eau à considérer d’autre part.
 
8°) La politique de transport influe sur le dynamisme d’une région et des Micro-régions, une politique de transport doit à la fois répondre et conduire l’aménagement d’un territoire notamment dans le désenclavement des hauts. Nous proposons donc de mettre en œuvre un schéma de déplacement intégrant un maillage de transport irrigant en vertical et en horizontal le territoire. Dans ce réseau de transport, alterneraient alors les modes de transports absorbant les enjeux environnementaux. C’est dans ce sens que notre collectif prône un maillage cohérent de transport autour d’un réseau ferré dans le sud et vers l’Ouest via vers le Nord et l’Est.
 
9°) Engager une discussion  constructive pour la fusion  des deux communautés d’agglomération du Sud, c'est-à-dire la CIVIS et la CASUD dans un souci de cohérence stratégique d’aménagement et de développement.
 
10°) Protéger les atouts environnementaux qui s’incluent dans un développement durable :
-    Préserver et valoriser les espaces naturels et agricoles.
  • Optimiser l’exploitation des énergies renouvelable dans le cadre des ressources naturelles du Sud.
  • Engager  activement des solutions non contraires au respect de la santé publique au traitement des déchets en connexion avec l’ensemble du territoire (Tris sélectif, Filières de valorisation des déchets, compostage, méthanisation…).
 
11°) Encourager le développement d’un pôle universitaire et de recherche dans le Sud en complémentarité avec les filières proposées dans le Nord :
-  L’installation d’un Institut Régional d’Administration.
-  Raffermir l’amplification du Centre Hospitalier Universitaire dans le Sud.
-   Création d’un pôle universitaire agricole à Saint-Joseph.
-   Réalisation d’un Lycée hôtelier à la Petite-Île.
 
12°) Valoriser et promouvoir les atouts culturels et l’authenticité du cadre de vie qui constitue une certaine qualité de vie. Ainsi, cet exercice laborieux devra s’accomplir dans le cadre d’un développement harmonieux.


BATIR LE SUD DANS SON ENSEMBLE DANS UNE COHESION TERITORIALE
 
La déclinaison de ses axes de priorités est assignée par l’exigence d’un plan de développement cohérent et global de l’ensemble Sud. La construction du Sud doit impérativement  puiser d’une part, sa force dans une vision d’avenir partagée et d’autre part, sa vitalité dans la nécessité de bâtir des outils structurels.
 
 
Lu 1174 fois




1.Posté par GIRONDIN le 11/07/2015 10:29 (depuis mobile)

Je propose d'attendre novembre et d'installer ce collectif dans les écoles des bas. Au moment des fortes chaleurs ce collectif fera office de brasseur d'air, écologique, gratuit malheureusement non renouvelable au vue du nombre de participants.

2.Posté par vienne le 11/07/2015 15:07 (depuis mobile)

Loi ce d'amour y vé enkor, lu soul

3.Posté par Léon le 11/07/2015 15:09 (depuis mobile)

Khrisna aller Kafka dann canne

4.Posté par KLD le 11/07/2015 15:43

kafkaien que tout cela //:

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >