MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Classement des Universités: l'UNEF dénonce une hypocrisie


- Publié le Lundi 22 Septembre 2014 à 11:16 | Lu 296 fois

 

Le vendredi 19 septembre 2014, le journal Le Monde a publié le classement des Universités françaises selon leur taux de réussite. Ce classement, effectué par le Secrétariat d'Etat à l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, est basé sur trois critères : le taux de réussite des étudiants en fin de première année de licence pour l'année 2012-2013, le pourcentage des étudiants quittant l'université en fin de première année et ce que le Secrétariat d'Etat appelle "la valeur ajoutée" de l'établissement en 2012. Ainsi, le résultat nous montre une Université de la Réunion à la 74 ème place du classement soit dans les derniers comme beaucoup des universités d'Outre-mer.


L'UNEF Réunion tient à relativiser ce classement puisqu'un certain nombre d'éléments extérieurs ne sont pas absolument pas pris en considération. Tout

d'abord, compte tenu de l'offre de formation restreinte sur l'Académie et de la difficulté pour un étudiant réunionnais à être mobile par rapport à un étudiant

métropolitain, un grand nombre d'étudiants réunionnais s'inscrivent dans une filière qui ne correspond pas forcément à leur projet professionnel ou à leurs

compétences. En conséquence plusieurs étudiants "décrochent" plus ou moins tôt dans l'année et ne viennent plus en cours tout en étant toujours inscrits à l'Université et,(donc sont comptés comme participant aux épreuves et bien souvent échouent) viennent donc grossir le taux d'échec en L1.

Cela implique que les taux de réussite baissent inévitablement puisqu'on prend en compte dans le calcul des étudiants qui ne sont même plus en cours. Dès lors, l’approche de la réussite estudiantine mérite à notre sens d’être précisée en distinguant le taux d’échec en L1 et le taux de réussite passé le cap de la L1. Les taux moyens de réussite en L2 et L3 sur l’établissement sont parfaitement conformes à la moyenne nationale.


Cette analyse explique l’intérêt d’une concentration des efforts d’aide à la réussite sur la 1ère année, plus encore que dans n’importe quelle université. Quant à "la valeur ajoutée" de l'établissement, l'UNEF Réunion tient à dénoncer là une hypocrisie de la part du gouvernement puisque celui ci demande à l'Université de la Réunion de faire plus avec moins de moyens. En effet, comment peut-on attendre d'un établissement qu'il investisse dans de nouveaux dispositifs lorsque le budget qui lui est attribué n'est pas suffisant pour financer ce qui existe déjà ? Pour tenter de répondre au besoin d’accompagnement des nouveaux étudiants, différents dispositifs ont vu le jour sous le format de diplômes universitaires (CADEG,PESSIP,CPES-STAPS,CPESIP). Ces dispositifs qui existent au sein des composantes présentent tous l’avantage de répondre aux attentes précises du public de telle ou telle filière.
 

L'UNEF Réunion tient donc à relativiser ce résultat qui malgré tout n'est pas objectif et à dire que si le gouvernement évalue l'Université de la Réunion comme toute autre Université française, celui-ci ne doit pas oublier les spécificités de notre établissement. L'UNEF Réunion exige donc que le gouvernement prenne en compte les surcoûts liés à l'éloignement dans l'enveloppe allouée comme budget à l'Université de la Réunion mais surtout que la compensation financière des boursiers devienne effective car nous le rappelons : 56 % d'étudiants réunionnais sont boursiers et ne paient aucun droit d'inscription à l'Université de la Réunion.


Ceci implique un manque à gagner plus important que dans les Universités métropolitaines et cela pèse de manière importante sur le budget de

l'établissement. Les classements abrupts sur des critères choisis arbitrairement font résolument peu de cas de l'implication des personnels de l'Université de la Réunion et des efforts des étudiants. Les dispositifs d'accompagnement existent et ne demandent qu'à être pérennisés et accompagnés en terme de moyens. Les projets de nouvelles filières qui font cruellement défaut pour garantir la poursuite d'études des bacheliers technologiques et professionnels sont prêts et ne demandent qu'à être soutenus. La balle est dans le camps du ministère.


Helno Eyriey

Président de l'UNEF Réunion




Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes