Société

Coco Beach: Le collectif de Défense du domaine public maritime demande la fermeture administrative

Mardi 19 Décembre 2017 - 17:56

Le collectif s'inquiète de voir une grosse soirée se préparer ce soir.
Le collectif s'inquiète de voir une grosse soirée se préparer ce soir.
Suite au contrôle des forces de l'ordre samedi dernier au Coco Beach et la saisie de 300kg de denrées impropres à la consommation, le Collectif de Défense du Domaine Public Maritime s’inquiète de voir le restaurant préparer une grosse soirée dans le cadre des festivités du 20 décembre.

"Nous interpellons dans un premier temps le Directeur de l'ARS sur le trouble du voisinage en raison des nuisances sonores, dans un second temps, nous interpellerons la DSV sur le risque sanitaire dû à la viande avariée, enfin, nous interpellerons de nouveau la DEAL pour défaut de permis de construire" déclare le collectif.

"Nous ne pouvons nous contenter des dispositions annoncées dans la presse par la nécessité d’une mise aux normes de l’établissement et la présentation de l’étude d’impact qui n’est pas conforme", conclut le collectif, qui demande un "signe fort" des autorités.
Laurence Gilibert - laurence.gilibert@zinfos974.com
Lu 6188 fois



1.Posté par huguette le 19/12/2017 18:07

Vous avez parfaitement raison de demander la fermeture administrative qui aurait du etre pris par la mairie.

D'autre part si le bruit continu il faut sevir

2.Posté par TICOQ le 19/12/2017 18:30

ah bah voilou une idée qu'elle est bonne mais dommage que ça ne vienne pas des services de l'Etat.....

3.Posté par leonidas007 le 19/12/2017 19:18

Il a fallu des milliers et des milliers d'années pour que la nature donne , avec parcimonie, quelques belles plages aux habitants de cette île. Moi qui suis un vieux zoreil vivant dans les hauts, j'aime venir méditer au bord du lagon, et voir le jour s'éteindre, dans un soleil rougissant ou dans des nuages aux tons variés. Avec l’affaire de ces gargotes, , on parle de pollution sonore, olfactive, or, il y a aussi la pollution visuelle! Rien de sympa, rien d'esthétique chez ces marchands de soupe qui ont mis en place des construction moches et dépassées.. Il y a aussi cette autre pollution dont on ne parle jamais, la pollution humaine! Celle de ces gens qui acceptent de vous voir vous garer à côté de leurs belles autos rutilantes, mais pas trop près quand même, qui vous regardent avec condescendance et vous culpabiliseraient presque en sirotant leur mojito, pendant que vous dépliez votre sandwich en faisant attention au sable, ...Alors oui, je soutiens à fond le collectif! Que ces marchands de soupe aillent un peu plus loin empoisonner leur clientèle, et qu'ils rendent le lagon aux vrais amoureux de la nature, du lagon, de l''île. Qu'ils fassent leur business, ok, je ,ne suis pas jaloux, mais un peu plus loin (ils auront toujours des clients) et qu'ils nous rendent le lagon.

4.Posté par total soutien au collectif le 19/12/2017 20:20

quand le prefet payé par nos impots agira t il pour l'interet général des Reunionnais ?

5.Posté par Tikaf le 19/12/2017 22:09 (depuis mobile)

Eeeeeenfin l'ordre se rétabli...i crois ici Ibiza kossa

6.Posté par Le Réunionnais le 20/12/2017 07:56

C'est une désolation l'état le la plage coté trou d'eau.
Avec un bordel, un dépotoir ( soit disant resto, bar .......) c'est une honte.
De source proche , la mairie ferme les yeux et protège parce que taxe pro?
Il faut agir

7.Posté par William le 20/12/2017 08:28

Ce truc a été contruit sans autorisation, on doit pouvoir le détuire sans avoir à demander l'autorisation non ?

8.Posté par Espaces naturels sensibles le 20/12/2017 08:40

Extrait du ministère de l'agriculture et de l'alimentation:

http://agriculture.gouv.fr/les-50-pas-geometriques-naturels-des-outre-mer-preservation-de-la-biodiversite-et-maitrise-foncier-0://

"Les « 50 pas géométriques » sont une bande littorale de 81,20 m, propriété de l’État inaliénable et imprescriptible, constituée outre-mer dès le XVIIème siècle. Dans les cinq DOM, malgré de fortes pressions d’usage, la plus grande part de cette bande est restée à l'état naturel. Face à des enjeux forts (accès au littoral, biodiversité, paysage, risques naturels...) et à un engagement encore faible des collectivités, l’État et ses établissements publics jouent un rôle essentiel."

Ah bon? C'est pas l'Etat qui a accordé des AOT (autorisatoin d'occupation temporaire) du DP?

Je lis sur un autre site: http://vieoceane.free.fr/articles/DPM.html://

"La loi « Littoral »dans les DOM inclut dans le DPM les 50 pas géométriques mais les règles d'urbanisme ne sont pas les mêmes que celle de la zone des 100m en métropole et la loi "littoral " a pour les DOM prévu de trop nombreuses exceptions. Elle ne jouera pas son rôle protecteur.
Beaucoup moins stricte en matière d’urbanisme, une partie importante du littoral échappe à l'inconstructibilité dans un contexte où les lois de défiscalisation encouragent l’investissement immobilier.
Elle reconnaît les situations antérieures des personnes établies sur le DPM.
Les municipalités qui ont reçu le DPM en délégation de gestion ont le choix entre protection ou privatisation.
"

Que fait la commune de Saint-Paul: laisser faire, autoriser le Coco Beach à privatiser et envahir une partie de la plage et de ses filaos dont certains ont déjà été coupés alors qu'ils sont fragiles et un atout touristique?

Le lagon, ses plages et ses filaos sont fragiles, et beaux. Il y a peu de kms de lagons et filaos.

Et je ne comprends pas pourquoi Etat et mairie permettent que de tels établissements s'approprient et privatisent sable et filaos (voire en coupent) qui appartiennent à tout le monde, au public.

Honte aux décideurs qui sous prétexte de développement économique autorisent de telles verrues qui détruisent des espaces naturels!

On n'est pas à Maurice et ses immenses plages; ici, il y a très peu de plages et beaucoup beaucoup de monde (pas autant que Maurice, mais pas loin), et il faut protéger les rares espaces naturels sensibles restant.

Ne serait-ce que pour de basses raisons mercantiles (tourisme). Parce que la protection de l'environnement, ici, c'est presque insultant d'en parler, pour certains.

C'est difficile à concevoir? A appliquer?

J'espère qu'on ne va pas découvrir qu'à la DEAL ou à la mairie, certains en ont croqué... Notamment pour des raisons électoralistes chez les élus ...

Même si par derrière il y a peut-être des calculs politiciens, je ne peux qu'encourager le Collectif de Défense du Domaine Public Maritime à poursuivre et durcir son action!

Marre des accapareurs, profiteurs du privé et des incompétents ou magouilleurs dans l'administration!

9.Posté par Vince le 20/12/2017 10:17

La plage, le lagon et le calme pour tous...
Donc fini aussi les familles qui privatisent avec des rubans une partie des filaos les weekends ou jours fériés ?
Sans oublier le groupe électrogène qui alimente l'éclairage et le son pou bat la poussière le soir...
Et pour les fêtes de fin d'année on interdit aussi les feux d'artifices dans le lagon ??

10.Posté par Fabiho le 20/12/2017 11:20 (depuis mobile)

On est surpris qu''une telle saisie de denrées avariées n''ait pas entraîné la fermeture administrative immédiate (précédent du restau Bangkok). Réseau franc mac ? Graissage de patte ? Chantage à l''emploi ?

11.Posté par Nono le 20/12/2017 18:30

Je suis pour si on exige la fermeture des autres gargotes (bobine, bodega974) qui sont EXACTEMENT dans le même cas. Sinon, je rejoins certains commentaires, il s'agit d'acharnement contre le coco-beach.

La justice doit être la même pour TOUS.


12.Posté par Espaces naturels sensibles le 21/12/2017 06:35

9.Posté par Vince le 20/12/2017 10:17

La plage, le lagon et le calme pour tous...
Donc fini aussi les familles qui privatisent avec des rubans une partie des filaos les weekends ou jours fériés ?
Sans oublier le groupe électrogène qui alimente l'éclairage et le son pou bat la poussière le soir...
Et pour les fêtes de fin d'année on interdit aussi les feux d'artifices dans le lagon ??


Je suis d'accord avec ce programme, qui permettrait de respecter cet environnement naturel fragile

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >