Politique

Collecte des ordures ménagères: Nathalie Bassire s'inquiète d'une gestion en régie à la CASUD

Vendredi 15 Novembre 2019 - 18:04

Pour la candidate au Tampon, Alain Cadet et Imrhane Moullan, cette décision grèverait les finances publiques
Pour la candidate au Tampon, Alain Cadet et Imrhane Moullan, cette décision grèverait les finances publiques
"C’est un retour en arrière de 30 ans, une incohérence", clame Nathalie Bassire. Le marché d’acquisition et livraison de poids lourds et camions-bennes à ordures ménagères d’occasion, mis en ligne il y a quelques jours par la CASUD, a interpellé les équipes de la candidate aux prochaines élections municipales au Tampon.  

L’appel d’offres de l’intercommunalité concerne 10 lots de véhicules d’occasion de 4 à 10 ans d’âge alors que le marché passé en 2014 avec Derichebourg ainsi que son associé Mooland pour l’Entre-Deux et Le Tampon et How Choong Environnement (HCe) pour les communes de St-Joseph et St-Philippe arrive à terme en juin 2020.

Nathalie Bassire craint ainsi un retour en régie, balayant l’argument d’économie pour au contraire parler de "gaspillage d’argent public". "La Casud a payé pendant ces 6 dernières années l’amortissement intégral des véhicules à travers les marchés en cours. Et maintenant que cela est amorti, plutôt que de relancer un appel d’offres, on rachète du matériel d’occasion". Si un mode de gestion en régie est privilégié,"qu’en pensent les maires concernés", interroge-t-elle. 

Pour la candidate, si le ramassage des déchets en régie est inscrit dans les statuts de la SPL SUDEC, "la SPL est au point mort et semble incapable de gérer correctement les déchèteries dont elle a la charge". 

Les camions-bennes mis à la disposition de la SPL SUDEC


La perte de ces marchés pourrait avoir des conséquences financières importantes sur ces entreprises, déplore à ses côtés Imrhane Moullan qui pose la question de la concurrence entre les prestataires. 

Contactée, l’intercommunalité indique que "dans la continuité de cette délibération (du 08 décembre 2017 qui a approuvé les statuts de la SPL SUDEC), la CASUD envisage donc de confier, dès l'année prochaine, la gestion de la collecte en porte-à-porte à la SPL SUDEC. Les simulations financières effectuées démontrent un gain financier. Dans ce cadre, nous avons lancé un appel d'offres pour acheter des camions de collecte qui seront mis à la disposition de la SPL SUDEC. Cela est déjà le cas aujourd'hui pour la collecte des VHU, des bornes verre et l'évacuation des caissons des déchèteries".

À quatre mois du scrutin, la candidate, soutenue par Didier Robert, s’est également exprimée sur la concertation préalable en cours jusqu’au 12 décembre prochain sur le projet de pôle multifilière de valorisation des déchets ménagers porté par ILEVA, présidée par Michel Fontaine. "Est-ce réellement une concertation quand les questions posées ne mentionnent pas l’incinération, mais parle davantage de ‘'transition vertueuse’ ". Pour Nathalie Bassire, le projet "pose davantage de questions qu’il n’apporte de réponses" au problème de l’enfouissement des déchets tant sur l’impact sanitaire, fiscal, social ou environnemental.
Prisca Bigot
Lu 3700 fois




1.Posté par GIRONDIN le 15/11/2019 18:19

Pour l'expertise des dossiers, il faut se reporter à

sur zinfo en 2015

>>>>Le Tampon : à son tour, Jean-Alain Cadet critique Nathalie Bassire
Jean-Alain Cadet

« Les décisions du maire du Tampon deviennent de plus en plus incohérentes. En 2020, il faudra bien réfléchir.

En revanche, Madame Bassire peut-elle donner aux Tamponnais du canton 24 le bilan des actions qu'elle a pu réaliser pendant son mandat de conseillère générale ?

Et pourquoi pendant son précédent mandat elle ne s'est pas du tout intéressée à l'axe de la ligne des 400 (au moins avoir lancé une étude pour l'amélioration du réseau routier !).

Non rien, elle s'est bien reposée au conseil général avec tous ses amis, ce n'est qu'aujourd'hui soit deux semaines avant les élections que Madame Bassire se souvient qu'il pleut à La Réunion et qu'à chaque fois les Tamponnais galèrent, tous les politiques qui se sont succédé n'ont jamais pensé qu'il fallait faire convenablement les radiers.

La démagogie ne trompera pas les Tamponnaises et Tamponnais. Le 22 mars 2015, Votez Jean Alain Cadet et Danon Odayen. Il faut changer un coup ! »

2.Posté par Jordu le 15/11/2019 18:33 (depuis mobile)

Nous sommes en 2020 ! Les pratiques politiques de l’ancien temps n’ont plus leur place . Merci Madame Bassire de dénoncer ce genre de pratiques qui nous tirent vers le bas .

3.Posté par Tikookoon le 15/11/2019 18:51 (depuis mobile)

TAK 80 ans sénile et gaga veut revenir 40 ans en arrière ...
Besoin de changement au tampon !

4.Posté par Samwinsa le 15/11/2019 18:58 (depuis mobile)

Bassire?? Ben elle lé pa député, elle? Akoz tout le temps i voi dann média elle lé La Réunion?

5.Posté par Les 2 conseillers RÉGIONAUX ont-ils été interrogé sur les perquisitions d'hier aux bureaux de la région de St Pierre et de St Denis ? le 15/11/2019 19:24

Les 2 conseillers RÉGIONAUX ont-ils été interrogé sur les perquisitions d'hier aux bureaux de la région de St Pierre et de St Denis ?

6.Posté par Tamponnais le 15/11/2019 19:44 (depuis mobile)

Mais où va t’on ? Il est l’heure de passer à autre chose , à avoir plus d’ambition que le maire actuel pour notre commune . Ça a trop durer et on ne peut pas retourner en arrière comme ça . Stop méthodes anciennes et surtout anti-démocratiques .

7.Posté par Targie le 15/11/2019 20:36 (depuis mobile)

Aller une femme au pouvoir pour changer un peu, ça ne fait pas dmal !!! vous êtes belle madame et intelligente, ne vous laissez pas mené par les requins régionaux, démarquez vous de ce troupeau, vous en avez la capacité !!! Du changement !!!

8.Posté par DIDIER NAZE le 15/11/2019 21:08

BIEN QUE JE N HABITE PAS LE TAMPON...VILLE AGRÉABLE QUOI QU ON EN DISE....LE MOULLAN ET LE CADET...SE SONT DEUX....OPPORTUNISTES.....ET SURTOUT LE CADET QUI....(...) LA....QUI POURRAIT LE MENER LA....OU LE DÉSIRE DEPUIS..BIEN LONGTEMPS !!....ENCORE..UN QUI PENSE QU A SA...PANSE...DÉJÀ BIEN ...GRAS...😬😢😤😣

9.Posté par Bénarde le 15/11/2019 21:18 (depuis mobile)

La banna va fout deor plis de 100 travailleurs pou met zot gratèr d’ki de camarades.
Sa pou zelections sa !!!!

10.Posté par Contribuable tamponnais le 15/11/2019 21:43

Mme bassire on ne vous voit plus au Tampon et aujourd'hui vous vous mettez en avant après de longs mois d'absence, qu'avez vous fait pour le tampon ? ou étiez vous lors de la manifestation des gilets jaunes, ou étiez vous pour le projet de la ligne des 400. Pour critiquer !!! mais que proposez vous ? vous attendez que le président région vous aide pour vous donner quelques conseils. Vous critiquez la méthode de TAK, mais lui il est très proche de ces habitants, regardez, la ville est propre, les routes ont été refaites mais encore à réaliser. il y a des travaux partout et la population a confiance en lui et son équipe. S'agissant des achats en occasion, la CASUD fait avec ces moyens et économise. Quand vous étiez en place, que des achats pharamineux et qui ont plombé la Mairie de Tampon et la CASUD. TAK a raison, il faut économiser et ne pas dépenser sur le dos des contribuables tamponnais.

11.Posté par Samwinsa le 15/11/2019 23:49 (depuis mobile)

Mwin lavé oublié D. Robert ek Bassire té connu comme de bons gestionnaires.
On m'aurait menti?

12.Posté par TOTO le 16/11/2019 05:18

BASSIRE MENT et ( Comme toujours ) NE CONNAIT PAS SES DOSSIERS

L'équipe BASSIRE-DIDIER a ruiné le Tampon,puis la CASUD puis la Région ! et elle donne des leçons de gestion à un maire qui, en 5 an a redressé la situation et permet aujourd'hui d'investir près de 300 Millions sur le Tampon !!!! C'est le monde à l'envers.
Un petit retour en arrière...
En 2014, alors qu'il est rejeté par les électeurs Tamponnais, DIDI conclut, juste avant le vote, un marché d'enlèvement des poubelles à 2 grosses sociétés privées à des tarifs ahurissants ...
Quelques mois plus tard, face à cette gabegie, le Nouveau Maire du tampon contraint les entreprises à revoir leurs tarifs : cela représente plusieurs millions d'économies pour les contribuables Tamponnais.
Mais les prix restent élevés et le Maire du tampon décide, logiquement, de faire en sorte que ce soit la collectivité, via une SPL, qui gère les déchets sur son territoire en partenariat avec Saint Pierre ( ILEVA ).
Là encore, les contribuables vont y gagner : économies, plus de marges commerciales flouent, plus de dérives ...
Cela s'appelle de la bonne gestion des deniers publics. Mais cela, Bécassine connait pas.
Ce n'est pas en racontant n'importe quoi et en tentant de faire peur aux gens qu'on fait de la politique.
La politique de la terreur de Didier 1er, c'est fini !!! et le >tampon ne veut plus de petit dictateur dépensier, ni de ses copines ( Bacassine et Monique B... )

13.Posté par Modeste le 16/11/2019 08:19

c'est fou comment nos chers élus s'inquiètent actuellement de la situation de leur commune respective ....;un sursaut dans la réalité avant les élections pour après repartir une fois élus pour un long long sommeil...;n'est ce pas Mme Bassire......alors quelles ont été vos actions depuis que vous êtes élue???? non je ne vous parle pas du brassage d'air qu'on subit tous actuellement et quelque soit l'élu hélas....! désolant!

14.Posté par justedubonsens le 16/11/2019 08:24

Si effectivement on est en droit de s'interroger sur le bon sens des actions de papy TAK, dans le cas présent on est également
en droit de se poser la question du bien fondé de l'intervention de Mme Bassire dont les intérêts qu'elle semble défendre concernent les grands amis de Didier Robert et dont on sait qu'elle est la porte parole au Tampon.
Curieusement elle réagit à une mesure qui a pris corps en 2017 lors des délibérations concernant la Spl Sudec.
On peut penser que tant Olivier Rivière maire de St Philippe et 1er vice président de la Région que le maire de St Joseph Patrick Lebreton qui sont pas vraiment dans la lignée de TAK mais sont membres de la CASUD, auraient réagi aux intérêts contraires de leurs populations.

15.Posté par MORT DE LOL le 16/11/2019 08:55

Mais qu'est ce qu'elle fume ???
Elle dit n'importe quoi et arrive même à se contredire !!!
Faire baisser les coûts de poubelles tout en augmentant la qualité du service : c'est quoi le problème ?
Elle a peur que les gros zozos qui ont eu les marchés avec Didier lui fassent les gros yeux.
Faire de la politique c'est s'engager pour améliorer les choses, pas de passer son temps à la cafétéria de l'assemblée nationale !!!
En plus, Bécassine, la maîtresse d'école, se permet de critiquer les compétences d'une jeune réunionnaise, hautement diplômée et qualifiée ( uniquement parce que c'est la soeur d'une élue ??; on voit pas le rapport ?!!)
Vu le niveau d'attaque, la campagne municipale s'annonce digne et productive.
Les électeurs jugeront

16.Posté par tamponnais le 16/11/2019 09:37

pendant ce temps la mm benard monique fait du terrain sans faire de bruit et de tapage dans la presse

17.Posté par tamponnais DQ le 16/11/2019 09:40

@toto (alias fred ) la seul chose que tak c faire c faire peur et mettre la pression

18.Posté par N'A PU DE LIMITE le 16/11/2019 09:41

BASSIRE, MOULAN CADET 3 DE LA RÉGION QUI CRITIQUE LE CHOIX DE RIVIERE 1ER VICE PRÉSIDENT DE LA RÉGION
N'A PU DE LIMITE

19.Posté par Autruche au beurre le 16/11/2019 09:42 (depuis mobile)

Madame Bassire, c est bien vous qui allez nous exproprier si vous êtes élu. La route des géraniums c'est vous et Robert, alors non merci on ne veux plus ni de l une ni de l autre. Avant de faire la morale, parler nous des perquisitions a la Region

20.Posté par @16 le 16/11/2019 13:09 (depuis mobile)

Sa va faire drôle a ses militants de savoir que la Dame Benard roule en sous-marin pour Didier Robert. Mais rassurez vous, la déception sera de taille en mars 2020. La moque en tole sera bizarre quand les résultats vont tomber.

21.Posté par Olive et Pat'''' le 16/11/2019 13:57

Il faudrait juste demander aux maires de Saint Joseph et de Saint-Philippe pourquoi en 2014 ils ont fait le choix de HOW CHONG pour le ramassage des ordures ménagères alors que le prix de la tonne était de 38 euros plus cher que ceux de l'entreprise DERICHEBOURG choisie elle par les maires de l'Entre Deux et du Tampon.
Depuis presque 6 ans les contribuables de ses deux communes tenues par des hommes à 7 mandats, 7 fonctions et 7 rémunérations, payent donc le choix plus que contestable de ses deux individus.
D'ailleurs le rapport de la CRC a sujet qui devrait être mis sur la table très prochainement fera couler beaucoup d'encre et pourquoi fera couler politiquement ces deux frères siamois qui s'accommodent à toutes les postures politiques.
Lebreton and Rivière pensaient que le transfert à la SPL SUDEC allaient les dédouaner, que néni les voilà obligés de sortir du bois.
Allé dit partou

22.Posté par liberter le 16/11/2019 14:21

la député fait de la politique exactement comme tak critiqué dénigré en meme temps c est la potiche de DR formé par tak les tamponnais ne veux plus de ca vivement 2020

23.Posté par eric un employer de la casud le 16/11/2019 14:27

tak gére tellement bien
un camion volvo 360
un mecalac
5 camions
une moto
dort depuis plus de un an sur un parking pour plus de 2 millions

24.Posté par De deux choses l''''une le 16/11/2019 14:39

Soit Olivier Rivière a fait un mauvais choix, alors il quitte la majorité régionale et le tacon d'indemnités qui va avec. Soit Nathalie BASSIRE, Jean Alain CADET ne sont plus en phase avec ses prises de positions s'il reste à son poste de premier VP, alors ces deux là quittent la majorité.
Pour Jean Alain CADET ce n'est pas difficile parce que il n'y est que par opportunisme, ce gaucho de première se voit député mais allo quoi... il rêve les yeux ouverts

25.Posté par Elle et les autres6 le 16/11/2019 15:42

En mauvaise santé financière, la CASUD risque la mise sous tutelle par le préfet
Le 30/08/2014 | Lu 4328

La CASUD est en mauvaise santé financière à en croire l'audit financier réalisé par le cabinet Exfilo. Réunis hier en conseil communautaire, les élus de la Communauté d'agglomération du SUD (Entre-Deux, Saint-Joseph, Saint-Philippe et le Tampon) ont tiré la sonnette d'alarme sur le risque de voir la communauté d'agglomération placée sous tutelle par la préfecture.

Les chiffres soulevés par l'audit financier sont sans concessions. La situation financière de la CASUD est très fragile à en croire les élus. La communauté d'agglomération du Sud doit faire en urgence des économies au risque de voir afficher un déficit de 4,5 millions d'euros dès l'année prochaine, peut-on lire dans le Quotidien et le JIR de ce jour.

L'audit financier diligenté par le cabinet Exfilo a passé à la loupe l'ensemble des budgets de la communauté d'agglomération du Sud : budget principal, charges de personnel, transport, assainissement… "Nous risquons une mise sous tutelle de la CASUD par le préfet", prévient Henri-Claude Huet, 11e vice-président de la communauté d'agglomération. Pour le président actuel de la CASUD, André Thien-Ah-Koon, le coupable de cette situation est tout trouvé. Il s'agit de l'ancien président de la communauté, Didier Robert. Les charges de personnel trop élevées, le manque de recettes, les nombreuses délégations de service public signées en direction du secteur privé, sans transfert du personnel, font que la situation financière de la CASUD est inquiétante....

26.Posté par @16 le 16/11/2019 18:28

appart dire que mm benard roule pour DR VOUS AV AUCUN autre argument alias l arrogant de berive effectivement les résultats seront surprenant

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie