Zot Zinfos

Collectif pour la dénonciation d’un Génocide administratif à la Plaine des Palmistes

Vendredi 23 Mai 2014 - 16:31

Collectif pour la dénonciation d’un Génocide administratif à la Plaine des Palmistes
La Plaine des Palmistes le 22 Mai 2014
 
Mesdames, Messieurs les Députés et Sénateurs de la Réunion,
 
Lorsque les libertés fondamentales et inaliénables sont ouvertement bafouées au coeur d’un pays qui a fait des Droits de l’Homme la pierre angulaire de sa Constitution, il est du devoir de chacun de s’élever contre un état de fait qui met en péril notre démocratie.

En conséquence, nous ne pouvons taire plus longtemps ce qui se passe à La Plaine des Palmistes depuis les dernières élections municipales de 2014. Ainsi, deux mois à peine après les dernières élections municipales, La Plaine des Palmistes connaît les pires événements de son histoire politique avec des décisions complètement arbitraires et insultantes pour les citoyens et les lois de la République. En ce moment Monsieur Marc Luc BOYER, Maire de la Commune, s’emploie à se débarrasser, de manière discrétionnaire, d’agents ayant « collaboré » avec l’ancienne majorité.

Sous prétexte de restrictions budgétaires et de réorganisation des services, des procédures sont actuellement en cours, pour licencier purement et simplement une vingtaine d’agents contractuels. Les motifs retenus ne se tiennent pas et ne peuvent être reçus valablement en l’état.

En effet, il existe d’une part plusieurs vices de procédure (dépôt de préavis fait par un policier municipal, délai légal entre la remise de la convocation et l’entretien non respecté, confusion de dates, cacophonie dans les phases de la procédure de licenciement…). D’autre part, le Maire actuel se justifie par un intérêt de service et une restriction budgétaire alors rien de cela n’a été traduit dans le budget primitif de 2014. Parallèlement, des embauches massives ont lieu dans le même temps (collaborateurs divers, chauffeur pour le maire, des Attachés…). Pire, on fait voter une enveloppe de frais de représentation du maire : ce procédé qui n’est certes pas illégal reste immoral quand on met en avant une restriction budgétaire.
 
Enfin, nous tenons à dénoncer également, la décision unilatérale du Maire d’ « annuler » l’intégration de notre collègue Pascal BEGUE qui se retrouve aujourd’hui, du jour au lendemain sans statut et sans revenu, avec une famille à charge. Or un Maire ne peut qu’abroger ou procédé au retrait d’un acte, l’annulation étant de la compétence d’une juridiction.

Au bénéfice de l’Article 29-5 créé par Loi n°2007-148 du 2 février 2007 - art. 48 JORF 6 février 2007, M. BEGUE a été intégré dans le cadre d’emplois des éducateurs territoriaux des activités physiques et sportives, suivant avis de la Commission de classement des fonctionnaires de La Poste (organisme consultatif national – fonction publique de l’Etat) dont la décision fait autorité. Cette procédure a permis à un fonctionnaire d’Etat d’être intégré dans la fonction publique territoriale et un retour définitif sur ses terres natales.

Comme Pascal BEGUE était détaché au Cabinet du Maire, il semble que la méprise commise par le Maire de la Commune réside dans une confusion entre le grade d’intégration et l’emploi occupé qui sont pourtant deux notions de base du droit de la Fonction Publique Territoriale.

Il est à noter que par ailleurs, en 1994, le Maire Marc Luc Boyer avait outrepassé son pouvoir de Maire pour licencier Monsieur BEGUE, de l’association « Office Municipal des Sports », à cause déjà de ses opinions politiques.

Il est important que nos élus responsables et respectueux nous aident à rappeler à leurs homologues à qui ces qualités font défaut, plus particulièrement à ceux de la Plaine des Palmistes et à son Maire, que les agents publics d’une commune ne sont pas les agents du Maire. Ils sont les agents de la Collectivité, travaillant pour le service public, dans la recherche de l’intérêt général et ce, quels que soient leurs opinions politiques.

Une chasse aux sorcières de cette étendue et de cette violence ne peut être admissible en 2014. C’est un retour en arrière pour La Réunion toute entière. Une HONTE pour notre République ! Une première vague d’une vingtaine d’agents qui vont perdre leur travail dans la plus totale illégalité, c’est plus de 10% des effectifs de la collectivité, sans compter tous les contrats aidés qui ne seront pas renouvelés, car mis au poteau pour avoir affiché une confiance en l’ancienne majorité ou pour avoir tout simplement été embauchés par elle, il se dit qu’une deuxième et une troisième vagues sont en cours. Quel en sera le coût pour l’administration et donc le contribuable ? Ces décisions sont des règlements de compte pur et dur. Nous osons espérer que chaque élu, au nom des libertés acquises et qui nous tiennent tous autant à coeur, puisse à son niveau, dénoncer et condamner de tels agissements. L’affaire est dans les mains de la Justice et les médias s’en font déjà le relais.

Nous savons que l’élu responsable et respectueux que vous êtes n’oserait bafouer les droits élémentaires de l’agent public. Malheureusement, certains de vos collègues ne partagent pas votre respect pour les agents et la dignité humaine. C’est en ce sens que nous avons décidé de vous interpeller, en vous demandant par vigilance de condamner l’agissement du maire de la commune et de vous solidariser avec les agents « pourchassés » de La Plaine des Palmistes.

Aussi, nous vous serions reconnaissant de bien vouloir, dans l’urgence, recevoir une délégation de ces agents pour qu’ils vous établissent de façon plus précise, des agissements identifiés comme un « GENOCIDE ADMINISTRATIF ».

Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions de croire en nos plus sincères et respectueuses salutations.

Pour le COLLECTIF
Pascal BEGUE
Gérald PADRE
Cyprien ROCHETAING
Lu 1020 fois




1.Posté par Génocide le 23/05/2014 18:44

Alors là, on hallucine totalement.
Voilà que ces trois messieurs, garde rapprochée de notre ancienne moustache de maire s'offusque de ce qu'ils ont pratiqués pendant 6 ans.
Pascal Bègue, le postier sans diplômes, directeur de cabinet, devrait savoir que son détachement à la mairie prendrait fin avec la défaite des municipales. Pourquoi a t-il quitté son ancien poste? n'était-il pas en disponibilité??
Cyprien Rochetaing, Combien de fois a t-il repassé le concours écrit ? N'est-il pas en attente de passer l'oral? Combien de personnes a t-il maintenu dans un placard?
Quand à Padre, à part faire des photos du maire pour les mettre dans la revue de la plaine, qu'a t-il fait de méritant pour la plaine?
Cette question se pose pour ce collectif de 3 personnes qui ont profité de leurs promiscuités avec notre battu de mars. N'oublions pas que l'un des trois est le représentant du parti socialiste pour la plaine.
En outre, rien ne vous permet de juger les décisions du maire et surtout ne vous appelez agent public, car aucun de vous n'est agent public. Vous n'êtes que des contractuels, très bien payés, n'est-ce pas Pascal?
Quand au "génocide", je vous invite, petit trio collectif, à faire un tour dans les camps de concentration, Matthausen ou Buchenwald, et vous verrez ce que veut dire le mot génocide.
Une dernière remarque : Quand des administratifs ou des employés contractuels par la commune jouent à la politique, il ne faut surtout pas vous étonner du retour de bâton.
Mais peut-être que la perte de vos voitures de fonction, de téléphones de fonction et autres, ainsi que du pseudo pouvoir que vous aviez, c'est peut-être ça que vous n'arrivez pas à digérer.
La roue tourne, et vous trois, vous êtes sur le macadam, et croyez-moi, les gens de la plaine vous rouleront dessus, à part les aigris de votre espèce qui n'ont toujours pas encaissé la défaite.

2.Posté par pas la peine le 24/05/2014 14:40

na in otre ville stAndré

3.Posté par piment bouc le 24/05/2014 16:19

La Plaine des Palmistes , ville charmante des Hauts , colorée par ses goyaviers rouges, a besoin de vivre dans le bien-être , le mieux-être ... Durant plus de 6 ans , la population a vécu le plus pire enfer de sa vie , surtout le Personnel Municipal d'antan ! Des licenciements abusifs étaient opérés parmi les agents qui semblaient être du côté de M. Boyer ... Beaucoup ont perdu leur emploi ... Beaucoup sont tombés malades ... Beaucoup ont déprimé ... et tout cela grâce à M. Saint Lambert et à son équipe , d'alors ! D'ailleurs , même ses adjoints ont démissionné ...
Aujourd'hui , de l'ordre doit être mis dans les finances de la commune ...
On a trop recruté n'importe qui , sans compétences , juste pour avoir des espions et des voix! Il est bien vrai , qu'à la veille des élections , des grandes quantités de contrats étaient recrutés juste pour faire la masse lors des réunions , et produisaient un travail bidon ...
La Plaine des Palmistes a besoin de gens travailleurs et non des citrons qu'on presse ou des gratteurs de cul qui fument toute la journée , assis à l'ombre des platanes en attendant la paie !
Félicitations , M. Boyer pour cette toilettage nécessaire !

4.Posté par Un Palmiplainois surdiplômé, qualifié, anti-socialiste mais légaliste le 24/05/2014 17:28

Je vais paraphraser monsieur Copé en annonçant mon "choc profond" suite à la lecture de cette missive et des commentaires y afférent. Peu m'importe que ces gens là ont "roulé" pour St Lambert. Peu me chaut de savoir s'ils ont raté des concours. Ce qui m'importe c'est de constater que le droit, la loi, n'est pas respecté. Ces gens avaient un CDD et travaillaient en connaissance de cause : ils ne sont pas protégés par un statut de fonctionnaire. Néanmoins, la loi est simple : un CDD signifie le respect du terme "déterminé". Il y a une date butoir qui signifie la fin du contrat. Alors qu'elle que soit l'opinion politique de l'un ou de l'autre, on respecte cette date. On ne met pas fin à un CDD pour des "causes budgétaires", tout en recrutant des fonctionnaires qui un coût plus élevé. Si un élu émet des actes qui sont contraires à la loi, le tout sous l'autorité du préfet, représentant de l'Etat, je ne donne pas cher du respect de la légalité dans ce département. C'est à cause des illettrés comme vous messieurs les commentateurs, c'est à cause des analphabètes comme monsieur Boyer, c'est à cause des bassesses dignes d'une république bananière que la Réunion n'avance pas, que la société est fracturée.

5.Posté par sellaye mickael le 24/05/2014 17:46

HYPOCRITE: Vous nous parlez de :
(dépôt de préavis fait par un policier municipal, délai légal entre la remise de la convocation et l’entretien non respecté, confusion de dates, cacophonie dans les phases de la procédure de licenciement..) et vous vous rappelez de mon licenciement edition du jir et du quotidien de décembre sur le licenciement a cause de facebook?? le délai n’était pas respecté, la procédure aussi n’était pas au norme du travail ainsi que le licenciement en lui même, page privée issue d'une publication tirée sur un mur publique d'une autre personne...
Posons les mots là où il faut, oui vous avez été hypocrite sur les décisions et comportement, oui il est hypocrite de ne pas voir les droit aux libertés en dehors du travail, et ces milliers de travailleurs qui espéré qu’une justice dans l’ère du 21éme siècle change les donne au regard réprobateur des cours de justice. L’effet psychologique se ressentira sur les travailleurs lorsqu’il voudra parler de leurs entreprises sur les reseaux sociaux, c’est un reffut d’une société nouvelle que la justice doit donnée raison, il s’agit là de droit, et doivent statuer en droit et en liberté.
Mr Bégue : vous avez eu notification des décision, qu'avez vous fait pour moi???
Mr Padre : Bravo, vous ête premier a dénoncer les autre et vous voulez sortir blanchie? Après mon procès je m'occuperais de votre cas.Donc sans accord préalable du ou des intéressés, on peut donc assimiler ça à du vol de propriété intellectuelle. Art. L.335-3. Est également un délit de contrefaçon toute reproduction, représentation ou diffusion, par quelque moyen que ce soit, d'une oeuvre de l'esprit en violation des droits de l'auteur, tels qu'ils sont définis et réglementés par la loi.
Mr Rochetaing: je n'ait rien a vous dire vous avez été honnête au moin.

6.Posté par Génocide le 24/05/2014 19:38

A 17h28.
Le sur diplômé devrait savoir que même un CDD peut s'arrêter par l'une ou l'autre partie à n'importe quel moment du dit CDD.

En outre, puisque vous nous traitez d'analphabètes, je vous invite à prendre tous vos soi-disant diplômes, les rouler en cônes et les mettre ou je pense, cela ne vous rendra pas plus intelligent, ni plus clairvoyant dans vos propos, propos que je sens diriger par une vision d'anticonformisme et surtout d'une énorme aigreur. Peut-être auriez-vous fait moins d'étude, peut-être seriez-vous moins hautain dans vos propos, que vous auriez une vision bien plus réaliste de la situation de la plaine.
Où alors c'est le goût amer de la défaite des dernières municipales qui vous poussent à critiquer tout le monde.

7.Posté par Un Palmiplainois surdiplômé, qualifié, anti-socialiste mais légaliste le 24/05/2014 21:14

Ecoute moi bien "Génocide". J'ai fait des études à l'étranger, je suis surdiplômé, je l'affirme et vous n'y pouvez rien. Tout ce que vous venez d'écrire (avec des fautes d'orthographe) à propos des CDD, n'importe quel étudiant de première année le sait. En revanche, les propos insultants que vous vous permettez d'écrire ne feront pas de vous un grand écrivain, ni un grand penseur. Je suis frappé que l'administrateur ait laissé passer une telle ignominie (si vous ne savez pas la définition de ce mot hautement intellectuel, prenez un ouvrage qui s'appelle 'dictionnaire'). Sachez mon bon monsieur (ou ma bonne dame) que je connais très bien la situation de la Plaine. Ce n'est pas vous derrière votre petit écran, seul luxe que vous détenez, qui allez me donner des leçons. Et puis, sortez un peu de votre village. Allez voir le monde. Visitez d'autres pays et d'autres cultures. Vous verrez que même les pires dictatures ne s'adonnent plus à ce genre de pratiques. Les méthodes de pression sont diverses et davantage liées aux nouvelles technologies. Le monde ne s'arrête pas à Pont Payet, ni aux rampes de la Plaine des Cafres. Alors, "monsieur-j'ai-arrêté-l'école-en-cppn-au-collège-gaston-crochet-et-j'en-suis-fier", le vote de mars 2014 n'était ni une "victoire", ni une "défaite", mais bel et bien un choix démocratique du peuple que tout le monde doit respecter, y compris monsieur le nouveau maire, notamment dans ses prises de décisions (ça va? pas trop compliquée la phrase?). Il ne faut pas sortir de St Cyr pour comprendre que l'utilisation de l'expression "goût amer de la défaite..." est celui d'un militant "fait" par M.BOYER. En définitive, monsieur (ou madame) l'alimentaire, profitez bien. 6 ans, ça passe vite. M'étonnerai pas que ce collectif n'en est qu'à ses débuts et que ça va être douloureux pour ceux qui se mettront sur leur chemin. Pour ma part, je demeure toujours choqué par tant d'analphabétisme et me retire de ce Village archaïque où la vie publique semble s'être figée au XIXe siècle. Bon vent!

8.Posté par C. Payet le 24/05/2014 21:37

Cher Génocide,

La profondeur de vos propos et vos courageuses exhortations à la haine n’a d’égal que la lâcheté de l’anonymat sous lequel vous vous cachez. Vous avez toujours procédé ainsi, en misouk, derrière, dessous, en cachette, mais jamais à visage découvert ! Dent blanc, coeur noir comme on dit ! Vous souffrez d’un complexe de savoir que vous n’aurez jamais le plus petit des diplômes obtenu ces jeunes que vous dénigrez ! Vous savez pertinemment aussi que vous n’aurez jamais le courage de passer un concours et vous avez trop vite oublié que là où vous êtes arrivé aujourd’hui, ce n’est surtout pas grâce à votre sueur, encore moins grâce à vos méninges ! Vous êtes pourtant de ces premiers à dire qu’il faut donner la chance à nos jeunes, il faut du changement etc mais au final la jalousie l’emporte et chez vous l’emportera toujours. Vous invoquez une légitimité populaire : « les gens de La Plaine » ! Arrêtez de grâce d’insulter les palmiplainois ! la majorité d’entre nous ne se reconnaît pas dans votre venin, vos discours haineux et vos campagnes de dénigrement. Plus de 60 % des gens de La Plaine ont montré aux dernières élections qu’ils ne voulaient plus de vous et de votre ancien maire sur le retour qui n’a qu’une politique pour la plaine celle de « corriger », de « redresser » ceux qui voient la vie différemment que lui. En tout cas qui ne partage pas ce goût pour la haine et l’intimidation. Nous le savions, un retour de ce personnage aurait été préjudiciable pour notre village. Trois mois à peine après son élection, ça dérive déjà dangereusement. Il est plus que jamais dans la vengeance et la destruction des gens. On le voit bien, il n’en n’a plus rien à cirer. Il va jouer aux boules en pleine semaine sur une journée entière et régale ses amis aux frais de la princesse dans la salle des fêtes. Il est sur la fin, il s’en fout royalement. Il se fait payer un chauffeur, des indemnités supplémentaires, un toit sur le boulodrome municipal pour s’adonner tranquillement à sa passion. Au prochain conseil il ressortira surement son projet de parking souterrain sous la mairie avec ascenseur direct dans son bureau. Je dis à ces jeunes et aux autres qui ont ce courage de dénoncer les dérives de tenir bon. Nous sommes là ! ceux qui avaient oublié le personnage ont eu une piqure de rappel pour comprendre que c’est pas avec ses méthodes qu’on va évolué et que la plaine cessera d’occuper les faits divers en étant la risée de toute la Réunion.

Mme C. PAYET
Fonctionnaire territoriale à la retraite

9.Posté par C. Payet le 24/05/2014 21:49

Cher opportuniste,

La profondeur de vos propos et vos courageuses exhortations à la haine n’a d’égal que la lâcheté de l’anonymat sous lequel vous vous cachez. Vous avez toujours procédé ainsi, en misouk, derrière, dessous, en cachette, mais jamais à visage découvert ! Dent blanc, coeur noir comme on dit ! Vous souffrez d’un complexe de savoir que vous n’aurez jamais le plus petit des diplômes obtenu ces jeunes que vous dénigrez ! Vous savez pertinemment aussi que vous n’aurez jamais le courage de passer un concours et vous avez trop vite oublié que là où vous êtes arrivé aujourd’hui, ce n’est surtout pas grâce à votre sueur, encore moins grâce à vos méninges ! Vous êtes pourtant de ces premiers à dire qu’il faut donner la chance à nos jeunes, il faut du changement etc mais au final la jalousie l’emporte et chez vous l’emportera toujours. Vous invoquez une légitimité populaire : « les gens de La Plaine » ! Arrêtez de grâce d’insulter les palmiplainois ! la majorité d’entre nous ne se reconnaît pas dans votre venin, vos discours haineux et vos campagnes de dénigrement. Plus de 60 % des gens de La Plaine ont montré aux dernières élections qu’ils ne voulaient plus de vous et de votre ancien maire sur le retour qui n’a qu’une politique pour la plaine celle de « corriger », de « redresser » ceux qui voient la vie différemment que lui. En tout cas qui ne partage pas ce goût pour la haine et l’intimidation. Nous le savions, un retour de ce personnage aurait été préjudiciable pour notre village. Trois mois à peine après son élection, ça dérive déjà dangereusement. Il est plus que jamais dans la vengeance et la destruction des gens. On le voit bien, il n’en n’a plus rien à cirer. Il va jouer aux boules en pleine semaine sur une journée entière et régale ses amis aux frais de la princesse dans la salle des fêtes. Il est sur la fin, il s’en fout royalement. Il se fait payer un chauffeur, des indemnités supplémentaires, un toit sur le boulodrome municipal pour s’adonner tranquillement à sa passion. Au prochain conseil il ressortira surement son projet de parking souterrain sous la mairie avec ascenseur direct dans son bureau. Je dis à ces jeunes et aux autres qui ont ce courage de dénoncer les dérives de tenir bon. Nous sommes là ! ceux qui avaient oublié le personnage ont eu une piqure de rappel pour comprendre que c’est pas avec ses méthodes qu’on va évolué et que la plaine cessera d’occuper les faits divers en étant la risée de toute la Réunion.



Mme C. PAYET
Fonctionnaire territoriale à la retraite

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >