MENU ZINFOS
International

Climat: 2015, la pire année de l'époque moderne


- Publié le Jeudi 4 Août 2016 à 10:08 | Lu 559 fois

2015 est la pire année de l'histoire moderne pour la planète. C'est que révèle le rapport annuel de la NOAA, alors que la COP21 s'est déroulée à Paris il y a huit mois. Températures, montée des eaux et émissions de gaz à effet de serre ont en effet atteint des niveaux records l'an dernier.

Selon les experts, le phénomène météorologique El Niño, très important en 2015, a "exacerbé" la tendance au réchauffement, et cette évolution devrait se confirmer cette année. Les six premiers mois de 2016 ont d'ailleurs été de loin les plus chauds jamais enregistrés. Voici les principaux points alarmants relevés dans le rapport : 

Les concentrations des gaz à effet de serre atteignent des sommets

Le rapport des scientifiques révèle que les concentrations de trois des principaux gaz à effet de serre (dioxyde de carbone (CO2), méthane et protoxyde d'azote) ont "atteint de nouveaux sommets en 2015".

Les températures atteignent des niveaux record

Côté température, les experts soulignent que la température mondiale l'année dernière était supérieure d'environ 0,45°C à la moyenne enregistrée entre 1980 et 2010, battant de 0,15°C le record de 2014.

La NOAA précise que jamais un tel "saut" n'avait été observé entre deux années records. En outre, le rapport indique que 14 des 15 années les plus chaudes jamais enregistrées ont eu lieu depuis... l'an 2000.

Niveau des mers : 70 mm de plus que la moyenne

Avec 70 millimètres de plus que la moyenne enregistrée en 1993 (début des mesures par satellite), le niveau des eaux a atteint son plus haut point.

Si ce niveau monte graduellement autour de la Terre (d'environ 3,3 millimètres chaque année), la hausse est plus rapide sur certains secteurs du Pacifique et de l'océan Indien.

La fonte glaciers se poursuit

La fonte de l'Arctique et des glaciers se poursuit. Les scientifiques révèlent ici que la température à la surface des terres de l'Arctique a retrouvé les niveaux enregistrés en 2007 et 2011. Ces niveaux sont des records depuis le début du XXe siècle (début des relevés), avec une augmentation de 2,8°C depuis cette époque.

Ainsi, en septembre 2015, l'étendue minimale de la banquise était inférieure de 29% à la moyenne des 3 dernières décennies. En outre, le recul des glaciers dans les massifs de type alpin s'est poursuivi pour la 36e année de suite et semble même connaître une accélération depuis l'an 2000.


Plus de phénomènes météorologiques extrêmes, plus de cyclones

En 2015, le nombre de cyclones tropicaux a été bien au-dessus de la moyenne, avec 101 systèmes au cours de l'année, contre une moyenne de 82 par an pour la période 1981-2010.

En mars, 2,56 mètres de neige sont tombés à Capracotta (Italie), probablement un record mondial. Des pluies plus abondantes que la moyenne, provoquant de graves inondations ont également été relevées, tout comme des sécheresses sévères et d'importantes canicules.

Faune et flore marines gravement perturbées

En raison de l'augmentation de la température à la surface des mers, les océans absorbant environ 90% de la chaleur engendrée par le réchauffement climatique, la faune et la flore marine ont continué d'être gravement perturbées. La propagation d'algues a été constatée dans les eaux les plus chaudes.




Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes