MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Co-construction de projet commun d’intérêt territorial !


Par Jean Claude - Publié le Vendredi 3 Juillet 2020 à 10:08 | Lu 823 fois

Le but premier de l’intercommunalité est de : « faire ensemble mieux et à moindre coût pour le contribuable, ce que chaque commune seule ne peut faire ou ferait moins bien et à un coût plus élevé ». Se pose aussi la question, face aux modifications climatiques et aux nouveaux enjeux environnementaux, si la transition énergique et écologique ne devient pas aussi des enjeux prioritaires des intercommunalités pour cette décennie ? Pour 2020, l’eau a été intégrée à l’échelle communautaire mais quels sont les contours du projet territorial et  quelle conséquence sur le prix ?

En confiant les compétences d’eau potable et d’assainissement aux intercommunalités, la loi n° 2015-991 du 7 août 2015 portant à la Nouvelle Organisation Territoriale de la République (dite NOTRe) est entrée en vigueur depuis le 1er janvier 2020.
 
C’est ainsi, qu’avec la nouvelle loi du 31 juillet 2019 votée par l’Assemblée nationale, a fait que la gestion des réseaux d’eau et d’assainissement, s’inscrit à la règle de droit commun dans le périmètre des compétences obligatoires des EPCI (Établissements Publics de Coopération Intercommunale). 
 
Toutefois, c’était sans compter sur la résistance de quelques parlementaires, que la loi n° 2018-702 du 3 août 2018 relative au transfert des compétences eau et assainissement aux communautés de communes, est venue réaménager les modalités du transfert de ces compétences, sans remettre en cause le caractère obligatoire de celui-ci au plus tard au 1er janvier 2026. En conséquence, les politiques de l’eau et de l’assainissement seront obligatoirement au cœur des projets de territoire durant les prochaines années.
 
Cependant, la réflexion d’un prix unique de l’eau dans notre département rencontre de réelles difficultés, tant les disparités entre les communes sont grandes pour mener à bien une harmonisation tarifaire. Mais une volonté politique forte peut rendre possible le prix unique, déjà dans chaque communauté de communes.
 
Puisque le Territoire de la Côte Ouest (TCO) s’est déjà inscrit dans cette démarche depuis le 1er janvier 2020. L’eau potable et assainissement des eaux usées ont été mis de plein droit à disposition de la Communauté d’Agglomération du TCO, suite au vote des conseillers communautaires en décembre 2019(site TCO).
 
Questions, les élus communautaires ont-ils déjà anticipé les transferts prévus ? Les coûts croissants et les taxes vont-ils être interrogés ? Le cadre juridique actuel garantit-il aux acteurs locaux une certaine souplesse de gestion en matière budgétaire et un prix tarifaire unique?
 
Maintenant que la page engendrée par l’euphorie de la victoire aux élections est tournée et que se profile déjà la bataille politique pour la présidence des cinq intercommunalités. Les citoyens sont en droit de s’interroger sur la dynamique de développement proposée par les intercommunalités et surtout d’être informés sur tout projet commun d’intérêt territorial. Condition aussi qu’il soit consciencieusement Co-construit avec l’ensemble des conseillers communautaires ainsi qu’avec les élus municipaux.




1.Posté par République le 03/07/2020 17:21

« Faire ensemble mieux et à moindre coût pour le contribuable », c’est bien ! Mais cela serait encore mieux si dans chaque entité entrant dans cette intercommunalité il y avait avant cette décision suffisamment de discussions et d’échanges avec les populations pour que le projet commun serve vraiment les intérêts de toutes les parties concernées, et que cela ne soit pas une structure d’aubaine pour placer quelques politiques en devenir et déjà au service de tel ou tel grand élu. Le mieux est encore que les maires concernés mettent en place une structure d’information et d’évaluation citoyenne pour mieux éclairer les populations concernées.

2.Posté par A mon avis le 03/07/2020 17:59

@ 1 République : Oui.
Sinon cette intercommunalité n'est qu'une couche supplémentaire du mille-feuilles administratif.

3.Posté par Ste suzanne le 05/07/2020 19:23

Et pour certain leur lieu de prejulature
Pour abusé des contribuables
Surtout pour enrichir leur famille proche

4.Posté par justedubonsens le 07/07/2020 09:05

@post3
Vous nous donner une définition de "prejulature" ?

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes