MENU ZINFOS
Social

Citroën en grève : Trois ouvriers assignés pour délit d'entrave


- Publié le Lundi 24 Décembre 2012 à 11:09

Citroën en grève : Trois ouvriers assignés pour délit d'entrave
Depuis mercredi 19 décembre, une quarantaine de salariés du groupe Citroën est en grève illimitée à l'appel de la CGTR-CMR (CFAO Motors Réunion). Ils protestent contre la fermeture de la carrosserie de Saint-Denis où sept personnes sont concernées, et contre le plan de chômage partiel qui concerne 61 salariés du SAV (service après-vente).

"Deux carrossiers ont été reclassés à la carrosserie du Port sans tenir compte de leurs lieux d'habitation et les cinq autres vont être reconvertis en chauffeurs-livreurs. Ces décisions ont été prises sans concertation et sans proposition de plan de formation. C'est ça où la porte !" regrette Gilles Dalleau, membre du CE. "Evidement, seuls les productifs sont concernés" note le syndicaliste.

Actuellement, le site de Citroën à Saint-Denis où est installé le piquet de grève voit son entrée bloquée. Ce matin, trois carrossiers de la carrosserie du Port ont été assignés devant la justice à Champ-Fleuri pour délit d'entrave au bon déroulement de l'activité de la carrosserie du Port .

Une trentaine de grévistes ont accompagné les trois carrossiers au tribunal, dans une ambiance sonore qui n'est pas des plus discrètes. "Ils sont assignés en justice alors qu'ils n'ont fait que se servir du droit de grève !" s'exclame un gréviste. Une opération escargot est envisagée à l'issue des trois comparutions.




1.Posté par David Asmodee le 24/12/2012 12:25

Ca va se terminer par un rappel à la loi. Il faudrait que la justice fasse preuve de courage et prononce des peines de prison ferme dans les cas d'entrave. A la Réunion, les blocages de route et les entraves qui asphyxient les entreprises sont en train de devenir une tradition.

Que la justice fasse son travail. Ca évitera qu'un beau matin, une victime pète les plomb et tue un grène sur les barrages.

La semaine dernière, Hoarau de la CGTR parlait de respect de la loi pour les fermetures des grandes surfaces le dimanche après-midi. Et là, encore une fois, il s'assoit sur la loi, sur la justice et fait du pq avec le code pénal.

2.Posté par William le 24/12/2012 13:44

L'entrave n'a jamais fait partie du droit de grève...
Il faut en finir avec ces sales habitudes !

3.Posté par KABOOM le 24/12/2012 14:36

Le cadenas a été posé sur le barreau par la direction elle-même...où est l'entrave ???
La direction s'est assise sur l'information consultation due à la représentation du personnel... là il y a bien entrave 100 % garanti !!!

4.Posté par nicolas de launay de la perriere le 24/12/2012 14:43

L'entrave étant la seule mesure qui demeure au citoyen pour se faire entendre, que ceux qui estiment nécessaires cette action, la fasse en parfaite connaissance de cause.

Maintenant, il faut aussi s'interroger sur les méthodes managériales et de dialogue sociale, menées par CMM-CFAO et ses représentants chez CITROEN.

Le devoir d'information du comité d'entreprise a t il été respecté ?


5.Posté par ndldlp le 25/12/2012 15:14

le fait de ne pas consulter le CE permet à ce dernier, de bloquer tout projet de réorganisation par la sollicitation de l'inspection du travail.

franchement, on se demande quel est le niveau de formation et de compétences de ceux qui ont repris CITROEN..sauf à vouloir passer pour des exploiteurs de la méconnaissance de certains..

que fait la ou le DRH de CITROEN CFAO..?!! ;-)

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

3 rue Émile Hugo
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes