Courrier des lecteurs

Citoyen d'honneur de la Possession

Jeudi 15 Février 2018 - 17:25

La charmante Mairesse de la Possession a bien voulu donner ce titre honorifique au docteur Paul Antoine Vittori, qu'elle en soit remerciée ainsi que tout le conseil Municipal, tous magnifiquement unanimes.

Merci pour la reconnaissance du travail d'une vie, celui d'un humaniste sincère.

Merci à ses amis fidèles qui ont porté ce projet, celui d'une autre reconnaissance fraternelle.

Voilà quelques mois, en remontant la rue de Paris, j'ai rencontré la députée Huguette Bello qui m'a embrassé et a perlé de mon frère en évoquant un médecin des âmes. Lors du conseil municipal, il y a eu trois interventions et hommages sincères.

Le désir de Paul Antoine, c'était la quiétude familiale  et le service à ses patients et à la population.

Un intervenant très aimable a demandé à ce que la Médiathèque se dénomme de son nom.

Mais, si Paul Antoine a choisi le nom d'Heva, c'est parce qu'il évoque la vie et surtout la sainte liberté même si il est possible que ce soit une légende magnifiée au 19e siècle par le docteur Vinson dans ses récits sur Salazie.

Après sa nomination, nous avons discuté avec ses amis, son épouse Marie-Paule et sommes arrivés à la conclusion suivante : que le plus bel hommage que la ville de la Possession pourrait lui rendre ce serait de nommer une nouvelle place, bucolique avec beaucoup de bancs et d'arbres à belle frondaison, avec une belle fontaine, oùles vieux, les parents et les enfants, et surtout les amoureux pourraient s'y reposer et passer de bons moments, comme le rappelait Georges Brassens.

Dans son métier de médecin, par sa dialectique et son art oratoire, Paul Antoine a permis la construction de bien de couples qui, aujourd'hui encore s'aiment tendrement. Des témoignages touchants m'ont été confiés. La place du docteur Paul Antoine Vittori serait alors un lieu de sérénité, de rencontres paisibles et de douce rêverie, tout comme papa le faisait au village à Porri en ouvrant le matin les volets et en contemplant le lever du soleil sur l'Ile de Monte Christo.

Cette même contemplation, Paul Antoine à la fin de sa vie, la faisait aussi...

Et le moment le plus sublime se passe à un moment précis du printemps lorsqu'on entend, "cerise sur le gâteau", le chant lointain du Coucou, qui traverse les bois dans les ondes sonores.

Non pas qu'un écho !

Une mélodie d'amour, et la Possession le mérite aussi ? Cet écho sonore qui s'éveille à l'esprit ?

15 février 2018
Christian Vittori
Lu 917 fois



1.Posté par Lauret raymond le 15/02/2018 17:57

Le Docteur Vittori a en effet marqué la population de La Possession. Son frère Christian a bien raison de rappeler combien Paul Antoine était proche des gens qui, passant la porte de son cabinet médical, devenaient des citoyens auxquels il délivrait bien plus qu'une seule ordonnance. La discussion pouvait aller bien plus loin et il est vrai que bien des couples sont ressortis de son bureau en se tenant amoureusement la main.
Une place pour immortaliser Paul Antoine Vittori, c'est une idée à laquelle j'adhère. Raymond Lauret

2.Posté par Jules Bénard le 16/02/2018 08:49

Je partage totalement l'avis de mon ami Raymond Lauret : Paul Antoine était effectivement un homme de bien, un très grand humaniste. Il n'y en a pas des kilomètres par les temps qui courent ; son mérite n'en est que plus grand, sa modestie dût-elle en souffrir.
Il aurait pu profiter de sa notoriété pour se mettre en avant ; ceci était loin de ses préoccupations : c'étaient les autres qu'il poussait à s'accomplir.
Si parfois il a pu être à des postes électifs, ce fut toujours dans l'esprit de servir, jamais de SE servir. Grâces lui en soient rendues.
J'en connais un autre qui a toujours agi ainsi, entièrement tourné vers les autres, Raymond lui-même. Pour lequel je ne réclame pas une place publique particulière pour la bonne raison qu'il est toujours là, et bien là, et que je ne suis pas pressé de le voir partir !

Que madame Miranville entende notre souhait de voir une place "Vittori" chez elle, elle qui sait tout entendre et c'est ce que nous attendons d'un élu.

3.Posté par Paul Junot le 17/02/2018 20:44

J'ai bien connu Paul Antoine en travaillant bénévolement pour Médecins du Monde : Paul Antoine c'est une âme lumineuse un coeur généreux. Toujours à l'écoute des problèmes toujours prêt à donner de lui même pour aider, toujours au service de toutes les causes humanitaires, Paul Antoine restait humble.
Une place qui porterait son nom serait une place où se mêlent poésie, fantaisie, philosophie, partage de connaissances en toute liberté..... Cette place pourrait être un parc, mais cela pourrait aussi être un lieu, une école, une médiathèque
Paul Antoine tu seras toujours dans nos coeurs

4.Posté par JANUS le 20/02/2018 09:33

Heureusement qu'il existe des personnes comme le Docteur VITTORI ... Cela nous redonne foi en ma nature humaine ...

Malheureusement, il est dommage d'attendre qu'ils soient morts pour parler d'eux ...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 17 Octobre 2018 - 14:52 Mélenchon, gueulard aux pieds d’argile !