MENU ZINFOS
Communiqué

Collectif de la Micro-Région Sud : "Il faut investir sur des projets routiers dans le sud"


Le collectif pour le Développement de la Micro-Région Sud souhaite attirer l'attention des pouvoirs publics sur la nécessité d'investir sur des projets routiers au regard des chiffres sur le flux d'automobiles dans le sud et compte tenu des nombreux congestions routières. Leur communiqué :

Par Zinfos974 - Publié le Vendredi 16 Novembre 2018 à 13:04 | Lu 724 fois

Le Collectif pour le développement de la micro-région Sud qui existe depuis 2006 incarne le combat pour un rééquilibrage des microrégions en termes d’infrastructures s’inscrivant dans un développement cohérent du territoire.
Ce qui nous conduit aujourd’hui, c’est cette impression de déséquilibre qui existe en termes d’investissements routiers dans le sud au regard des besoins de la population du sud qui représente prés de 40% de l’ensemble.

Force est de constater les chiffres … Ainsi, La Réunion qui compte 850000 habitants pour 3461 km de routes,  (394+722+2345 km)  et qui permet aux 400000 véhicules existants de circuler, rencontre chaque année qui passe de plus en plus grande difficulté pour se déplacer. Cela est révélé par les nombreuses congestions routières aux heures de pointe à l’image des 2.5 millions de déplacements effectués chaque jour. Ceci est principalement dû à la politique du tout-voiture qui a pris sa croissance lors de l’erreur commise par l’Etat en fin des années 60 de supprimer  le réseau ferroviaire de l’époque.

Et depuis l’abandon du projet du Tram-Train dont le dossier arrivait à sa phase finale, il est devenu très impérieux dans l’immédiat d’envisager une alternative rapide à cette augmentation du linéaire routier nécessaire et qui est intrinsèquement lié à la l’augmentation du nombre d’automobiles qui chaque année augmente de 12% soit 23706 de plus qui s’ajoute au parc automobile existant.

Et dans l’immédiat, malgré tous les efforts fournis pour améliorer le transport collectif par la voie du Réseau du BUS Régional et Interurbain, le principal moyen de se déplacer à l’heure actuelle, demeure, la voiture. Puisque,  le trafic routier augmente chaque année de 1.6% et que 66% des déplacements se font par voiture chaque jour.

Et ce nombre très important de déplacements au quotidien se réalise en grande partie dans le sud, considérant que la microrégion contient prés de 40% de la population Totale. Et cette partie de La Réunion connait davantage de points de congestion routière.  En effet,  à l’entrée Ouest de Saint-Pierre, on chiffre à 72310 passages automobiles soit plus 8.2%. A l’entrée Est de Saint-Pierre, on décompte 67860 Passages et à l’entrée Nord, 55160 passages. Tandis qu’à l’entrée du Tampon, le chiffre est de 55160. De même, à l’Etang-Salé, on dénombre 47590 passages d’automobiles. Et à titre de comparaison à l’entrée Nord de  Saint-Denis, le chiffre est de 65700 et à l’entrée de la Route du Littoral par la Possession, il est de 65700 passages, (Chiffres de 2016).

Ces pics de circulation, comme vous le savez s’aggravent à chaque fois  que les fortes pluies provoquent les fermetures de radiers, voir la clôture d’axes routiers. Cela met en exergue les insuffisances routières existants au regard des déplacements existants. 

C’est pourquoi, il devient urgent que se fasse,  la déviation Est de Saint-Pierre depuis la déviation de Grand Bois (livrée en 2009) Passant par bassin Plat pour rejoindre la RN4. Car, il devient très difficile pour les usagers provenant chaque jour  du sud sauvage pour accéder ou pour traverser  la ville de Saint-Pierre. Cela représente 41280  automobiles dans le sens, Saint-Joseph- Saint-Pierre.  L’enquète publique concernant cette route a eu lieue en 2016. C’est un projet de 80Millions d’€ dont la Phasage technique est terminé. Il reste plus qu’à passer à la réalisation ; Il est de même pour le  projet d’échangeur sur la route de Pierrefonds sur la RN1, au niveau de la ZI4 de 1 million d’€ qui sera la première étape de la croix du sud. Ce que nous pouvons espérer c’est que ces projets déjà bien avancés ne restent pas lettre morte telles des promesses mais passeront au stade de réalité. Car tant que la région  qui est le maitre d’ouvrage des principaux axes routiers, ne commandite pas les travaux nécessaires, le sud risque d’être enclavé avec des routes saturées avec des pics de 80000 véhicules certaine période résultant du nombre de véhicule qui augmente chaque année.

Ces chiffres risquent de s’alourdir et de rendre infernal le quotidien des usagers des routes du sud à court terme, s’il n’y a pas de réelles solutions routières. Et il est légitime que des efforts soient consentis pour  faire aboutir dans le sud, les projets existants d’une part et que d’autre part de trouver des solutions à des points de congestions récurrents tel que l’accès le matin à saint-pierre par la RN3 au niveau de la balance ou pour entrer en fin de journée au Tampon au niveau de la ligne 400 au rond point des Azalées.

Les sudistes participent autant  que les autres microrégions à la TICPE (taxe Intérieure de consommation sur les produits énergétiques). Mais, nous avons le sentiment d’être lésés au regard de l’orientation budgétaire de 2019. Il n’y a rien  d’inscrit dans ce budget pour le sud à part la sécurisation de la RN5 de Cilaos. Nous avons l’impression que tout se fait que dans le Nord : la NRL, le Mono-Rail, l’entrée Nord s’intitulant NEO qui est déjà programmé. Nous craignons que le sud soit oublié. Nous osons espérer qu’il ne s’agit pas d’un ostracisme calculé.

C’est  dans ce sens que notre collectif dans le souci de veiller au développement harmonieux du sud sollicitera dans une démarche constructive,  la présidence régionale pour nous éclairer sur ces points.

Nous savons l’attachement du président Didier Robert à l’équilibre des microrégions se reposant sur leur atout et sur leur complémentarité. C’est pourquoi, nous allons réclamer toute l’attention du Président de région pour qui notre collectif avions appelé en 2015 avec enthousiasme à voter pour sa liste régionale en faisant valoir que les communes du sud a besoin de la Région. Nous souhaitons ainsi que Didier Robert investisse toute son dynamisme et sa volonté dans le projet de la déviation, Est de Saint-Pierre, pour que ce nouvel axe puisse sortir de terre réellement afin d’absorber dans l’immédiat, 67860  passages et un flux de 82680 automobiles.

Nous allons donc demander une audience auprès de Présidence régionale pour que ce projet puisse s’inscrire dans le budget primitif de 2019.

Krishna Damour Pour le Collectif pour le Développement de la Micro-Région SUD




1.Posté par GIRONDIN le 16/11/2018 19:54

M
Votre EX copain didiX a dit le 11 janvier pendant le déluge au tampon, qu'il ne financera plus les projets de St Pierre.

Les st pierrois ne payent pas d'impôt, ni octroi de mer. Ils n'ont donc pas droit à leur part.

À cause de vous aussi, ce type est à la région.

2.Posté par polo974 le 17/11/2018 23:06

En résumé: le tout voiture c'est la merde, mis il faut continuer dans ce sens...
Donc:
Nous sommes au bord du gouffre, il faut faire un grand pas en avant ! ! !

On a connu plus clairvoyant comme politique...

3.Posté par justedubonsens le 19/11/2018 11:08

Effectivement le Krikri Damour lé pas bon la tête ! Ce genre de proposition au moment où la France subit le grand merdier que nous rencontrons depuis 3 jours, montre le niveau de réflexion du "collectif". Je vous conseille d'arrêter de gamberger avant de vous faire péter une durit de la tête. Poursuivre dans le tout loto c'est vouloir faire rentrer un éléphant dans une Fiat 500 (ancienne). Il est plus que temps de mettre en chantier des transports en commun filaire avant qu'il ne soit plus possible. Le Didix et ses 2000 bus sans doute pour faire plaisir à Mooland comme il a fait avec Caroupaye pour les roches de la NRL a semé une belle pagaille sur le plan des déplacements des Réunionnais car même ceux qui n'ont pas de voiture restent bloqués dans les bus. Il ne fallait pas être grand clerc pour savoir avant même la mise en circulation de la route des tamarins que cette voie serait rapidement saturée. Aujourd'hui Didix a dépensé plus de 2 milliards euros pour une route inachevée sans que le moindre aménagement de l'entrée de St Denis soit fait. Vive nos grands stratèges...forts en gueule certes mais peu d'efficacité !

4.Posté par Gilbert le 22/11/2018 18:36

L'auteur n'a visiblement rien compris à la situation. L'ère de l'automobile se termine. C'est de transports en commun et de transports doux ( piétons, vélos, trottinettes etc...) que dépend notre avenir. La Réunion est déjà asphyxiée par l'automobile. Il faut tout mettre en oeuvre pour faire diminuer le nombre de voitures sur l'Ile.

5.Posté par Réveillez vous le 24/11/2018 07:04

"des projets routiers au regard des chiffres sur le flux d'automobiles"

tous ce qui est infrastructure routiers ne fait que reculer/déplacer le soucis...

Développer le transport en commun propre sera beaucoup plus efficace sur le long terme

6.Posté par Margouillat le 26/11/2018 04:42

Que le locataire de la pyramide inversée pyramide dont qu il faudrait le remettre dans le bon sens sort de sa tanière en ce moment les tangues sortent de leurs trous lui au contraire il se terre faut -il venir le débusquer quand feras t-il son méaculpa ?

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes