MENU ZINFOS
Société

Coiffeurs, boulangers, couturières: "Tous avec nos artisans"


Avec le lancement d’un jeu sur les réseaux sociaux, la Chambre de métiers et de l’artisanat de La Réunion (CMA) veut faire parler de ses artisans durement touchés par la crise du coronavirus. Qu’ils soient coiffeurs, esthéticiennes, boulangers ou encore couturières, pendant que certains ont continué de travailler malgré l’épidémie, d’autres ont dû cesser leur activité depuis bientôt deux mois. Alors que la reprise le 11 mai prochain s’annonce lente, la CMA compte sur la population pour leur rendre hommage.

Par - Publié le Jeudi 30 Avril 2020 à 19:13 | Lu 1923 fois

Bernard Picardo Président de la CMA
Bernard Picardo Président de la CMA
Ils ont déjà perdu 145 millions d’euros de chiffre d’affaires depuis le début de la crise sanitaire. "Nous sommes très contents de voir que le déconfinement approche, mais nous restons inquiets car il ne se fera que progressivement" réagit Bernard Picardo, président de la CMA, suite aux annonces d’Edouard Philippe.
 
"Nous souhaitons alerter sur les entreprises qui vont devoir équiper leurs salariés, et sur le retour de la clientèle qui ne se fera pas d’un coup. Tout cela aura un coût, et les mesures barrières risquent d’impacter la production."

En clair, les artisans ne seront pas sortis d’affaire après le 11 mai. Il faudra investir dans des masques en nombre suffisant, dans du gel hydro alcoolique, et réorganiser le travail pour respecter la distanciation physique.
 
Et si le gouvernement refuse toujours d’annuler complètement les charges sociales et fiscales des petites entreprises pour la période, comme le demande la CMA, il leur faudra aussi trouver un moyen de les payer malgré l’absence de chiffre d’affaires.
 
Alors pour soutenir les artisans peï, la Chambre organise dès aujourd’hui un jeu sur sa page Facebook: Il suffit de se prendre en photo avec son artisan préféré (ou devant son commerce), comme son barbier ou son fleuriste , d’y ajouter le badge "Tous avec son artisan", et de publier la photo sur le réseau social. Les trois photos les plus "likées" feront gagner une tablette à leur auteurs.

Des courriers adressés à la CGSS, au Préfet et au gouvernement
 
Après 42 jours de confinement, pendant lesquels 67% des entreprises de la CMA étaient en cessation temporaire d’activité, aucune augmentation significative des radiations n’a été enregistré.
 
"Lorsqu’un artisan nous appelle pour se faire radier, on discute d’abord avec lui pour essayer de l’accompagner au mieux, et voir s’il a bénéficié de toutes les aides mises en place, explique Bernard Picardo, mais c’est dans les semaines qui viennent que l’on verra vraiment les entreprises qui n’ont pas survécu à la crise".
 
Pour compléter ces dispositifs d’aide, la CMA a adressé plusieurs courriers:
 
À la Caisse Générale de Sécurité Sociale (CGSS) d’abord, pour voir comment elle pouvait accompagner les artisans dans l’obtention des équipements nécessaires (masques, surblouses, gel hydro alcoolique etc…).
 
Au Préfet de La Réunion pour demander à ce que soit pris en compte ce surcoût lié aux équipements sanitaires pour les marchés publics.
 
Au gouvernement enfin, pour qu’il maintienne ces dispositifs d’aide jusqu’au mois de juin, alors que la reprise de l’activité se fera au ralenti. Et pour qu’il annule entièrement les charges sociales et fiscales des petites entreprises pour la période au lieu de seulement les reporter.

120 couturières fabriquent des masques normes AFNOR
 
Parmi les 20.000 artisans que compte la CMA, 120 couturières fabriquant des masques aux normes AFNOR ont été identifiées par la chambre. Elles peuvent fabriquer jusqu’à 130.000 masques par mois, à destination des entreprises mais également du grand public.
 
Pour les trouver, il suffit de passer par le site de la CMA, www.reparer.re, qui assure l’encadrement du commerce de ces masques et de leur prix, compris entre 3 et 6 euros.
 
"En achetant auprès de ces couturières, il est ainsi possible d’obtenir une facture pour l’achat de masques" précise le président de la chambre, qui a également signé une convention avec le Lycée Leconte de Lisle à Saint-Denis, pour que les élèves du BTS commerce international puissent faire un stage auprès des couturières, et aider ainsi au suivie de clientèle et à la prospection.


Charlotte Molina
Poseuse de questions qui fâchent, j’aimerais pouvoir arrêter la musique qui joue constamment dans... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par RIPOSTE974 le 30/04/2020 20:34

" la Chambre organise dès aujourd’hui un jeu sur sa page Facebook: "
On aura tout vu avec Picardo , pendant tu es , propose un monopoly en ligne à savoir qui part en prison en faisant sauter la banque

2.Posté par GIRONDIN le 01/05/2020 07:17

Si Bernardo est content de son jeu....... Youpi

3.Posté par Issak le 01/05/2020 07:20

Bravo 👏👏👏 c’est toujours par un jeu, un peu de fun, après cette période austère qu’on arrivera à sensibiliser l’opinion publique !
C’est vrai qu’il y aura toujours des anti ! Sachez Riposte 974 que tous les moyens seront bons afin que les artisans puissent sortent la tête de l’eau !!!

4.Posté par RIPOSTE974 le 01/05/2020 09:35

Posté par Issak : " les artisans puissent sortent la tête de l’eau !!! " …. " par un jeu "

La situation est très difficile mais du sérieux .

Les artisans n'attendent pas un jeu , mieux à remplir un carnet de commande , l'effacement des charges fiscales , sociales , des cotisations du SSI ( RSI ) jusqu'au 30 décembre 2020 …
Il y a un temps pour s'amuser , l'heure actuelle , c'est le travail !!!

La crise des gilets jaunes a laissé des traces …

A bon entendeur salut !

5.Posté par Briandoht le 02/05/2020 11:51

Même si l’état évalue la perte des richesses à 70 millions par mois, il est difficile de connaître avec exactitude les pertes réelles sur l’ économie par secteur d’activité de part sa grande diversité sauf pour les secteurs d’activités non autorisés pendant le confinement qui accusent 100% de pertes. Exemple, les 207 000 restaurants et bars et les 18382 hôtels qui cumulent à eux seuls environ 10 milliards de pertes en un mois .

Face à cette récession sans précédent, il sera difficile de remonter la pente et l’état surendetté n’est pas une source sans fin , il ne pourra pas sauver un grand nombre d’entreprises déjà fragilisées même avec l’aide de la BCE ni les 120 milliards du gouvernement. .

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes